Résultat pour: #van

Maurais se vide le coeur à propos des réseaux sociaux!
Publié il y a environ un mois

27679

Extrait de l'épisode S6#174 du Super Matozoïde avec DOMINIC MAURAIS, l'animateur de Maurais LIVE à Radio X qui se lance dans un cours 101 sur la liberté d'expression à la radio. Il en profite même pour écorcher certaines personnes sur les réseaux sociaux et pour vanter le branding de RADIO X au Québec!

Le Super Matozoïde est un podcast d'opinion qui est très écouté au Québec depuis 2012 avec ses milliers de téléchargements chaque semaine. La raison? C'est une émission sans filtre et sans aucun complexe face aux radios commerciales avec ses nombreux invités et collaborateurs. Ce podcast qui a du panache vous fera rire et réfléchir tout en vous donnant la chance de vous prononcer sur les différents sujets produit par Productions Podcasse et disponible sur radioh2o.ca, iTunes et tout podcatcheur.


PRODUCTIONS PODCASSE PRODUCTIONS PODCASSE
Membre depuis il y a 25 jours

06:22

346

Point de presse de coach Claude Julien suite victoire du Canadiens contre Sénateurs (29 novembres 2017)
Publié il y a environ 2 mois

27603

L'entraîneur du Canadien Claude Julien a fait son point de presse habituel suite à la victoire du Tricolore 2-1 contre les Sénateurs d'Ottawa. Julien en a profité pour vanter le défenseur David Schlemko qui jouait son premier match dans l’uniforme bleu-blanc-rouge à vie et son tout premier de la saison.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 29 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

03:02

11

Dave Treg de Storm Alliance répond à Régis Labeaume qui se plaint du coût de la manifestation: «Y'a pas de misère à ramasser mes impôts par exemple»
Publié il y a environ 2 mois

27596

En point de presse aujourd'hui, Régis Labeaume, qui n’a pas manqué souligner le coût de la manifestation à Québec en fin-de-semaine, a vu Dave Treg, le leader d’un groupe de manifestants «Storm Alliance», lui répondre de façon plutôt cinglante alors que ce dernier était en entrevue avec Éric Duhaime et Myriam Ségal au FM93 au même moment.

Régis Labeaume a commencé son analyse de la fin-de-semaine par une boutade: «Ben je me demandais si il n'y avait pas plus de journalistes pis de techniciens que de manifestants? Je regardais ça sur Internet, pis on va relativiser; c’était 1000 personnes au total, on ne parlera pas d’une manifestation de masse, bon. Ça va nous coûter le double que ça nous a coûté la dernière fois, alors que c’était 75 000$. Là, c’est au minimum 150, on peut parler de entre 150 et 200. Alors on les remercie de venir s’amuser à Québec là, nous autres, ça nous coûte cher» a dit le maire qui s’est ensuite lancé dans la description des forces en présence lors de cette manifestation:

«On avait les vertueux d’un côté, qui euh, probablement des pacifistes, mais ils avaient des lances pierres pis quelques objets mais ça devait être des pacifistes» a ironisé le maire, parlant possiblement de ceux qui étaient dans la section des «antifas». Puis il a ensuite décrit ceux qui étaient de l’autre côté de la manifestation, (La Meute et Storm Alliance sans les nommer): «L’autre côté ben on avait la quasi milice là, qui visiblement fait dans l’enflure verbale. Ils ont décidé qu’ils allaient débarquer le gouvernement, pis débarquer d’autres partis politiques si il le fallait. M’as te dire un affaire, ils se prennent pas pour du 7up flat eux-autres. Ça parle beaucoup. Pour 1000 personnes, c’est beaucoup beaucoup de discours» a dit le maire, fidèle à son style habituel.

L’intervention du maire a été entendu en direct par Dave Treg, le leader du groupe identitaire Storm Alliance, qui était alors en entrevue au FM93. Et Treg n’a pas mâché ses mots envers le premier magistrat de la ville: «C’est très très beau de voir le représentant du peuple parler comme ça, il n’a pas de misère à ramasser mes impôts pas exemple, mais je trouve ça…s’t’une vrai joke» a laissé tomber Kreg, qui et a tenu à rappeler au maire ceci: «C’est un droit de citoyens qu’on a de manifester en passant. Je pense qu’avant de venir parler des coûts, le mandat qu’on s’était donné c’est qu’il n’y avait pas de débordement de violence, ni de vandalisme, je pense qu’il n’y en a pratiquement pas eu à comparer du 20, mais je pense qu’avant de regarder ça, on peux-tu regarder l’argent qui est flambé à gauche et à droite du gouvernement et on parle de millions et de milliards ici là?» a débité Treg, clairement piqué au vif par Labeaume.

