Result for: #devoir

Lettre de Manon Massé: Lisée avoue s'ennuyer un peu de Françoise David...
Published about 1 month

27987

Au micro de Paul Arcand ce matin, Jean-François Lisée a répondu aux propos de Manon Massé publié dans le Devoir qui a traité les chefs comme Philippe Couillard, François Legault et Jean-François Lisée de «boy's club».

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 16 mars 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since about 3 years

03:18

2990

Mario Dumont répond sur son retour éventuel en politique.
Published about 1 month

27945

Un sondage réalisé pour Le Devoir et Le Journal de Montréal placent toujours la Coalition avenir Québec (CAQ) loin en avance dans les intentions de vote pour une prochaine élection au Québec avec 37 %. Les libéraux se situent maintenant à 26 % — le plus bas résultat jamais récolté par Philippe Couillard depuis qu’il a été élu chef du parti. (Seulement 16% pour les francophones).

Puis à la question «Souhaitez-vous que les personnes suivantes se présentent en politique provincial dans un avenir rapproché?», c’est Mario Dumont qui a obtenu le plus haut taux de réponse positive (45 %). Environ un répondant sur trois ne souhaite pas un retour de M. Dumont devant des personnalités telles que Pierre-Karl Péladeau et Alexandre Taillefer.

Dumont, qui fait des chroniques quotidiennes sur les radios de Cogeco, a répondu à la question sur son retour éventuel de façon catégorique: «Il y a pas de lien entre mon intérêt et les chiffres, même si tu me donnais un sondage à 80% des personnes de tous les autres partis qui voteraient pour moi, à partir du moment ou ça m'intéresse pu, je veux pu faire ça dans la vie là» a dit l'ex-Chef de la CAQ.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Duhaime-Ségal le Midi le 5 mars 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since about 3 years

03:01

288

3eme LIEN: Véronyque Tremblay pas prête à mettre son siège en jeu si son parti recule
Published 2 months

27834

En entrevue au FM93 ce matin avec Sylvain Bouchard, la députée de la circonscription de Chauveau a dit ne pas souhaitez mettre son siège en jeu si jamais son parti reculait dans le dossier du 3ème lien à Québec, un dossier comme on sait très chaud pour plusieurs citoyens de la capitale.

Pourtant, la député semblait assez certaine d'elle dans le cours de la conversation sur les décisions préliminaires sur le projet entre le parti Libéral qu'elle représente et le projet: «Heille, pensez-vous qu'on dépense 20.5 millions de dollars des sous des contribuables pour un projet qu'on ne veut pas faire?» a presque crié la députée. C'est à ce moment que le co-animateur de Bouchard, Jean-Simon Bui, lui a posé la question qui semblait plutôt logique dans les circonstances: «Êtes-vous prête à mettre votre siège en jeu Mme Tremblay?...Parce que M. Caire [député de la CAQ] a dit que si la CAQ reculait dans le cas d'un gouvernement caquiste, que lui mettait son siège en jeu, est-ce que vous êtes prête Madame Tremblay à mettre votre siège en jeu, le siège de Chauveau si jamais le gouvernement libéral recule dans le dossier du 3ème lien?»

La députée ne s'attendait peut-être pas à devoir répondre à cette question, si bien que sans trop d'hésitation elle a répondu dans la négative: «Moi je mettrai pas mon siège en jeu puis je vais vous expliquer pourquoi, parce que c'est pas un enjeu dans mon comté» a dit le plus sérieusement du monde celle qui a été élue le 8 juin 2015. «Ben non, Chauveau qui prend Henri IV, je reste dans ce coin là» a dit l'animateur Sylvain Bouchard. Puis la députée s'est reprise en disant que «oui c'était un enjeu pour Chauveau, mais pas l'enjeu principale».

«Moi je vais être honnête avec vous, moi quand je me promène dans le comté, je suis assez présente dans le comté, il y a pas une journée ou presque je ne le suis pas, ce n'est pas de ça dont les gens me parlent le plus...globalement, ce que les gens veulent, c'est que ça circule mieux à Québec, peut importe le moyen» a-t-elle avoué.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Élizabeth Crête le 7 février 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since about 3 years

02:21

119

«Je ne veux pas être la personne dont on se sert pour faire le procès de la radio de Québec»  —Sylvain Bouchard
Published 3 months

27778

Une année est passée depuis l'attaque à la grande mosquée de Québec et ce matin, Sylvain Bouchard du FM93 est revenu sur des propos qu'il avait tenu le lendemain du malheureux événement se résumant par une phrase: «J'ai manqué à mon devoir», suggérant un manque de communication de sa part avec la communauté musulman en tant qu'animateur radio. Des propos qui selon lui ont été déformés dans certains médias, alors qu'il avait fait ses remarques qu'en son nom et non à celui de «la radio de Québec». Article de La Presse + ici:

