Résultat pour: #drôle

«Si Éric Salvail ne revient pas, V va crever!»  —Jeff Fillion
Publié il y a 9 mois

27956

La nouvelle émission de Stéphane Rousseau à V télé en remplacement de celui d'Éric Salvail ne fait pas du tout l'unanimité. Jeff Fillion a défendu l'animateur déchu dans son émission ce midi à Québec en comparant la désormais affaire Salvail avec des affaires qui sont pas mal plus grave selon lui.

«On a un gars de 19 ans qui a secoué un enfant qui est mort hier, le gars est libre en attendant son procès, il y a quelque chose que je pogne pas»

a dit l'animateur de Radio X en plaçant les deux événements en perspective. «Si le monde décide que ce qu'il a fait c'est bien grave, le monde décideront, il l'écouteront pas» a suggéré l'animateur.

«Il as tu été arrêté pas la police lui? Est-il en prison? Bon ok, le reste on s'en fout» a conclut l'animateur qui a souligné ne jamais avoir trouvé Stéphane Rousseau drôle.

Entendu à CHOI Radio X dans FILLION avec Jeff Fillion, Laurence et Gerry le 8 mars 2018.


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

08:53

48733

Trudeau en Inde. «En tant que psychiatre, j'ai pas envie de rire du tout»  —Doc Mailloux
Publié il y a 10 mois

27903

Pour expliquer le comportement particulier du PM Justin Trudeau lors de son voyage chaotique en Inde, le psychiatre Pierre Mailloux s'est remémoré sa mère, Margaret Sinclair.

«La fille de Gordon Sinclair d'une riche famille de Colombie Britannique, c'était une hippie» a dit le Doc: «C'était à l'époque dans les les années 60 du flower power, make love not war» a expliqué le psy qui a ajouté que ça lui rappelait des souvenirs désagréables et inquiétants.

«Sa mère avait des drôles de comportements lors de déplacements officiels...j'espère qu'on est pas la-dedans parce que ça commence à être inquiétant, moi à mes yeux de psychiatre j'ai pas envie de rire ce matin» a avoué le Doc.

«J'ai hâte que Sophie reprenne les choses en mains et le ramène au pays» a conclut Mailloux.

Entendu sur les ondes du 107,7 FM en Estrie dans l’émission «Que l'Estrie se lève» avec Steve Roy le 23 février 2018 (COGECO).


Le1047RE Le1047RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

06:28

1140

Jean-Charles Lajoie en entrevue à La Soirée est (encore) jeune
Publié il y a 10 mois

27876

L'animateur du 91,9 SPORTS a fait un détour dans les studios de la radio de Radio-Canada en fin-de-semaine pour aller rencontrer le quatuor de La soirée est (encore) jeune.

Parmi les choses qu'on a appris de l'animateur du retour de la seule radio sportive francophone à Montréal, c'est qu'il écoute très peu de radio et de télé sportives en dehors de celle qu'il fait. «Il y a un potentiel aliénant de surconsommer de ce que l'on fait, moi j'essais de m'en détacher complètement, de changer le mal de place, de faire autre chose» a dit celui qui a avoué écouter la Première Chaine la fin-de-semaine du matin au soir.

Jean-Charles est aussi revenu sur son expérience avec Radio X Montréal, un format qui n'a pas fonctionné a dit Wauthier, «Comme si c'était pas écrit dans le ciel» a ajouté Lajoie «oui mais tout le monde le disait c'est assez drôle hein...» a continué Wauthier. Jean-Charles a expliqué qu'au moment ou il a rejoint Radio X Montréal que ça ne devait pas s'appeler ainsi, «Et là est débarqué Patrice Demers de nulle part dans le dossier, de Radio X Québec, je me suis dit mais dans quelle galère je me retrouve?» tout en ajoutant qu'il y avait un honnête homme nommé Raynald Brière qui lui a dit «calme toi, fait-moi confiance, on s'en v quelque part».

L'animateur sportif a expliqué que l'aventure Radio 9 qui est arrivé par la suite fut une erreur stratégique importante pour RNC Médias: «Comment penser t'attaquer au géant 98,5 alors que tu as une antenne de piment qui traverse à peine West Island».

Lajoie a aussi avoué avoir offert ses services à Marie-France Bazzo alors qu'elle pilotait l'émission du matin à la radio de Radio-Canada. Il l'a remercié d'avoir décliné l'offre... (sous les rires de l'équipe).

