Résultat pour: #fédéral

3e lien à Québec: «Le fédéral paiera pas ça»  —Steven Guilbeault
Publié il y a 2 mois

28370

Steven Guilbeault qui a annoncé récemment son départ d'Équiterre, l'organisme qu'il a co-fondé il y a 25 ans et dont il était le directeur principal et porte-parole, était de passage à la Soirée est (encore) jeune, une émission d'humeur politique présentée le samedi et le dimanche à la radio de Radio-Canada.

L'activiste écologique a fait une révélation plus que surprenante en avançant que le projet du 3e lien reliant les deux rives à Québec, pourtant promis par le gouvernement récemment élu de la CAQ ne se fera pas, mettant en doute la volonté du fédéral d'investir dans ce genre de projet.

Entendu à «La soirée est (encore) jeune» avec Jean-Phillipe Wauthier, Jean-Sébastien Girard et Olivier Niquet le 14 octobre 2018 à Ici Première, la radio de Radio-Canada.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a environ 3 ans

02:45

92

Maxime Bernier comme Chef du Parti Conservateur du Québec?
Publié il y a 6 mois

28218

Suite à son exclusion du cabinet fantôme de l'opposition officielle à Ottawa par son chef au Parti Conservateur Andrew Sheer, le député Maxime Bernier n'a pas voulu extrapoler sur la décision, soulignant qu'il était encore membre du Parti, mais on sent que la relation n'est pas à son plus haut niveau entre Bernier et son chef.

La grande question, que fera celui que l'on surnomme Mad Max? Alors qu'il s'est battu jusqu'à la toute fin lors de la course au leadership du parti pour devenir chef, on connait ses ambitions de politicien, et il ne peut se contenter de regarder une parade dans laquelle il semble de moins en moins invité.

Jeff Fillion dans son émission à CHOI Radio X ce midi a lancé une invitation public à Bernier de se joindre au Parti Conservateur du Québec. L'animateur croit que le parti pourrait avoir plus de députés que le PQ et QS réunis si le député beauceron devenait le Chef à la place du plus réservé Adrien Pouliot qui occupe ce siège présentement.

À près de 4 mois des élections, tout est possible surtout pour un parti qui, avouons-le, ne s'oriente pas pour faire élire grand monde lors de ce scrutin. Le député fédéral va-t-il faire le saut au provincial pour mieux rebondir au fédéral par la suite? Ce sera à suivre dans les prochains jours.

Entendu à CHOI Radio X dans FILLION avec Jeff Fillion, Gerry et Laurence le 13 juin 2018.


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

07:00

369

L’Estrie veut aussi du transport durable dans la région
Publié il y a 8 mois

28066

Entrevue de Pascal Poudrier à son émission Billet De Retour avec Guillaume Rousseau.

Le projet de train de passagers Montréal -Sherbrooke, avec connexions de nuit vers New York et Boston un projet qui doit être une priorité pour l’Estrie et pour l’ensemble du Québec. Pour Sherbrooke, outre le potentiel touristique, ce projet de train favoriserait l’attrait de travailleurs qualifiés qui hésitent parfois à s’éloigner de Montréal et qui, surtout lorsqu’ils sont jeunes, ont souvent un mode de vie incluant peu ou pas d’automobile. Pour les Sherbrookois, il apporterait un moyen de transport supplémentaire pour aller à Montréal. Pour le Québec, ce projet représenterait une diminution de 10 000 tonnes pour son bilan carbone annuel. C’est pourquoi je m’implique dans ce projet depuis des mois. Considérant son ampleur. Sur un projet totalisant 91 millions, on parle de 18,4 millions pour le gouvernement du Québec, de 26,4 millions pour le fédéral et de 7,9 millions pour les municipalités. À l’heure où le gouvernement lance le projet du REM à Montréal qui coûterait au moins trois milliards d’argent public et le projet de tramway à Québec qui en coûtera autant, sans parler du 3e lien Lévis Québec qui coûterait encore plus cher, ce serait la moindre des choses que l’Estrie tente aussi d’obtenir des investissements publics importants pour le transport durable dans la région.


