Résultat pour: #maudit

Le DOC MAILLOUX en a assez des études Norvégiennes!
Publié il y a 15 jours

28046

Alors que l'animateur Steve Roy du 107,7 FM en Estrie citait une étude en provenance d'Olso en Norvège disant que l'intégration de femmes dans des équipes composées normalement à 100% d'hommes dans l'armée norvégienne aurait eu des effets positifs, le Doc s'est quelque peu emporté sur ce pays nordique ce matin.

«Je commence à en avoir plein le casse des maudites études norvégiennes» a d'abord dit le célèbre psy, «parce que leur fonctionnement sociétal est supposément extraordinaire, équitable, égalitaire, toute le kit... comment ça se fait que si c'est un pays qui est si extraordinaire que ça qu'il y a pas un chat qui veut aller vivre là?» s'est-il demandé. «Moi je commence à être écoeuré de la Norvège, ces maudits pousseux de carosses» faisant sans doute référence à une certaine féminisation de ce pays autrefois dirigé par une femme.

Entendu sur les ondes du 107,7 FM en Estrie dans l’émission «Que l'Estrie se lève» avec Steve Roy le 4 avril 2018 (COGECO).


Le1077RE Le1077RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

01:56

652

BUDGET 2018: «Vulgaire crosseur à cravate et au beau langage» dit Doc Mailloux à Leitao
Publié il y a 22 jours

28027

Le budget déposé par le ministre des finances Carlos Leitao a mis le feu aux poudres du Doc Mailloux ce matin alors qu'il a critiqué le crédit d'impôts de 1 500$ offert aux personnes de 65 ans et plus qui gagnent 33 000 dollars qui proviendrait selon lui de sa poche, alors qu'il a souligné à nouveau s'être fait soutirer 65 000$ d'impôts à la source par les deux paliers de gouvernements en 2017.

«La question que j’aurais eu pour Carlos; est-ce que le même d’impôt s’applique pour quelqu’un qui fait 100 000 de plus...? Ou si ce crédit là lui ai retiré. Maintenant, si j’ai droit à ce 1500 $ de crédit d’impôt parce que j’ai 69 ans, je vous le dis carrément; Carlos tu peux te le fourrer là je pense ton 1 500 dollars, vulgaire crosseur à cravate et au beau langage, j'suis de mauvaise humeur à matin. Moi je veux bien qu'on mobilise les petits vieux, comme main-d’œuvre là parce qu'on manque avec les immigrants, mais écoute à l'âge que j'ai avec une patte là, il me semble qu’on devrait dire Mailloux, c'est le fun que tu travailles à 69 ans on va t’en laisser une galette... les voleurs ils m’ont ils m’ont volé 65 000 dollars retenus à la source en 2017, maudite race, pis là après ça ils se permettent de venir saupoudrer mon 65 000, bandits à cravate!» a vociféré le psychiatre qui pratique toujours malgré son âge en plus de faire de la radio quotidiennement.

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 28 mars 2018. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

04:12

584

«Eille Toi mon maudit si tu te trompes encore je te frenche»  a dit Michelle Blanc à celui qui l'appelait «Monsieur»
Publié il y a 28 jours

28009

Michelle Blanc, Consultante conférencière et auteure stratégies Web, a trouvé une façon très efficace de se faire appeler Madame pour ceux qui n'aurait pas remarqué son changement de sexe.

Cela fait suite à un texte de Philippe-Vincent Foisy du site web de Radio-Canada qui nous a appris en début de semaine que les employés de Service Canada qui interagissent avec le public ne pourront plus utiliser les mots «monsieur», «madame», «père» et «mère» lors de leurs interactions avec le public. Le «personnel de première ligne» doit désormais «utiliser un langage neutre au niveau du genre».

L’objectif du gouvernement canadien est clair: éviter de donner l’impression que les fonctionnaires fédéraux entretiennent un biais «envers un genre ou un sexe».

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission Le Québec Maintenant avec Paul Houde le 21 mars 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

02:45

614

Le joueur sera immortalisé au Centre Vidéotron: «C'est quelque chose de vraiment émouvant» —Peter Stastny
Publié il y a 3 mois

27804

Ce midi, Peter Stastny était en ondes pour parler du premier rang qu'il avait obtenu lors d'un sondage en ligne visant à déterminer le joueurs des Nordiques préféré des Québécois. Sur plus de 19 000 répondants, Peter a obtenu une récolte de 45 % des voix. Il a devancé dans l’ordre Michel Goulet (22 %), Alain Côté (19 %), Joe Sakic (8 %) et Dale Hunter (2 %).

