Result for: #expression

Affaire Louis-Jean Cormier: «Un bon contenu n'a pas de sexe» —Daniel Gélinas ex-FEQ
Published about 1 month

27975

Sur les ondes du FM93 avec Ève-Marie Lortie, l'ex grand manitou du Festival d'Été de Québec, Daniel Gélinas, a commenté le mini scandal qui a enveloppé les propos de Louis-Jean Cormier dans La Presse sur la parité hommes-femmes dans les grands festivals.

Dans une chronique cette semaine à l'émission du retour, Gélinas a plutôt défendu Cormier qui a fait un pas en arrière sur ces paroles qui disaient en gros que la parité obligatoire partout pourrait jouer sur la qualité dans une programmation de festivals.

«C'est comme un faux débat, en fait...au départ c'est l'expression artistique qui s'exprime. La question est: est-ce que les femmes au Québec sont brimées dans leurs expressions artistiques? Est-ce qu'il y a quelqu'un qui les empêchent de faire de la musique, d'écrire des chansons, de faire de la scène, la question pour moi c'est non, je pense qu'il n'y a pas de discrimination au Québec sur la source même de l'art» a dit Gélinas qui ajouté que ce n'était pas une mission de faire de la discrimination positive lors du montage de la programmation du FEQ alors qu'il y était. «Les femmes qui sont spectatrices ne se sentent pas brimées parce qu'il y a moins de femmes sur la scène» a dit Gélinas en dévoilant que 52% de femmes allaient au FEQ contre 48% d'hommes.

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Le Retour du FM93» avec Ève-Marie Lortie. Nico, Dan Pou le 12 mars 2018 (RNC MÉDIAS).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since about 3 years

08:46

1159

Arthur commente son congédiement de BLVD: «Pour eux la pression devient trop forte, et je respecte ça»
Published 3 months

27784

Alain Saint-Ours de Radio-Canada a recueilli les propos d'André Arthur suite à son congédiement de BLVD.fm aujourd'hui. Le Roi des ondes ne s'est pas défilé et à même défendu les derniers propos qui lui avaient été reprochés la semaine dernière alors qu'il avait appelé la rue St-Jean à Québec: Le Boulevard Sida.

«Je leur ai fourni les cotes d'écoutes dont ils avaient besoin. Ils m'ont très bien traité» a d'abord dit celui qui occupait le créneau du midi à cette station, tout en ajoutant: «Et là pour eux la pression devient trop forte, et je respecte ça.»

«Le propos vous ne le regrettez pas, ¨boulevard sida¨ c'était peut-être un peu fort non?» lui a suggéré le journaliste: «Absolument pas, ça fait 20 ans que j'emploie cette expression là» s'est défendu l'animateur. «Rappelez-vous quand la crise du sida est arrivée à Québec, et que dans le quartier gai les gens mourraient sans pouvoir aller à l'hôpital parce que les hôpitaux de Québec refusaient de les soigner. Vous rappelez-vous de ce temps-là? Vous rappelez-vous qu'à ce moment-là, on était les seuls à parler de ça? Il y avait la communauté homosexuel et il y avait les hémophiles qui avaient été infectés par la Croix Rouge, et on en parlait...» s'est remémoré celui qui a toujours été reconnu pour avoir beaucoup de mémoire. «À Québec pendant des dizaines d'années, le sida, c'était un sujet tabou dont j'étais le seul à parler publiquement, et j'en suis encore très fier» a dit l'animateur qui n'a montré aucun signe de regret dans ce nouvel épisode de sa longue carrière qu'il a débuté en 1970 à CHRC AM.

Entendu à Radio-Canada cet après-midi à Ici Radio-Canada Première (Québec) avec Catherine Lachaussée le 29 janvier 2018.


IciRE IciRE
Member since over 2 years

01:13

966

L'ultime Bêtisier des médias 2017 d'Olivier Niquet.
Published 4 months

27702

À chaque semaine à la populaire émission de fin-de-semaine «La soirée est (encore) jeune» sur les ondes de la radio de Radio-Canada, Olivier Niquet présente son «Bêtisier des médias» qui se veut être une série de petits segments audio choisis qui ont fait mal paraître vos communicateurs favoris surtout à la radio. Et le Bêtisier 2017 regroupe la crème de ces petits extraits ou «le florilège de taquinerie», comme le dit si bien l’auteur du montage, qui nous ont fait soit sourire ou grimacer tout le long de l’année 2017.

