Result for: #vendre

«Québec doit se montrer encore plus vibrant comme marché»  —Ray Lalonde
Published 3 days

27645

Il y a eu pas mal de nouvelles d’importances en provenance de la réunion des gouverneurs de la LNH qui a eu lieu à Palm Beach cette semaine. Des nouvelles qui ont et qui auront un impact direct à court et moyen terme sur la venue éventuelle d’une équipe professionnelle de la LNH à Québec.

  


En effet, on a appris lors de cette rencontre qu’un processus d’expansion sera mis en branle dans le but d’accommoder le marché de Seattle qui a annoncé plus tôt cette semaine la rénovation de leur KeyArena, datant de 1962, au coût de 660 millions de dollars. On a aussi appris que les Hurricanes avaient trouvé un acheteur, un milliardaire de Dallas du nom de Tom Dundon. qui dit vouloir garder l’équipe en Caroline pour au moins les 7 prochaines années. Donc, deux mauvaises nouvelles pour la renaissance des Nordiques. Les analystes et partisans sont en droit de se demander si ils auront un jour l’occasion d’aller encourager à nouveau une équipe de la LNH dans leur ville.

Ray Lalonde, l'ancien responsable du marketing du Canadien de Montréal et ex-président des Alouettes a bien voulu donner son avis à ce sujet à Alain Crête et Paul Arcand au 98,5 FM à Montréal vendredi.

Voici 7 citations provenant de son intervention en ondes. (Audio disponible).

  


1- «Québec est une excellente ville candidate, mais pas à la mesure de Seattle ou de Houston...».

2- «Faut pas perdre espoir pour Québec, faut simplement que Québec continue de démontrer l’enthousiasme, l’énergie, la volonté de se positionner.».

3- «Montre-moi que t’es une ville qui peut compétitionner contre Seattle et on va te considérer…».

4- «Je ne peux pas croire [Après Seattle et Houston] qu’il y a beaucoup d’autres marchés plus intéressants que Québec».

5- «C’est la job du groupe, de la ville, du maire, de la province, de Québecor, des dirigeants de continuer d’être planté au côté du bureau de Gary Bettman à chaque jour pour lui dire qu’on veut une équipe, voici les moyens, voici les preuves, voici notre équipe de direction, voici comment on va te générer des dollars, comme Seattle peut le faire».

6- [Sur le prix d’entrée à la hausse dans la LNH] «C’est le prix d’entrée dans une business qui en génère des dollars…faut pas penser que c’est autre chose que de l’argent, si il y avait des preuves qu’il y avait de l’argent, il serait au rendez-vous pour Québec. Ça a rien à voir avec la ville, avec le marché, avec la langue, avec la politique, ça a voir avec l’argent.».

7- [Sur la situation des Coyotes de Phoenix et des autres canards boiteux de la ligue] «Je ne veux pas non plus dire que Gary Bettman est constant dans tout ce qui dit, ça arrive qu’il y a des irrégularités...».

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 8 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

07:59

167

NHL: Que reste-t-il pour Québec? Analyse du Gérant d'estrade Mario Hudon.
Published 5 days

27639

«Nous sommes heureux de nous faire questionner sur Québec. S’il n’y avait plus de questions, ce serait signe qu’il n’y a plus d’intérêt. Et nous souhaitons toujours de l’intérêt... » a dit Gary Bettman hier, alors qu’il a annoncé que la LNH ouvrait un processus d’expansion pour Seattle... et seulement Seattle. Rien n’est bien sur encore officiel, mais il y a de fortes chances qu’une équipe d’expansion évolue à Seattle pour la campagne de 2020-21, alors que Québec...

  


Le Gérant d’estrades Mario Hudon, a bien voulu s’exprimer sur le sujet et sur toutes les choses qui ont été discuté en marge de la réunion des gouverneurs de la LNH rassemblés cette semaine à Palm Beach.

Voici un résumé des propos du Gérant d'estrade:

La seule équipe a vendre dans la LNH est finalement vendue…

Que reste-t-il comme possibilité pour Québec? Dans l'est aucune… Dans l'ouest? A mon avis les Coyotes iront à Houston. L'expansion? Seattle en 2020-21 au cout de 650M US… 


Québec reste la ville «chantage».