Entendu à «La soirée est (encore) jeune» avec Jean-Phillipe Wauthier, Fred Savard, Jean-Sébastien Girard et Olivier Niquet le 18 décembre 2017 à Ici Première, la radio de Radio-Canada.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a environ 3 ans

15:53

258

Tuerie en Floride: «C'est devenu le pays le plus dangereux à vivre dans les sociétés civilisées occidentales» dit Michel Villeneuve
Publié il y a 10 mois

27858

La résidence en Floride du chroniqueur Michel Villeneuve est situé non loin de Parkland ou il y a eu la fusillade d'hier faisant 17 morts dans une école. Ce matin, à l'antenne du 106,9 FM en Mauricie, il a raconté comment il a vécu les horribles événements.

«C'est une ville dortoir cossue» a d'abord dit Villeneuve, avouant qu'aucune maison de cette banlieue de Pompano n'était en bas de 700 000 dollars. «On aurait dit qu'il y avait des mouches dans le ciel, mais c'était des hélicoptères qui arrivaient de partout...médias, polices etc...» Villeneuve a aussi dit que les gens sont tous allés se masser sous le viaduc du Sawgrass Expressway parce qu'ils ne pouvaient s'approcher de l'école: «Il y avait 4 à 5000 personnes» selon lui, beaucoup des parents d'élèves qui avaient eu ordre de n'utiliser que le texto pour rejoindre leurs enfants si jamais le meurtrier était encore en vie. «Tout le monde était affolé parce qu'on avait pas d'idée de l'ampleur du massacre, au début, on parlait d'une ou deux personnes» a dit le chroniqueur qui a vécu les événements de très près.

«Nous on a pas cette culture-là chez-nous, on a pas cette âme guerrière, c'est une bien drôle de nation, c'est une grande nation, mais ce sont des cowboys, ils sont belliqueux...quand tu arrives sur un coin de rue, puis il y a quelqu'un qui a oublié de mettre son clignotant, chez-nous au Québec on lui fait des gros yeux, mais là-bas là, regarde en avant, regarde pas sur le côté, tu sais jamais ce qui va se passer, mêle toi de tes affaires» a dit Villeneuve qui a conclut en disant des États-Unis: «C'est devenu le pays le plus dangereux à vivre dans les sociétés civilisées occidentales».

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 15 février 2018. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

07:21

133

Entrevue intégrale d'Angela Price avec Jean-Charles Lajoie au 91.9 SPORTS
Publié il y a 11 mois

27770

L'animateur du retour au 91.9 SPORTS, Jean-Charles Lajoie, a réservé une belle surprise à ses auditeurs cet après-midi alors qu'il a offert une entrevue qu'il a réalisé avec la femme de Carey Price; Angela.

L'épouse du #31 du tricolore ne s'était pas adressée aux médias lors de la mini tempête à l'automne alors que des rumeurs laissaient planer que les mauvaises performances de son mari Carey pourraient être directement reliées à des problèmes matrimoniale. Angela avait alors pris la peine de mentionner sur son compte Instagram qu'ils n'avaient pas l'intention de divorcer et qu'elle trouvait toutefois les rumeurs sur leur cas très divertissantes.

Angela a d'abord parlé de son implication comme ambassadrice du club des petits déjeuners (the breakfast club of Canada). Elle a répondu que c'était important pour eux de redonner à la communauté et que cette organisation était parfaite pour le type d'implication qu'ils voulaient offrir.

Est-ce difficile d'être la femme de Carey Price quand il a de moins bonnes performances, comme cette année? A demandé l'animateur. Là-dessus, Angela a répondu qu'avoir eu un enfant aide les aide à se concentrer sur la vie de famille dans des moments difficiles. Elle a aussi avoué que quand Carey était plus jeune, son rendement sur la glace l'affectait davantage que maintenant ou il a appris à laisser ses problèmes au Centre Bell au lieu de les ramener à la maison.

Puis, JC a demandé a Mme Price si ils ont réfléchi longuement avant d'accepter l'offre de contrat de 8 ans du Canadien l'été passée. «Oui, on en a parlé longuement» a-t-elle avoué. «On savait que la fin de son contrat arrivait bientôt à échéance, et on s'est demandé si on voulait rester à Montréal pour élever notre famille, ou si on devait penser aller à une autre équipe. Mais au final, le coeur de Carey a toujours été à Montréal, et c'était inévitable de signer à nouveau à Montréal. Mais oui, on y a réfléchi quand même pas mal.»

