Résultat pour: #vol

Voici assurément l'histoire le plus cochonne de l'année à la radio!
Publié il y a 21 jours

27697

Les fans de Marc Labrèche sauront que de temps en temps il fait de la radio avec sa complice Anne Dorval de façon sporadique dans une émission appelée «C’est le plus beau jour de ma vie» présentée le samedi de 11h à Midi (en rediffusion le dimanche à 16 h) à la radio de Radio-Canada. C’est très difficile à décrire comme format d'émission: Ils parlent de leurs expériences de vies, d’anecdotes vécues, ils leur arrivent de chanter et à chaque émission ils reçoivent un invité... ou deux.

Les deux comédiens avaient produit quelques émissions cet été, et les revoici pour la période des fêtes au grand plaisir des amateurs de leur style d'humour. Le 23 décembre, leur invitée était Sophie qui a expliqué qu'elle a un jour occupée un emploi de «récolteuse de semence de porc», autrement dit, une «crosseuse de cochon» comme dira Anne Dorval dés le début de l'entrevue. Elle expliquera tout le processus de cette job un peu particulière de façon très explicite (quasiment trop) et les commentaires de Labrèche et Dorval à la fois pertinent et loufoques vous mettrons assurément un sourire aux lèvres. (En tout cas moi je me suis roulé par terre). Oui c’est un sujet qu’on peut entendre ailleurs à la radio de nos jours, mais traité de cette façon, c’est assez unique.

«Ceci n'est pas une émission de radio» peut-on lire dans le description sur le site de Ici Radio-Canada Première de qui explique plutôt le spectacle radiophonique comme ceci: «C’est le plus beau jour de ma vie est un moment volé à l'univers fantaisiste de ces comédiens et amis dans la vie. C'est une heure hors du temps, où l'on mise avant tout sur le plaisir, la saine curiosité et la surprise heureuse. Anne Dorval et Marc Labrèche s’éclatent en présentant différentes vignettes hétéroclites qui peuvent tour à tour faire rire ou émouvoir.». Bon bien tout est dit, maintenant pesez sur «play».

Entendu sur les ondes de Ici Première, la radio parlée de Radio-Canada (Montréal) le 23 décembre 2017.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a environ 2 ans

12:54

362

Apple admet ralentir vos «vieux» iPhones... mais c'est pour votre bien!
Publié il y a 27 jours

27693

Eh bien oui! Apple a admis ralentir volontairement le fonctionnement de vos iPhones à mesure que vous installez les nouvelles versions de IOS, (le système d'exploitation), mais comme il fallait s’y attendre, c’est pour votre propre bien! Mathieu Roy, expert techno chez Cogeco, a expliqué les détails de l'histoire à Paul Houde au 98,5 FM.

«C’est pour évitez que les téléphones ne s’éteignent» a d’abord dit Roy qui a expliqué la stratégie appliqué par le géant californien: «Il y a des utilisateurs de iPhone qui ont remarqué qu’il y avait une baisse de performance après avoir téléchargé et installé la dernière version du logiciel coeur de Appel; le IOS». Des études effectuées par des spécialistes ont en effet déterminé cette semaine que des pertes de performances étaient remarquées chez certains téléphones au fur et à mesure que IOS sortait de nouvelles versions. Apple a été obligé de réagir et est sortit avec une explication ma foi assez logique et réaliste: «Les batteries lithium-ion que l’on retrouve dans les iPhones ont une capacité de fournir un courant maximal qui chute lorsqu’il fait froid, lorsque la batterie est peu chargé ou encore lorsque la batterie vieillit, et ça peut conduire le iPhone à s’éteindre, et pour protéger les composantes et éviter que le iPhone ne s’éteigne, ils ont donc établi une nouvelle fonction sur les iPhone 6, 6S et SE, qui vont lisser les pics [peak] de courant électriques, pour que justement les téléphones ralentissent plutôt que ne s’éteignent. Autrement dit, c’est comme pour éviter que ton moteur d’auto ne surchauffe et que ta voiture s’éteigne. C’est comme si on t’empêchais de dépasser par exemple 80 km/h; tu vas aller moins vite mais au moins tu vas constamment rouler…ton moteur n’étouffera pas…» a dit le chroniqueur au grand plaisir de Houde qui a changé récemment son iPhone pour un Android, s'évitant ce désagrément.