Je suis pour le retour des Nordiques, mais...

Le Gérant d’estrade.

 


Radio EGO Radio EGO
Member since over 9 years

10:46

140

Denise Bombardier outrée de voir une transgenre à la tête de la Fédération des femmes du Québec!
Published 8 days

27623

Gabrielle Bouchard est la nouvelle présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ). Mais qui donc est cet homme devenu femme à l’âge adulte? S’est demandée Denise Bombardier dans un texte paru dans le journal de Québec vendredi dernier. Ce matin, Mme Bombardier était sur les ondes de CHOI Radio X avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau pour en parler. Elle n’a pas mâché ces mots sur cette situation qu’elle trouve à tout le moins étrange.

Voici 10 citations de Denise Bombardier sur le sujet:

1- «Si il y a des gens qui croient qu’en posant les questions que je pose, et disons-le, que peu de gens osent poser de peur d’être accusé d’être transphobe, c’est encore plus grave que je ne le croyais pour ce qui est de la rectitude politique au Québec.»

2- «Est-ce qu’on imagine qu’un homme, identifié ¨homme¨, aurait pu devenir président de la Fédération des femmes du Québec?»

3- «Cette personne ne sait pas ce que c’est que d’être une petite fille…»

4- «Quand on a pas porté l’expérience je vous dirais millénaire de la condition féminine, on ne peut pas dire qu’on comprend les femmes.»

5- «Il faut cesser d’évaluer les actes des gens en fonction du droit, il y a aussi la décence qui existe...»

6- «Moi je ne penserais pas aller me présenter à la direction du mouvement masculinisme»

7- «La fédération des femmes du Québec depuis plusieurs années s’est mise à dérailler»

8- «Quand elle a dit à la commission parlementaire à Québec en 1995, ce serait le fun qu’il n’y ait plus de genre, c’est ça le problème, ils veulent faire éclater les genres»

9- «C’est comme si des quadraplégiques voulaient qu’on se mettent tous dans des fauteuils quadraplégiques...»

10- «Il y a des militants fondamentalistes, extrémistes et radicaux qui rêvent, c'est une sorte de fantasmes d’être plus confortables, si personne n’avait de sexe…»

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l'émission Martineau-Trudeau le 4 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since almost 3 years

19:56

287

Yves Landry est revenu sur ce qui l'a poussé en dehors de la radio...
Published 10 days

27619

Longtemps le personnage atypique d’une radio qui roulait déjà pas mal hors sentier, Yves Landry a fait des séjours assez fructueux sur des antennes très importantes dans la région de Québec ayant fait parti de l’équipe du matin de CHOI et du FM93, en plus de participer à l’évolution de la radio web de Jeff Fillion: radiopirate.com. Alors, que s’est-il passé pour qu’il ne soit plus du tout en ondes alors qu’il n’y a jamais eu autant de radio qui «parlent» à Québec? Écoutez-le donner ses explications.

C’est à une radio communautaire de Lévis, CJMD 96,9 FM, avec l’animateur Max Doré que Landry a bien voulu donner les raisons de son absence des ondes. Il a aussi expliqué comment il percevait ce média aujourd'hui.

Voici 10 réflexions de Yves Landry sur son absence et sur la radio en général:

1- «Je redonne beaucoup à Jeff…même si on est des individus qui ne se ressemblent pas…»

2- «Denis y’avait un front de boeuf, il arrivait d’un petit coin, il aurait pu vendre des caisses de confiance…il ne doutait pas de lui, il était drôle...»

3- «Il est arrivé le phénomène Chiasson qui était une méga joke, duquel je n’ai rien appris…tout ça a provoqué la séparation du groupe qui s’était bâti mais qui était en train de pourrir tranquillement pas vite…»

4- «Jeff a pris une direction différente, il s’est mis à faire ses affaires et à devenir très politique...»

5- «Denis Gravel et Dominic Maurais avaient une autre vision. Ils ont voulu travailler de façon carriériste dans patente pis ¨faire de la radio¨…pis pour eux autres, ce qu’on faisait avant, c’était plus vraiment de la radio...»

