Résultat pour: #québécois

«C'est terminé Québecor pour le hockey à Québec»  —Jeff Fillion
Publié il y a environ 8 heures

27650

Dans son émission ce matin, Jeff Fillion s’est demandé pourquoi Québecor n’avait pas du tout réagi aux dernières nouvelles émanant de la réunion des gouverneurs de la Ligue Nationale de hockey la semaine passée. Une rencontre on a appris l’intérêt évident de la ligue pour le nouveau marché de Seattle qui a annoncé la rénovation d'un aréna existant au coût de 660 millions, et qui aura sa chance d’appliquer pour la prochaine expansion. Puis la vente des Hurricanes à un riche homme d'affaire du Texas qui a éliminé toutes les chances pour le groupe de Québec de mettre la main sur cette équipe en difficulté.

«Zéro, aucun communiqué, aucune conférence, rien, comme si il était rien arrivé. C’est terminé Québecor pour le hockey à Québec» a dit l’animateur en plus d'ajouter: «Le silence de Québecor cette semaine sur toute cette histoire là, mon feeling, c’est que ça me donne l’impression que Québecor est en train de faire ses boîtes du Centre Vidéotron et de larguer l’aréna» a dit celui qui se montre peu optimiste pour la suite des choses concernant le retour du hockey majeur à Québec via le géant médiatique québécois.

Entendu sur JeffFillion.com avec Jeff Fillion et Gerry le 11 décembre 2017.


RPRE RPRE
Membre depuis il y a environ 2 ans

01:10

274

Gala des Olivier vs Gilbert Rozon: «C'est pas vrai que je vais gâcher ma soirée parce que cet ostie-là a décidé de faire l'épais»  —Mariana Mazza
Publié il y a 1 jour

27646

L’humoriste québécoise Mariana Mazza, grande favorite pour rafler plusieurs prix au gala des Olivier dimanche soir, a fait une sortie sur Gilbert Rozon lorsque questionnée sur la façon dont les humoristes allaient réagir durant la soirée face à la situation de celui qui a du quitter l'organisation Juste pour rire suite à de nombreuses allégations d'inconduites sexuelles pesant sur lui.

Comme c’est son habitude, Mazza n’a pas mâché ses mots face aux questions de Catherine Beauchamp du 98,5 FM sur le sujet ce matin. On a réalisé qu’elle ne portait pas l’ancien grand patron de Juste pour rire dans son coeur: «Yé pu là, on passe à autre chose! Par contre faut être prévoyant pour la suite des choses» a dit l'humoriste tout en ajoutant: «C’est pas vrai que je vais gâcher ma soirée parce que c’t’ostie-là a décidé de faire l’épais» a dit celle qui fait aussi partie de l'équipe de filles de la série CODE F présenté à VRAK.

Mariana a toutefois ajouté qu’elle entrevoyait le gala de façon très positive: «Moi je vais arriver de bonne humeur, je vais me mettre belle, je vais être fier de ce que j’ai fait, puis je vais aller célébrer le travail de mes collègues et le mien. Non, c’est pas parce que Gilbert a fait quelque chose que je vais m’arrêter d’avoir du plaisir. On devrait célébrer le fait qu’il est plus là, c’est aussi simple que ça.» a conclut celle qui domine le nombre de nomination pour la remise des trophées de soirée récompensant les artisans de l'industrie de l'humour avec cinq.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Week-end Extra» avec Mathieu Beaumont le 10 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

01:56

312

«Si Québecor ne reçoit jamais d'équipe de hockey, c'est le média le plus cocu de l'histoire des médias» —Vince Cauchon
Publié il y a 5 jours

27633

Alors que le magazine Forbes a dévoilé sa liste annuelle des valeurs des équipes de la LNH, ou le Canadien arrive au 3ème rang à 1.25 milliard, derrière Toronto (1,4) et NY Rangers à (1,5), Vince Cauchon de CHOI Radio X pense que la vraie valeur des équipes est quand celles-ci se font acheter. Il a aussi fait une déclaration intéressante sur un éventuel retour d’une équipe à Québec.