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Duhaime-Ségal le Midi» avec Éric Duhaime et Myriam Ségal le 27 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

01:45

354

Labeaume chez Arcand à propos des Nordiques: «Moi je suis certain qu’ils vont venir, aucun doute, aucun doute…»
Publié il y a environ 2 mois

27587

En visite à Montréal cette semaine, Régis Labeaume s’est arrêté au micro de l’émission de Paul Arcand pour parler de différents sujets qui ont marqué les dernières semaines dont sa ré-élection, le traffic grandissant dans sa ville, le retour des Nordiques, les couteaux dans les avions, Donald Trump etc…

Concernant les Nordiques, Labeaume a souligné qu’il arrivait au commissaire de la LNH de faire exactement le contraire de ce qu’il disait quelques mois auparavant: «Bettman regardez, quand Atlanta est partit pour Winnipeg, alors il en a parlé deux jours avant pis il a dit complètement le contraire de ce qu’il avait dit des mois précédents…» a-t-il dit pour diminuer l'importance du discours récent du patron de la plus grosse ligue de hockey au monde.

Puis à la question si il y croyait encore (au retour des Nordiques), Labeaume na pas hésité une seconde: «Moi je suis certain qu’ils vont venir, aucun doute, aucun doute…» a-t-il affirmé. Et le maire a continué de parler de la LNH et du commissaire: «Je regarde leur business là, ça va pas si bien que ça là…au total ils vont bien, ils font beaucoup d’argent au total…mais, Bettman c’est un gars qui garde ces cartes proches de lui…il donne pas beaucoup de signe avant coureur de ce qui va arriver, mais en même temps les gouverneurs de la ligue pis les propriétaires ils l’adorent par qu’il leur font faire beaucoup d’argent, il est le roi et maitre pis c’est un homme d’affaire très intelligent...»

C’est alors qu’Arcand est revenu à la charge sur les Nordiques: «Mais là vous avez pas d’indication qu’il veut faire un transfert par exemple?» Labeaume a hésité un peu avant de répondre: «moi je suis sur qu’il va avoir un club à Québec, c’est tout ce que je peux vous dire à l’instant» a-t-il dit, sans trop se mouiller, tout en vantant les mérites du partenariat entre Québecor et la LNH concernant la retransmission des matchs à la télé.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 23 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

01:49

419

Une rencontre Québecor/Bettman en fin-de-semaine à Montréal? Réjean pense que oui!
Publié il y a 2 mois

27556

Réjean Tremblay a passé quelques jours à Québec cette semaine et a eu l’occasion de rencontrer Martin Tremblay, le nouveau chef de l’exploitation du Groupe Sports et divertissement de Québecor. Suite à l’annonce cette semaine que le grand manitou de la LNH Gary Bettman avait rencontré le propriétaire des Rockets de Houston, qui a montré un intérêt pour une éventuelle expansion dans la ville texane, notre Réjean s’est informé à Tremblay si «Québec était encore dans le coup» pour une équipe de la LNH dans la tête des dirigeants de l’entreprise québécoise. Dans le présent segment audio, écoutez le célèbre chroniqueur sportif raconte aux gars du matin du 91,9 SPORTS sa rencontre:

Enrico Ciccone: «T’es à Québec, tu vas parler avec Martin Tremblay, demandes-y donc si Québecor est encore dans le coup pour une équipe à Québec…»

Réjean Tremblay: «Non, c’est déjà faite ça…»

Enrico Ciccone: «Qu’est-ce qui est déjà fait?»

Réjean Tremblay: «Je lui ai posé la question…»

Enrico Ciccone: «Pis sa réponse?»

Réjean Tremblay: «C’est oui! »

Enrico Ciccone: «Son encore dans le coup…?»

Réjean Tremblay: «Oh oui…Pis d’ailleurs Martin Tremblay…il est a Montréal aujourd’hui [jeudi 16 novembre] pour un conseil d’administration de Gestev aujourd’hui et demain…Pis je pense que …ce qui m’a dit c’est: Bettman est à Montréal je pense hein? »

Enrico Ciccone: «Oh ben là là tu me lances une balle courbe…»

Réjean Tremblay: «Je ne sais pas qu’est-ce qui se prépare, mais heuuu….» a dit Tremblay qui a par la suite vanté les mérites de Houston comme ville de hockey avec les Aeros de Gordie Howe dans les années '70 etc...

