Résultat pour: #meilleurs

Le meilleur joueur de disponible plus qu'un centre dit Timmins...
Publié il y a 4 mois

28234

En compagnie de Martin McGuire, Mario Langlois a analysé les propos du directeur général adjoint et recruteur en chef du Canadien Trevor Timmins qui s'est adressé aux journalistes à la veille du repêchage de la LNH qui aura lieu en fin-de-semaine à Dallas.

Le point marquant de cette rencontre est que, malgré le manque criant de joueurs de centre chez le CH, que les espoirs qui seront choisis seront les meilleurs de disponibles indépendamment de leurs positions.

Entendu le 21 juin 2018 dans Les Amateurs de Sports au 98,5 FM avec Mario Langlois et le réseau des radios parlées de COGECO.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

08:53

192

Les meilleurs pour juger du talent de Price sont peut-être les joueurs qui l'affronte?
Publié il y a 7 mois

27979

On peut sortir un gars de la radio mais sortir la radio d'un gars...

Mario Hudon, le «Gérant d'estrade», n'a pu se retenir plus longtemps et le voici de retour pour parler de sport ici même sur radioego.com.

Cette semaine, Mario parle du fait que Carey Price est sortit en tête d'un sondage anonyme auprès des joueurs de la LNH comme meilleur gardien de la ligue. Puis, le Gérant d'estrade a parlé des équipes canadiennes qui risquent d'être dans les séries éliminatoires dans la présente saison de la LNH. Mario a aussi critiqué l'approche du spécialiste en marketing sportif André Richelieu, qui a décrit la ville de Québec comme un marché peu viable pour la LNH. Le projet J'ai ma place a plutôt démontré un intérêt de la part des amateurs de hockey de ville de Québec selon notre Gérant d'estrade.

Merci à l’École nationale de radio, le CRTQ (Le Collège radio télévision de Québec) et à Alain Dufresne pour avoir rendu possible la réalisation de cet enregistrement. Réalisé le 12 mars 2018.


Gérant D'estrade Gérant D'estrade
Membre depuis il y a 9 mois

18:25

350

Georges Laraque dévoile pourquoi les équipes adverses aiment venir jouer à Montréal
Publié il y a 7 mois

27955

On ne peut pas dire qu'il n'a pas le sens du spectacle ce Georges!

Hier à l'émission qu'il anime avec Stéphane «Gonzo» Gonzales, Laraque analysait un sondage effectué auprès de l'association des joueurs de la Ligne Nationale de hockey sur différents sujets comme les meilleurs joueurs à chaque position dans la ligue, la meilleure qualité de glace etc...

Puis à la question: dans quel aréna aimez-vous mieux évoluer? Les joueurs, qui n'avaient évidemment pas le droit de choisir leur propre aréna, ont choisit le Centre Bell à Montréal au premier rang à près de 25% devançant le United Center de Chicago à 22% et le Madison Square Garden de New-York à 15%. Georges avait une raison plus spécifique pour expliquer pourquoi les joueurs des autres équipes aimaient venir jouer à Montréal, et ça n'apparait évidemment pas dans le sondage, quand vous l'entendrez, vous comprendrez pourquoi! :-)

Voir les résultats du sondage de la NHLPA ici:

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal à l'émission Laraque-Gonzales le 7 mars 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a environ 3 ans

02:54

12535

ANDRÉ ARTHUR «Les meilleurs moments»: Épisode 1: Walter Sieber
Publié il y a 9 mois

27814

RadioEGO rend hommage à l'homme de radio qu'est André Arthur en cinq segments audio marquants qui auront contribué à lui attribuer le titre de «Roi Arthur» pendant de nombreuses années sur les ondes radiophoniques d'une des villes en Amérique qui a fait de la radio son médium favori et ses animateurs, ses idoles!

Réduire une carrière de plus de 40 ans à la radio par quelques propos controversés comme bien des journalistes ont tenté de le faire depuis l'annonce de la fin du contrat de l'animateur de 74 ans à BLVD.fm récemment, c'est un peu facile et surtout non réaliste.