«Je comprend que Forbes, c’est des gens plus intelligents que moi, mais ce tableau-là est risible à chaque année: Montre-moi le chèque du gars qui va payer ce prix-là pour la garder là, pis tu l’as ta vraie valeur, pour le reste, c’est juste des paroles en l’air» a dit le gars de sport de CHOI Radio X.

Concernant Québecor, le Centre Vidéotron et du retour éventuel des Nordiques, Vince a résumé la situation en une phrase: «Si Québec reçoit jamais d’équipe de hockey... il n'est pas question de d’autres groupes qu’eux-autres…si ils ramènent jamais une équipe ici, c’est le média le plus cocu de l’histoire des médias!»

Avouez que sa vision est très logique et réaliste, pensez-y: Après tous les efforts du géant médiatique québécois pour «contenter» la plus grosse ligue de hockey au monde: construction d’un aréna ultra moderne de 18 000 places, patience et discrétion, partenaire télé le plus important sur le territoire québécois avec TVA Sports, marché de hockey déjà voué à un succès, maire favorable, etc... si en effet après tout ça, il n’y a pas d‘équipe au bout qui se présente, via un expansion ou un déménagement, le mot «cocu» ne sera pas du tout exagéré!

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X à Québec dans l'émission «Maurais Live» avec Dominic Maurais et Jean-Christophe «Jean-Clôde» Ouellet le 6 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

02:46

217

Aide financière aux médias: Jeff Fillion salue la position de PKP qui prône l'indépendance médiatique.
Publié il y a 7 jours

27626

Pierre-Karl Péladeau plaide pour l’indépendance des médias. Il a pris cette position le jour même où le gouvernement québécois dévoilait un plan d’aide aux médias écrits.

Ce matin, sur sa plateforme numérique, Jeff Fillion a salué la position du président et chef de la direction de Québecor, qui a refusé d’être dans un groupe médiatique qui a reçu une aide de 36.4 millions sur 5 ans de la part du gouvernement les soutenir dans leurs virages numériques.

Pierre Karl Péladeau ne pense pas qu’il soit possible de créer des «murs de Chine» et de conserver l’indépendance des médias s’ils acceptent l’argent du gouvernement. «C’est pas toujours mon homme PKP, et loin de là… mais sur ce point-là, il est right on Target, direct direct direct dessus là…» a dit Fillion.

L’animateur de l’émission du midi à CHOI s’est aussi offusqué qu’un Tout.tv version anglophone, qui diffusera majoritaire du contenu en provenance de la CBC, (radio-canada anglophone), chargera 4.99$ par mois, alors que l’entreprise est subventionné à la hauteur de 1.2 milliard par année: «joual vert c’est le boutte de la marde» a-t-il laissé tomber.

Entendu sur jefffillion.com avec Jeff Fillion et Nick le 5 décembre 2017.


RPRE RPRE
Membre depuis il y a environ 2 ans

05:48

205

Dutrizac fait un retour à la radio en sautant une coche sur le DJ du CH et certains joueurs anglophones de l'équipe!
Publié il y a 7 jours

27624

Alors que son «purgatoire contractuel» avec son ex-employeur COGECO a pris fin officiellement samedi le 2 décembre, Benoït Dutrizac n’a pas perdu de temps pour se retrouver un micro, à tout le moins l’espace d’une émission, alors qu’il a co-animé avec son ancien collègue et ami Jean-Charles Lajoie lundi après-midi dans l’émission de ce dernier au 91,9 SPORTS à Montréal.

«Depuis le temps que tu m’en parles que tu veux passer aux sports» lui a lancé JC, déclenchant les rires de Dutrizac qui lui a aussitôt répondu: «Je ne connais pas ça les sports, je suis un ¨taouain¨ qui peut poser des questions à quelqu’un qui connait les sports, pour qu’il l’explique à un ¨taouain¨ comme moi qui connait pas les sports».