À partir de là, tirer les conclusions que vous voulez. Déjà que qu’on a appris toute sorte de choses sur les Hurricanes de la Caroline et de son propriétaire dans les derniers jours, mêlé à une histoire de paradis fiscaux, plus les déboires des Coyotes, à la recherche de succès et d’un nouvel aréna. Que les sceptiques le veuillent ou non, tout pointe en direction d’un déménagement dans cette ligue qui commence sérieusement à avoir beaucoup trop de canards boiteux, et Québec a un aréna flambant neuf et des partisans assoiffés. C’est à se demander si ils ne sont pas juste en train de déterminer la date de l’annonce? :-)

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission Du sport le matin avec Enrico Ciccone et Charles-Antoine Sinotte le 16 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

02:02

444

Carey Price: «Ça me fait rappeler un peu ce qui s’est passé avec moi à Vancouver» —Roberto Luongo
Publié il y a 2 mois

27537

Le gardien Roberto Luongo des Panthers de la Floride était en entrevue avec Jean-Charles Lajoie à l’antenne du 91,9 SPORTS le lundi 13 novembre dernier. Questionné sur la situation actuelle de Carey Price avec le Canadien, Luongo a fait un parallèle avec ces années passées à Vancouver, ou chacun de ses gestes et chacune de ses réactions étaient analysés par la faune médiatique d’une ville ou le hockey a beaucoup d’importance, comme à Montréal. 

«Ça me fait rappeler un peu qu’est-ce qui s’est passé avec moi à Vancouver» a-t-il commencé par dire: «Je pense que Carey c’est l’un des meilleurs gardiens du monde, sinon le meilleur, écoute, quand tu es un gardien de but, tu peux pas être à la hauteur du jeu 100% du temps…au bout de la ligne, si tu regardes les statistiques à la fin de la saison, elles vont être là» a expliqué Luongo, pour minimiser les contre-performances du numéro 31 du Canadien depuis le début de la saison avant cette blessure nébuleuse dont nul ne peut vraiment dire la gravité.

«Trouves-tu que le public et les médias sont trop durs à l’endroit des joueurs vedettes du Canadien, particulièrement un gardien de but comme ça?» A demandé JC Lajoie: «C’est la nature du marché, c’est quelque chose qu’il faut accepter. Je pense que pour moi, dans ma situation, j’avais de la misère à l’accepter quand j’étais là, pis vers la fin de mon séjour à Vancouver, j’ai commencé à comprendre comment ça marchait, puis j’ai accepté le fait que quand ça va pas bien, ça va être de même, c’est la nature du business, c’est de même ça marche dans tous les sports, quand ça va pas bien, tu vas recevoir des critiques, c’est de la manière que tu réagis et que tu acceptes ça qui va déterminer comment tu peux agir dans le futur» a dit celui qui aura passé près de 8 ans avec le Canucks, dont 6 avec 30 victoires et plus. Son séjour fut teinté de lourdes critiques par la presse et les partisans alors qu’il n’aura jamais réussi à offrir une Coupe Stanley aux fans d’une équipe bâtie un peu autour de lui.

 

Le gardien n’a pas voulu élaborer lorsque l’animateur lui a demandé si Carey Price pourrait demander de sortir de Montréal éventuellement: «Je ne peux pas faire de prédictions de cette nature là» a-t-il répondu, avec un sourire dans la voix.

 

Entendu dans Jean-Charles en liberté avec Jean-Charles Lajoie au 91.9 SPORTS le 13 novembre 2017. (RNC MÉDIAS)


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

03:58

241

«Carey Price n'est pas blessé et veut être échangé à Vancouver ou Nashville» dit Ian Halperin
Publié il y a 2 mois

27532

Ian Halperin est surement un des plus grands «propagateurs» de rumeurs à la radio, et vendredi dernier, il en a lancé des bonnes sur le cas de Carey Price. Il a déclaré en grande pompe que le gardien numéro 1 du CH souhaitait être échangé à Vancouver ou Nashville. À prendre ou à laisser comme rumeur? Surement! Mais Halperin ne dit pas que des «sottises». Sur le lot d’information qu’il délivre, il peut y avoir du vrai, reste à savoir dans quel mot ou quelle phrase elle se trouve…

Dans ce segment audio, on peut entendre le chroniqueur citer une source anonyme qui s’avérerait être un autre gardien de la LNH qui lui aurait dévoilé que Price aurait des problèmes personnels et qu’il ne veut tout simplement pas jouer et que s’il y a «blessure», ce n’est pas ce qui empêche un gardien de la LNH de jouer normalement. Ce serait déjà un scandale si tout ceci était la vérité n’est-ce pas?