Bon ben, on vous l’avait dit que c’était pour votre bien. :-)

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Le Québec Maintenant» avec Paul Houde le 21 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

03:05

119

Le ministre et ancien astronaute Marc Garneau n'a jamais vu d'OVNI sauf que...
Publié il y a 28 jours

27691

Alors qu’on a appris cette semaine qu’un programme dédié à l’étude des OVNIS avait été mis en place par le Pentagone aux États-Unis de 2007 à 2012, qu’un vidéo dévoilé dans les médias filmé par un avion de l’armée en 2004 a montré un d’objet volant dont les analystes n’ont pu déterminer l’origine, l’occasion était trop bonne pour Bernard Drainville de profiter du passage à son micro d’un ancien astronaute et ministre actuel des transports dans le gouvernement Trudeau Marc Garneau pour poser la fameuse question…

«En avez-vous vu vous des OVNIS quand vous étiez dans l’espace?» A demandé Drainville fier de son coup: «Non j’en ai pas vu…j’ai profité de l’occasion pour essayer d’en trouver, parce qu’il y a beaucoup de gens qui me parlent des OVNIS tout le temps…et vous savez quand je dis que j’en ai pas vu ils me croient pas…» a répondu le ministre presque déçu de sa propre réponse. Puis devant le scepticisme de l’animateur qui lui a souligné que les États-Unis avaient caché leur programme de recherche et qu'il faisait peut-être partit du «complot», l’ancien astronaute n'a pu s'empêcher de sourire: «Ce que je peux vous dire honnêtement c’est que j’en ai pas vu…c’est un phénomène très intéressant, y’a des choses qu’on peut pas s’expliquer qu’on voit dans le ciel c’est sur, mais jusqu’à présent il n’y a pas eu de preuve définitive qu’on a été visité…Je suis convaincu qu’il y a beaucoup de vie dans notre univers, de civilisations, la question est la suivante, est-ce qu’ils sont venus nous visiter? Je suis convaincu qu'avec la grandeur de notre univers et toute sortes d’autres systèmes solaires qui doivent supporter la vie qu’il y a de la vie partout dans notre univers mais de la à dire qu’on a été visité ça c’est une autre question» a dit Garneau, dont les propos ont un peu surpris Drainville. «J’apprécie votre franchise…à ma connaissance c’est la première fois qu’un ministre va aussi loin que vous venez de le faire…» a dit Drainville.

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Drainville PM» avec Bernard Drainville le 21 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

02:18

173

Programme de recherche sur les OVNIS: «Ce qui fait mal pour l'armée, c'est d'avoir caché ce projet là» —Christian Page
Publié il y a 29 jours

27683

Ce serait maintenant officiel, un programme dédié à l’étude des OVNIS aurait été mis en place par le Pentagone aux États-Unis de 2007 à 2012. C'est ce qu'on a pu apprendre dans un article élaboré du New-York Times cette semaine. Un vidéo a été dévoilé cette semaine dans les médias, filmé par un avion de l’armée en 2004, montrant une sorte d’objet volant dont les analystes n’ont pu déterminer l’origine.

Christian Page, un spécialiste des phénomènes paranormaux, était au micro de Paul Arcand pour dire comment il percevait ces dernières nouvelles: «C’est un programme relativement modeste, (22 millions par année sur 600 milliards du département de la défense)» a dit Page tout en ajoutant: «Ce qui fait mal pour l’armée, c’est d’avoir caché ce projet-là alors qu’il répétait à tout vent qu’ils ne s’intéressaient plus à la question depuis la fin des années ’60».