Sylvain Bouchard avoue avoir été mal cité après ces déclarations il y a un an et encore ces jours-ci alors que ces paroles sont été repris pour faire mal paraitre le média préféré des gens de Québec alors que sa démarche était très personnelle. «Mon examen de conscience est devenu un mea culpa au Canada anglais...Tu sais dans la vie, sans être le problème, tu peux être la solution. Je pense que la radio de Québec ce n'est pas un problème dans cette histoire là... Sans être coupable elle peut être une solution, ça j'y crois...notamment au niveau du dialogue» a dit l'animateur du matin au FM93.

«J'ai manqué à un devoir» a répété Bouchard, «et ce devoir là c'était le devoir de communication avec la communauté musulman». Un texte diffusé au Canada anglais en fin-de-semaine par The Gazette, National Post et Globe and Mail n'est pas tendre envers la radio de la capitale et cite Bouchard en parlant du «we» comme «nous»: «Nous avons manqué à un devoir» a mis en rogne l'animateur. «C'est pas ça» a dit Bouchard, «je parlais de moi, je tiens à faire la précision. La radio de Québec ça n'existe pas, il y a des radios, des animateurs, il y a plein d'affaires différentes, il n'y a pas d'association, pas de club, moi je parle en mon nom personnel...je ne veux pas être la personne dont on se sert pour faire le procès de la radio de Québec» a dit Bouchard.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Élizabeth Crête le 29 janvier 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since about 3 years

12:37

184

Le Doc Mailloux disparait en plein milieu de son émission!!
Published 3 months

27722

Moment cocasse aujourd'hui lors de la présentation de l'émission quotidienne du Doc Mailloux alors qu'au retour d'une pause, l'animateur n'était pas là pour donner la réplique à sa co-animatrice Josey Arsenault!

«Doc Mailloux êtes-vous là?» À demandé Josey Arsenault sa co-animatrice alors que personne ne répondait à l'autre bout, c'est-à-dire dans les studios à Trois-Rivières ou le psy est installé pour animé son émission sur le réseau de Cogeco en compagnie de l'animatrice avait un ton mi-joyeux mi-inquiet, se demandant même si il n'était pas arrivé quelque chose au Doc qui n'a pas l'habitude de «disparaître» avant la fin du show. Puis, finalement, l'animateur a fini par revenir, au grand soulagement de Josey: «Vous étiez ou coudonc?» a-t-elle demandé: «J'étais aux toilettes j'avais une envie pressante» a dit le Doc, un peu gêné de devoir s'expliquer en direct à ses milliers d'auditeurs.

Il faut avouer que ça donne de la très bonne radio, car c'est la force de ce média d'être en direct et de laisser place à ce genre d'improvisation à l'ère ou tous est léché et manipulé à l'infini dans le but d'offrir le produit le plus parfait qui soit. Bravo!

Entendu à l'émission Doc Mailloux et Josey le 10 janvier 2018 au FM93 et tout le réseau des radios parlées de COGECO avec Doc Mailloux et Josey Arsenault.


CJMF933RE CJMF933RE
Member since about 3 years

02:53

298

«Je ne renierais pas les allégations que je vous ai faites» —Yves Francoeur avec Arcand
Published 4 months

27689

Avril 2017: Yves Francœur, président de la Fraternité des policiers de Montréal, lance des déclarations-chocs sur les ondes du 98,5 FM avec Paul Arcand. Il avait allégué qu’une enquête criminelle aurait été bloquée parce qu’elle aurait visé deux élus libéraux! La Sûreté du Québec a alors enquêté et quelques mois plus tard déclare que tout ceci étaient non fondées.

Suite au dénouement de l’histoire, Yves Francoeur est revenu au micro de Paul Arcand ce matin et a maintenu ses allégations.

Voici 12 citations de l’entrevue de Francoeur avec Arcand au 98,5 FM:

1- «J’ai rarement vu une enquête policière basée sur une déclaration non fondée et des sources non crédibles mais ou on a rencontré 60 témoins…»

2- «Moi j’ai fait cette déclaration là de bonne foi basée sur des sources crédibles provenant de milieux différents»

3- «Malheureusement on est obligé de faire quoi pour que les choses avancent? On est obligé d’aller dans les médias…»

4- «J’ai six sources, provenant de milieux différents, et selon moi, certaines de ces sources-là ne se connaissent même pas entre elles…»

5- «Moi je remet ma déclaration aux enquêteurs le 15 mai dernier, pendant 4 mois, j’ai aucune nouvelle, ça sors dans le Journal de Montréal, une semaine après, j’ai des enquêteurs qui me visitent…»

6- «Je ne renierais pas les allégations que je vous ai dites, je vous dis que mes sources sont crédibles, que c’était mon devoir de faire ce que j’ai fait»

7- «Puis à part de ça là, j’ai jamais sorti de nom sur la place publique… j’ai jamais confirmé que c’était M. Fournier, le nom de M. Pigeon et de M. Bachant la même chose…»

8- «Moi j’ai agi comme sonneur d’alerte, des gens se sont adressés à moi parce qu'ils avaient confiance en moi et dans les positions qu'eux occupaient...»