Pascal Poudrier Pascal Poudrier
Membre depuis il y a 11 mois

10:11

20

Marissal se fait cuisiner par CBC radio à Montréal!
Publié il y a 9 mois

28051

Vincent Marissal va surement se rappeler longtemps de sa première semaine officiel en politique! Ayant donné une multitude d'entrevues, l'ex-journaliste de La Presse a du se défendre toute la semaine d'avoir flirter avec les fédéralistes libéraux d'Ottawa avant d'opter pour un parti prônant la souveraineté au Québec.

Son entrevue avec l'animateur de l'émission du matin à la version anglophone de la radio de Radio-Canada à Montréal n'a pas fait exception alors que l'animateur Mike Finnerty a tenté avec une série de questions de comprendre le cheminement spécial de qui a poussé Marissal à choisir sa famille politique.

Entendu à l'émission Daybreak Montreal with Mike Finnerty à la CBC, la version anglophone de la radio de Radio-Canada à Montréal le 4 avril 2018.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a environ 3 ans

11:48

25020

BUDGET FÉDÉRAL: Sylvain Bouchard secoue Jean-Yves Duclos
Publié il y a 10 mois

27918

Invité à l'émission Bouchard en Parle au FM93 ce matin pour parler du budget du gouvernement libéral de Justin Trudeau dévoilé hier, le ministre fédéral de la famille, des enfants et du développement social a eu de la difficulté à répondre aux questions de l'animateur sur l'équilibre budgétaire, l'immigration, et la place des femmes dans les entreprises.

Souvent lors de l'entretien, l'animateur a du le ramener à l'ordre en lui disant «c'était pas ça ma question». Après l'entrevue, Bouchard, décontenancé, a demandé à son équipe si il s'exprimait bien, tellement les réponses du ministre ne correspondait pas aux questions posées.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard le 28 février 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

11:03

226

«Je vais voter pour celui qui va promettre un 3e lien à l'est» —Jean-François Gosselin
Publié il y a 10 mois

27866

En entrevue au micro du FM93 avec Sylvain Bouchard, Jean-François Gosselin, Chef de Québec 21, le parti de l'opposition officiel à l'Hôtel de Ville de Québec, a parlé des dernières déclarations du maire sur le 3e lien, soit un coût évalué à 10 milliards de dollars pour une période de construction pouvant s'échelonner sur 15 ans.

Voici quelques-unes déclaration de Gosselin:

- Si il a parlé aux même spécialistes qui s'occupent de construire les abribus ou certains pavillons de services à Québec, je peux croire que la facture puisse monter à 10 milliards.

- Le danger là-dedans est que le maire de Québec, en disant n'importe quoi comme ça, va faire rire de nous à l'international.

- Jamais que je vais vous dire explicitement pour qui je vais voter, parce que je suis au municipal, je me mêlerai surement pas des élections provinciales ou fédérales par contre, je vais voter pour quelqu'un qui va me promette un 3e lien à l'est, le plus rapidement possible, parce que c'est faisable, parce qu'on est rendu là. Donc lisez entre les lignes.

- Pourquoi une étude d'opportunités pour le 3e lien? Es ou l'étude d'opportunités pour le tramway?

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard le 15 février 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

03:42

86

Doc Mailloux explique pourquoi il n'ira jamais en politique...
Publié il y a 11 mois

27720

Dans sa chronique au 107,7 FM à Sherbrooke, le Doc Mailloux a expliqué pourquoi il n'a pas accepté une invitation pour aller en politique fédéral il y a quelques années.

Alors que des rumeurs envoient Oprah Winfrey à la prochaine course à la présidence américaine, l'animateur a demandé au Doc si il avait déjà pensé se présenter en politique. Le psy lui a rappelé qu'il avait déjà reçu une invitation lors du tout premier mandat de Stephen Harper il y a quelques années, voici ce qu'il avait répondu à l'invitation des Conservateurs: «Si tu penses, ostie, que je vais me mettre une cravate pour entrer au parlement fédéral, c'est ben de valeur t'as le mauvais gars...alors que je vais croiser dans le corridor des députés avec des capines sur la tête, je peux t'assurer que je vais lui crisser une claque sur la capine pis la capine va partir...»