«Nous sommes chanceux que Carey ait cet opportunité de passer toute sa carrière dans la même équipe parce que peu de joueur réussisse cet exploit de nos jours. Montréal est notre maison maintenant, ça fait longtemps que nous sommes ici et nous sommes excités de rester pour 9 autres années.» a dit le jeune femme originaire de Washington aux États-Unis.

Puis, l'animateur du retour au 91.9 SPORTS lui a demandé si elle avait trouvé difficile d'entendre les rumeurs de l'automne dernier qui planaient sur Carey et sur son couple. Angela a répondu «pas du tout, en vivant à Montréal depuis longtemps, nous sommes habitués à ça et on a trouvé ça plus drôle qu'autres choses»

Le prochain sujet abordé par Jean-Charles fut l'arrivée dans la vie du couple du nutritionniste Jean-François Gaudreau, conseillé par Angela à Carey, ce qui a contribué en quelque sorte è relancer la saison da Price, accablé par un syndrome de fatigue chronique. Elle a dit qu'elle était très satisfaite du travail de «JF» et qu'il avait changé sa vie et qu'il était en voie de faire la même chose avec Carey,

Question finale de Lajoie: «Souhaite-elle être la femme du gardien de but qui ramènera la Coupe Stanley à Montréal?» Devinez sa réponse? «J'aimerais plus que tout être cette personne certainement» a-t-elle répondu, sourire dans la voix.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal à l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 25 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 3 ans

07:01

390

Infoman répond à ceux qui lui reproche d'être trop complaisant envers les politiciens
Publié il y a 11 mois

27752

Invité de «La Soirée est (encore) jeune», une émission dont le cadre se prête à beaucoup de confidences pour les invités, Jean-René Dufort alias Infoman à répondu à certains détracteurs qui lui ont reproché une certaine complaisance envers les politiciens lors de son spécial fin d'année présenté le 31 décembre dernier.

«Je trouve ça drôle que des gens trouvent qu'on est trop ¨smatte¨, comme ça on leur transfert les plaintes qu'on est trop méchant...» a ironisé Infoman qui a souligné que le spécial du 31 éaitt toujours un peu plus convivial...«On essaie de se rappeler qu'on est tous dans la même chaloupe, puis que c'est des politiciens, on peut leur parler...Philippe Couillard il riait quand je lui ai présenté la burqa, je lui ai quand même dit que sa ministre de la justice avait pas lu sa loi, qu'a comprenant rien, je lui ai présenté un mur complet des problèmes policiers au Québec. Lui si il décide d'avoir du fun je ne vais pas le battre» a dit celui qui est à la barre de l'émission depuis une vingtaine d'années.

Puis Dufort a tenu à rappeler ce qu'il voulait faire comme produit télé versus ce que les téléspectateurs s'attendaient de lui: «Je me donne pas comme mandat de ¨planter¨ un politicien à chaque fois, À Infoman, je leur ai toujours fait sentir le fait que moi je peux leur tendre un piège mais si ils se sortent de ce piège-là ben il faut que j'ai l'honnêteté de le montrer aussi, parce que sinon c'est plate, ça devient juste un kamikaze...il faut qu'il y ait un certain dialogue parce que sinon, c'est pas le fun» a expliqué Dufort, très en possession de ses moyens.

Entendu à La soirée est (encore) jeune avec Jean-Phillipe Wauthier, Fred Savard, Jean-Sébastien Girard et Olivier Niquet le 21 janvier 2018 à Ici Première, la radio de Radio-Canada.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a environ 3 ans

04:28

200

Mike Ward démolit La Soirée est (encore) jeune
Publié il y a 12 mois

27704

Alors que Guy Nantel et Paul Boissonneault étaient invités à son podcast «Sous Écoute», Mike Ward en a profité pour donner son avis sur «La Soirée est (encore) jeune», et ce n’est pas que des fleurs que l’humoriste avait à lancer aux artisans de l’émission de fin-de-semaine de la radio de Radio-Canada.