Celui qui est aussi animateur des francs-tireurs à télé-Québec est allé voir le Canadien samedi dans leur éclatante victoire de 10-1 face aux Red Wings, et il a remarqué certaines choses qu'il a fait part lors de son micro d’introduction avec Lajoie. Il s’en ai pris dès le départ au DJ du Centre Bell pour son choix musical: «On peux-tu avoir un peu de fierté? On peux-tu demander à ce qu’on respecte notre culture? Tu sais, on est là, on paye, c’est nous autres. Y’as-tu quelque chose qui représente plus le peuple québécois, parce que y’a pas de Nordiques là, que le Canadien de Montréal? Pis t’arrives au Centre Bell, pis ils te martèlent des platitudes; disco, rococo, là tu dis tant qu‘à mettre des platitudes américaines, peux-tu choisir un peu de québécois? Pis là, écoute sur Twitter on est rendu à nous même nous dénigrer, pis à dire ¨y’a pas de musique québécoise qui vaille la peine, heille moi j’ai mon sacramouille de voyage¨ a dit Dutrizac, qui semblait s’être ennuyé de ses grandes envolées oratoires qui ont fait sa marque de commerce à l’antenne pendant des années.

Puis l'invité de Jean-Charles a terminé le premier segment de son rendez-vous en ondes en s’en prenant à des joueurs unilingues anglophones du Canadien qui n’ont pas encore appris assez de mots de français à son goût malgré qu’ils évoluent avec l’équipe depuis un certain temps: «Je le sais que j’suis mouche à marde avec ça là, mais j’aimerais ça que Carey Price soit capable de dire bonjour et merci. J’aimerais ça que Pacioretty, Plékanec là, ça fait 62 ans qu’il est à Montréal là, y’es-tu capable de dire bonjour et merci? Je le sais que je suis tannant avec ça…» a dit l’animateur qui avait l’air à prendre un malin plaisir à parler dans un micro de radio pour la première fois depuis très longtemps, depuis trop longtemps…

Est-ce que Dutrizac sera un invité régulier à cette antenne? Est-ce que RCN Médias nous réservent une surprise en lui offrant un micro régulier avec sa propre émission en janvier? Tout peut arriver à partir de maintenant.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 4 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

12:45

451

Ils organisent une manifestation contre le contrôle des armes à feu à la place commémorative des victimes de Polytechnique
Publié il y a 13 jours

27598

Un événement annoncé sur Facebook est en voie de semer toute une controverse présentement. Le groupe «Tous Contre Un Registre Québécois Des Armes À Feu» mené par Guy Morin a décidé d’organiser samedi une manifestation au lieu commémoratif créé à la mémoire des 14 femmes tuées par Marc Lépine à l’école Polytechnique à Montréal.

Comme de raison, cette décision est loin de faire l’unanimité: Politiciens, journalistes, commentateurs, tous se sont emparés de l’affaire et il a fallu que l’organisateur explique son geste provocateur. C’est d’ailleurs ce qu’il a fait ce matin à la radio entre autres avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau sur les ondes de CHOI Radio X à Québec.

Voici en 12 citations, la rencontre entre Guy Morin et Martineau-Trudeau:

GM: Guy Morin, RM: Richard Martineau JT: Jonathan Trudeau

1: GM: «On aurait pu faire ça ailleurs, dans une place plus tranquille, mais on aurait passé inaperçu…»

2: RM: «C’est comme si ¨La Meute¨ manifestait devant la mosquée de Québec…Voyons donc»

3: JT: «Allez-vous être armés?» (lors de la manifestation) GM: «Ben non, voyons, tombe pas là-dedans pour essayer de nous faire passer pour pire q’on est…»

4: GM «Le contrôle des armes à feu au Canada fonctionne très bien, y’en a pas de problème avec le contrôle des armes à feu»

5: RM: «Le débat c’est pas pour ou contre les armes à feu, le débat c’est faire la manifestation là ou pas là…»

6: RM: «Mais là tu viens de te mettre hors de la conversation, il y a comme un espace ou on peut converser. Toi, en faisant ça, tu viens de te mettre hors-jeu…tu vas être infréquentable, t’auras plus aucune légitimité pour parler de ça… »

7: GM «C’est sur que ce matin ça à l’air d’une bombe, c’est sur que Kim Jong Un pourrait faire sauter toute les bombes nucléaires que personne en parlerait…»

8: GM: «Ce qu’on fait là, on le fait pour avoir plus que cinq minutes pour expliquer notre point… est-ce que c’est la bonne méthode? Peut-être pas. Est-ce que pour certain c’est la bonne méthode? Oui.»