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 19 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

04:59

204

Beaucoup le soupçonnait...on en aurait maintenant la confirmation! Nous ne sommes pas seuls!
Publié il y a 29 jours

27682

Ce serait maintenant officiel, un programme dédié à l’étude des OVNIS aurait été mis en place par le Pentagone aux États-Unis de 2007 à 2012. C'est ce qu'on a pu apprendre dans un article élaboré du New-York Times cette semaine. Un vidéo a été dévoilé cette semaine dans les médias, filmé par un avion de l’armée en 2004, montrant une sorte d’objet volant dont les analystes n’ont pu déterminer l’origine.

Vincent Dessureault, spécialiste des «affaires étranges», a fait un résumé de ces derniers événements qui redonnent de l’espoir à ceux qui croient que nous ne sommes pas tout seul dans l’univers.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l’émission «Gravel dans le retour» avec Vince Cauchon, Véronique Bergeron et Laurence Gagnon le 18 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

13:55

370

Les Denis Drolet vont «crasher» La soirée est (encore) jeune avec deux tounes très spéciales.
Publié il y a environ un mois

27677

Les Denis Drolet étaient invités à la populaire émission «La soirée est (encore) jeune» sur les ondes de la radio de Radio-Canada en fin-de-semaine et ils ont pas mal volé le show avec deux chansons assez…dans leur style habituel...

Soit on adore ou on déteste les Denis mais ça faisait longtemps qu'ils nous avaient offert de la musique. Fidèles à leurs habitudes, c’était du n’importe quoi mais très très organisé. Au menu, une chanson à répondre et une autre pour jouer à la radio inspirée des Deux Frères: «En même temps c'est pas mal notre concept à nous autres ça deux gros laids qui chantent des tounes plates» dira Denis grognon avant d'entamer les accords de «La Douche».

Il y a quelques années, avouer que jamais à Radio-Canada ce genre de contenu un peu trop «heavy» n’aurait été toléré particulièrement sur la Première Chaîne, mais que voulez-vous, les temps changent, et le contenu le plus grivois, bitch, et irrévérencieux a maintenant une antenne, et c’est «Ici».

Entendu à «La soirée est (encore) jeune» avec Jean-Phillipe Wauthier, Fred Savard, Jean-Sébastien Girard et Olivier Niquet le 18 décembre 2017 à Ici Première, la radio de Radio-Canada.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a environ 2 ans

04:11

461

«Québec doit se montrer encore plus vibrant comme marché»  —Ray Lalonde
Publié il y a environ un mois

27645

Il y a eu pas mal de nouvelles d’importances en provenance de la réunion des gouverneurs de la LNH qui a eu lieu à Palm Beach cette semaine. Des nouvelles qui ont et qui auront un impact direct à court et moyen terme sur la venue éventuelle d’une équipe professionnelle de la LNH à Québec.

  


En effet, on a appris lors de cette rencontre qu’un processus d’expansion sera mis en branle dans le but d’accommoder le marché de Seattle qui a annoncé plus tôt cette semaine la rénovation de leur KeyArena, datant de 1962, au coût de 660 millions de dollars. On a aussi appris que les Hurricanes avaient trouvé un acheteur, un milliardaire de Dallas du nom de Tom Dundon. qui dit vouloir garder l’équipe en Caroline pour au moins les 7 prochaines années. Donc, deux mauvaises nouvelles pour la renaissance des Nordiques. Les analystes et partisans sont en droit de se demander si ils auront un jour l’occasion d’aller encourager à nouveau une équipe de la LNH dans leur ville.

Ray Lalonde, l'ancien responsable du marketing du Canadien de Montréal et ex-président des Alouettes a bien voulu donner son avis à ce sujet à Alain Crête et Paul Arcand au 98,5 FM à Montréal vendredi.

Voici 7 citations provenant de son intervention en ondes. (Audio disponible).

  


1- «Québec est une excellente ville candidate, mais pas à la mesure de Seattle ou de Houston...».