Chez RadioEGO, nous reconnaissons le grand communicateur qu'il a été, qu'il est encore. Nous soulignons qu'il a été numéro 1 à la radio de Québec sur une période s'étalonnant sur plus de 30 ans, un marché ou ce média est roi et ou la réussite n'est pas donnée, il faut plutôt aller la chercher en séduisant des auditeurs qui ont toujours eu beaucoup de choix dans la capital.

«Y'a-t-il quelqu'un qui connaît l'avenir dans tous ceux qui nous écoutent présentement? Personne» a résumé André Arthur en entrevue à Radio-Canada après qu'on lui ait demandé si il pensait faire un [autre] retour. Arthur a toujours prétendu, avec raison, être un polémiste: «Un polémiste est un écrivain ou un journaliste ridiculisant en principe avec panache et esprit.». Tu ne fais pas ce genre de radio sans nager si ce n'est qu'un peu dans la controverse. Comme tu ne fais pas d'omelettes sans... Vous connaissez la suite?

Épisode 1 : Walter Sieber

Cet extrait se situe en 1995. La ville de Québec, dirigée par le maire Jean-Paul Lallier, essaie très fort de faire rêver ses citoyens en posant sa candidature pour l'obtention des Jeux Olympiques de 2002. Les «influenceurs» se font aller dans les médias. Personne ne peut chiffrer les véritables coûts de l'opération, on mise plutôt sur le rêve de voir Québec rayonner. La radio est au centre du débat, mais une voix s'élève contre, celle d'André Arthur qui jour après jour essaiera d'avoir des réponses des autorités et remets en doute par le fait même les propos de plusieurs rêveurs. Arthur est au sommet de sont art et des cotes d'écoutes. La ville rêve mais si Arthur avait raison de s'opposer si fort au projet? Se demandent plusieurs citoyens à l'écoute, coincés entre le rêve confortable et la dure réalité.

Walter Sieber, avec son accent exotique, était le vice-président des sports pour la candidature olympique de Québec 2002. Ce matin frisquet de février en 1995, il tentera d'expliquer à l'animateur en ondes à CHRC 80, la descente en ski, la discipline reine des Olympique d'Hiver, qui aurait lieu à la Petite-Rivière-St-François, dans Charlevoix. Cette entrevue sera par la suite reconnue comme celle qui aura possiblement mis fin au rêve Olympique québécois. Les citoyens se sont alors rendu compte du non sérieux de toute l'aventure. Quelques mois plus tard, la population, rassemblée en grand nombre à place d'Youville, attendra avec impatience le dévoilement des votes du CIO. Québec terminera 4ème avec 7 votes, 54 votes seront attribués à Salt Lake City, en pleine controverse de financements douteux (pots-de-vins) dévoilés au monde entier par la suite et remettant même en doute tous ceux qui gravitent mondialement autour du mirage Olympique.

(Ce segment est un montage, l'entrevue originale a possiblement duré près de 30 minutes. Si jamais vous l'avez en votre possession info@radioego.com)


Radio EGO Radio EGO
Membre depuis il y a plus de 10 ans

04:27

893

L'autre Mailloux raconte la fois ou il voulu révolutionner l'agriculture contre l'UPA
Publié il y a 9 mois

27780

De nos jours, tout les gens qui suivent un peu la radio connaissent le psychiatre Pierre «Le Doc» Mailloux qui fait la pluie et le beau temps à l'antenne depuis plusieurs années. Il est reconnu aussi pour ses nombreuses batailles avec le collège des médecins. Mais peu connaisse son frère; Luc Mailloux. Lui aussi fut au centre d'une bataille épique, celle pour la création et l'acceptation sur nos tablettes de fromages au lait cru, produit ici au Québec.

Invité de Mx Doré, Il a raconté son histoire sur les ondes de CJMD à Lévis. Son aventure vaudrait bien un documentaire tellement elle est extraordinaire, touchante, injuste, triste, créative, pleine de rebondissements. Écoutez son récit sur la guerre qu'il a livré à l'UPA (Union des producteurs agricoles) dans un seul but, offrir aux citoyens de meilleurs produits.