Le Doc admet que c'était pas beau comme intervention... «Je ne tolère pas qu'on m'attache par le cou avec une laisse...vous voulez trainer des hommes en laisse mesdames, prenez quelqu'un d'autres que Mailloux» a conclut le célèbre psychiatre.

En résumé, tant que les cravates seront obligatoire au parlement, le Doc n'y sera pas.

Entendu sur les ondes du 107,7 FM en Estrie dans l’émission «Que l'Estrie se lève» avec Steve Roy le 9 janvier 2018 (COGECO).


Le1077RE Le1077RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

02:54

200

Une année 2017 à saveur d'intolérance selon Influence Communication
Publié il y a environ un an

27675

Jean-François Dumas était de passage dans l'émission du retour du FM93 pour dévoiler le bilan d’actualités d'Influence Communication pour l’année 2017 dans les médias.

L’année médiatique 2017 en 10 points:

1- Le mot clé pour l’année 2017 dans les médias fut «intolérance» qui succède à «peur» pour l'année 2016.

2- Il y a eu 20% moins de sujets reliés au Canadiens de Montréal cette année.

3- Dans les 50 personnes les plus médiatisées en 2017, il y a 30 joueurs et entraineurs de la LNH.

4- Dans ces 50 personnes les plus médiatisées, il n’y a que deux femmes: Hilary Clinton et Valérie Plante. (Contre 8 femmes dans le TOP 50 en 2016). (

5- Les 3 thèmes principaux abordés en 2017 furent: Sport, faits divers et politique fédérale.

6- Les québécois ont augmenté leur intérêt pour les nouvelles internationales de 51% mais 85% de celles-ci traitaient de Donald Trump.

7- 90% de ce qui s'est dit sur Donald Trump n’était pas associé à une «nouvelle» comme telle.

8- L'attentat à la mosquée de Québec représente la nouvelle qui fut le plus médiatisée depuis le début des années 2000 et c’est aussi celle qui a le plus fait rayonner (négativement) le Québec dans l’année.

9- Pour la première fois depuis une dizaine d’années, Québec a rayonné plus sur le plan touristique que Montréal.

10- Dans le TOP 3 des nouvelles les plus médiatisées, on retrouve au #3: La dernière semaine des élections municipales de novembre au Québec. Au #2 les inondations du printemps au Québec juste avant l’attaque à la mosquée de Québec au #1.

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Le Retour du FM93» avec Ève-Marie Lortie le 13 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

14:17

53

Couteau permis en avion: «Le monde sont pas fous à temps plein, ils savent bien qu'il y a un deal avec une communauté religieuse» —Régis Labeaume
Publié il y a environ un an

27589

En visite à Montréal cette semaine, Régis Labeaume s’est arrêté au micro de l’émission de Paul Arcand pour parler de différents sujets qui ont marqué les dernières semaines dont sa ré-élection, les radios de Québec, le traffic grandissant dans sa ville, le retour des Nordiques, les couteaux dans les avions, Donald Trump etc…

Rappelons que Transports Canada a annoncé il y a deux semaines, qu’elle modifiait sa liste des articles interdits pour les passagers en avions (en vigueur le lundi 27 novembre). L’agence fédérale autorisera ainsi les petites lames de couteau de six centimètres ou moins pour les vols au Canada. Cela inclut les petits ciseaux et les petits couteaux suisses. Les lames de ce genre demeureront toutefois interdites pour les vols en direction des États-Unis.

