Résultat pour: #interne

Anthony Hamel en entrevue avec Jean-Charles Lajoie
Publié il y a environ un mois

28212

«Maman comment qu’on dit appliquer?» Cette phrase lancée en pleine entrevue en anglais, une langue qu'il ne maîtrise pas encore assez bien, a fait bien rire tout le monde lors d'une entrevue effectuée au repêchage de la LHJMQ récemment. L'auteur est Anthony Hamel qui était en entrevue avec Jean-Charles Lajoie pour dire comment s'était de devenir viral sur Internet.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal à l'émissin «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 7 juin 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a presque 3 ans

04:00

3489

Les troubles anxieux : Entrevue de Kévin Gaudreault (Acadie, Radio-Canada)
Publié il y a 3 mois

28113

Printemps 2018 : Kévin Gaudreault est doctorant, interne et enseignant en psychologie à l'UQTR. Droits de l'entrevue à Radio-Canada et de l'image au FEPTR (Lien direct : https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/format-libre/segments/entrevue/68903/sante-mentale-session-examens)


André Marc André Marc
Membre depuis il y a 3 mois

21:45

29

Entrevue psy de Kévin Gaudreault au sujet de l'anxiété (Saskatchewan, Radio-Canada )
Publié il y a 3 mois

28069

segment de Avril 2018 : Kévin Gaudreault est doctorant, interne et enseignant en psychologie à l'UQTR. Droits de l'entrevue à Radio-Canada et de l'image au FEPTR (Lien direct : https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/pour-faire-un-monde/episodes/404726/audio-fil-du-mercredi-11-avril-2018)


André Marc André Marc
Membre depuis il y a 3 mois

09:04

28

Entrevue de Kévin Gaudreault sur l'anxiété et le trouble panique (Radio-Canada)
Publié il y a 3 mois

28054

Mars 2018 : le trouble panique et l'anxiété, par Kévin Gaudreault (Doctorant interne en psychologie et enseignant à l'UQTR) - Source officielle de Radio-Canada: https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-monde-aujourdhui/segments/entrevue/63221/sante-maladie-mentale-trouble-panique-etudiant


André Marc André Marc
Membre depuis il y a 3 mois

06:29

58

 «J'ai appelé Radio X, y'ont dit on te voudrait ben mais on a pas de place pour toi» —Martin Everell
Publié il y a 5 mois

27935

Hier soir à CHOI Radio X, Yannick Marceau a reçu un appel particulier à sa ligne ouverte quotidienne. Martin Everell, qui a quitté TVA récemment pour continuer sa carrière à BLVD.fm avec Nathalie Normandeau, s'est senti interpeller alors que l'animateur parlait d'écoles de radio et de ce que ça prenait pour faire carrière dans les médias.

Everell a fait une révélation intéressante alors qu'il était en recherche d'emploi suite à sa carrière de 29 ans à la télé terminé abruptement suite à un conflit interne. «J'ai appelé Radio X, y'ont dit regarde, on a pas de place pour toi, on te voudrait ben, mais on a pas de place pour toi» a dit celui qui a avoué s'être fait dire qu'il n'avait pas ce qu'il fallait pour faire de la télé lorsqu'il était à l'école.

L'ex-journaliste de TVA dit trouver difficile de moins aller au Palais de justice, mais a dit avoir fait son deuil de la télé, et aimer être à la radio. «Ça fait longtemps que je vous envie, mais là j'ai fini de vous envier» a-t-il avoué à l'animateur du soir à CHOI Radio X.

Entendu dans Marceau Le Soir à CHOI Radio X avec Yannick Marceau le 1 mars 2018.


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

06:17

18849

300$ par mois pour avoir la télé dans une chambre au nouveau CHUM!
Publié il y a 6 mois

27718

Pour un service de téléviseur dans une chambre d'hôpital au nouveau Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), il vous en coutera 289$ par mois. Et pour ceux qui aimeraient se payer le «luxe» d'un accès à Internet, vous devrez être prêt à débourser près de 400$ toujours pour un seul mois!

Mais que se passe-t-il donc dans la tête des dirigeants de cet établissement? C'est ce qu'à tenté de savoir Mathieu Beaumont qui est à la barre de «Puisqu'il faut se lever» en remplacement de Paul Arcand pour le congé des fêtes.Voici son entretient avec Me Paul Brunet, le président du conseil pour la protection des malades qui en avait long à raconter sur les coûts demandés pour des services considérés en 2018 comme «de base» dans un séjour à l'hôpital.

