Résultat pour: #la voix

«On remet pas mal de choses en question quand la mort vient nous faire une p'tite tape sur l'épaule»  —Anthony Kavanagh
Publié il y a 12 jours

27825

On a tous vu passer depuis quelques mois que l'humoriste québécois Anthony Kavanagh avait eu des problèmes de santé très sérieux, alors qu'il avait entrepris une tournée de spectacles pour souligner son grand retour au Québec après avoir concentré sa carrière en Europe durant quelques années. Ce matin, en entrevue au FM93 à Québec, il a expliqué ou il en était rendu dans sa guérison.

«J'ai recommencé la tournée en fin-de-semaine, j'étais nerveux de remonter sur scène, est-ce que j'ai la forme de refaire un show de deux heures encore sans entracte» s'est questionné à voix haute l'humoriste. «Oui, disons qu'on remet pas mal de choses en question quand la mort vient nous faire une p'tite tape sur l'épaule pour dire ¨hey salut je suis l਻ a ironisé Kavanagh qui a expliqué qu'un accumulation de fatigue mélangé à un accident de parcours explique ce qui lui est arrivé. «Un mois avant j'avais fait plusieurs infections, cellulite... j'avais encore de l'inflammation dans le corps plus 32 heures et demie d'avion» a expliqué celui qui se trouvait en Nouvelle Calédonie quand les symptômes plus graves sont apparus.

«Ça a fait un caillot de sang, j'ai eu de la chance, je ne l'ai pas eu au coeur ni au cerveau» a expliqué l'humoriste qui a dit avec philosophie que c'était la vie qui lui avait dit de lever le pied a dit celui qui subi une embolie et un infarctus pulmonaires.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Duhaime-Ségal le Midi le 6 février 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

10:04

144

ANDRÉ ARTHUR «Les meilleurs moments»: Épisode 1: Walter Sieber
Publié il y a 15 jours

27814

RadioEGO rend hommage à l'homme de radio qu'est André Arthur en cinq segments audio marquants qui auront contribué à lui attribuer le titre de «Roi Arthur» pendant de nombreuses années sur les ondes radiophoniques d'une des villes en Amérique qui a fait de la radio son médium favori et ses animateurs, ses idoles!

Réduire une carrière de plus de 40 ans à la radio par quelques propos controversés comme bien des journalistes ont tenté de le faire depuis l'annonce de la fin du contrat de l'animateur de 74 ans à BLVD.fm récemment, c'est un peu facile et surtout non réaliste.

Chez RadioEGO, nous reconnaissons le grand communicateur qu'il a été, qu'il est encore. Nous soulignons qu'il a été numéro 1 à la radio de Québec sur une période s'étalonnant sur plus de 30 ans, un marché ou ce média est roi et ou la réussite n'est pas donnée, il faut plutôt aller la chercher en séduisant des auditeurs qui ont toujours eu beaucoup de choix dans la capital.

«Y'a-t-il quelqu'un qui connaît l'avenir dans tous ceux qui nous écoutent présentement? Personne» a résumé André Arthur en entrevue à Radio-Canada après qu'on lui ait demandé si il pensait faire un [autre] retour. Arthur a toujours prétendu, avec raison, être un polémiste: «Un polémiste est un écrivain ou un journaliste ridiculisant en principe avec panache et esprit.». Tu ne fais pas ce genre de radio sans nager si ce n'est qu'un peu dans la controverse. Comme tu ne fais pas d'omelettes sans... Vous connaissez la suite?

Épisode 1 : Walter Sieber

Cet extrait se situe en 1995. La ville de Québec, dirigée par le maire Jean-Paul Lallier, essaie très fort de faire rêver ses citoyens en posant sa candidature pour l'obtention des Jeux Olympiques de 2002. Les «influenceurs» se font aller dans les médias. Personne ne peut chiffrer les véritables coûts de l'opération, on mise plutôt sur le rêve de voir Québec rayonner. La radio est au centre du débat, mais une voix s'élève contre, celle d'André Arthur qui jour après jour essaiera d'avoir des réponses des autorités et remets en doute par le fait même les propos de plusieurs rêveurs. Arthur est au sommet de sont art et des cotes d'écoutes. La ville rêve mais si Arthur avait raison de s'opposer si fort au projet? Se demandent plusieurs citoyens à l'écoute, coincés entre le rêve confortable et la dure réalité.