Lechevalier-Mailloux est un fromage au lait cru à pâte molle et à croûte lavée créé en 1998. Il a remporté les premiers prix dans toutes les catégories au Grand Prix des Fromages Canadiens en 1998, 1999 et 2000. Ce fromage fermier, produit à la ferme de Luc Mailloux, était fait d'un lait cru et entier issu donc de vaches d’un même troupeau, nourries exclusivement à l'herbe. (Source: Wikipédia).

Entendu à l’émission «Tailgate en attendant Ti-Guy» avec Max Doré sur les ondes de CJMD 96,9 FM à Lévis le 22 janvier 2018.


CJMD FM  La radio de Lévis CJMD FM La radio de Lévis
Membre depuis il y a environ 3 ans

24:42

226

Le Doc prêt à offrir 4 000$ pour stériliser des hommes sans emploi!
Publié il y a 9 mois

27748

L'idée d'un député britannique qui avait suggéré aux hommes sans emploi une vasectomie en 2012 a raisonné jusque dans les oreilles du Doc Mailloux cette semaine qui a trouvé que c'était une excellente idée suggérant même de les rémunérer pour les inciter à arrêter de procréer!

«Les hommes sans emploi depuis 10 ans, on pourrait les payer, leur donner mettons 2 000$ pour se faire vasectomiser» a dit le Doc à la surprise de l'animatrice Catherine Gaudreault. Puis le psy en a rajouté se targuant d'être un de ceux qui prônait l'amélioration du patrimoine génétique s'appuyant sur un article du professeur Serge Larivée de  l’Université de Montréal qui a mentionné qu'en occident depuis une vingtaine d'année, il y aurait eu une perte de 7 points de quotient intellectuel moyen. Le Doc a tenté d'expliquer cette situation de la façon suivante: «Les moins bons éléments de la société, les moins brillants, se reproduisent davantage que les meilleurs éléments» a-t-il dit en réitérant son incitatif financier pour convaincre certains hommes à adopter la vasectomie se rendant même jusqu'à 4 000$!

«Ça fait longtemps que je vous le dis...si vous laissez se reproduire davantage, en plus grand nombre, les moins bons éléments que les meilleurs, vous faites après 20 ans, des tests de quotient intellectuel moyen, c'est bien sur que la moyenne a baissé» a martelé le psychiatre qui s'est demandé ouvertement si il était nécéssaire d'aller à l'université pour comprendre cette situation: «Tous les éleveurs de bétail laitier comprennent mon propos ce matin» a-t-il ajouté se faisant rappeler par sa co-animatrice avec raison que c'était tabou comme sujet de parler de génétique sur les humains comparativement au bétail.

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 17 janvier 2018. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

07:33

1072

L'ultime Bêtisier des médias 2017 d'Olivier Niquet.
Publié il y a 10 mois

27702

À chaque semaine à la populaire émission de fin-de-semaine «La soirée est (encore) jeune» sur les ondes de la radio de Radio-Canada, Olivier Niquet présente son «Bêtisier des médias» qui se veut être une série de petits segments audio choisis qui ont fait mal paraître vos communicateurs favoris surtout à la radio. Et le Bêtisier 2017 regroupe la crème de ces petits extraits ou «le florilège de taquinerie», comme le dit si bien l’auteur du montage, qui nous ont fait soit sourire ou grimacer tout le long de l’année 2017.

Comme vous allez l'entendre, c'est une année de grands crus! Les grands thèmes abordés pour le grand Bêtisier ultime sont: L’introspection, les palmarès des meilleurs lapsus, les beaux malaises, le palmarès des meilleures expressions bizarres de l’année, la démocratie, la dérape des noms patrimoniaux, l’environnement, les communistes, les élections municipales, le sexe et évidemment le sport qui est possiblement le segment le plus drôle et surprenant. Vous n’en reviendrez pas de tout ce qui s’est dit dans les médias cette année, mais rassurez-vous, ça ne va pas nécessairement ralentir en 2018 avec la multiplications des antennes parlées! Tant mieux ou tant pis pour nos oreilles!