«Si on est capable d'aller tirer dans la vache à lait du patient, tout ce qu'on pourra faire pour boucler certaines parties de notre budget... On commence à parler d'affaires relativement petites pour écoeurer le monde autant que ça...» a dit l'avocat.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» le 9 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

04:02

75

Sondage Automne 2017: Denis Gravel a parlé de Gilles et des auditeurs très occupés...
Publié il y a 8 mois

27609

«On vit dans un monde ou il y a Spotify, on vit dans un monde ou il y a Internet, y’a les vidéos, y’a énormément de radios parlées et musicales, y’a de la concurrence, y’a de l’opposition comme il y en a jamais eu dans l’histoire du métier qu’on fait, donc oui on vous doit un merci quand vous nous accorder quelques minutes de votre temps…» a dit Denis Gravel en parlant des résultats de sondage Numéris cet après-midi dans son émission quotidienne.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l’émission «Gravel dans le retour» avec Denis Gravel. Véronique Bergeron, Vince Cauchon et Jean-Francis Blais le 30 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

14:42

303

Dave Treg de Storm Alliance répond à Régis Labeaume qui se plaint du coût de la manifestation: «Y'a pas de misère à ramasser mes impôts par exemple»
Publié il y a 8 mois

27596

En point de presse aujourd'hui, Régis Labeaume, qui n’a pas manqué souligner le coût de la manifestation à Québec en fin-de-semaine, a vu Dave Treg, le leader d’un groupe de manifestants «Storm Alliance», lui répondre de façon plutôt cinglante alors que ce dernier était en entrevue avec Éric Duhaime et Myriam Ségal au FM93 au même moment.

Régis Labeaume a commencé son analyse de la fin-de-semaine par une boutade: «Ben je me demandais si il n'y avait pas plus de journalistes pis de techniciens que de manifestants? Je regardais ça sur Internet, pis on va relativiser; c’était 1000 personnes au total, on ne parlera pas d’une manifestation de masse, bon. Ça va nous coûter le double que ça nous a coûté la dernière fois, alors que c’était 75 000$. Là, c’est au minimum 150, on peut parler de entre 150 et 200. Alors on les remercie de venir s’amuser à Québec là, nous autres, ça nous coûte cher» a dit le maire qui s’est ensuite lancé dans la description des forces en présence lors de cette manifestation:

«On avait les vertueux d’un côté, qui euh, probablement des pacifistes, mais ils avaient des lances pierres pis quelques objets mais ça devait être des pacifistes» a ironisé le maire, parlant possiblement de ceux qui étaient dans la section des «antifas». Puis il a ensuite décrit ceux qui étaient de l’autre côté de la manifestation, (La Meute et Storm Alliance sans les nommer): «L’autre côté ben on avait la quasi milice là, qui visiblement fait dans l’enflure verbale. Ils ont décidé qu’ils allaient débarquer le gouvernement, pis débarquer d’autres partis politiques si il le fallait. M’as te dire un affaire, ils se prennent pas pour du 7up flat eux-autres. Ça parle beaucoup. Pour 1000 personnes, c’est beaucoup beaucoup de discours» a dit le maire, fidèle à son style habituel.

L’intervention du maire a été entendu en direct par Dave Treg, le leader du groupe identitaire Storm Alliance, qui était alors en entrevue au FM93. Et Treg n’a pas mâché ses mots envers le premier magistrat de la ville: «C’est très très beau de voir le représentant du peuple parler comme ça, il n’a pas de misère à ramasser mes impôts pas exemple, mais je trouve ça…s’t’une vrai joke» a laissé tomber Kreg, qui et a tenu à rappeler au maire ceci: «C’est un droit de citoyens qu’on a de manifester en passant. Je pense qu’avant de venir parler des coûts, le mandat qu’on s’était donné c’est qu’il n’y avait pas de débordement de violence, ni de vandalisme, je pense qu’il n’y en a pratiquement pas eu à comparer du 20, mais je pense qu’avant de regarder ça, on peux-tu regarder l’argent qui est flambé à gauche et à droite du gouvernement et on parle de millions et de milliards ici là?» a débité Treg, clairement piqué au vif par Labeaume.

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Duhaime-Ségal le Midi» avec Éric Duhaime et Myriam Ségal le 27 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

01:45

366

L'historique du Black Friday (Vendredi fou) avec Luc Dupont
Publié il y a 8 mois

27588

Luc Dupont, professeur de communication à l’Université d’Ottawa et spécialiste en marketing était en entrevue avec Ève-Marie Lortie au FM93 pour parler de l’origine du Black friday, cette immense fête du magasinage reliée aux congés du Thanksgiving (Action de grâce) aux États-Unis. Au Québec, on a récupéré cette fête du magasinage pour appeler ça le Vendredi fou. Malgré que ce ne soit pas un congé ferlé ici, on peut remarquer un traffic plus lourd lors de cette journée toujours dans le même but; envahir les magasins à la recherche de rabais annoncés à grands coups de publicités dans les journaux et sur le web pour inviter la population à économiser à l’unisson.