6- «J’étais convaincu qu’à la dissolution quand Jeff est partit pour radiopirate que mon avenir était avec Jeff puis je suis allé le rejoindre et il m’a accueilli les bras ouverts…»

7- «Je ne changerais jamais de ce que j’ai fais hier et de ce que je suis aujourd’hui, je vais le demeurer, même si tout ça me met ¨get out the radio¨ »

8- «Tu parlais des derniers balbutiements qui sont arrivés accidentels ou j’étais arrivé à CHOI puis on s’est vu, on devait se reparler (Jeff et lui), se laisser avec une rancune, se laisser avec un goût aigre, après avoir partager tant de temps…on devait se jaser»

9- «Moi par contre je peux te dire personnellement que, je suis encore capable d’en donner, je pourrais encore en donner, à faire ce que je faisais il y a 20 ans, je suis convaincu que j’aurais autant de plaisir à le faire… je le ferais de la même façon… et j’ai autant d’énergie que j’en avais…»

10- «Là présentement c’est la talk radio…ça parle, ça parle, ça parle, ça parle, ça parle, ça parle…scuse je suis en train de m’endormir, ça parle, ça parle, ça parle, ça parle…alors ça me dit rien»

Entendu à l’émission «Tailgate en attendant Ti-Guy» avec Max Doré sur les ondes de CJMD 96,9 FM à Lévis le 28 novembre 2017.


cjmd969 cjmd969
Member since over 8 years

15:58

977

Les Sénateurs d'Ottawa sont-ils sur le point d'être vendus?
Published 14 days

27599

Des rumeurs dans l’entourage de l’équipe de la LNH laisseraient présager que le propriétaire Eugene Melnyk pourrait bientôt se départir de l'organisation. On parle de vendre pour les garder à Ottawa a dit Langevin qui semblait avoir des infos sur le sujet.

Parlant d’information, Martin Leclerc, présent en studio en attendant son segment quotidien à l'antenne, en avait encore plus à dire: «Je veux pas trop vous titiller les gars, mais l’acheteur potentiel des Sénateurs était au lancement hier soir…mais je peux pas en dire plus!» A dit le journaliste en parlant du lancement du livre de Daniel Brière. Leclerc a éteint les rumeurs qui laisseraient sous-entendre que le Cirque du Soleil était dans les acheteurs potentiels: «Vous êtes dans le champs!» A-t-il dit aux deux animateurs tout en ajoutant: «Il y a un homme d’affaire de la région de l’Outaouais qui est sur les rangs, qui tente d’acheter les Sénateurs», «un monsieur de construction» a ajouté Michel Langevin…Ils ont dévoilé aucun nom dans la conversation.

Rappelons qu’il y a un projet de construction d’aréna au centre ville d’Ottawa qui pourrait relancer l’engouement autour de cette concession, alors que l’aventure de l’aréna à Kanata est déjà déclarée comme un échec flagrant pour cette équipe qui a de la difficulté à attirer les foules à tous ces matchs. Il semble que des personnes autour de l’organisation des Sénateurs souhaiteraient ardemment que le propriétaire actuel vende selon Michel Langevin. Son implication omniprésente et parfois maladroite commencerait à tomber sur les nerfs de plusieurs membres qui gravitent autour de l'équipe.

Une autre belle histoire à suivre dans le merveilleux monde de la LNH.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 29 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since over 2 years

02:33

129

Patrick Roy de retour avec le CH: «Je suis sur que c'est dans sa tête, je crois qu'il ferait une job incroyable avec le CH»  —Jonathan Roy
Published 16 days

27591

Avec le début de saison décevant que le Canadien de Montréal connait, (9 victoires en 24 matchs), bien des spéculations se propagent sur les réseaux sociaux sur des changements que l’organisation devraient effectuer pour améliorer le sort de l'équipe, et ça va bien au-delà des changements sur la glace! La haute direction reçoit son lot de critique depuis quelques temps, et malgré que l’entraineur Claude Julien soit plutôt épargné par les fans et analystes, le directeur général Marc Bergevin et le très grand patron Geoff Molson sont constamment pointés du doigt sur la situation actuelle du CH, de son rendement et surtout des projections d’avenir qui ne sont pas vraiment encourageantes.