Dany Houle, l’animateur de cette émission, a pour sa part, donné d’autres informations sur le gardien. Il a dévoilé connaître quelqu’un qui travail au Montréal General Hospital: «ça fait quelques semaines, son épouse et son petit bébé étaient là…. est-ce que ça a un lien? Je ne sais pas» a-t-il dit. Rien de bien remarquable dans cette information qui a beaucoup fait partit des rumeurs dans les dernières semaines. N’importe qui avec des enfants en bas âge confirmeront que oui, il n’est pas rare de visiter les hôpitaux avec eux.

«Mes sources me disent que c’est des problèmes dans la vie privée… si c’est un autre gardien de but, il peut jouer… aussi il n’est pas d’accord avec Julien, il a des problèmes avec l’entraîneur en chef, il a des problèmes avec toute l’équipe, les joueurs n’aiment pas Carey Price» a dit Halperin qui du même souffle pense que le gardien a perdu le désir de jouer au hockey, à tout le moins à Montréal.

Dans sa grande finale, l’invité de Houle a écorché le DG du Canadien Marc Bergevin, «c’est un gars qui travaille avec émotion, pas intelligence, c’est pourquoi il a échangé P.K. Subban… et mes sources me disent que Carey Price veut être échangé… premier choix, Vancouver, deuxième choix Nashville» a dit celui qui n’en ai pas à sa dernière rumeur près dans les médias…

Entendu à CHOI Radio X 98,1 FM, DH en 90 minutes. 10 novembre 2017.


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

05:42

1589

Suite de «l'affaire Sophie Prégent» au lendemain de son entrevue controversée avec Paul Arcand.
Publié il y a 2 mois

27516

Émilie Perreault a présenté ce matin la suite du dossier de Sylvain Archambault qui est devenu «l’affaire Sophie Prégent» suite à une entrevue que la présidente de l’Union des artistes a offerte hier à Paul Arcand.

Les propos de Prégent avaient été vertement critiqués par entre autres Marc-André Grondin et Karinne Vanasse qui lui avaient reproché d’avoir manqué de compassion envers les présumées victimes dans cette situation d’abus tout en questionnant sa capacité de gérer une telle situation. Prégent s’était aussi fait reprocher de demander aux artistes de s’adresser à leur syndicat et non aux médias dans des cas semblables ce qui a poussé Karine Vanasse à écrire sur Twitter hier: «La prochaine question est peut-être de se demander pourquoi le lien de confiance entre l'UDA et ses membres n'est pas assez fort pour que les actrices et acteurs se manifestent auprès de l'UDA quand de telles situations sont vécues…». Puis Perreault a fait entendre des propos de Vanasse qui a tenu à bien exprimer ses idées face à la situation actuelle.

On peut aussi entendre dans le segment les propos de Sophie Prégent qui tenu à préciser qu’elle n’avait pas peur de défendre ces membres si des plaintes à l’UDA survenaient dans le cas de dénonciation d’abus. Audio diffusé à l’émission «Puisqu'il faut se lever» au 98,5 FM le 9 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

10:24

434

«Le lendemain de l’anniversaire de la crise d’Oka (...) les tradionnalistes ils veulent pas l’argent, ils veulent leurs terres» —Pascal Quevillon
Publié il y a 4 mois

27030

Dans Puisqu’il faut se lever, Paul Arcand discute avec le maire de OKA M. Pascal Quevillon à propos de manifestations et des scènes d’intimidation commise sur son territoire par les Mohawks avec à leur tête une actrice de la «Crise d’OKA» Mme Gabriel. Entendu au 98.5 FM, Puisqu’il faut se lever. COGECO MEDIA. 14 septembre 2017.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

09:20

74

«Quand dans ta vie personnelle ça va pas bien...tu deviens plus vindicatif et plus contrôlant avec tout le reste» —Myriam Ségal sur Labeaume
Publié il y a 4 mois

27027

Le point de presse d'hier du maire de Québec Régis Labeaume fait beaucoup jaser dans les radios à Québec. Myriam Ségal et Éric Duhaime en ont parlé dans leur émission ce midi. Entendu le 14 septembre 2017 au FM93 à Québec dans Duhaime-Ségal Le Midi (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

06:47

478

logo radioego

radioego.com