Nantel, qui répondait à une question sur un récent passage à l’émission animé par Jean-Philippe Wauthier, a essayé tant bien que mal de défendre l’émission qui connait un bon succès sur les ondes de Ici Première, mais en vain…

Voici 10 citations de Mike Ward sur La Soirée est (encore) jeune:

1- «Sont plus drôles que mon agent d’immeuble…t’sé…»

2- «C’est-tu rendu à la télé c’t’ostie de marde-là?»

3- «La Soirée est (encore) jeune, j’ai essayé d’embarquer…Mais sont trop arrogants pour le peu de talent en humour qu’ils ont…»

4- «Si t’es drôle, soit arrogant, si tu es moyennement drôle farme ta gueule…arrête de me juger ostie…»

5- «La Soirée est (encore) jeune, dans leur tête, leur premier but c’est de faire rire, pis c’est aucunement drôle…C’est impossible de trouver ça drôle…Ostie que c’est pas drôle… »

6- «C’est des messieurs dans trente-quarantaine qui se vouvoient…c’est comme si mon comptable pis sont ami comptable faisaient des petites discussions pendant le break…»

7- «C’est tellement radio-canadien, pis ça sent tellement la grosse crisse de subvention...»

8- «22 gars pas de talent qui devraient travailler dans un Blockbuster…»

9- «Tu trouves ça drôle? T’as déjà ri en écoutant Le soirée est (encore) jeune? Pour de vrai?»

10- «J’ai vu des open-miker qui ont des blessures crâniennes qui ont été plus performants sur un stage qu’eux-autres…»

Description de Sous Écoute sur Youtube: Mike Ward et des humoristes invités ont des discussions en direct du Bordel Comédie Club; ils parlent de tout et de rien sans script, sans montage et sans censure. Parfois drôle, parfois intelligent mais toujours honnête.

Entendu sur le canal Youtube MIKE WARD SOUS ÉCOUTE (décembre 2017).


Radio EGO Radio EGO
Membre depuis il y a plus de 10 ans

21:17

3614

L'ultime Bêtisier des médias 2017 d'Olivier Niquet.
Publié il y a 12 mois

27702

À chaque semaine à la populaire émission de fin-de-semaine «La soirée est (encore) jeune» sur les ondes de la radio de Radio-Canada, Olivier Niquet présente son «Bêtisier des médias» qui se veut être une série de petits segments audio choisis qui ont fait mal paraître vos communicateurs favoris surtout à la radio. Et le Bêtisier 2017 regroupe la crème de ces petits extraits ou «le florilège de taquinerie», comme le dit si bien l’auteur du montage, qui nous ont fait soit sourire ou grimacer tout le long de l’année 2017.

Comme vous allez l'entendre, c'est une année de grands crus! Les grands thèmes abordés pour le grand Bêtisier ultime sont: L’introspection, les palmarès des meilleurs lapsus, les beaux malaises, le palmarès des meilleures expressions bizarres de l’année, la démocratie, la dérape des noms patrimoniaux, l’environnement, les communistes, les élections municipales, le sexe et évidemment le sport qui est possiblement le segment le plus drôle et surprenant. Vous n’en reviendrez pas de tout ce qui s’est dit dans les médias cette année, mais rassurez-vous, ça ne va pas nécessairement ralentir en 2018 avec la multiplications des antennes parlées! Tant mieux ou tant pis pour nos oreilles!

Capté sur le site de radio-canada le 28 décembre 2017.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a environ 3 ans

01:02:59

536

Mazza revient sur son refus de parler au journaliste après les Olivier: «J'étais en blackout émotif»
Publié il y a environ un an

27654

Elle était pourtant favorite pour remporter son lot de prix avec pas moins de cinq nominations dimanche soir au Gala des Oliviers. Mais Mariana Mazza n’est pourtant partit qu’avec le dernier trophée remis lors de la soirée animée par François Morency, le seul prix décerné par les votes du public, celui de l’humoriste de l’année!

En entrevue à Rythme FM le lendemain avec Marie-Soleil Michon et Sébastien Benoît, Mazza avait une explication logique au fait qu’elle ne s’est pas du tout adressé aux journalistes après son triomphe au fil d’arrivée: «J’ai pas compris ce qui est arrivé, j’étais en choc émotif, puis j’ai décidé de pas faire d’entrevue parce que c’était mieux de même… j’étais tellement pas en contrôle de mes émotions que je me suis dit c’est mieux de ne rien dire que de dire n’importe quoi» A expliqué l’humoriste qui semblait encore certaine de sa décision.

