Result for: #diffu

René Homier-Roy n'a aucune idée qui est Jean-Charles Lajoie...
Published 1 day

27874

On a eu droit à un beau moment cocasse hier sur les ondes de la radio de Radio-Canada!

Dans le but de teaser ce qui s'en venait plus tard à l'antenne, René-Homier, aux commandes de son émission Culture Club, a répondu un beau «pantoute» lorsque Jean-Philippe Wauthier de La Soirée est (encore) jeune, alors au téléphone, lui a demandé si il connaissait l'un de ses invités à son émission diffusée plus tard en soirée, soit Jean-Charles Lajoie. (Rappelons que Lajoie est quand même en ondes sur différentes radios montréalaises en plus de la télé depuis au moins une dizaine d'années).

Bien que la situation était non dramatique, Wauthier a quand même tenté de «sauver» son collègue en élaborant le parcours de l'animateur du 91,9 SPORTS et en le décrivant comme un Émile Nelligan mélangé à Guy Carbonneau. Pour terminer le segment, Homier-Roy a été incapable de se rappeler du nom de l'émission qu'anime Wauthier, la mélangeant plutôt avec «plus on est de fous plus on lit», une émission de la même antenne animé par Marie-Louise Arsenault.

Soit c'est une belle gifle à l'égo de Wauthier et Lajoie, soit M. Homier-Roy n'était pas dans son état normal, soit il s'en fou complètement des autres shows à l'antenne de la radio d'état. Qu'importe, ça a donné un joyeux moment de radio!

Entendu à La Soirée est (encore) Jeune et à Culture Club à Ici Première, la radio parlée de Radio-Canada le 18 février 2018.


IciRE IciRE
Member since over 2 years

01:50

191

Jeux Olympiques: Radio-Canada se fâche; Paul Arcand réplique!
Published 8 days

27850

Comme vous l'avez probablement remarqué en écoutant les Jeux Olympiques de PyeongChang, c'est Radio-Canada qui possède les droits officiels de diffusion. Et il semble que certaines entrevues réalisées par Paul Arcand du 98,5 FM avec l'entourage de Mikael Kingsbury ont mis le feu aux poudres à certains grand bonzes à la société d'état.

Paul Arcand a expliqué la situation ce matin: «Ça a donné lieu à un braillorama, puis le comité olympique canadien, puis des menaces, puis vous avez pas le droit de faire ça...là on décrit pas les Jeux là, je ne suis pas en train de vous décrire ce qui se passe dans les compétitions, on peux-tu donner les résultats? Je pense que oui» a dit Arcand, un peu confus de la situation. «Mais tu peux pas parler à sa mère [Kingsbury] quand elle est sur les sites de compétitions, au village Olympique, grosso modo on peut lui parler quand elle est à l'aéroport...Mais là tu dis c'est quoi leur problème? On a les droits du Canadien, ça empêches-tu Radio-Canada de parler à un joueur du Canadien?» a imagé Arcand.

Puis l'animateur a reproché a Radio-Canada un manque d'efficacité: «Ils sont des millions à couvrir ça, si ils sont pas assez vite pour faire les entrevues, c'est toujours bien pas de notre faute...nous autres on a le petit Philippe Bonnevile, vaillant, courageux, il est tout seul...» a-t-il expliqué.

Donc en plus de la compétition à PyeongChang, nous avons maintenant droit à la course à l'entrevue dans les médias. Qui sera le plus rapide? À suivre...

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 13 février 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

02:08

5445

«Espèce de folie, d'hystérie médiatique» dit Rozon. Une journaliste remet les pendules à l'heure!
Published 12 days

27833

Monic Néron du 98,5 FM qui fut l'une des journalistes qui avait diffusé des entrevues avec des présumées victimes de Gilbert Rozon en octobre 2017, a rétabli les faits avec le présumée agresseur ce matin alors qu'hier lors d'un passage en cour, il a utilisé l'expression «d'exécution, d'espèce de folie, d'hystérie médiatique» pour décrire la situation dans laquelle il est plongé depuis l'automne dernier.

«Le soir du 18 octobre, la veille de la diffusion des témoignages, on est ici au 98,5 dans un petit quartier général improvisé dans le bureau de la direction, et on appelle Monsieur Rozon à 5 numéros différents; cellulaire, Québec, France, résidence, Québec, France, parce qu'on savait qu'il était en Europe à ce moment-là et Juste pour rire, le relationniste, nous rappelle peut de temps après, et c'est là ou on a résumé ;es allégations. On a fait un petit ¨wrap-up¨ de ce que nous avions recueilli, et de ce que nous nous apprêtions à dévoiler le lendemain matin. Deux heures plus tard, il décide de démissionner de la chambre de commerce, de Juste pour rire, des fêtes du 375e avant même d'avoir entendu les témoignages, donc la folie médiatique, l'hystérie médiatique dont il parle, elle est venue après, parce que dans les faits, c'est basé sur ce que nous lui avons transmis via son relationniste, il savait que ça s'en venait, que ça allait sortir le lendemain et prend cette décision» a dit Néron qui était très au coeur de l'événement.