9: JT: «L’expression parlez-en en bien, parlez-en en mal, tu sais que c’est juste une expression là…?»

10: RM: «Je suis convaincu qu’aujourd’hui, y’a des propriétaires d’armes à feu qui sont contre le registre, qui sont en beau maudit, en disant: tu viens de nous tirez dans le pied, tu viens de nous tirez dans le dos, tu viens de nous enlevez tout crédibilité...»

11: GM: «Présentement, aucun politicien nous écoute, aucun politicien fait rien, et si aujourd’hui, il se passe des choses comme La Meute, il se passe des choses comme Storm Alliance... c’est justement parce que le politique ne fait pas sa job. Le politique fait des choses sans écouter la population. »

12: GM: «Nous on le fait justement pour être capable de partir la discussion, être capable de passer nos points, ok, comme je te dis, c’est peut-être pas la bonne méthode, c’est peut-être pas la bonne place, mais aujourd’hui on fait réagir, pis on peut démontrer une chose, on ne lâchera pas...»

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l'émission Martineau-Trudeau le 28 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

20:44

162

Le Doc Mailloux a une solution pour que les «canadiens français» fassent plus d'enfants
Publié il y a 14 jours

27597

Dans l’émission «Doc Mailloux & Josey» sur le réseau des radios parlées de COGECO lundi matin, le Doc Mailloux a présenté sa solution qui permettrait au «canadiens-français» de procréer davantage. il a ainsi donné suite à une proposition de la CAQ qui affirme que la protection de l’identité québécoise et la croissance économique passent par une hausse des naissances au Québec.

Ce n’est pas la première fois que le Doc parle de cette théorie, il explique: «Il y a vingt ans, j’ai eu cette idée, après avoir été scandalisé par Pauline Marois, qui, travailleuse sociale de profession, constatant la dénatalité au Québec, c’est-à-dire; taux d’enfants trop bas, avais suggéré que nous puisions dans l’immigration, sachant très bien que la plupart des immigrants des pays catholiques, la plupart des immigrants sont à peu près tous contre la contraception, n’est-ce pas? Est-ce qu’on est d’accord là-dessus ou si on va m’accuser de racisme encore une fois? Alors tous ceux qui viennent des pays catholiques, pays musulmans ils sont tous contre la contraception, presque sans exception, remarque bien, ils jouent avec les pilules, en cachette, mais… Alors, j’avais été scandalisé par Pauline Marois qui avait dit, elle voulait qu’on fasse un pays, qu’on soit un pays en dénatalité et au lieu de s’occuper de se remplacer comme nation canadienne française on augmenterait le nombre d’immigrants, j’avais été scandalisé que ça vienne; un d’une femme, deuxièmement d’une travailleuse sociale, et troisièmement d’une péquiste. J’avais été scandalisé, d’ou est née mon idée farfelue, 1-2-3, terminé plus d’impôt!»

Voici en détail l’idée du Doc:

DM: Doc Mailloux

J: Josey

DM: «Alors, pour favoriser l’économie québécoise, et favoriser le poids démographique, c’est-à-dire le nombre de canadien-français au Québec, j’ai fait une suggestion, un incitatif financier….Alors l'idée est très simple; les familles qui travaillent, un enfant, exemption d’impôt du tiers, sur le revenu familial. Deux enfants, deux tiers d’impôt qui saute sur le revenu familiale. Trois enfants, pu d’impôt! »

J: «Ok… Pour les deux? »

DM: «Oui, oui… revenu familial »

J: «Ok, c'est qui qui va payer les impôts? »

DM: «Ah? Ça… nous verrons… »

J: «rires»

DM: «Non mais… c’est une solution efficace aux problèmes économiques et au problème identitaire.»

Entendu à l'émission Doc Mailloux et Josey le 27 novembre 2017 au FM93 et tout le réseau des radios parlées de COGECO avec Doc Mailloux et Josey Arsenault.