Comme vous allez l'entendre, c'est une année de grands crus! Les grands thèmes abordés pour le grand Bêtisier ultime sont: L’introspection, les palmarès des meilleurs lapsus, les beaux malaises, le palmarès des meilleures expressions bizarres de l’année, la démocratie, la dérape des noms patrimoniaux, l’environnement, les communistes, les élections municipales, le sexe et évidemment le sport qui est possiblement le segment le plus drôle et surprenant. Vous n’en reviendrez pas de tout ce qui s’est dit dans les médias cette année, mais rassurez-vous, ça ne va pas nécessairement ralentir en 2018 avec la multiplications des antennes parlées! Tant mieux ou tant pis pour nos oreilles!

Capté sur le site de radio-canada le 28 décembre 2017.


IciRE IciRE
Member since over 2 years

01:02:59

519

Les expressions qu'on a plus le droit de dire dans le nouveau Québec «photoshopé»
Published 4 months

27630

Suite au fait que le député péquiste d'Abitibi-Ouest François Gendron a du s’excuser d'avoir utilisé l'expression travailler «comme des nègres» alors qu'il visitait il y a quelques semaines une école secondaire de Québec. Richard Martineau. Jonathan Trudeau et Denis Gravel se sont arrêtés sur quelques expressions qu’on devrait alors arrêter d’utiliser au Québec au risque de heurter aussi des personnes.

Voici leur liste d'expressions trouvées: (sous fond d’humour évidemment)

- Le gâteau forêt noir

- Men in black

- Un trou noir

- Un Black Russian

- Fâché noir

- La misère noire

- Noir de monde

- Travaill au noir

- Voir rouge

- Rire jaune

- Black Label

- Téléphone arabe

- Cadeau de Grec

- Saoul comme la Pologne

- Un éléphant blanc

- Faire choux blanc

- Un blanc bec

«Dans des vestiaires, on peut plus parler gras, on peut plus faire de jokes de mauvais gout, on peut plus faire de jokes déplacées, on peut plus utiliser d'expressions du terroir, qui oui peut être était racistes mais nous autres on le savait pas…on est comme dans un melting pot ou on lave plus blanc que blanc, c’est devenu une obsession… des fois on est colon, des fois on est concombre, on a des mauvaises journées, on fait des erreurs, arrêtons de faire semblant qu’on est parfait comme une photo Facebook bien cadré avec deux filtres dessus, suis tanné de ça t’as pas idée…» a dit Denis Gravel, visiblement à bout de toute cette rectitude de plus en plus présente dans notre société ressemblant qui souhaite s'approcher de «Pleasantville».

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l'émission Martineau-Trudeau le avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau le 5 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since about 3 years

11:02

121

Ils organisent une manifestation contre le contrôle des armes à feu à la place commémorative des victimes de Polytechnique
Published 5 months

27598

Un événement annoncé sur Facebook est en voie de semer toute une controverse présentement. Le groupe «Tous Contre Un Registre Québécois Des Armes À Feu» mené par Guy Morin a décidé d’organiser samedi une manifestation au lieu commémoratif créé à la mémoire des 14 femmes tuées par Marc Lépine à l’école Polytechnique à Montréal.

Comme de raison, cette décision est loin de faire l’unanimité: Politiciens, journalistes, commentateurs, tous se sont emparés de l’affaire et il a fallu que l’organisateur explique son geste provocateur. C’est d’ailleurs ce qu’il a fait ce matin à la radio entre autres avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau sur les ondes de CHOI Radio X à Québec.