Walter Sieber, avec son accent exotique, était le vice-président des sports pour la candidature olympique de Québec 2002. Ce matin frisquet de février en 1995, il tentera d'expliquer à l'animateur en ondes à CHRC 80, la descente en ski, la discipline reine des Olympique d'Hiver, qui aurait lieu à la Petite-Rivière-St-François, dans Charlevoix. Cette entrevue sera par la suite reconnue comme celle qui aura possiblement mis fin au rêve Olympique québécois. Les citoyens se sont alors rendu compte du non sérieux de toute l'aventure. Quelques mois plus tard, la population, rassemblée en grand nombre à place d'Youville, attendra avec impatience le dévoilement des votes du CIO. Québec terminera 4ème avec 7 votes, 54 votes seront attribués à Salt Lake City, en pleine controverse de financements douteux (pots-de-vins) dévoilés au monde entier par la suite et remettant même en doute tous ceux qui gravitent mondialement autour du mirage Olympique.

(Ce segment est un montage, l'entrevue originale a possiblement duré près de 30 minutes. Si jamais vous l'avez en votre possession info@radioego.com)


Radio EGO Radio EGO
Membre depuis il y a plus de 9 ans

04:27

594

Un premier album «à jeun» pour Éric Lapointe: «Je trouve ça difficile»
Publié il y a 16 jours

27811

Franco Nuovo a reçu le chanteur Éric Lapointe cette semaine dans une longue entrevue à la radio de Radio-Canada. Celui qui est aussi juge à La Voix a déclaré qu'il était dans le processus de création d'un nouvel album présentement et que pour la première fois, il a le faisait sans l'apport d'aucune goutte d'alcool ...ou autres.

«Qu'est-ce que t'aimais dans l'alcool» lui a demandé Nuovo: «Au niveau de la création, c'est sur que ça te rapproche de tes émotions» a dit le chanteur de 48 ans qui avoue avoir écrit la très grand majorité de ses hits dans un état second. «Là je suis en train de faire un album et pour la première fois je fais un album à jeun et je trouve ça difficile» a-t-il avoué.

Sentant l'inquiétude de son invité face à son nouveau processus de création, Franco lui a dit que l'absence d'alcool n'est pas sensé enlever de talent: «Ça enlève pas de talent mais ça te rapproche de ton talent en tout cas, [rire] tu réfléchis pas, c'est juste les émotions qui parlent, puis la musique, faut pas que ce soit réfléchis...il y a souvent des matins ou je me réveille puis j'écoute ce que j'ai fait la veille puis j'ai l'impression que c'est pas moi qui l'a fait, mais c'est pas l'alcool non plus, c'est moi, moi sous l'effet de...» a dit Lapointe, laissant place à beaucoup d'interprétation pour Nuovo et les auditeurs.

Lapointe a admis aussi dans l'entrevue avoir commencé à «consommer» à environ 12 ans. Concernant le fait de donner des spectacles sans boire, le chanteur à dit que ça allait lui prendre une période d'adaptation parce que présentement il était le seul dans la salle qui avait «pas de fun».

Entendu à l'émission Les grands entretiens à Ici Première, la radio de Radio-Canada le 3 février 2018.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

04:40

943

Le joueur sera immortalisé au Centre Vidéotron: «C'est quelque chose de vraiment émouvant» —Peter Stastny
Publié il y a 17 jours

27804

Ce midi, Peter Stastny était en ondes pour parler du premier rang qu'il avait obtenu lors d'un sondage en ligne visant à déterminer le joueurs des Nordiques préféré des Québécois. Sur plus de 19 000 répondants, Peter a obtenu une récolte de 45 % des voix. Il a devancé dans l’ordre Michel Goulet (22 %), Alain Côté (19 %), Joe Sakic (8 %) et Dale Hunter (2 %).

«Je vais vous dire de quoi» a dit Éric Duhaime: «J'interview des premiers ministres, des ministres, des artistes de toutes sortes, mais pour moi, interviewer Peter Stastny, il y a eu quelque choses de différent aujourd'hui, parce que pour moi Peter Stastny, j'étais ti-cul pis je l'avais le maudit 26 sur le dos, et de pouvoir lui parler aujourd'hui... et c'était pas juste un joueur de hockey, c'est aussi tout le symbole anti-communiste, toute la symbolique de la liberté et le gentleman, le gars qui était impeccable, autant sur la glace que'à l'extérieur de la glace» a dit Duhaime avant d'ajouter: «Un joueur de hockey qui est venu chez-nous aussi, qui est partit de l'autre bout du monde, puis qui a appris notre langue. Y'en a combien aujourd'hui des joueurs de la Ligue Nationale qui joue à Montréal puis que c'est pas leur langue maternelle le français puis qui se forcent les fesses puis qu'après une couple d'années, il parle français...en connaissez-vous d'autres?» A demandé Duhaime après la fin de son entrevue avec le meilleur joueur de l'histoire des Nordiques dans la LNH avec 450 buts 789 passes et 1,239 points en 977 matchs dans la LNH dont 737 avec les Nordiques,