2- «Faut pas perdre espoir pour Québec, faut simplement que Québec continue de démontrer l’enthousiasme, l’énergie, la volonté de se positionner.».

3- «Montre-moi que t’es une ville qui peut compétitionner contre Seattle et on va te considérer…».

4- «Je ne peux pas croire [Après Seattle et Houston] qu’il y a beaucoup d’autres marchés plus intéressants que Québec».

5- «C’est la job du groupe, de la ville, du maire, de la province, de Québecor, des dirigeants de continuer d’être planté au côté du bureau de Gary Bettman à chaque jour pour lui dire qu’on veut une équipe, voici les moyens, voici les preuves, voici notre équipe de direction, voici comment on va te générer des dollars, comme Seattle peut le faire».

6- [Sur le prix d’entrée à la hausse dans la LNH] «C’est le prix d’entrée dans une business qui en génère des dollars…faut pas penser que c’est autre chose que de l’argent, si il y avait des preuves qu’il y avait de l’argent, il serait au rendez-vous pour Québec. Ça a rien à voir avec la ville, avec le marché, avec la langue, avec la politique, ça a voir avec l’argent.».

7- [Sur la situation des Coyotes de Phoenix et des autres canards boiteux de la ligue] «Je ne veux pas non plus dire que Gary Bettman est constant dans tout ce qui dit, ça arrive qu’il y a des irrégularités...».

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 8 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

07:59

178

Les participants d'OD évacués d'urgence de Bali! Julie Snyder raconte:
Publié il y a environ 2 mois

27613

La productrice de Occupation Double Bali, Julie Snyder, a expliqué comment les participants d’OD ont du être évacués grace à l’éruption du volcan du mont Agung, situé à environ 75 kilomètres des principales destinations touristiques. Le volcan émet d'épaisses colonnes de fumée grise depuis plusieurs jours et fait craindre une éruption majeure à tout moment.

Snyder a raconté au micro du 98,5 FM à Montréal que des décisions ont du être prises pour protéger les participants qui devaient rester à Bali en temps normal jusqu’au 10 décembre, jour de la finale. «Normalement, ils devaient rester à Bali, parce que nous on avait une maison ou on les cache, donc il reste à Bali et tout ça mais là lundi, quand j’ai vu que l’aéroport était fermé j’ai vraiment comme, j’ai vraiment parler à mon équipe à Marie-Pierre Gaudreau et à toute l’équipe et j’ai dit on les évacuent, on rapatrie tout le monde,, un moment donné ça s’appelle les imprévus dans le budget, mais on va défoncer les imprévus pis on les ramènent parce qu'on est responsable… j’avais trop peur, je me suis dit les plaques tectoniques de l’océan indien ne nous appellerons pas pour nous dire ce qui va se passer… »

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Le Québec Maintenant» avec Paul Houde et Thérèse Parisien le 29 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

08:38

360

Couteau permis en avion: «Le monde sont pas fous à temps plein, ils savent bien qu'il y a un deal avec une communauté religieuse» —Régis Labeaume
Publié il y a environ 2 mois

27589

En visite à Montréal cette semaine, Régis Labeaume s’est arrêté au micro de l’émission de Paul Arcand pour parler de différents sujets qui ont marqué les dernières semaines dont sa ré-élection, les radios de Québec, le traffic grandissant dans sa ville, le retour des Nordiques, les couteaux dans les avions, Donald Trump etc…

Rappelons que Transports Canada a annoncé il y a deux semaines, qu’elle modifiait sa liste des articles interdits pour les passagers en avions (en vigueur le lundi 27 novembre). L’agence fédérale autorisera ainsi les petites lames de couteau de six centimètres ou moins pour les vols au Canada. Cela inclut les petits ciseaux et les petits couteaux suisses. Les lames de ce genre demeureront toutefois interdites pour les vols en direction des États-Unis.