«Je vais vous dire de quoi» a dit Éric Duhaime: «J'interview des premiers ministres, des ministres, des artistes de toutes sortes, mais pour moi, interviewer Peter Stastny, il y a eu quelque choses de différent aujourd'hui, parce que pour moi Peter Stastny, j'étais ti-cul pis je l'avais le maudit 26 sur le dos, et de pouvoir lui parler aujourd'hui... et c'était pas juste un joueur de hockey, c'est aussi tout le symbole anti-communiste, toute la symbolique de la liberté et le gentleman, le gars qui était impeccable, autant sur la glace que'à l'extérieur de la glace» a dit Duhaime avant d'ajouter: «Un joueur de hockey qui est venu chez-nous aussi, qui est partit de l'autre bout du monde, puis qui a appris notre langue. Y'en a combien aujourd'hui des joueurs de la Ligue Nationale qui joue à Montréal puis que c'est pas leur langue maternelle le français puis qui se forcent les fesses puis qu'après une couple d'années, il parle français...en connaissez-vous d'autres?» A demandé Duhaime après la fin de son entrevue avec le meilleur joueur de l'histoire des Nordiques dans la LNH avec 450 buts 789 passes et 1,239 points en 977 matchs dans la LNH dont 737 avec les Nordiques,

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Duhaime-Ségal le Midi le 2 février 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

13:44

146

«Rue St-Jean = Boulevard sida»: Martineau-Trudeau réagissent aux propos d'Arthur
Publié il y a 3 mois

27771

En plein milieu d'une chronique culinaire improvisée, André Arthur a parlé cette semaine de sa visite dans un restaurant de la rue St-Jean appelé le Veau d'Or ou il est allé mangé «un bon spag familial», jusque là, rien de bien spécial. La controverse est arrivé lorsqu'il a expliqué la localisation du restaurant situé près d'établissements gais de la rue St-Jean qu'il a spontanément qualifié de «boulevard sida».

«En fin d’après-midi hier, je me suis dit que j’avais le goût d’aller manger au centre-ville. Et, j’ai eu comme une fringale de spaghetti. Or, au centre-ville de Québec, le meilleur endroit pour manger un bon spag familial, je ne parlerai pas des affaires olé olé, des Italiens très avancés là, mais dans le familial, dans le pas trop cher, dans l’accueillant, dans le sympathique, c’est sur le boulevard sida au cœur du quartier gai, juste entre Le Drague et le Ballon rouge. Est-ce que ça te dit de quoi ce dont je parle ?... Le Veau d’or! Au coin de Saint-Augustin et Saint-Jean» —André Arthur Tiré d'un texte du journal de québec avec audio aussi disponible ici.

Aujourd'hui, Richard Martineau et Jonathan Trudeau dans leur émission quotidienne à CHOI Radio X, on dénoncé les propos de l'animateur de BLVD: «On prend toujours la défense de la radio de Québec mais des fois quand il se dit des niaiseries, ll faut les dénoncer aussi» a dit au départ Richard Martineau. «Mais André Arthur, à BLVD, qui dit que le la rue St-Jean c'est le boulevard Sida, c'est dégueulasse...pis sais-tu quoi ça fait du mal à toute la radio...y'a tellement de gens qui prennent plaisir à fesser sur la radio de Québec, sans la connaitre, qu'un moment donné, maudit, faisons attention...y'as tu encore du monde qui associe nécessairement homosexuel et Sida...franchement, on est pas dans les années 80» a-t-il ajouté.

Son co-animateur, Jonathan Trudeau, a pour sa part dit qu'il allait toujours se battre pour la liberté d'expression: «C'est fondamental...ceci étant dit, c'est pas parce que tu mets un marteau dans les mains d'un chimpanzé qu'il va te construire une maison...donc, c'est pas en mettant la liberté d'expression entre les mains d'une personne sans jugement qu'il va te construire un propos édifiant» a-t-il imagé.

Plus de texte et d'audio sur le même sujet ici.

Entendu à CHOI Radio X dans l'émission MARTINEAU-TRUDEAU avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau le 26 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

02:06

718

Labeaume pense que la radio qui le critique a peu d'influence «La preuve, j'ai été ré-élu...«
Publié il y a 3 mois

27756

Le maire de Québec Régis Labeaume s'est fait demander dans un point de presse si il croyait que le climat avait changé dans sa ville un an après la tuerie à la mosquée de Québec qui a fait 6 morts.