Questionné par l’animatrice pour savoir si elle était déçu de ne repartir qu’avec un seul prix alors qu’elle était était en nomination dans cinq catégories, Mariana n’a pas hésité une seconde dans sa réponse: «Non non non. c’est pas une déception d’avoir gagné un seul trophée au contraire, c’est l’accumulation de: je suis sur que c’est finit, j’étais sur que je gagnerais pas là c’est impossible que je gagne humoriste de l’année y’a Martin Matte pis Louis-Josée, c’est impossible» a raconté l'humoriste pour expliquer son état d’esprit à ce moment.

Puis une fois rendu sur scène, Mazza a expliqué pourquoi ces remerciements furent si bref: «j’étais en black-out émotif, j’étais sur que je gagnerais jamais ce prix là…j’étais vraiment sous le choc, je me suis dit j’ai pas envie d’être drôle, j’ai pas envie de punch ni de joke, j’ai vraiment envie de dire merci au public, merci à mon équipe et je veux m’en aller chez-moi, je ne comprend pas ce qui m’arrive…».

Pour finir, Mariana a dit qu’elle était tellement contente que le public ait voté pour elle: «En fait ça me disait quelque chose de très clair, ça me disait peut-être que tes pairs n’ont pas trouvé que t’étais celle qui méritait ça mais le public l’a trouvé et ça m’a scié en deux, j’étais pas capable de dire comment j’étais contente tellement c’était gros pour moi» a-t-elle conclut, encore sous le choc de la déclaration d’amour du public à son endroit.

Entendu à l’émission Des hits dans l’traffic avec Marie-Soleil Michon et Sébastien Benoït à Rythme FM 105,7 Montréal le 11 décembre 2017 (COGECO).


RYTHME_FM RYTHME_FM
Membre depuis il y a plus de 2 ans

03:36

211

Nouvelle expansion dans la NHL, Bettman ignore Québec: «Ch't'en criss» dit Michel Bergeron
Publié il y a environ un an

27640

«Un autre beau cadeau de Noël», furent les premières paroles de Michel Bergeron, questionné sur ce qui est arrivé hier alors que les gouverneurs de la LNH, rassemblés à Palm Beach, nous ont appris que les Hurricanes avaient été vendus à un homme d’affaire du Texas qui souhaitait conserver l'équipe en Caroline pendant les 7 prochaines années. On a aussi appris que la porte était ouverte à nouveau pour une expansion cette fois à Seattle. Aucune mention pour Québec.

«Je suis rendu à la conclusion que les Nordiques vont revenir quand Gary Bettman ne sera plus là…C’est drôle hein, c’est un feeling que j’ai…» a dit celui qui fut l'entraineur des fleurdelisés dans les années ’80 et ’90. «Mes chums à Québec n’y croient plus…» a ajouté Bergeron en constatant qu’après Seattle, ce sera possiblement Houston qui fera son entrée dans la LNH. Il reproche à Bettman de ne pas dire la vérité: «Pourquoi que sur 31 gouverneurs de la Ligue Nationale, je peux pas croire qu’il n’y en a pas une dizaine qui sont pour le retour du hockey professionnel à Québec…sais-tu ce que je pense? On se sert de Québec» a dit l’ex coach visiblement amer face à la situation. Bergie a trouvé que les négociations n’ont pas été très longue avec Seattle alors que Québec avait un amphithéâtre et un propriétaire identifié: «Ch’t’en criss» a laissé tomber Bergeron.

Questionné sur la position du propriétaire Geoff Molson concernant un éventuel retour des Norsiques, Bergeron s’est montré optimiste: «Je peux pas croire que Geoff Molson serait contre le retour, au contraire» a-t-il ajouté. «Moi ce qui me fait de la peine là dans tout ça, c’est que j’ai l’impression de demander presque la charité…Je suis optimiste de nature, mais là, je commence à baisser les bras» a conclut celui qui était surnommé le tigre lorsqu’il était coach dans la LNH.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X à Québec dans l'émission «Maurais Live» avec Dominic Maurais et Jean-Christophe «Jean-Clôde» Ouellet le 8 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

07:19

960

logo radioego

radioego.com