Ce n’est pas un secret que le nom de Patrick Roy a souvent été mentionné comme un potentiel dirigeant de l’équipe pour faire suite à ceux en place si la situation ne s'améliore pas rapidement. Le Canadien a souvent eu du succès avec à sa tête des personnes qui ont été «élevés» dans l’organisation. L’ex #33 du tricolore deviendrait dont un candidat de choix pour revenir à un modèle de gestion qui a souri à l’organisation dans le passée. Il a gagné partout ou il est passé, incluant avec le tricolore, et pourrait amener cette attitude de gagnant qui semble avoir quitté l'organisation Montréalaise depuis... son départ.

L'un des deux fils de Patrick, Jonathan, était l’invité du «Boost», émission animée par Philo Lirette sur les ondes d’Énergie 94,3 à Montréal vendredi dernier. Dans le segment audio, repris par l’équipe du matin de fin-de-semaine à CHOI Radio X, celui qui est maintenant chanteur fut questionné au sujet de l’intérêt de son père de joindre l’organisation du Canadien si jamais il recevait un appel. Sa réponse fut très honnête et sans hésitation, la voici: «Je crois vraiment que oui, mon père aimerait faire ça, j'en suis persuadé… On parle pas de ça à la maison, mais je suis sur que c’est dans sa tête puis je pense qu’il ferait une job incroyable pour les Canadiens de Montréal. Il a le CH tatoué sur le corps (coeur)», a dit celui qui a joué longtemps comme gardien de but avec l’équipe que son père dirigeait, les Remparts de Québec dans la LHJMQ. Pour conclure sa réponse, Jonathan Roy a ajouté une chose très intéressante: «Moi je le dis depuis le début; ¨St-Patrick’s curse¨, depuis ’95 ou on l’a échangé, je crois qu’elle va se terminer quand il va revenir…» Faisant référence au mauvais sort qui s’acharne sur l’équipe depuis que Roy a été limogé suite à une controverse avec l'entraineur du moment, Mario Tremblay. Le Canadien n'a pas remporté de Coupe Stanley depuis 1993, alors que le gardien était dans les buts, puis Patrick Roy a ensuite remporté deux autres Coupe Stanley avec l’Avalanche du Colorado, les anciens Nordiques de Québec, qui ont déménagé tristement à Denver en 1995 justement la même année que Roy a quitté Montréal.

Quelle saga encore une fois entourant l’une des équipes de sports qui fait le plus parler sur la planète, principalement parce que le hockey est beaucoup plus qu’un sport à Montréal, c’est un mode de vie pour bien des fans qui n’acceptent simplement pas que le CH perde, et qui sont prêts à tout pour changer les choses, incluant influencer les prochaines décisions comme ils le peuvent pour améliorer l’équipe.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l'émission «Le Show du Matin Week-end» avec Alex Leblond le 26 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since almost 3 years

03:39

391

L'historique du Black Friday (Vendredi fou) avec Luc Dupont
Published 17 days

27588

Luc Dupont, professeur de communication à l’Université d’Ottawa et spécialiste en marketing était en entrevue avec Ève-Marie Lortie au FM93 pour parler de l’origine du Black friday, cette immense fête du magasinage reliée aux congés du Thanksgiving (Action de grâce) aux États-Unis. Au Québec, on a récupéré cette fête du magasinage pour appeler ça le Vendredi fou. Malgré que ce ne soit pas un congé ferlé ici, on peut remarquer un traffic plus lourd lors de cette journée toujours dans le même but; envahir les magasins à la recherche de rabais annoncés à grands coups de publicités dans les journaux et sur le web pour inviter la population à économiser à l’unisson.

Voici 10 citations du passage de Luc Dupont au FM93 pour parler du «Black Friday» (Vendredi fou):

1- «Il n’y a personne qui appelle ça exactement de la même manière… j’ai entendu Vendredi fou, Vendredi noir puis Black Friday…ce que ça nous rappelle est qu'on est au début de quelque chose au Québec…C’est comme si on avait pas encore arrêté au fond l’expression officiel…ça nous rappelle que c’est pas une fête d’ici»

2- «C’est une fête qu’on a fini par incorporer…entre autre à cause de Amazon parce qu'avec Amazon il n’y a pas de frontière...»

