Résultat pour: #famille

Partie 1: Maladie de Lyme les grands oubliés
Publié il y a 1 jour

27870

Entrevue partie 1: Billet De Retour sur CJMS RADIO - CPAM RADIO - CPAM TV avec Pascal Poudrier. 14 février 2018

Simon Martin est un père de famille de 40 ans avec 4 enfants. Depuis 13 ans, Simon vit avec la maladie de Lyme. Après une partie de chasse en 2004, Simon a découvert une rougeur au niveau de son genou, sans en faire de cas. La maladie de Lyme n'était pas encore connue à l'époque, encore moins médiatisée. S'en suit des épisodes de fatigue extrême, Simon s'endort partout, lors de conversation et même lors d'un traitement de canal chez le dentiste. Les symptômes s'accumulent, passant des "jambes sans repos", aux jambes lourdes, aux engourdissements, aux douleurs aux articulations et aux pertes de concentration inexpliquées. Nous sommes en 2018, Simon doit encore se battre pour recevoir de l'aide et la reconnaissance de la maladie. Homme de coeur il le fait pour lui mais aussi pour ceux qui comme lui lancent des cris du coeur pour qu'enfin nos décideurs et décideuses politiques et médicaux comprennent leurs cruelles réalités.


Pascal Poudrier Pascal Poudrier
Membre depuis il y a 22 jours

07:13

14

La maladie de Lyme celle qui détruit des vies
Publié il y a 1 jour

27869

Entrevue: Billet De Retour sur CJMS RADIO - CPAM RADIO - CPAM TV avec Pascal Poudrier. 14 février 2018

Simon Martin est un père de famille de 40 ans avec 4 enfants. Depuis 13 ans, Simon vit avec la maladie de Lyme. Après une partie de chasse en 2004, Simon a découvert une rougeur au niveau de son genou, sans en faire de cas. La maladie de Lyme n'était pas encore connue à l'époque, encore moins médiatisée. S'en suit des épisodes de fatigue extrême, Simon s'endort partout, lors de conversation et même lors d'un traitement de canal chez le dentiste. Les symptômes s'accumulent, passant des "jambes sans repos", aux jambes lourdes, aux engourdissements, aux douleurs aux articulations et aux pertes de concentration inexpliquées. Nous sommes en 2018, Simon doit encore se battre pour recevoir de l'aide et la reconnaissance de la maladie. Homme de coeur il le fait pour lui mais aussi pour ceux qui comme lui lancent des cris du coeur pour qu'enfin nos décideurs et décideuses politiques et médicaux comprennent leurs cruelles réalités.


Pascal Poudrier Pascal Poudrier
Membre depuis il y a 22 jours

14:34

6

La maladie de Lyme, la maladie des grands oubliés
Publié il y a 1 jour

27868

Entrevue: Billet De Retour sur CJMS RADIO - CPAM RADIO - CPAM TV avec Pascal Poudrier. 14 février 2018

Simon Martin est un père de famille de 40 ans avec 4 enfants. Depuis 13 ans, Simon vit avec la maladie de Lyme. Après une partie de chasse en 2004, Simon a découvert une rougeur au niveau de son genou, sans en faire de cas. La maladie de Lyme n'était pas encore connue à l'époque, encore moins médiatisée. S'en suit des épisodes de fatigue extrême, Simon s'endort partout, lors de conversation et même lors d'un traitement de canal chez le dentiste. Les symptômes s'accumulent, passant des "jambes sans repos", aux jambes lourdes, aux engourdissements, aux douleurs aux articulations et aux pertes de concentration inexpliquées. Nous sommes en 2018, Simon doit encore se battre pour recevoir de l'aide et la reconnaissance de la maladie. Homme de coeur il le fait pour lui mais aussi pour ceux qui comme lui lancent des cris du coeur pour qu'enfin nos décideurs et décideuses politiques et médicaux comprennent leurs cruelles réalités.


Pascal Poudrier Pascal Poudrier
Membre depuis il y a 22 jours

15:20

34

Il raconte son aventure sexuelle avec la mère de sa conjointe!
Publié il y a 3 jours

27860

«Avez-vous un secret de famille?» Lance Josée Arsenault comme question du jour dans Le Doc & Josée ce midi. C'est alors qu'auditeur a appelé pour raconter cette histoire très spéciale.

«Qu'est ce que tu dirais de vivre un bon fantasme dans ta vie» lui a dit sa belle-mère qui lui a offert de faire l'amour dans le salon de coiffure ou elle travaillait. L'homme de 23 ans a raconter comment s'est fait l'approche avec la femme de 46 ans, et comme de raison, la curiosité du Doc et de Josée ont poussé les deux animateurs a posé une série de questions, ce qui fait que les auditeurs en ont eu en masse pour leur argent.