«Et il avait le choix de répondre, de répliquer, de donner sa version ce qu'il a refusé de faire» a dit l'animateur. «Ce qui nous permettait d'aller de l'avant de lendemain bien sur, tout ça a été fait dans les règles de l'art, donc je vous rappelle qu'il y a une enquête du SPVM toujours en cours. Il y a deux enquêteurs, une procureur qui sont assignés au dossier, et 23 plaignantes, et on devrait très certainement avoir les résultats de cette enquête-là au cours des prochains mois» a conclut la journaliste.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 19 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

02:12

1897

André Arthur remercié de BLVD: Nico du retour au FM93 dit «bravo» et félicite les commerçants de la rue St-Jean
Published 22 days

27783

«DERNIÈRE HEURE l Leclerc communication annonce qu'elle a mis fin au contrat de l'animateur André Arthur. La décision est effective immédiatement. Aucun commentaire ne sera fait par l'entreprise.» Voilà le communiqué qu'a diffusé BLVD.fm cet après-midi.

Du côté du FM93, c'est Nicolas (Nico) Lacroix qui a lu le communiqué en ondes et son commentaire fut plutôt cinglant envers l'animateur congédié: «Félicitations aux commerçants de la rue St-Jean, le boulevard du sida aura eu raison d'André Arthur» a dit le chroniqueur de l'animatrice Ève-Marie Lortie dans l'émission du retour de la station faisant référence à la dernière frasque de l'ex-animateur de BLVD.

«André Arthur c'est fini...Bravo!» a-t-il conclut devant son animatrice à court de mots.

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Le Retour du FM93» avec Ève-Marie Lortie. Nico, Dan Pou le 29 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since almost 3 years

00:35

645

André Arthur remercié de BLVD: Denis Gravel critique la direction.
Published 22 days

27782

«DERNIÈRE HEURE l Leclerc communication annonce qu'elle a mis fin au contrat de l'animateur André Arthur. La décision est effective immédiatement. Aucun commentaire ne sera fait par l'entreprise.» Voilà le communiqué qu'a diffusé BLVD.fm cet après-midi.

Denis Gravel a commenté la décision de l'entreprise à CHOI Radio X: «Dans le cas d'André Arthur, j'ai vraiment de la misère à comprendre comment quelqu'un de son niveau et de son expérience, peine encore à distinguer ce qu'il peut faire de ce qu'il peut pas faire...Mais je peux pas croire que 8 personnes, c'est un chiffre que je lance au hasard...sont-tu 8 sont-tu 2, mais il y a beaucoup de monde qui passait le contenu de cette émission là et ça, ça a passé le filtre (voir sujet Boulevard Sida)» pouquoi?» s'est demandé l'animateur du retour à CHOI Radio X. «On as-tu laisser passer le commentaire parce qu'on ne voulait pas renouveler le contrat?» a dit Gravel, rappelant qu'il avait en lui un petit côté conspirationniste.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec à l’émission «Gravel dans le retour» avec Denis Gravel. Véronique Bergeron, Vince Cauchon et Jean-Francis Blais le 29 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since almost 3 years

15:52

1040

«Je ne veux pas être la personne dont on se sert pour faire le procès de la radio de Québec»  —Sylvain Bouchard
Published 22 days

27778

Une année est passée depuis l'attaque à la grande mosquée de Québec et ce matin, Sylvain Bouchard du FM93 est revenu sur des propos qu'il avait tenu le lendemain du malheureux événement se résumant par une phrase: «J'ai manqué à mon devoir», suggérant un manque de communication de sa part avec la communauté musulman en tant qu'animateur radio. Des propos qui selon lui ont été déformés dans certains médias, alors qu'il avait fait ses remarques qu'en son nom et non à celui de «la radio de Québec». Article de La Presse + ici:

Sylvain Bouchard avoue avoir été mal cité après ces déclarations il y a un an et encore ces jours-ci alors que ces paroles sont été repris pour faire mal paraitre le média préféré des gens de Québec alors que sa démarche était très personnelle. «Mon examen de conscience est devenu un mea culpa au Canada anglais...Tu sais dans la vie, sans être le problème, tu peux être la solution. Je pense que la radio de Québec ce n'est pas un problème dans cette histoire là... Sans être coupable elle peut être une solution, ça j'y crois...notamment au niveau du dialogue» a dit l'animateur du matin au FM93.

