Result for: #policier

Rebondissement dans le dossier Cedrika!
Published 2 months

28141

Jonathan Roberge, journaliste à TVA Nouvelles, parle des derniers développements dans le dossier de Cedrika Provancher alors que 4 individus ont été questionné dans l'entourage de travail immédiat de Jonathan Bettez alors que ce dernier travaillait dans son entreprise. Cette démarche a pour but d'en connaître plus sur son état d'esprit quelques jours avant les malheureux incidents que l'on connait.

«Le but est d'étoffer le dossier, d'étoffer la preuve» a dit le journaliste qui a ajouté que cette démarche de la sureté du Québec ne fait taire en rien les rumeurs voulant qu'il soit toujours le suspect numéro 1 des policiers dans cette affaire.

Entendu à l'émission Midi Plus avec Robert Pilote au 106,9 FM (COGECO) le 3 mai 2018.


CJMF933RE CJMF933RE
Member since over 3 years

05:29

17793

La ville de Montréal met fin aux quotas de contravention... admettant du même coup leurs existences!
Published 6 months

27755

La ville de Montréal, via sa nouvelle administration, a annoncé qu'elle mettait fin aux quotas de contraventions délivrés par ses policiers. (Ah oui? Ça existait ça?)

Nathalie Goulet, responsable de la sécurité publique au conseil exécutif, a annoncé la bonne nouvelle à Alain Gravel ce matin sur les ondes de la radio de Radio-Canada admettant du même coup que des quotas semblables existaient, ce qui n'avait jamais vraiment été admis publiquement de la part de la mairie montréalaise, quiconque s'y ait trouvé depuis... toujours!

Mais comme toute bonne nouvelle...

«C'est un système qui existait, ça faisait partit des critères de l'évaluation de la performance des cadres policiers, que l'atteinte de certains nombres de contraventions, de constats d'infractions, pouvait atteindre jusqu'à 8% du salaire d'un cadre» a admis la haute fonctionnaire de la ville. Alain Gravel a été aussi surpris que nous et vous d'apprendre l'existence d'un système qui «obligeait» des fonctionnaires à donner une certaine quantité de constats d'infractions pour arrondir leur fin de mois. Goulet a expliqué que son parti avait fait un engagement électorale d'éliminer cette procédure: «Pour nous, la responsabilité des policiers, leur mission première, c'est d'assurer l'ordre publique, de protéger les montréalaises et montréalais et non pas de piéger les cyclistes et les automobilistes dans la circulation

«Est-ce que ça veut dire des revenus en moins dans les coffres de la ville?» a demandé très logiquement Gravel: «pas nécessairement» a avoué la représentante de l'administration Plante-Dorais, qui pense être en mesure de recueillir 12 millions supplémentaires cette année en revenus provenant justement des constats d'infraction. Mme Goulet n'a pas pu donner de réponse précise sur comment la ville allait réussir l'exploit de récupérer plus d'argent sur les contraventions en éliminant des incitatifs pour en donner de la part de son personnel jusqu'à ce qu'elle laisse la porte grande ouverte à l'addition de photos radars sur le territoire de la ville. Rien ne se perd, rien ne se créer, comme dise les grands penseurs...

Donc fini les quotas mais bienvenue les photos radars à Montréal! Voilà comment semble s'aligner la nouvelle administration de la métropole pour réussir à garnir ses coffres pour la prochaine année. Êtes-vous content?

Entendu dans Gravel le matin avec Alain Gravel sur les ondes de Ici Première, la radio parlée de Radio-Canada (Montréal). Le 22 janvier 2018. (COGECO).


IciRE IciRE
Member since over 2 years

05:31

46

Infoman répond à ceux qui lui reproche d'être trop complaisant envers les politiciens
Published 6 months

27752

Invité de «La Soirée est (encore) jeune», une émission dont le cadre se prête à beaucoup de confidences pour les invités, Jean-René Dufort alias Infoman à répondu à certains détracteurs qui lui ont reproché une certaine complaisance envers les politiciens lors de son spécial fin d'année présenté le 31 décembre dernier.

«Je trouve ça drôle que des gens trouvent qu'on est trop ¨smatte¨, comme ça on leur transfert les plaintes qu'on est trop méchant...» a ironisé Infoman qui a souligné que le spécial du 31 éaitt toujours un peu plus convivial...«On essaie de se rappeler qu'on est tous dans la même chaloupe, puis que c'est des politiciens, on peut leur parler...Philippe Couillard il riait quand je lui ai présenté la burqa, je lui ai quand même dit que sa ministre de la justice avait pas lu sa loi, qu'a comprenant rien, je lui ai présenté un mur complet des problèmes policiers au Québec. Lui si il décide d'avoir du fun je ne vais pas le battre» a dit celui qui est à la barre de l'émission depuis une vingtaine d'années.