«J'ai complètement perdu la boule, j'ai oublié que c'était la mère de ma conjointe...je suis venu en érection, puis je lui ai fait savoir» a dit Sylvain, qui a pris la peine d'énumérer beaucoup de détails de son expérience. «C'était le plus beau trip de ma vie» a-t-il dit, ajoutant qu'il s'est résigné à tout raconter à sa conjointe. ‹Vous n'étiez pas assez homme pour avoir des activités sexuelles du degré que vous venez de décrire» a dit le Doc Mailloux qui lui a avoué qu'à 23 ans, il était un «bébé sexuel». Le psychiatre lui a même dit pour conclure: «vous avez eu une chance unique dans votre vie, que beaucoup d'hommes n'auront jamais».

Entendu à l'émission Doc Mailloux et Josey le 15 février 2018 au FM93 et tout le réseau des radios parlées de COGECO avec Le Doc Pierre Mailloux et Josey Arsenault.


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

12:13

438

«Je suis le seul homme de l'histoire de mon sport qui a tout gagné!» —Mikaël Kingsbury
Publié il y a 7 jours

27846

Ce matin, tout de suite après avoir remporté sa médaille d'or aux bosses aux Jeux Olympiques de Pyeongchang, c'est un Mikaël Kingsbury débordant de confiance qui a parlé avec Paul Arcand au 98,5 FM!

«J'ai aucun mot d'avoir gagné ça devant mes parents qui étaient avec moi en Corée, puis de savoir que j'ai toute ma famille, mes amis au Mont St-Sauveur qui devaient être là pour me regarder aujourd'hui, c'est une chose que j'ai rêvé depuis que j'ai 9 ans quand j'ai regardé les Jeux Olympiques en 2002. J'ai rêvé à cette journée-là un million de fois dans ma vie, et c'est arrivé aujourd'hui» a dit le skieur originaire de Sainte-Agathe-des-Monts.

Alors que l'animateur lui a fait remarquer que cette médaille était la seule chose qui manquait à son palmarès, Kingsbury à eu la réponse parfaite: «En fait, présentement je suis le seul dans l'histoire de mon sport qui a tout gagné avec la médaille d'Or Olympique» a dit celui qui a avoué avoir été très nerveux puisque les Jeux d'hiver ne reviennent qu'au 4 ans, donc les occasions sont plutôt rares de pouvoir mettre la main sur une médaille Olympique.

Quand tu penses être le meilleur, que tu pratiques dans le but d'être meilleur et que tu es le meilleur lors des performances importantes, tu as parfaitement le droit de te vanter! Bravo Mikaël!

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 12 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

03:24

90

Justine Dufour-Lapointe parle de sa médaille d'argent à PyeongChang
Publié il y a 7 jours

27843

Justine Dufour-Lapointe était avec Michel Langevin à l'émission du matin au 91.9 SPORTS pour parler de sa médaille d'argent lors de l'épreuve des bosses aux Jeux de PyeongChang remporté en fin-de-semaine. Elle a expliqué pourquoi cette médaille avait une toute autre signification que celle d'or acquise aux Jeux de Sotchi en 2014.

Elle a réussi à émouvoir tous les gars du studio en racontant les épreuves vécues par sa famille et son entourage dans les derniers mois, mélangé à sa préparation pour les présents jeux ou elle est devenu la première femme à gagner deux médailles dans cette épreuve dans deux Jeux Olympiques différents.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin le 12 février 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

10:58

61

Mourir à 17 ans d'une appendice à l'hôpital en 2018 au Québec, c'est possible!
Publié il y a 15 jours

27812

Incroyable mais vrai. Mais comment des situations semblables peuvent-elles encore arriver de nos jours dans notre société se disant moderne?

«Ça n’a juste pas de bon sens qu’en 2018 des choses comme ça arrivent encore», s’indigne le père, Ghislain Durocher, dans une entrevue donné à Paul Houde au 98,5 FM à Montréal vendredi ou il a raconté le fil des événements.

Une dose de morphine douteuse? Des machines défectueuses? Un changement de chiffres confus? La famille veut des réponses quitte à se rendre devant les tribunaux. On les comprend.

C'est au Centre hospitalier de Lanaudière (CHDL), à Joliette le 13 janvier que ta malheureuse situation serait survenue. Une radioscopie et un scan avait alors confirmé que Jimmy-Lee Durocher, 17 ans, souffrait d’une appendicite, explique son père. L’opération nécessaire dans ce cas-ci, une appendicectomie, est très courante. Elle a été prodiguée près de 9500 fois dans le réseau de la santé québécois en 2016-2017. Ce n'est que plus tard dans la nuit lors du réveil de l'adolescent que les soins administrés auraient fait défaut.