«J'ai manqué à un devoir» a répété Bouchard, «et ce devoir là c'était le devoir de communication avec la communauté musulman». Un texte diffusé au Canada anglais en fin-de-semaine par The Gazette, National Post et Globe and Mail n'est pas tendre envers la radio de la capitale et cite Bouchard en parlant du «we» comme «nous»: «Nous avons manqué à un devoir» a mis en rogne l'animateur. «C'est pas ça» a dit Bouchard, «je parlais de moi, je tiens à faire la précision. La radio de Québec ça n'existe pas, il y a des radios, des animateurs, il y a plein d'affaires différentes, il n'y a pas d'association, pas de club, moi je parle en mon nom personnel...je ne veux pas être la personne dont on se sert pour faire le procès de la radio de Québec» a dit Bouchard.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Élizabeth Crête le 29 janvier 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since almost 3 years

12:37

175

Le CH a perdu 23% de son auditoire télé dans sa cible 25-54 ans en 1 an!
Published 26 days

27767

On a appris dans un texte publié dans La Presse+, sous la plume de Vincent Brousseau-Pouliot, les résultats de cotes d'écoute en baisse des matchs du Canadien de Montréal cette année sur les deux réseaux québécois de télé qui possèdent les droits de diffusion. Voici les grandes lignes.

Rappelons qu'autant RDS que TVA Sports paient 60 millions par année pour avoir le droit de diffuser des matchs: 60 matchs pour RDS et une vingtaine pour TVA SPORTS (en plus des matchs des autres équipes de la ligue).

Il y a eu 13% de cotes d'écoute en moins comparativement à la saison dernière avec une moyenne de 592 000 téléspectateurs par match.

-23% en un an dans la tranche d'âge la plus intéressante pour la vente de pubs, les 25-54 ans. (194 000 vs 250 000).

Dans cette même tranche d'âge «payante», les diffuseurs avaient fixé leur prix de ventes publicitaires en fonction de prévisions de cotes d'écoutes de 295 000 téléspectateurs pour RDS et 275 000 pour TVA SPORTS. Les résultats ont plutôt été 34% plus bas pour RDS et -35% pour TVA SPORTS. Ce qui fait que les réseaux ont du compenser les annonceurs en offrant de la pubs dans les autres émissions du réseau.

L'article souligne que les chiffres d'écoute à la radio sont plutôt stables avec 32 300 auditeurs en moyenne par match.

Paul Houde et Jeremy Filosa ont parlé du phénomène hier au 98,5 FM à Montréal dans l'émission Le Québec Maintenant avec Paul Houde le 24 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

01:51

126

Labeaume pense que la radio qui le critique a peu d'influence «La preuve, j'ai été ré-élu...«
Published 29 days

27756

Le maire de Québec Régis Labeaume s'est fait demander dans un point de presse si il croyait que le climat avait changé dans sa ville un an après la tuerie à la mosquée de Québec qui a fait 6 morts.

Sa réponse a visé de façon plus ou moins maladroite les radios de Québec. «Statistiquement, il y a moins per capita de gestes haineux à Québec qu'ailleurs au pays» a d'abord dit le maire, tout en bifurquant dans sa réponse vers les radios de sa ville: «Le problème nous autres est qu'on a un environnement sonore... quelques radios qui porteraient notre message et ce que nous on pense [la population]. On appelle ça un prisme déformant, la preuve, j'ai été ré-élu aux élections» a expliqué le maire, dans le but de démontrer le peu d'influence qu'exercent les radios qui le critiquent.

Ces propos, diffusés sur les ondes de CHOI Radio X, ont rendu mal à l'aise l'animateur Denis Gravel dans son émission du retour: «Que du monde de Montréal fasse un lien entre les radios qu'ils n'écoutent pas et qui ne représentent par leurs valeurs, et des crimes ou il y a des gens qui meurent par balles, c'est profondément morons, mais c'est un manque de connaissance faut pas leur en vouloir. Que le maire de la ville icitte fasse la même chose, ça me donne vraiment le goût de dégueuler, pas de vomir, de dégueuler» a dit Gravel, visiblement étonné et écoeuré par les propos de son maire.

Des noms?