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Duhaime-Ségal le Midi le 2 février 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

13:44

145

Potins: Mais de qui parle donc Patrick Marsolais?
Publié il y a 17 jours

27800

Ben oui, tout le monde aime bien les potins, et cette semaine dans le Clan McLeod présenté sur l'heure du retour à la maison à CKOI à Montréal, Patrick Marsolais a raconté une succulente anecdote sur une personnalité montréalaise sans bien sur la nommer. C'est une animatrice, qu'il connait depuis une vingtaine d'années, qui l'a totalement ignoré alors qu'elle était assise tout près de lui et de son amie Valérie Roberts qui l'accompagnait.

«Cette personne là était avec son nouveau copain. Un copain qui est associé à l'Intelligentsia un peu plus, un petit peu plus à gauche, et elle est la rangée devant nous, le banc devant moi, donc elle est à un pied de moi, elle lui parle sur sa gauche, ce qui veut dire que, elle regarde de côté, je suis dans son angle, il y a du monde qui arrive et qui nous salue à voix haute, c'est sur qu'elle sait pertinemment qu'on est là, on est arrivé une dizaine de minutes avant que le spectacle commence, les lumières sont allumées, mais jamais, jamais parce qu'elle était avec son chum, fort probablement parce qu'il est dans I'lntelligentsia, qu'hier, on était pas digne de lui dire bonjour...» a dit Marsolais appuyé par sa conjointe qui semblait telle aussi ne pas en revenir de ce comportement.

Mais de qui s'agit-il?

Entendu sur les ondes de CKOI 96,9 à Montréal dans l'émission «Le Clan McLeod» avec Peter Macleod, Patrick Marsolais et Valérie Roberts le 31 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKOI969RE CKOI969RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

04:37

469

«Cette femme-là me fait peur, je ne voudrais pas qu'elle prenne soin de moi»  —Doc Mailloux
Publié il y a 19 jours

27794

Peut-être avez vous suivit l'histoire d'Émilie Ricard qui, sur sa page Facebook, s'en ai pris via un long texte accompagné d'une photo d'elle-même en pleure, au Ministre de la santé Gaétan Barrette en décrivant des conditions de travail peu enviables en tant qu'infirmière à la suite de la déclaration suivante du Ministre: «La réforme du système de la santé est un succès».

La jeune femme, inconnue alors, a vu sa publication partagée à près de 50 000 reprises en moins de 3 jours et toute la population semblait sympathiser avec elle. Tous? Non, une voix fait office d'exception, celle du Doc Mailloux qui, dans sa chronique de ce matin au 106,9 FM en Mauricie, s'en ai pris à l'apparence de l'infirmière la traitant entre autre d'«arbre de Noël».

Voici 12 citations du Doc entendu ce matin sur Émilie Ricard:

- Cette femme-là me fait peur, et je ne voudrais pas qu'elle prenne soin de moi

- Heille, elle se permet de critiquer le Ministre Barrette, est-ce qu'on peut la critiquer un peu?

- Les cheveux roses, un anneau dans l'nez pis les deux babines percées, ayoye, tu sors d'ou toé?

- Les squeegees qui deviennent infirmières moi ça m'inquiète.

- Est-ce qu'il y a quelqu'un qui peut lui dire «tu fais peur au monde»?

- Moi j'ai déjà été dans le coma, et avoir vu un arbre de Noël comme ça en me réveillant, j'aurais eu peur.

- Ayez l'air d'un être humain SVP.

- Est-ce que j'aurais le droit de dire non, toi tu me touches pas?

- Comment avec un anneau dans le nez et les babines percées, tu peux donner confiance au niveau de ton hygiène aux patients?

- On mettait un anneau dans le nez des boeufs pour pouvoir les trimbaler sécuritairement, là on est rendu qu'il y a des femmes qui se mettent un anneau dans le nez!

- Est-ce qu'à une délégation étrangère, on la présenterait tel qu'elle apparait sur la photo?

- Qu'elle aille les mamelons percés je m'en fou, pis son clitoris là percé, puis les petites lèvres les grandes lèvres, mais une infirmière qui se promène avec un anneau dans le nez...A-YOYE!