Capté sur le site de radio-canada le 28 décembre 2017.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a presque 3 ans

01:02:59

535

Qu’est-ce que le Canadien pourrait donner en retour de Karlsson?
Publié il y a 10 mois

27655

Avec 9 victoires en 29 matchs, rien ne va plus chez les Sénateurs d’Ottawa! En comparaison, la saison du Canadien avec 13 victoire en 31 matchs présentement est considérée comme catastrophique. Vous connaissez toutes les rumeurs qui émanent de Montréal suite à cette saison déjà considéré désastreuse? Imaginez maintenant celles qui se propagent à Ottawa ces jours-ci!

Marc Legault du 104,7 FM en Outaouais a parlé de la rumeur qui veut que Pierre Dorion, le directeur général des Sénateurs, avait demandé à tous les joueurs qui avaient une clause de non transaction à certaines formation de lui fournir la liste des équipes vers lesquelles ils ne voulaient pas être échangés. Parmi ces joueurs figurerait la défenseur étoile des Sénateurs, le défenseur de 27 ans Erik Karlsson, qui en ait à son avant dernière année de contrat (6.5 millions/année). Tous savent qu’il fera sauter la banque de l’équipe avec laquelle il signera son prochain contrat. Des rumeurs à Ottawa disent qu’en coulisse, Karlsson aurait dit aux dirigeants des Sénateurs «Oubliez moi, je vais terminer mon contrat à Ottawa, les chances que je re-signe ici sont très très minces». Si tout ça est vrai, les dirigeants seront poussés à prendre une décision. Il reste que tout ceci n’est que rumeurs, Karlsson aurait plaidé que ces propos ont été mal rapportés.

«Si tu l’échanges cette année, il sera plus payant pour toi en fait de retour parce que il reste encore une année de contrat donc il y a des clubs qui vont être intéressé à obtenir ses services. Mais je ne peux pas croire que les Sénateurs d’Ottawa vont se départir d’un des meilleurs joueurs de la Ligue Nationale de hockey» a dit le chroniqueur sport du 104,7 FM en Outaouais.

Une question pour vous: Qu’est-ce que le Canadien pourrait donner en retour de Karlsson et Pegeau? (On jase là...)

Entendu à l’émission Que l’Outaouais se lève avec Michel Lapointe au 104,7 FM en Outaouais le 12 décembre 2017 (COGECO).


Le1047RE Le1047RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

03:00

502

CH en déroute: «Faut être jugé sur les gestes qu’on pose et sur les résultats de l’équipe» —Serge Savard
Publié il y a 11 mois

27572

Un des plus grand défenseur de l’histoire du Canadien et le dernier directeur général de l'équipe a avoir remporté une Coupe Stanley; Serge Savard, était l’invité de Mario Langlois hier à l’émission Les Amateurs de Sports au 98,5 FM. Il a parlé très ouvertement de la situation actuelle du tricolore, une situation qui inquiète beaucoup ceux qui suivent les activités de l'équipe depuis le début de la saison.

10 phrases marquantes de la rencontre entre Serge Savard et Mario Langlois:

1- «J’ai toujours dis que les Nordiques nous ont rendu meilleurs comme organisation parce qu’ils nous ont fait travailler deux fois plus fort»

2- «J’ai gagné deux Coupes Stanley comme gérant générale et je me suis fait congédier après 4 matchs en début de saison»

3- «Carey Price, pendant des années, l’organisation s’est pourfendu à dire qu’il était le meilleur gardien de la planète, pis on l’a payé 10 millions par année, pis aujourd’hui, ben, c’est comme si on savait rien, tu sais, je commence à être tanné, bas du corps, haut du corps, on est pas au courant de rien, je pense que le monde mérite d’être informé…»

4- «En 1986… je me suis aperçu qu’il y avait une rébellion à l’intérieur du club, tout le monde voulait la tête de Jean Perron, je me suis assis avec 8 ou 9 de mes vétérans… pis je leur ai dit qu’ils étaient pas question de mettre Jean Perron à la porte pis que c’était à eux autres de décider si ils voulaient jouer ou pas jouer ou qu’ils s’en aillent chez-eux…plus tard on a gagné la Coupe Stanley»

5- «Il se passe des choses…il faut identifier le problème et après ça, il faut le régler!»