3- «On parle d’à peu près un million de personne qui vont se déplacer au moins dans les centres commerciaux aujourd’hui (vendredi) au Canada, c’est quand même pas si mal pour une fête qui vient tout juste d’arriver…»

4- «Dans le cas du Black friday, l’histoire n’est pas facile parce qu’il n’y a pas deux personnes qui ont la même version…la plus récente serait que le comptable anciennement tenait ses livres, tant qu’on était dans le déficit on écrivait en rouge, puis un moment donné on tombait dans le profit, et là tu changeais de crayon, tu allais chercher ton crayon noir...»

5- «Aux États-Unis hier (jeudi) il y a 50 millions de personnes qui se sont déplacées...»

6- «Au Québec… on a pas ce congé là officiel, nous il est plus tôt… parce qu’à l’origine l’Action de grâce, c’était pour fêter la fin des récoltes et aux États-Unis, ils sont plus au sud donc c’est un petit peu plus tard…Mais je soupçonne qu’un jour on essaiera de s’ajuster»

7- «Macy’s va faire la première parade de la Thanksgiving en 1923, et ce sera la première entreprise à inventer les prix fixes dans les magasins…avant tous les prix étaient négociés en fonction du salaire»

8- «Le marketing joue un rôle important pour ces journées. Est-ce qu’il y a autant de rabais qu’on le pense? La réponse courte se serait non. Est-ce qu’il y a des rabais importants? La réponse courte se serait oui!»

9- «Le Cyber monday a été inventé par Amazon pour répondre au phénomène naturel des consommateurs qui s’étaient découragés du trop grand achalandage du Black friday et qui ont fait leurs achats le lundi suivant en ligne…on a vendu pour plus de trois milliards de dollars de marchandises l’an passé lors de cette journée seulement sur Internet!»

10- «En marketing tu as toujours besoin d’un moment ou tu prends le sifflet et tu siffles de toutes tes forces et tu dis là, la course commence! Go!»

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Le Retour du FM93» avec Ève-Marie Lortie le 24 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since almost 3 years

17:48

142

Les bandes audio entendues en cour: «On est dans marde en tabarnak» a dit Jean Demaître, l'un des trois accusés de la tragédie de Lac Mégantic.
Published 27 days

27549

Marie-France Martel du 107,7 FM en Estrie couvre le procès des ex-employés de la MMA concernant la tragédie de Lac Mégantic où un train sans conducteur transportant des produits pétroliers était sorti de ses rails dans la nuit de vendredi à samedi le 7 juillet 2013, provoquant une série d'explosions et un incendie tout en détruisant le centre-ville de Lac-Mégantic entrainant dans la mort 47 personnes.

On a fait entendre en cour dans les derniers jours les conversations audio entre les employés de l’entreprise dans les moments qui ont suivi le drame. La majorité des conversations se déroulent entre le contrôleur de la circulation ferroviaire pour la MMA Richard Labrie, qui discute avec des employés comme Thomas Harding et Jean Demaître.

Au départ, Labrie ne croit pas que c’est «leur» train qui a mis le feu à Mégantic, persuadé qu’il est encore à Nantes, ou il était supposé être sécurisé par de nombreux freins, mais pas assez, on le sait maintenant. Plus le temps passe, plus Labrie se questionne, et commence à stresser. 90 minutes après le premier appel, tout se confirme.

«Y’en a pu de centre-ville Richard» dit un répartiteur de taxis à Labrie alors qu’il lui apprend que c’est finalement «son» train qui a descendu: «T’es-tu sérieux toé-là là? C’est le train qui a descendu?…Ah non, sacrement» dit Labrie atterré. «Il a avoir des dizaines et des dizaines de morts» apprend le répartiteur à Labrie. «Ah non!!!» S’est écrié le contrôleur.