L'animatrice a ouvert les lignes pour demander l'opinion des auditeurs, et les avis étaient partagés.

Le Doc Mailloux effectue une chronique à chaque matin en semaine sur les différentes station du réseau des radios parlées de Cogeco partout au Québec.

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 31 janvier 2018. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

17:49

3643

Entrevue intégrale d'Angela Price avec Jean-Charles Lajoie au 91.9 SPORTS
Publié il y a 24 jours

27770

L'animateur du retour au 91.9 SPORTS, Jean-Charles Lajoie, a réservé une belle surprise à ses auditeurs cet après-midi alors qu'il a offert une entrevue qu'il a réalisé avec la femme de Carey Price; Angela.

L'épouse du #31 du tricolore ne s'était pas adressée aux médias lors de la mini tempête à l'automne alors que des rumeurs laissaient planer que les mauvaises performances de son mari Carey pourraient être directement reliées à des problèmes matrimoniale. Angela avait alors pris la peine de mentionner sur son compte Instagram qu'ils n'avaient pas l'intention de divorcer et qu'elle trouvait toutefois les rumeurs sur leur cas très divertissantes.

Angela a d'abord parlé de son implication comme ambassadrice du club des petits déjeuners (the breakfast club of Canada). Elle a répondu que c'était important pour eux de redonner à la communauté et que cette organisation était parfaite pour le type d'implication qu'ils voulaient offrir.

Est-ce difficile d'être la femme de Carey Price quand il a de moins bonnes performances, comme cette année? A demandé l'animateur. Là-dessus, Angela a répondu qu'avoir eu un enfant aide les aide à se concentrer sur la vie de famille dans des moments difficiles. Elle a aussi avoué que quand Carey était plus jeune, son rendement sur la glace l'affectait davantage que maintenant ou il a appris à laisser ses problèmes au Centre Bell au lieu de les ramener à la maison.

Puis, JC a demandé a Mme Price si ils ont réfléchi longuement avant d'accepter l'offre de contrat de 8 ans du Canadien l'été passée. «Oui, on en a parlé longuement» a-t-elle avoué. «On savait que la fin de son contrat arrivait bientôt à échéance, et on s'est demandé si on voulait rester à Montréal pour élever notre famille, ou si on devait penser aller à une autre équipe. Mais au final, le coeur de Carey a toujours été à Montréal, et c'était inévitable de signer à nouveau à Montréal. Mais oui, on y a réfléchi quand même pas mal.»

«Nous sommes chanceux que Carey ait cet opportunité de passer toute sa carrière dans la même équipe parce que peu de joueur réussisse cet exploit de nos jours. Montréal est notre maison maintenant, ça fait longtemps que nous sommes ici et nous sommes excités de rester pour 9 autres années.» a dit le jeune femme originaire de Washington aux États-Unis.

Puis, l'animateur du retour au 91.9 SPORTS lui a demandé si elle avait trouvé difficile d'entendre les rumeurs de l'automne dernier qui planaient sur Carey et sur son couple. Angela a répondu «pas du tout, en vivant à Montréal depuis longtemps, nous sommes habitués à ça et on a trouvé ça plus drôle qu'autres choses»

Le prochain sujet abordé par Jean-Charles fut l'arrivée dans la vie du couple du nutritionniste Jean-François Gaudreau, conseillé par Angela à Carey, ce qui a contribué en quelque sorte è relancer la saison da Price, accablé par un syndrome de fatigue chronique. Elle a dit qu'elle était très satisfaite du travail de «JF» et qu'il avait changé sa vie et qu'il était en voie de faire la même chose avec Carey,

Question finale de Lajoie: «Souhaite-elle être la femme du gardien de but qui ramènera la Coupe Stanley à Montréal?» Devinez sa réponse? «J'aimerais plus que tout être cette personne certainement» a-t-elle répondu, sourire dans la voix.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal à l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 25 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

07:01

382

Retour en politique pour PKP?
Publié il y a 27 jours

27758

Dieu seul le sait» a fini par répondre Pierre-Karl Péladeau devant l'insistance de l'animatrice Catherine Perrin de Radio-Canada qui tenait vraiment à savoir si l'ex-Chef du Parti Québécois songeait à un retour en politique.

L'actuel président et chef de la direction de Québecor Pierre-Karl Péladeau était l'invité de Médium Large ce matin sur les ondes de la radio de Radio-Canada. Lorsque l'animatrice lui a fait remarqué son omniprésence sur les réseaux sociaux dans les dernières semaine, PKP a paru surpris avec un sourire dans la voix.