Sa réponse a visé de façon plus ou moins maladroite les radios de Québec. «Statistiquement, il y a moins per capita de gestes haineux à Québec qu'ailleurs au pays» a d'abord dit le maire, tout en bifurquant dans sa réponse vers les radios de sa ville: «Le problème nous autres est qu'on a un environnement sonore... quelques radios qui porteraient notre message et ce que nous on pense [la population]. On appelle ça un prisme déformant, la preuve, j'ai été ré-élu aux élections» a expliqué le maire, dans le but de démontrer le peu d'influence qu'exercent les radios qui le critiquent.

Ces propos, diffusés sur les ondes de CHOI Radio X, ont rendu mal à l'aise l'animateur Denis Gravel dans son émission du retour: «Que du monde de Montréal fasse un lien entre les radios qu'ils n'écoutent pas et qui ne représentent par leurs valeurs, et des crimes ou il y a des gens qui meurent par balles, c'est profondément morons, mais c'est un manque de connaissance faut pas leur en vouloir. Que le maire de la ville icitte fasse la même chose, ça me donne vraiment le goût de dégueuler, pas de vomir, de dégueuler» a dit Gravel, visiblement étonné et écoeuré par les propos de son maire.

Des noms?

«Si il veut cibler des individus, ce serait peut-être le temps de commencer à les nommer» a dit l'animateur qui oeuvre depuis plus de 20 ans à la populaire radio parlée de Québec: «Parce que les radios de Québec on est une maudite gang là-dedans» a-t-il dit en nommant une série d'animateurs non reconnus pour des envolées oratoires sur les ondes... «Si le maire pense que les radios de Québec ont du sang sur les mains, il serait peut-être temps de commencer à nommer des noms, et des stations» a dit Gravel, qui se demande si le premier magistrat de la ville serait amer envers certains animateurs parce qu'ils questionneraient ouvertement certaines de ces décisions.

«Je cherche l'humilité de Régis Labeaume...si vous la croisez, prière de la ramener à l'hôtel de ville, le monsieur en a bien besoin.» a conclut l'animateur.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l’émission «Gravel dans le retour» avec Denis Gravel. Véronique Bergeron, Vince Cauchon, Martin Busuttil et Jean-Francis Blais le 22 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

05:37

379

Ron Fournier a appris que la direction avait rencontré Carey...
Publié il y a 4 mois

27694

En grande discussion avec l’humoriste Philippe Laprise pour parler évidemment de... hockey, le populaire animateur Ron Fournier, de l’émission Bonsoir les sportifs au 98,5 FM à Montréal, lui a fait une confidence sur quelque chose qu’il avait entendu la journée même sur la direction du Canadien versus un des joueurs de l'équipe… vous devinez bien lequel...

«J’ai appris que Carey là, y’a compris que dans les derniers temps, ces agissements, pis on comprend un petit peu pourquoi il agissait comme ça parce qu’il était en tabarslaque parce qu’il y avait des rumeurs à son égard, là il a compris lui là que il va être fin là, il va être fin avec les médias, puis il va être gentil avec les partisans aussi, j’ai hâte de voir si il va le lever le maudit bâton au centre de la glace à sa prochaine victoire au Centre Bell, on va attendre le 2 janvier là mais en tout cas…aujourd’hui ce qu’on m’a dit là, c’est que là on lui a parlé, on lui a fait comprendre, t’as des grandes responsabilités mon amour mais là tu peux pas, pas toé… t’as pas le droit de faire ça… t’es tu d’accord, t’es tu content d’apprendre ça…?» A demandé Ron à son invité dans son Language aussi coloré….

Laprise a alors suggéré d’échanger Price, ce qui a signifié la fin de la conversation… dans un mélange de fou rires et de malaises… «T’es-tu en train de me dire que le Canadien est blessé au bas du corps au grand complet?» A terminé l’humoriste, dans cette émission annonçant le grand congé des fêtes se voulant quand même assez légère mais dans laquelle l’animateur a quand même réussi à passer son message... pardon le message de la haute direction… Carey a été rencontré.

Entendu Le 21 décembre 2017 dans Bonsoir les Sportifs avec Ron Fournier au 98,5 FM et le réseau des radios parlées de COGECO.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

03:39

1127

Ils organisent une manifestation contre le contrôle des armes à feu à la place commémorative des victimes de Polytechnique
Publié il y a 5 mois

27598

Un événement annoncé sur Facebook est en voie de semer toute une controverse présentement. Le groupe «Tous Contre Un Registre Québécois Des Armes À Feu» mené par Guy Morin a décidé d’organiser samedi une manifestation au lieu commémoratif créé à la mémoire des 14 femmes tuées par Marc Lépine à l’école Polytechnique à Montréal.