Puis Dufort a tenu à rappeler ce qu'il voulait faire comme produit télé versus ce que les téléspectateurs s'attendaient de lui: «Je me donne pas comme mandat de ¨planter¨ un politicien à chaque fois, À Infoman, je leur ai toujours fait sentir le fait que moi je peux leur tendre un piège mais si ils se sortent de ce piège-là ben il faut que j'ai l'honnêteté de le montrer aussi, parce que sinon c'est plate, ça devient juste un kamikaze...il faut qu'il y ait un certain dialogue parce que sinon, c'est pas le fun» a expliqué Dufort, très en possession de ses moyens.

Entendu à La soirée est (encore) jeune avec Jean-Phillipe Wauthier, Fred Savard, Jean-Sébastien Girard et Olivier Niquet le 21 janvier 2018 à Ici Première, la radio de Radio-Canada.


IciRE IciRE
Member since over 2 years

04:28

198

«Je ne renierais pas les allégations que je vous ai faites» —Yves Francoeur avec Arcand
Published 7 months

27689

Avril 2017: Yves Francœur, président de la Fraternité des policiers de Montréal, lance des déclarations-chocs sur les ondes du 98,5 FM avec Paul Arcand. Il avait allégué qu’une enquête criminelle aurait été bloquée parce qu’elle aurait visé deux élus libéraux! La Sûreté du Québec a alors enquêté et quelques mois plus tard déclare que tout ceci étaient non fondées.

Suite au dénouement de l’histoire, Yves Francoeur est revenu au micro de Paul Arcand ce matin et a maintenu ses allégations.

Voici 12 citations de l’entrevue de Francoeur avec Arcand au 98,5 FM:

1- «J’ai rarement vu une enquête policière basée sur une déclaration non fondée et des sources non crédibles mais ou on a rencontré 60 témoins…»

2- «Moi j’ai fait cette déclaration là de bonne foi basée sur des sources crédibles provenant de milieux différents»

3- «Malheureusement on est obligé de faire quoi pour que les choses avancent? On est obligé d’aller dans les médias…»

4- «J’ai six sources, provenant de milieux différents, et selon moi, certaines de ces sources-là ne se connaissent même pas entre elles…»

5- «Moi je remet ma déclaration aux enquêteurs le 15 mai dernier, pendant 4 mois, j’ai aucune nouvelle, ça sors dans le Journal de Montréal, une semaine après, j’ai des enquêteurs qui me visitent…»

6- «Je ne renierais pas les allégations que je vous ai dites, je vous dis que mes sources sont crédibles, que c’était mon devoir de faire ce que j’ai fait»

7- «Puis à part de ça là, j’ai jamais sorti de nom sur la place publique… j’ai jamais confirmé que c’était M. Fournier, le nom de M. Pigeon et de M. Bachant la même chose…»

8- «Moi j’ai agi comme sonneur d’alerte, des gens se sont adressés à moi parce qu'ils avaient confiance en moi et dans les positions qu'eux occupaient...»

9- «Non je n’ai pas nommé mes sources [aux enquêteurs] mais c’est certain qu’il m’ont demandé mes sources...»

10- «Moi ce que je vous dis c’est des faits, si c’était à refaire, j’ai fait mon devoir, je referais la même chose, je suis de bonne foi, qu’est-ce que vous voulez que je vous dises de plus?»

11- «J’ai pas à m’excuser d’avoir fait mon travail…»

12- «Je suis redevable aux policiers et policières de Montréal que je suis fier de représenter, c’est eux qui me jugeront…»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 21 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since over 3 years

20:04

324

Un auditeur du 91.9 SPORT compare les hommes en uniformes du CH vs les autres hommes en uniforme
Published 8 months

27573

Ce matin, dans l'émission matinale du 91,9 SPORTS à Montréal, Enrico Ciccone a reçu un message qu’il a lu en ondes. L’auditeur, Martin, a fait un parallèle entre les hommes en uniformes du Canadien, et les hommes en uniformes dans la vie de tous les jours.

Texte de Martin: «Assez incroyable, Price JOUE comme travail, il JOUE, et ce serait de petites histoires matrimoniales qui le déconcentraient à ce point? Que font les gens en uniformes, les vraies uniformes, soldats, pompiers, policiers, ambulanciers, quand ils sont dans le feu de l’action? Ils avalent leurs pilules, ils se lèvent debout et avancent pour leur chum à côté et l’autre de l’autre côté. Et pas avec 10 millions de salaire! Alors oui, nous sommes en droit de savoir quelles couleurs sont ces bobettes, et pourquoi il les portent à l’endroit ou à l’envers.»