Lui rappelant son attaque vers des journalistes sur les réseaux sociaux, dont Yves Boisvert, PKP s'est emporté en rappelant le «prêt» de 10 millions de dollars octroyés à Capitale Média par le gouvernement du Québec pour aider leur virage technologique de leur plate-forme qui appartient à Martin Cauchon, un ex-ministre de la justice sous l'ère Chrétien, sous-entendant une influence de son principal concurrent Power Corporation dans la transaction.

«Il y a quelque chose qui pourrait vous ramener un moment donné en politique, c'est pas fini cette aventure là» a insisté Perrin: «Bien Dieu seul le sait...je l'ai dit au dernier conseil» a dit l'ex-politicien qui a ajouté que ce n'était pas son souhait de quitter la politique. Il a ensuite avoué sur le ton de l'humour que lorsqu'il écoutait la télé avec sa fille Romy qu'elle lui disait qu'il devait se présenter.

Entendu à l'émission Médium large avec Catherine Perrin sur Ici Première la radio de Radio-Canada le 23 janvier 2018.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

28:49

279

Autres cas d'harcèlement à «Juste pour Rire» on parle même de «culture d'entreprise»
Publié il y a environ un mois

27747

«Une culture d'entreprise», voici comment est décrite la situation du harcèlement en général à l'intérieur des murs du groupe Juste pour rire.

Un reportage de Jessica Leblanc au 98,5 FM ce matin avec Paul Arcand a permis d'en apprendre plus sur une situation qui semble bien ancrée dans l'entreprise se spécialisant en humour. «Après le scandale sur Gilbert Rozon, il a des voix qui ont commencé à s'élever pour dénoncer une culture d'entreprise, un climat malsain, du harcèlement psychologique qui serait entretenu par des dirigeants qui sont toujours présents» a expliqué la journaliste qui a parlé avec une dizaine de personnes qui ont travaillé avec Juste pou rire à différentes époques et qui ont tous vécu ou été témoins d'harcèlement psychologique, d'épuisement professionnelle et de roulement de personnels constant.

Une ex-employée, Anne Gravel, s'est confiée à la journaliste sur la situation qui prévalait dans l'entreprise. L'ex-bras droit de Gilbert Rozon et PDG actuelle de Juste pour rire Guylaine Lalonde est visée dans son témoignage: «Ça a été je pense le pire cauchemar de ma vie professionnelle. Le traitement d'intimidation, de cruauté mentale, se faire crier des noms...Je vous dirais que la vice-présidente, c'était elle qui était la personne à fuir, à éviter et quand j'ai su qu'elle était devenu PDG les deux bras m'ont tombé» a dit celle qui avait 20 ans d'expérience quand elle a été embauchée à Juste pour rire à titre de directrice des ressources humaines.

L'ex-employée a aussi dit qu'au delà de son cas personnel, elle a été témoin d'au moins 10 cas similaires aux siens en moins de 1 an.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 19 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

05:36

199

Les Boomers, X, Y, Millenium et Z se déchirent après la publication de cette photo!
Publié il y a environ un mois

27724

Avouez que cette photo, captée suite à la victoire du Canada au championnat mondial junior, frappe l'imaginaire. Des joueurs, médailles d'or au cou, partagent leur joie avec...leur communauté virtuelle.

Un débat intéressant a pris place ce matin autour de cette photo avec le questionnement suivant: Est-ce que le monde virtuel est rendu plus important que le monde réel?

Philippe Léger, fils de Jean-Marc, (sondages Léger), qui signe une chronique récurrente avec son paternel dans le journal de Québec appelée «Le choc des générations» a vu plus la photo comme un signe des temps: «Je la trouve fantastique la photo, elle est tellement révélatrice de ma génération...on sent tous les préjugés des autres générations envers les milléniaux» a-t-il dit, un sourire dans la voix. «Je suis moi-même allé sur les comptes Instagram de tous les joueurs pour avoir des insides à l'intérieur du vestiaire» a avoué le chroniqueur en ajoutant que «c'était beaucoup plus rapide à accéder qu'un reportage à RDS».

«C'est un réflex des autres générations de faire une différence fondamentale entre la vie virtuelle et la vie numérique comme si les deux n'étaient pas reliées...mais ça reste que le téléphone c'est une extension de nous même pour la plupart de notre génération» a expliqué Léger.

Et vous, cette photo vous scandalise-t-elle?

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Pascale CV et Vez le 11 janvier 2018 (COGECO).


Ghislain Morency Ghislain Morency
Membre depuis il y a plus d'un an

23:09

115

logo radioego

radioego.com