«Si il veut cibler des individus, ce serait peut-être le temps de commencer à les nommer» a dit l'animateur qui oeuvre depuis plus de 20 ans à la populaire radio parlée de Québec: «Parce que les radios de Québec on est une maudite gang là-dedans» a-t-il dit en nommant une série d'animateurs non reconnus pour des envolées oratoires sur les ondes... «Si le maire pense que les radios de Québec ont du sang sur les mains, il serait peut-être temps de commencer à nommer des noms, et des stations» a dit Gravel, qui se demande si le premier magistrat de la ville serait amer envers certains animateurs parce qu'ils questionneraient ouvertement certaines de ces décisions.

«Je cherche l'humilité de Régis Labeaume...si vous la croisez, prière de la ramener à l'hôtel de ville, le monsieur en a bien besoin.» a conclut l'animateur.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l’émission «Gravel dans le retour» avec Denis Gravel. Véronique Bergeron, Vince Cauchon, Martin Busuttil et Jean-Francis Blais le 22 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since almost 3 years

05:37

377

«Le merveilleux conte de Noël d'André Arthur»
Published about 2 months

27696

En 2015, alors animateur à CHOI Radio X, André Arthur avait accepté de raconter une merveilleuse histoire de Noël de son cru diffusé dans le spécial des fêtes de la station.

Fidèle à son habitude, Arthur avait livré un conte à la hauteur de son talent, remplit de rebondissement, mêlant histoires de moeurs, alcool et...syndicalisme. Puis, comme vous pouvez l'imaginez, le punch final est plutôt ma foi... Surprenant!


Radio EGO Radio EGO
Member since over 9 years

04:15

529

Chantiers près de mosquées vs Femmes: Une fake news signé TVA?
Published 2 months

27661

Les dirigeants des mosquées qui ont fait l’objet du reportage de TVA en début de semaine menacent de poursuivre le diffuseur et tous ceux qui pourraient avoir nui à leur réputation. Voici ce qu’on a appris dans un article du Devoir ce matin puisque suite à une nouvelle propagée par TVA, la Commission de la construction du Québec (CCQ) a commencé son analyse et n’a pas trouvé de clause qui traite des femmes sur le chantier de construction près de deux mosquées de Côte-des-Neiges, dans la région de Montréal.

L’histoire? Un entrepreneur aurait expliqué avoir subit des pressions du propriétaire d’une mosquée pour qu’il n’y ait aucune femme sur le chantier voisin du lieu de culte particulièrement le vendredi. Philippe Bonnevile et Patrick Lagacé ont tenté de cerner la problématique dans l’émission du retour de Paul Houde au 98,5 hier et leur conclusion n’est pas rose pour le réseau TVA qui est l'organe de presse qui a principalement propagé la nouvelle, alors que tout semble indiqué qu’il n’y aurait pas vraiment eu de plainte de déposé. Travail journalistique bâclé? Fake news? Pourquoi une nouvelle avec un sujet si sensible a pu être diffusée massivement sur un réseau national si elle ne repose sur rien?

«Les dirigeants de la mosquée niaient vigoureusement toute demande visant l’exclusion de femmes à proximité de ce chantier là» a dit Bonneville au micro du 98,5 mardi après-midi suite à des discussions avec eux. La seule demande des dirigeants de la mosquée aurait été qu’il y ait diminution du bruit pour le vendredi uniquement, jour de prière pour les musulmans, une demande accepté par les responsables du chantier. «On comprend maintenant que tout ça n’est pas fondé» a ajouté le journaliste précisant que du côté de la mosquée, les dirigeants ont embauché un avocat suite à des menaces importantes qu’ils ont reçu suite à la diffusion de la nouvelle, (menaces de mort et d'incendie), nouvelle considéré fausse largement propagée sur les réseaux sociaux.

Patrick Lagacé pour sa part, n’a pas été tendre envers le réseau TVA qui a diffusé en grande pompe la nouvelle: «En journalisme, on peut faire des erreurs. Le journalisme, c’est un processus, des fois tu te trompes, ce qui est important c’est de le corriger rapidement…j’aimerais voir TVA clarifier sa position là-dessus» a dit le chroniqueur de la Presse: «Ce qui est sortit aujourd’hui, ça contredit ce qui est sortit à TVA hier…je ne suis pas dans le TVA bashing…il n’y a personne qui veut sortir de la fausse information surtout quand ça touche, disons le franchement, les musulmans au Québec, c’est une question qui est explosive…mais si TVA a fait une erreur, c’est le temps de le dire pour désamorcer la situation…y’a des cabochons partout» a conclut Lagaçé dans sa chronique avec Paul Houde.

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Le Québec Maintenant» avec Paul Houde le 13 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

09:37

380

logo radioego

radioego.com