Puis Labrie confirme à Jean Demaître, son supérieur, que c’est bien leur train qui a explosé au centre-ville: «Met tes culottes…le train a runné down» a dit Labrie a Demaître qui ne le croit pas: «Tu me niaises-tu là toé… tu me niaises là tabarnak», «Non je te niaise pas ostie…là on est dans marde» lui dit Labrie. «On est dans marde en tabarnak» a répété Demaître.

Entendu sur les ondes du 107,7 FM en Estrie dans l’émission Midi Actualité avec Martin Pelletier le 15 novembre 2017 (COGECO).


Le1077RE Le1077RE
Member since almost 3 years

09:42

419

«Carey Price n'est pas blessé et veut être échangé à Vancouver ou Nashville» dit Ian Halperin
Published 30 days

27532

Ian Halperin est surement un des plus grands «propagateurs» de rumeurs à la radio, et vendredi dernier, il en a lancé des bonnes sur le cas de Carey Price. Il a déclaré en grande pompe que le gardien numéro 1 du CH souhaitait être échangé à Vancouver ou Nashville. À prendre ou à laisser comme rumeur? Surement! Mais Halperin ne dit pas que des «sottises». Sur le lot d’information qu’il délivre, il peut y avoir du vrai, reste à savoir dans quel mot ou quelle phrase elle se trouve…

Dans ce segment audio, on peut entendre le chroniqueur citer une source anonyme qui s’avérerait être un autre gardien de la LNH qui lui aurait dévoilé que Price aurait des problèmes personnels et qu’il ne veut tout simplement pas jouer et que s’il y a «blessure», ce n’est pas ce qui empêche un gardien de la LNH de jouer normalement. Ce serait déjà un scandale si tout ceci était la vérité n’est-ce pas?

Dany Houle, l’animateur de cette émission, a pour sa part, donné d’autres informations sur le gardien. Il a dévoilé connaître quelqu’un qui travail au Montréal General Hospital: «ça fait quelques semaines, son épouse et son petit bébé étaient là…. est-ce que ça a un lien? Je ne sais pas» a-t-il dit. Rien de bien remarquable dans cette information qui a beaucoup fait partit des rumeurs dans les dernières semaines. N’importe qui avec des enfants en bas âge confirmeront que oui, il n’est pas rare de visiter les hôpitaux avec eux.

«Mes sources me disent que c’est des problèmes dans la vie privée… si c’est un autre gardien de but, il peut jouer… aussi il n’est pas d’accord avec Julien, il a des problèmes avec l’entraîneur en chef, il a des problèmes avec toute l’équipe, les joueurs n’aiment pas Carey Price» a dit Halperin qui du même souffle pense que le gardien a perdu le désir de jouer au hockey, à tout le moins à Montréal.

Dans sa grande finale, l’invité de Houle a écorché le DG du Canadien Marc Bergevin, «c’est un gars qui travaille avec émotion, pas intelligence, c’est pourquoi il a échangé P.K. Subban… et mes sources me disent que Carey Price veut être échangé… premier choix, Vancouver, deuxième choix Nashville» a dit celui qui n’en ai pas à sa dernière rumeur près dans les médias…

Entendu à CHOI Radio X 98,1 FM, DH en 90 minutes. 10 novembre 2017.


CHOI981RE CHOI981RE
Member since almost 3 years

05:42

1579

«C'est tu un stunt pour vendre des billets votre affaire?» A demandé Paul Arcand à l'humoriste Guy Nantel qui a reçu des menaces de mort!
Published about 1 month

27503

Invité pour parler des menaces de mort dont il a fait l'objet dans les derniers jours et de son conflit avec Alice Paquet qui s'est propagé largement sur les réseaux sociaux suite aux premières représentations de son nouveau spectacle, l'humoriste Guy Nantel s'est fait demander par l'animateur Paul Arcand si toute cette mise en scène n'était pas un «stunt» pour vendre des billets? «C'est quoi cette question-là Paul?» a répondu l'humoriste à l'animateur qui a tenu à souligné que la controverse correspondait à la première de sa rentrée à Montréal. Entendu sur les ondes du 98,5 à Montréal dans l'émission Puisqu'il Faut se Lever le 7 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

07:46

1783

logo radioego

radioego.com