Voici 10 citations du passage de Luc Dupont au FM93 pour parler du «Black Friday» (Vendredi fou):

1- «Il n’y a personne qui appelle ça exactement de la même manière… j’ai entendu Vendredi fou, Vendredi noir puis Black Friday…ce que ça nous rappelle est qu'on est au début de quelque chose au Québec…C’est comme si on avait pas encore arrêté au fond l’expression officiel…ça nous rappelle que c’est pas une fête d’ici»

2- «C’est une fête qu’on a fini par incorporer…entre autre à cause de Amazon parce qu'avec Amazon il n’y a pas de frontière...»

3- «On parle d’à peu près un million de personne qui vont se déplacer au moins dans les centres commerciaux aujourd’hui (vendredi) au Canada, c’est quand même pas si mal pour une fête qui vient tout juste d’arriver…»

4- «Dans le cas du Black friday, l’histoire n’est pas facile parce qu’il n’y a pas deux personnes qui ont la même version…la plus récente serait que le comptable anciennement tenait ses livres, tant qu’on était dans le déficit on écrivait en rouge, puis un moment donné on tombait dans le profit, et là tu changeais de crayon, tu allais chercher ton crayon noir...»

5- «Aux États-Unis hier (jeudi) il y a 50 millions de personnes qui se sont déplacées...»

6- «Au Québec… on a pas ce congé là officiel, nous il est plus tôt… parce qu’à l’origine l’Action de grâce, c’était pour fêter la fin des récoltes et aux États-Unis, ils sont plus au sud donc c’est un petit peu plus tard…Mais je soupçonne qu’un jour on essaiera de s’ajuster»

7- «Macy’s va faire la première parade de la Thanksgiving en 1923, et ce sera la première entreprise à inventer les prix fixes dans les magasins…avant tous les prix étaient négociés en fonction du salaire»

8- «Le marketing joue un rôle important pour ces journées. Est-ce qu’il y a autant de rabais qu’on le pense? La réponse courte se serait non. Est-ce qu’il y a des rabais importants? La réponse courte se serait oui!»

9- «Le Cyber monday a été inventé par Amazon pour répondre au phénomène naturel des consommateurs qui s’étaient découragés du trop grand achalandage du Black friday et qui ont fait leurs achats le lundi suivant en ligne…on a vendu pour plus de trois milliards de dollars de marchandises l’an passé lors de cette journée seulement sur Internet!»

10- «En marketing tu as toujours besoin d’un moment ou tu prends le sifflet et tu siffles de toutes tes forces et tu dis là, la course commence! Go!»

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Le Retour du FM93» avec Ève-Marie Lortie le 24 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

17:48

149

Carey Price: «Quand j'ai vu l'Instagram hier soir, je suis dit: yes, c'est ça l'histoire» —Jeff Fillion
Publié il y a 8 mois

27577

Sur sa radio internet JeffFIllion.com ce matin, l'animateur a parlé de la rumeur lancée par Réjean Tremblay sur les ondes de CHOI Radio X hier. Une rumeur qui a rapidement fait le tour du web et qui a même poussé la femme du gardien du Canadien à démentir la rumeur sur son compte Instagram dans la soirée! (@byangelaprice)

Rappelons ce qu’a dit le chroniqueur du journal de Montréal à l’émission de Maurais Live mardi: «sa femme a dit: on sort de Montréal ou on divorce»

Donc en revenant sur le sujet ce matin, Fillion a dit qu’au départ, il ne trouvait pas ça sérieux, parce que c’est Carey Price: «c'est pas un gars qui laisse transparaître beaucoup de chose» a-t-il, et qu'il y avait selon lui: «zéro matière là-dedans fondé» en parlant de l'histoire de Réjean Tremblay. mais il a rajouté: «Quand j’ai vu l’Instagram hier soir, je me suis dit, yes c’est ça l’histoire» parce que «le fait qu'elle se justifie, ça les condamnent» a analysé Fillion, flanqué de ses co-animateurs Gerry et Nick.

Entendu à JeffFillion.com avec Jeff Fillion. Le 21 novembre 2017.


RPRE RPRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

04:13

1131

logo radioego

radioego.com