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

09:43

294

Le père d'un jeune de 15 ans qui s'est enlevé la vie pour cause d'intimidation en entrevue au FM93
Publié il y a 15 jours

27593

Martin Dufour, père du jeune Simon, 15 ans, qui a mis fin à ses jours pour cause d’intimidation en se jetant devant un train jeudi dernier, a donné une entrevue touchante ce matin à la radio.

Voici l’entrevue en 12 citations:

1- «Simon était victime d’intimidation depuis qu’il était au primaire, on a travaillé d’un commun accord avec l’école…Je sais que l’école a un protocole d’intimidation de deux pages qui étaient écrit…Si il y a eu des sanctions, jamais nous en tant que parent on a eu un suivit de ça..»

2- «Simon les derniers mois il était correct, il était enjoué, il allait bien…plein de choses qu’on planifiait à faire… en tant que parent, j’ai absolument rien vu, puis je m’en veut tellement là…c’est très difficile.»

3- «Au primaire c’était ¨Simon la peste¨…c’était l'école au complet, si tu touchais à Simon, si tu parlais à Simon, ben t’avais la peste…»

4- «Il était mis de côté de l’école au complet parce qu’il était différent, parce qu’il avait les cheveux roux, parce qu’il avait des lunettes épaisses…»

5- «Quand tu te fais dire 200, 300 fois par jour que t’es niaiseux, t’es con, tes lunettes sont épaisses, on veut pas te parler, regarde, un moment donné, ça rentre dans n’importe quelle personne.»

6- Il avait dit à l’école: «Écoutez, je veux le nom des élèves, je veux pas rien faire aux élèves, si ça fonctionne pas je veux aller parler aux parents en personne, pis leur dire regarde là, ton enfant ce qu'il fait c’est pas correct…peut-être que t’as même pas écho parce que ce qui se passe, c’était juste à l’école là… »

7- «J’ai jamais eu aucun, aucun feedback des écoles…le seul suivit que j’ai eu c’est de mon garçon, c’est l’année passée, c’est un étudiant qui a fallu qui s’excuse parce qu’il avait dit des gros mots…»

8- «Le plan appliqué par l’école n'a pas donné de résultat parce que Simon était juste pu capable ça a l’air...»

9- «Je faisais confiance à mon garçon qu’il puisse me parler, je suis un père très ouvert, tu peux me parler de n’importe quoi, puis, je ne sais pas pourquoi il m’en a pas parlé…si il l’avait dit, j’aurais fait quelque chose…»

10- Depuis l’événement: «J’ai eu aucun appel de la commission scolaire, de l’école, des directeurs, rien de ça…»

11- «J’aimerais qu’il y ait un plan Québécois, canadien, à la limite mondial que toutes les écoles devraient appliquées, que si les écoles ne l’appliquent pas, qu’il y ait des conséquences, des répercussions…»

12- «Il voulait devenir professeur de musique de Jazz…»

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Bouchard en parle avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Élisabeth Crête le 27 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

14:56

129

Claude Legault s'en prend à Geoff Molson: «Va gérer ta bière pis tes immeubles, criss, c'est pas tes affaires le hockey, ça parait là»
Publié il y a 16 jours

27590

L’acteur bien connu des québécois et grand fan du Canadien depuis toujours; Claude Legault, a effectué une attaque en règle contre la haute direction du tricolore alors qu’il était questionné sur l’état actuel de son équipe favorite par Catherine Beauchamp, en plein tapis rouge de la première du film «Junior majeur», film qui traite justement de hockey. Il a offert une réponse franche, inattendue, et surtout non censurée, tellement que la chroniqueuse culturelle et l’animateur de l’émission matinale de fin-de-semaine au 98,5 FM ont du avertir les auditeurs du contenu cru qu’ils s’apprêtaient à leur faire entendre en ce samedi matin habituellement un peu tôt pour ce genre de propos.

Au départ, Legault s’en ai pris au directeur général Marc Bergevin: «J’avais confiance en ce gars-là un moment donné, mais depuis les ¨moves¨ qu’il a fait depuis une année et demie, il a perdu cinq presque six défenseurs de son alignement régulier. Y’a pas signé Markov, un gars qui a passé toute sa vie ici…il l’a laissé partir comme un malpropre. Radulov; on l’avait le gars qui marquait des buts, il l’a laissé partir aussi, pis y’a tout mis son argent sur une ¨christie¨ de paire de pads…» a dit l’acteur faisant référence au contrat de 10 ans de Carey Price signé cet été. «On est foutu pour, je te dirais, au-dessus de dix ans avec ça!» A dit Legault visiblement amer.