Texte complet de l'histoire disponible dans le Journal de Montréal ici.

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Le Québec Maintenant» avec Paul Houde le 2 février 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

10:11

135

«Max Pacioretty ne signera pas une nouvelle entente à Montréal...»  —Ron Fournier
Publié il y a 17 jours

27802

À l'émission les Amateurs de sports cette semaine, Ron Fournier a tenu à vérifier par lui-même la rumeur qui amènerait Robert Thomas, un centre droiter de 6', 190 lbs, prospect des Blues contre le capitaine du CH Max Pacioretty, et la réponse de ses contacts à St-Louis fut sans équivoque.

«Juste pour vous dire, on va oublier ça, c'est tout. Parce que j'ai appelé à St-Louis pis je leur ai parlé, ils m'ont dit ¨es-tu malade, es-tu tombé sur la tête?¨ donc on comprend tout de suite que si on veut échanger Max Pacioretty pis que tu veux évidemment pas le donner right? Tu t'aperçois que un pour un Robert Thomas 18 ans pour Max Pacioretty les Blues disent ¨êtes-vous malade? Ron, t'es-tu tombé sur la christie de tête?¨» a dit le coloré animateur pour expliquer ou en est la valeur du capitaine du CH dans le marché actuel de la LNH.

Par la suite, Ron pense que quoiqu'il arrive, Pacioretty n'acceptera pas de re-signer à Montréal. «Selon moi, ce que je pense, Max ne signera jamais une nouvelle entente avec le Canadien. Max là, a trop vécu ici là. C'est un gars de famille, c'est un américain. Max je ne lui ai pas parlé, j'ai pas parlé au Canadien, j'ai pas parlé à personne, je le connais assez pour te dire que Max Pacioretty doit trouver ça énormément difficile de jouer ici, depuis qu'il porte le C, des rendez-vous quotidiens avec les journalistes, je pense que ce gars-là voudrait dans son dernier gros contrat, 7 ans ailleurs, je pense qu'il voudrait s'installer aux États quelque part, ou il est pas sous la sellette...l'impression que j'ai, Max Pacioretty ne signera pas une nouvelle entente à Montréal...» a conclut Ron.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal et le réseau des radios parlées de Cogeco à l'émission Les Amateurs de Sports avec Mario Langlois le 31 janvier 2018.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

06:37

611

Cafouillage à Maniwaki: À qui la faute? Entrevue avec la mère du détenu.
Publié il y a 17 jours

27801

Cafouillage est un mot faible pour décrire ce qui est arrivé au Palais de justice de Maniwaki cette semaine. Difficile de se faire une idée sur comment une simple envie de fumée d'un détenu a pu mener à un coup de feu à la tête de la part d'un constable spécial qui aurait lui-même avant été atteint aussi à la tête par son propre bâton télescopique volé par le détenu.

Le cafouillage vient du fait qu'ils n'étaient pas les 2 seules personnes présentes sur la scène de l'événement; 4 ou 5 agents de sécurité plus la famille et l'entourage immédiat du détenu étaient aux alentours.

Donc aurait-on pu faire les choses autrement dans des circonstances semblables? Espérons que oui.

Au 98,5 FM hier, Paul Houde a parlé à la journaliste Karol-Ann Scott du 104,7 à Gatineau qui a recueilli les propos de la mère du détenu qui était sur place et qui a expliqué sa version des faits.

Résumé des événements survenues le 31 janvier 2018 au Palais de justice de Maniwaki:

- Vers 13h00, une altercation est survenue entre un constable spécial et un civil détenu. (Steven Bertrand, 18 ans).

- L’homme se serait emparé du bâton télescopique du constable spécial et lui en aurait asséné un coup sur la tête.

- Le constable spécial aurait alors saisi son arme à feu et aurait atteint le civil d’au moins une balle à la tête.

- Le constable spécial et le civil auraient été transportés à l’hôpital. 

- Le détenu serait «OK, mais il est encore dans le coma» selon sa mère.

- Le constable s'en tirerait avec des coupures à la tête

Vidéo de l'événement. (Attention, violence extrême!)

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Le Québec Maintenant» avec Paul Houde le 1 février 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

06:24

309

Ne venez pas pleurer devant le kodak le 29 janvier
Publié il y a 22 jours

27774

Attentat du 29 janvier à Québec: Victimes et familles des victimes qui doivent se battre avec l'IVAC pour être reconnu. Nos politiciens et une petite larme devant les caméras.


Pascal Poudrier Pascal Poudrier
Membre depuis il y a 22 jours

16:36

53

logo radioego

radioego.com