Comme de raison, cette décision est loin de faire l’unanimité: Politiciens, journalistes, commentateurs, tous se sont emparés de l’affaire et il a fallu que l’organisateur explique son geste provocateur. C’est d’ailleurs ce qu’il a fait ce matin à la radio entre autres avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau sur les ondes de CHOI Radio X à Québec.

Voici en 12 citations, la rencontre entre Guy Morin et Martineau-Trudeau:

GM: Guy Morin, RM: Richard Martineau JT: Jonathan Trudeau

1: GM: «On aurait pu faire ça ailleurs, dans une place plus tranquille, mais on aurait passé inaperçu…»

2: RM: «C’est comme si ¨La Meute¨ manifestait devant la mosquée de Québec…Voyons donc»

3: JT: «Allez-vous être armés?» (lors de la manifestation) GM: «Ben non, voyons, tombe pas là-dedans pour essayer de nous faire passer pour pire q’on est…»

4: GM «Le contrôle des armes à feu au Canada fonctionne très bien, y’en a pas de problème avec le contrôle des armes à feu»

5: RM: «Le débat c’est pas pour ou contre les armes à feu, le débat c’est faire la manifestation là ou pas là…»

6: RM: «Mais là tu viens de te mettre hors de la conversation, il y a comme un espace ou on peut converser. Toi, en faisant ça, tu viens de te mettre hors-jeu…tu vas être infréquentable, t’auras plus aucune légitimité pour parler de ça… »

7: GM «C’est sur que ce matin ça à l’air d’une bombe, c’est sur que Kim Jong Un pourrait faire sauter toute les bombes nucléaires que personne en parlerait…»

8: GM: «Ce qu’on fait là, on le fait pour avoir plus que cinq minutes pour expliquer notre point… est-ce que c’est la bonne méthode? Peut-être pas. Est-ce que pour certain c’est la bonne méthode? Oui.»

9: JT: «L’expression parlez-en en bien, parlez-en en mal, tu sais que c’est juste une expression là…?»

10: RM: «Je suis convaincu qu’aujourd’hui, y’a des propriétaires d’armes à feu qui sont contre le registre, qui sont en beau maudit, en disant: tu viens de nous tirez dans le pied, tu viens de nous tirez dans le dos, tu viens de nous enlevez tout crédibilité...»

11: GM: «Présentement, aucun politicien nous écoute, aucun politicien fait rien, et si aujourd’hui, il se passe des choses comme La Meute, il se passe des choses comme Storm Alliance... c’est justement parce que le politique ne fait pas sa job. Le politique fait des choses sans écouter la population. »

12: GM: «Nous on le fait justement pour être capable de partir la discussion, être capable de passer nos points, ok, comme je te dis, c’est peut-être pas la bonne méthode, c’est peut-être pas la bonne place, mais aujourd’hui on fait réagir, pis on peut démontrer une chose, on ne lâchera pas...»

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l'émission Martineau-Trudeau le 28 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

20:44

167

Couteau permis en avion: «Le monde sont pas fous à temps plein, ils savent bien qu'il y a un deal avec une communauté religieuse» —Régis Labeaume
Publié il y a 5 mois

27589

En visite à Montréal cette semaine, Régis Labeaume s’est arrêté au micro de l’émission de Paul Arcand pour parler de différents sujets qui ont marqué les dernières semaines dont sa ré-élection, les radios de Québec, le traffic grandissant dans sa ville, le retour des Nordiques, les couteaux dans les avions, Donald Trump etc…

Rappelons que Transports Canada a annoncé il y a deux semaines, qu’elle modifiait sa liste des articles interdits pour les passagers en avions (en vigueur le lundi 27 novembre). L’agence fédérale autorisera ainsi les petites lames de couteau de six centimètres ou moins pour les vols au Canada. Cela inclut les petits ciseaux et les petits couteaux suisses. Les lames de ce genre demeureront toutefois interdites pour les vols en direction des États-Unis.