Mais l’acteur n’avait pas terminé son analyse. Visiblement désabusé de la performance de son équipe et surtout du mouvement de personnel effectué depuis quelques années. Il s'est alors attaqué à celui qui occupe le poste le plus élevé chez le Canadien: «Le ménage, c’est au deuxième qu’il faut le faire» a-t-il dit: «Puis Molson, avant y’avait un président, il s’est nommé président. Il devrait lâcher ça, parce que je pense qu’il connait rien là dedans. Il devrait mettre un vrai président, avec son directeur gérant, pis s’enlever de d’là.« Puis il a offert un message très direct au au président et chef de la direction du club de hockey des Canadiens de Montréal: Va gérer ta bière pis tes immeubles que t’achète partout là, criss, c’est pas tes affaires le hockey, ça parait là…tout le monde est en tabarnak…on le voyait au début de l’été, on disait ¨quessé¨ qui va arriver avec cette équipe là, ça va être pourrie, et c’est pourrie!» A dit Legault, manifestement en colère!

Wow! On a pas fini d'entendre parler de cette sortie spectaculaire et d'en mesurer les répercussions dans l'imaginaire collectif des nombreux fans du CH qui se reconnaitront possiblement en masse dans la montée verbale de cet acteur très respectée des québécois qui a peut-être seulement dit tout haut ce beaucoup de partisans pensent, tout bas.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Week-end Extra» avec Mathieu Beaumont le 25 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

02:28

12927

L'aide gouvernementale pour la survie des journaux. Jeff Fillion parle avec une porte-parole de la FNC-CSN.
Publié il y a 21 jours

27570

Des mesures d’urgence dont réclamées d'Ottawa pour sauver la presse écrite. «Il faut stopper l'hémorragie» clament la CSN et la Fédération nationale des communications (FNC-CSN) appuyées par un groupe de personnalités et d'organisations québécoises qui vont de Alexandre Taillefer au Conseil du patronat, en passant par l'économiste Jean-Martin Aussant, l'Union des artistes et le conteur Fred Pellerin.

Dans son émission ce midi, Jeff Fillion a accueilli Pascale St-Onge, présidente de la Fédération nationale des communications (FNC-CSN), pour parler de la situation. Les deux ont définitivement une vision pas mal opposée de la problématique, mais se rejoignent pour ce qui est de la réalité du changement profond que subissent les médias traditionnels face aux nouvelles réalités médiatiques d’aujourd’hui.

«Le Québec et le Canada, contrairement à la plupart des pays européens notamment, n’accordent présentement à peu près aucun soutien à la presse quotidienne et aux médias de la presse écrite, donc c’est pas comme si c’était une aberration dans une société démocratique de penser qu’on peut soutenir à partir de fonds publics des médias. Maintenant l’important est d’instaurer des façons de faire qui protègent cette indépendance journalistique là» à expliqué Mme St-Onge.

«Moi le bug c’est que le monde des médias dans lequel on est actuellement, le monde traditionnel, c’est un milieu de gauche qui nous offre à peu près toujours la même affaire. Il ‘y a pas de diversité d’opinion…même que vous perdez beaucoup de monde qui ne vous suivent plus, parce qu'on dirait que je sais pas, surtout depuis que Trump est arrivé, on dirait que le jupon dépassait un peu avant, mais là c’est clair qui est de tel côté, ça les gens commencent à avoir de la difficulté avec ça, et aider on le fait déjà avec Radio-Canada qui est déjà très à gauche. Aider des entreprises ou il n’y a pas de diversité d’opinion, c’est là ou il y a de la résistance, on est tanné de voir que les médias se ressemblent pas mal tous… » à répliqué Jeff Fillion.

Entendu dans FILLION avec Jeff Fillion à CHOI Radio X à Québec. Le 20 novembre 2017. (COGECO).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

17:56

184

logo radioego

radioego.com