Cette nouvelle n’a cessé depuis de créer des remous autant dans la population que dans le monde politique. Le maire de Québec, Régis Labeaume, a été amené à se prononcer sur le sujet lors d’un entretient avec Paul Arcand jeudi matin au 98,5 FM. Il n’a pas hésité du tout à donner une réponse qui laissait peu de place à l’interprétation: «Moi je pense que ça pas de bon sens...je veux bien respecter toutes les religions, mais je pense ça marche pas. :Le problème là-dedans, c’est quand les gouvernements posent des gestes comme ça, ils créent de la désaffection. Le niveau de confiance envers les gouvernements baissent à chaque fois, parce que le monde est pas fou, ils savent bien que ce qu’il y a en arrière de ça est un espèce de deal avec certaines communautés canadiennes, pis je respecte les communautés canadiennes qui demandent à ce qu’on respecte leurs religions, mais la religion peut pas l’emporter sur tout, parce qu’on a vu ça dans le passée quand la religion l’emportait sur des principes fondamentaux dans une communauté, dans une société, ce que ça donnait. Alors c’est juste que quand on fait ça, on diminue la confiance collective envers les gouvernements, et ça c’est mauvais, c’est extrêmement mauvais, pis après ça on se demande pourquoi les gens sont cynique t'sé…» a dit le maire qui a ensuite répété clairement ce qu’il pensait de la décision du ministre des Transports Marc Garneau: «Le monde est pas fou à temps plein, ils savent bien qu’il y a un deal avec une communauté religieuse, alors ça me désarme à chaque fois moi ces affaires-là…les politiciens sont de même, on dirait qu’ils ne veulent pas perdre un vote. Un moment donné il faut que tu acceptes dans la vie de perdre des votes, c’est de même, parce que tu as des principes fondamentaux, puis si ces principes fondamentaux là te font perdre des votes, ben c’est ça gouverner» a dit le maire, manifestement en total désaccord avec la décision du gouvernement fédéral.

Puis Labeaume a terminé avec un exemple très concret de la réalité que la population vivait en prenant un vol d’avion de nos jours: «Je peux pas être d’accord avec ça, moi quand je prend l’avion puis on me dit que mon tube de pâte à dents a plus que 100 millilitres puis que je le met dans la poubelle, je comprend, je suis les règles, je suis en maudit, faut que je m’achète de la pâte à dents en arrivant là-bas, tu sais. Mais là un couteau, je sais pas, je comprend pas là…»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 23 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

01:58

309

Notre ministre astronaute repart en orbite: Il compare un couteau sur un avion à un oreiller!
Publié il y a environ 2 mois

27585

Suite à l’annonce de Transports Canada d’autoriser dorénavant les petites lames de couteau de six centimètres et moins sur les vols d’avions, le ministre Marc Garneau avait déclaré en début de semaine: «Beaucoup de personnes aimeraient avoir un petit couteau, une lame, pour se faire les ongles, ou pour différentes raisons…», ce qui avait soulevé les critiques et les railleries de plusieurs personnes dans les médias et les réseaux sociaux. Mais voici qu’hier, notre ministre y est allé d’une autre déclaration fracassante, toujours sur le même sujet:

«Si je peux vous donnez un exemple extrême; si quelqu’un veut étouffer son voisin, il peut utiliser un oreiller. On interdit pas les oreillers sur les avions» a dit Garneau, certain que son exemple avait du sens, au micro de Paul Arcand jeudi matin lors d’un entrevue ou il a aussi avoué ne pas avoir été influencé par un lobby sikh dans sa décision.

Vu que le Doc Mailloux avait déclaré que notre ministre des transports était un peu «space» suite ses propos sur le couteau et le nettoyage d’ongles cette semaine, cette nouvelle déclaration l’a aussitôt fait réagir jeudi matin sur les ondes du 106,9 Mauricie: «Il devient gênant. Là vous êtes en train de justifier ma déclaration…Mais y’est vraiment space! Mais là, arrêter de me confirmer là…lâcher-moi» a dit le Doc sous les rires de l’animatrice Catherine Gaudreault.

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 21 novembre 2017. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

02:17

244

logo radioego

radioego.com