Cette nouvelle n’a cessé depuis de créer des remous autant dans la population que dans le monde politique. Le maire de Québec, Régis Labeaume, a été amené à se prononcer sur le sujet lors d’un entretient avec Paul Arcand jeudi matin au 98,5 FM. Il n’a pas hésité du tout à donner une réponse qui laissait peu de place à l’interprétation: «Moi je pense que ça pas de bon sens...je veux bien respecter toutes les religions, mais je pense ça marche pas. :Le problème là-dedans, c’est quand les gouvernements posent des gestes comme ça, ils créent de la désaffection. Le niveau de confiance envers les gouvernements baissent à chaque fois, parce que le monde est pas fou, ils savent bien que ce qu’il y a en arrière de ça est un espèce de deal avec certaines communautés canadiennes, pis je respecte les communautés canadiennes qui demandent à ce qu’on respecte leurs religions, mais la religion peut pas l’emporter sur tout, parce qu’on a vu ça dans le passée quand la religion l’emportait sur des principes fondamentaux dans une communauté, dans une société, ce que ça donnait. Alors c’est juste que quand on fait ça, on diminue la confiance collective envers les gouvernements, et ça c’est mauvais, c’est extrêmement mauvais, pis après ça on se demande pourquoi les gens sont cynique t'sé…» a dit le maire qui a ensuite répété clairement ce qu’il pensait de la décision du ministre des Transports Marc Garneau: «Le monde est pas fou à temps plein, ils savent bien qu’il y a un deal avec une communauté religieuse, alors ça me désarme à chaque fois moi ces affaires-là…les politiciens sont de même, on dirait qu’ils ne veulent pas perdre un vote. Un moment donné il faut que tu acceptes dans la vie de perdre des votes, c’est de même, parce que tu as des principes fondamentaux, puis si ces principes fondamentaux là te font perdre des votes, ben c’est ça gouverner» a dit le maire, manifestement en total désaccord avec la décision du gouvernement fédéral.

Puis Labeaume a terminé avec un exemple très concret de la réalité que la population vivait en prenant un vol d’avion de nos jours: «Je peux pas être d’accord avec ça, moi quand je prend l’avion puis on me dit que mon tube de pâte à dents a plus que 100 millilitres puis que je le met dans la poubelle, je comprend, je suis les règles, je suis en maudit, faut que je m’achète de la pâte à dents en arrivant là-bas, tu sais. Mais là un couteau, je sais pas, je comprend pas là…»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 23 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

01:58

310

Couteaux dans les avions, la CAQ dit non! «On risque de compliquer des vols vers les États-Unis»
Publié il y a environ un an

27582

Rappelons que Transports Canada a annoncé, il y a deux semaines, qu’elle modifiait sa liste des articles interdits pour les passagers en avions (en vigueur le lundi 27 novembre). L’agence fédérale autorisera ainsi les petites lames de couteau de six centimètres ou moins pour se conformer aux pratiques internationales. Cela inclut les petits ciseaux et les petits couteaux suisses. Les lames de ce genre demeureront toutefois interdites pour les vols en direction des États-Unis.

Cette nouvelle a bien sur créée des remous autant dans la population que dans le monde politique si bien que la CAQ a décidé de présenter une motion à l’Assemblée Nationale sur le sujet, via le porte parole en matière de transport Benoît Charrette qui était avec Paul Houde au 98,5 FM hier pour expliquer la nature de la motion.

«Pour notre part, il n’y a aucune considération religieuse dans notre prise de position, c’est une stricte préoccupation de sécurité» a dit Charrette: «Six centimètres, ce n’est pas rien, si on ajoute à ça le manche, on parle d’une arme qui peut être très offensive et menaçante à même un vol commerciale» a-t-il ajouté. Pour expliquer davantage sa positon, le porte parole de la CAQ a parlé de la situation géographique du Canada: «On vit avec un marché extrêmement intégré au niveau du transport aérien. Les États-Unis se refusent d’aller dans cette voie-là. Donc on risque de compliquer peut-être aussi des vols vers les États-Unis ultimement, c’est une décision qui s’explique mal»

Soulignons que mise à part les députés de Québec Solidaire, tous les autres députés de l’Assemblée Nationale ont appuyé la motion.

Entendu dans Le Québec Maintenant avec Paul Houde au 98,5 FM Montréal. Le 22 novembre 2017. (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

04:46

92

logo radioego

radioego.com