«Tout le monde est différent… j’ai été joueur de hockey, j’ai vécu une séparation, je suis tombé. Ça m’a pris quatre ans avant de me relever…puis je suis un dur de dur moi-là» a dit Ciccone pour expliquer que tout le monde ne réagit pas pareil face aux événements.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission Du sport le matin avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 21 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since almost 3 years

02:05

81

André Boisclair arrêté pour conduite avec les facultés affaiblies. Les détails ici:
Published 8 months

27517

Monic Néron a expliqué à Paul Arcand ce matin les circonstances de l’arrestation de l’ancien chef du Parti Québécois André Boisclair cette nuit sur la rue St-Joseph à Québec.

«Vers minuit-35 il est entré en collision avec un lampadaire…au poste de police, il a refusé de souffler dans l'ivressomètre…il a également fait de l’intimidation envers les policiers lors de l’intervention» a expliqué la journaliste au 98,5.  

Bernard Drainville, aussi animateur à la même station et ancien député au Parti Québécois a appris que vers 3h20 ce matin, Boisclair aurait été aperçu au Centre hospitalier de l’Université Laval (CHUL). Audio diffusé à l’émission «Puisqu'il Faut se Lever» au 98,5 FM le 9 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since over 3 years

01:32

139

«Ça fait 4 fois que vous me dites que vous êtes sur le terrain je vous crois... vous êtes pas assez présents... y a des malades qui coupent le monde!»
Published 10 months

27125

Dans Puisqu'il faut se lever, Paul Arcand discute fermement avec le lieutenant Jason Allard à propos du manque de surveillance policière sur l’autoroute 20 et 30 où certains chauffeurs sont téméraires et dangereux. Il semble parfois manquer de patience face aux réponses toutes faites et vagues parfois. Entendu au 98,5 FM, Puisqu’il faut se lever. COGECO MEDIA. 22 septembre 2017.


Le985RE Le985RE
Member since over 3 years

06:19

368

Un animateur de MétéoMédia est attaqué par le chien d'un policier en faisant son travail à Houston!
Published 11 months

26895

Patrick de Bellefeuille est un animateur de MétéoMédia présentement en poste à Houston pour couvrir les inondations. En entrevue avec Gilles Parent au FM93 à Québec, l'animateur s'est mis à raconter une mésaventure à glacer le sang qui lui est arrivé il y a quelques heures: Il voulait aller parler à un policier de l'autre côté d'une voiture mais n'avait pas remarqué que l'agent était accompagné de son chien non attaché. L"animal, se sentant menacé a défendu sauvagement le policier «Il s'est mis en position d'attaque, il m'a sauté dessus...Il m'a attrapé la jambe, il m'a trainé par terre...mes bottes de caoutchouc m'ont sauvé le pied». Entendu le 28 août 2017 au FM93, Québec, une station COGECO.


CJMF933RE CJMF933RE
Member since over 3 years

02:51

997

«Clairement à Québec, ce sont les casseurs de gauche qui ont pris les projectiles et les ont lancés aux policiers...» —Paul Arcand
Published 11 months

26868

Dans Puisqu'il faut se lever, Paul Arcand revient sur le dossier de l’immigration illégale et sur la manifestation de Québec perturbée par des casseurs de la gauche. Il donne son avis très tranchant et allumé sur la crise qui risque de s’amplifier au cours de l’automne. Sans prendre parti, il remet en perspective un message faux véhiculé sur la région de Québec et ses radios. Entendu au 98,5 FM, Puisqu’il faut se lever. COGECO MEDIA. 23 août 2017.


Le985RE Le985RE
Member since over 3 years

05:40

973

«Les policiers aimeraient bien pouvoir le rencontrer et avoir une discussion franche et honnête» —François Doré
Published 12 months

26746

Dans Maurais live en vacances avec Busu, Alex Leblond et Laurent, l'équipe s'entretient avec l'inspecteur retraité François Doré, ayant travaillé sur le dossier de l'enlèvement et du meurtre de Cédrika Provencher. On souligne ainsi le 10e anniversaire du tragique événement. Entendu à CHOI Radio X 98,1 FM, Maurais live. RNC MEDIA. 31 juillet 2017.


CHOI981RE CHOI981RE
Member since over 3 years

16:55

244

logo radioego

radioego.com