6- «Cette année, on avait deux gars là, nos deux meilleurs joueurs de l’équipe l’an passée, y’en a un qui s’appelait Markov, pis l’autre Radulov, ces deux-là voulaient jouer à Montréal pis on a réussi à les faire signer ailleurs…»

7- «Un moment donnée, tu peux pas reconstruire une défensive en une fin-de-semaine là…»

8- «Le monde ont le droit de huer…c’est eux autres qui paient pour entrer pis qui reçoivent une augmentation sur leurs billets de saison»

9- Concernant la direction: «Ils ont tous des contrats jusqu’en 2022, c’est fatiguant la…»

10- «Quand on a envoyé Subban qu’est-ce qu’on a dit? ¨On a besoin de leadership y’a pas de leader sur cette équipe là¨. Moi je me rappelle que Subban avait battu les Bruins de Boston presqu’à lui seul dans une série, mais on a été chercher Weber, j’ai rien contre Weber, on était sensé faire un pas en avant, pis d’être de beaucoup supérieur, pis d’aller chercher un leadership qu’on avait pas, ben ça s’est pas matérialisé là…Weber, Canadien est pris avec un contrat de 16-17 millions par année»

11- «Ce que j’ai pas aimé… quand un recruteur dit, c’était pas mon choix parce que ça s’est avéré un mauvais choix, je trouve ça cheap shot un peu»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission Les Amateurs de Sports avec Mario Langlois le 20 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

23:03

665

Carey Price: «Ça me fait rappeler un peu ce qui s’est passé avec moi à Vancouver» —Roberto Luongo
Publié il y a 11 mois

27537

Le gardien Roberto Luongo des Panthers de la Floride était en entrevue avec Jean-Charles Lajoie à l’antenne du 91,9 SPORTS le lundi 13 novembre dernier. Questionné sur la situation actuelle de Carey Price avec le Canadien, Luongo a fait un parallèle avec ces années passées à Vancouver, ou chacun de ses gestes et chacune de ses réactions étaient analysés par la faune médiatique d’une ville ou le hockey a beaucoup d’importance, comme à Montréal. 

«Ça me fait rappeler un peu qu’est-ce qui s’est passé avec moi à Vancouver» a-t-il commencé par dire: «Je pense que Carey c’est l’un des meilleurs gardiens du monde, sinon le meilleur, écoute, quand tu es un gardien de but, tu peux pas être à la hauteur du jeu 100% du temps…au bout de la ligne, si tu regardes les statistiques à la fin de la saison, elles vont être là» a expliqué Luongo, pour minimiser les contre-performances du numéro 31 du Canadien depuis le début de la saison avant cette blessure nébuleuse dont nul ne peut vraiment dire la gravité.

«Trouves-tu que le public et les médias sont trop durs à l’endroit des joueurs vedettes du Canadien, particulièrement un gardien de but comme ça?» A demandé JC Lajoie: «C’est la nature du marché, c’est quelque chose qu’il faut accepter. Je pense que pour moi, dans ma situation, j’avais de la misère à l’accepter quand j’étais là, pis vers la fin de mon séjour à Vancouver, j’ai commencé à comprendre comment ça marchait, puis j’ai accepté le fait que quand ça va pas bien, ça va être de même, c’est la nature du business, c’est de même ça marche dans tous les sports, quand ça va pas bien, tu vas recevoir des critiques, c’est de la manière que tu réagis et que tu acceptes ça qui va déterminer comment tu peux agir dans le futur» a dit celui qui aura passé près de 8 ans avec le Canucks, dont 6 avec 30 victoires et plus. Son séjour fut teinté de lourdes critiques par la presse et les partisans alors qu’il n’aura jamais réussi à offrir une Coupe Stanley aux fans d’une équipe bâtie un peu autour de lui.

 

Le gardien n’a pas voulu élaborer lorsque l’animateur lui a demandé si Carey Price pourrait demander de sortir de Montréal éventuellement: «Je ne peux pas faire de prédictions de cette nature là» a-t-il répondu, avec un sourire dans la voix.

 

Entendu dans Jean-Charles en liberté avec Jean-Charles Lajoie au 91.9 SPORTS le 13 novembre 2017. (RNC MÉDIAS)


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a environ 3 ans

03:58

242

logo radioego

radioego.com