Voici en 12 citations, la rencontre entre Guy Morin et Martineau-Trudeau:

GM: Guy Morin, RM: Richard Martineau JT: Jonathan Trudeau

1: GM: «On aurait pu faire ça ailleurs, dans une place plus tranquille, mais on aurait passé inaperçu…»

2: RM: «C’est comme si ¨La Meute¨ manifestait devant la mosquée de Québec…Voyons donc»

3: JT: «Allez-vous être armés?» (lors de la manifestation) GM: «Ben non, voyons, tombe pas là-dedans pour essayer de nous faire passer pour pire q’on est…»

4: GM «Le contrôle des armes à feu au Canada fonctionne très bien, y’en a pas de problème avec le contrôle des armes à feu»

5: RM: «Le débat c’est pas pour ou contre les armes à feu, le débat c’est faire la manifestation là ou pas là…»

6: RM: «Mais là tu viens de te mettre hors de la conversation, il y a comme un espace ou on peut converser. Toi, en faisant ça, tu viens de te mettre hors-jeu…tu vas être infréquentable, t’auras plus aucune légitimité pour parler de ça… »

7: GM «C’est sur que ce matin ça à l’air d’une bombe, c’est sur que Kim Jong Un pourrait faire sauter toute les bombes nucléaires que personne en parlerait…»

8: GM: «Ce qu’on fait là, on le fait pour avoir plus que cinq minutes pour expliquer notre point… est-ce que c’est la bonne méthode? Peut-être pas. Est-ce que pour certain c’est la bonne méthode? Oui.»

9: JT: «L’expression parlez-en en bien, parlez-en en mal, tu sais que c’est juste une expression là…?»

10: RM: «Je suis convaincu qu’aujourd’hui, y’a des propriétaires d’armes à feu qui sont contre le registre, qui sont en beau maudit, en disant: tu viens de nous tirez dans le pied, tu viens de nous tirez dans le dos, tu viens de nous enlevez tout crédibilité...»

11: GM: «Présentement, aucun politicien nous écoute, aucun politicien fait rien, et si aujourd’hui, il se passe des choses comme La Meute, il se passe des choses comme Storm Alliance... c’est justement parce que le politique ne fait pas sa job. Le politique fait des choses sans écouter la population. »

12: GM: «Nous on le fait justement pour être capable de partir la discussion, être capable de passer nos points, ok, comme je te dis, c’est peut-être pas la bonne méthode, c’est peut-être pas la bonne place, mais aujourd’hui on fait réagir, pis on peut démontrer une chose, on ne lâchera pas...»

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l'émission Martineau-Trudeau le 28 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since about 3 years

20:44

167

Affaire Luc Lavoie: «Je vais devoir me battre pour le droit de ce maillet là de tenir des propos imbéciles» —Doc Mailloux
Published 7 months

27230

Le Doc Mailloux s'est exprimé suite aux propos que Luc Lavoie a tenu sur les ondes de LCN: «Luc Lavoie ça fait longtemps qu'il est maillet, il a le droit d'être maillet, et il a le droit de tenir des propos offensants...mais on a pas le droit de le faire taire, c'est ça une société démocratique, c'est ça la liberté d'expression» a dit le Doc Mailloux. Entendu dans Que La Mauricie se Lève avec Catherine Gaudreault le 4 octobre 2017 au 106,9 FM Mauricie (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Member since about 3 years

21:04

1608

Radicalisation: les Libéraux et Labeaume veulent censurer l'internet !
Published over 1 year

24678

Night Train parle de la censure de l'internet que Christine St-Pierre et Labeaume prône pour s'assurer que la population les suivent comme des moutons et ne discutent pas du vrai problème: l'immigration et l'intégration.


Radio B-52 Radio B-52
Member since over 1 year

20:31

73

« Je ne suis pas une victime » - André Arthur
Published over 1 year

En discussion, pour la première fois à la radio depuis son congédiement, avec Stéphane Gasse de l'émission du matin à BLVD 102,1


Gabriel Marineau Gabriel Marineau
Member since over 1 year

28:23

2970

Jeff Fillion: La Saga Mike Ward
Published over 1 year

« Radiopirate.com / Jefffillion.com » Avec Jeff Fillion, Ian Sénéchal et Nick - 2016/08/17


Judith B Judith B
Member since about 5 years

17:20

1534

G. Nantel s'exprime sur la culpabilité de M. Ward
Published over 1 year

Ses réflexions suite au verdict du tribunal des droits de la personne. « Montréal Maintenant » Avec Marie-Claude Lavallée - 98,5 FM - 2016/07/21


Judith B Judith B
Member since about 5 years

11:49

656

logo radioego

radioego.com