Cette nouvelle n’a cessé depuis de créer des remous autant dans la population que dans le monde politique. Le maire de Québec, Régis Labeaume, a été amené à se prononcer sur le sujet lors d’un entretient avec Paul Arcand jeudi matin au 98,5 FM. Il n’a pas hésité du tout à donner une réponse qui laissait peu de place à l’interprétation: «Moi je pense que ça pas de bon sens...je veux bien respecter toutes les religions, mais je pense ça marche pas. :Le problème là-dedans, c’est quand les gouvernements posent des gestes comme ça, ils créent de la désaffection. Le niveau de confiance envers les gouvernements baissent à chaque fois, parce que le monde est pas fou, ils savent bien que ce qu’il y a en arrière de ça est un espèce de deal avec certaines communautés canadiennes, pis je respecte les communautés canadiennes qui demandent à ce qu’on respecte leurs religions, mais la religion peut pas l’emporter sur tout, parce qu’on a vu ça dans le passée quand la religion l’emportait sur des principes fondamentaux dans une communauté, dans une société, ce que ça donnait. Alors c’est juste que quand on fait ça, on diminue la confiance collective envers les gouvernements, et ça c’est mauvais, c’est extrêmement mauvais, pis après ça on se demande pourquoi les gens sont cynique t'sé…» a dit le maire qui a ensuite répété clairement ce qu’il pensait de la décision du ministre des Transports Marc Garneau: «Le monde est pas fou à temps plein, ils savent bien qu’il y a un deal avec une communauté religieuse, alors ça me désarme à chaque fois moi ces affaires-là…les politiciens sont de même, on dirait qu’ils ne veulent pas perdre un vote. Un moment donné il faut que tu acceptes dans la vie de perdre des votes, c’est de même, parce que tu as des principes fondamentaux, puis si ces principes fondamentaux là te font perdre des votes, ben c’est ça gouverner» a dit le maire, manifestement en total désaccord avec la décision du gouvernement fédéral.

Puis Labeaume a terminé avec un exemple très concret de la réalité que la population vivait en prenant un vol d’avion de nos jours: «Je peux pas être d’accord avec ça, moi quand je prend l’avion puis on me dit que mon tube de pâte à dents a plus que 100 millilitres puis que je le met dans la poubelle, je comprend, je suis les règles, je suis en maudit, faut que je m’achète de la pâte à dents en arrivant là-bas, tu sais. Mais là un couteau, je sais pas, je comprend pas là…»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 23 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

01:58

310

Carey Price: «La rumeur c’est; sa femme a dit ¨on sort de Montréal ou on divorce¨» —Réjean Tremblay
Publié il y a 5 mois

27569

Invité de CHOI Radio X ce matin, le célèbre chroniqueur Réjean Tremblay en avait long à dire sur la situation actuelle qui prévaut chez le Canadien de Montréal alors qu'ils connaissent un début de saison désastreux. Il a entre autres parlé des joueurs que la tricolore a perdu durant la saison morte et des rumeurs qui courent sur le cas de Carey Price. Il a eu aussi son mot à dire sur quelques membres de la direction.

10 citations de Réjean Tremblay sur le Canadien:

1- «Je trouve les médias bonasses, bonasses, bonasses, j’en reviens pas!»

2- «Tu fais pas juste perdre, tu te fais défoncer, t’as l’air d’une bande de tatas…» (En parlant du match comme Toronto)

3- «Comment ça se fait que personne pose la question à Bergevin: Comment t’as réfléchi quand t’a laissé partir Andrei Markov qui était le meilleur joueur de défense de cette équipe depuis 15 ans…et encore l’année passée?»

4- «Des gars qui étaient nuls ou moyens ou médiocres ailleurs, pourquoi que rendu avec le Canadien ils seraient bons?»

5- «Trevor Timmins là, comment ça se fait qu’à peu près tout le monde réalisent que depuis 10 ans que c’est nul à chier?… Y’est encore là avec sa petite maudite face...»

6- «Le plan quinquennal de Bergevin on y arrive là, le club de cette année, c’est son équipe!. »

7- «On es-tu d’accord pour dire que c’est abominable la défense?»

8- «Jean-Jacques Daigneault, ça fait au moins 4 ans qu’il est là, y’a pas un journaliste qui lui a posé une question!»

9- Sur P.K. Subban: «Les autres voulaient pas jouer avec…mais il était au mariage de Markov...»

10- Et Réjean a terminé son entretien sur une pointe d'humour: «Gary Bettman a déclaré: On peut pas donner un club de hockey à Québec, Montréal pourrait en demander un… »

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l’émission Maurais Live avec Dominic Maurais et Jean-Christophe «Jean-Clôde» Ouellet le 20 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

14:43

7286

logo radioego

radioego.com