9- «Non je n’ai pas nommé mes sources [aux enquêteurs] mais c’est certain qu’il m’ont demandé mes sources...»

10- «Moi ce que je vous dis c’est des faits, si c’était à refaire, j’ai fait mon devoir, je referais la même chose, je suis de bonne foi, qu’est-ce que vous voulez que je vous dises de plus?»

11- «J’ai pas à m’excuser d’avoir fait mon travail…»

12- «Je suis redevable aux policiers et policières de Montréal que je suis fier de représenter, c’est eux qui me jugeront…»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 21 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since about 3 years

20:04

324

«Je me suis même demandée si elle [Lise Payette] n’était pas sénile» Léa Clermont-Dion donne sa première entrevue depuis sa dénonciation publique
Published 4 months

27685

Léa Clermont-Dion a accordé sa première entrevue depuis qu'elle a dénoncé sur sa page Facebook en octobre dernier avoir été agressée sexuellement en 2008 par l'écrivain, journaliste et personnalité du journal Le Devoir Michel Venne. Il est également directeur-fondateur de l'Institut du Nouveau Monde.

«Moi ça fait 10 ans que je vivais dans la honte, et j’ai décidé de cesser d’avoir honte et le jour ou j’ai fait ma déclaration je me suis sentit libéré» a dit l’auteure et animatrice au micro de Paul Arcand au 98,5 à Montréal. Sa dénonciation à l’automne 2017 a fait partit d'une vague énorme de dénonciations de comportements inappropriés, particulièrement dans le milieu artistique. Le SPVM avait d'ailleurs ouvert une ligne téléphonique spéciale pour répondre à la demande. Léa Clermont-Dion était loin de se douter qu'un tel mouvement allait prendre place au Québec à ce moment: «Je pense que c'est la preuve que les femmes n'ont pas confiance au système judiciaire. Pourquoi parler publiquement comme ça? C'est peut-être à cause des propos du juge Robin Camp qui demande aux présumées victimes pourquoi elles n'ont pas serré les genoux davantage. C'est toute une culture», a-t-elle dit en entrevue.

Parlant de son agresseur à Paul Arcand elle dira: «C’était mon idole de jeunesse, je l’admirais, je l’aimais. C’était quelqu’un que je respectais énormément, que ma famille respectait…et l’autre idole qui m’a profondément déçu c’était Lise Payette, vous savez, la première déclaration publique que j’ai fait à 14 ans au téléjournal, j’ai reçu un livre d’une femme et c’était celui de Lise Payette… c’était mes deux idoles» a dit celle qui en avait long à dire sur Payette qui lui conseillera de ne pas parler.

Lise Payette

La victime est revenue sur sa rencontre avec Lise Payette: «Je veux juste rectifier les faits monsieur Arcand parce que madame Payette a dit publiquement que j’étais allée la voir ce qui est complètement faux. Elle m’a appelé pour que j’aille la rencontrer. Je ne lui ai jamais demandé conseil. Comment ça s’est déroulé en fait, c’est que, elle m’a parlé pendant deux heures de temps de tout et de rien, de la vie, de la condition féminine, moi j’étais complètement admirative devant elle, elle m’a dit que j’étais sa petite fille, littéralement, qu’elle pouvait me faire confiance sur tout donc, vous imaginez c’était mon idole de jeunesse alors moi je suis complètement ébahie, puis après deux heures de discussion elle m’a dit; tu as fais du tord à mon ami, et là, tu pourrais être poursuivie, donc je t’invite fortement a signer une lettre. Elle m’encourageait finalement à nier la réalité…» a dit la jeune femme manifestement déçu: «Pour moi c’est tout à fait irrationnel de la part de Lise Payette, je me suis même demandé si elle n’était pas sénile, j’ai eu de la compassion pour elle avec du recule. Pourquoi elle a fait ça? C’est détruire son lègue, son oeuvre complètement, mais j’ai l'impression que c’est symptomatique d’une culture…pendant tellement d’années ou de siècles on a étouffé les agressions sexuelles…»

Pour terminer l’entretien, l’auteur et animatrice a dit qu’elle avait eu d’autres témoignages de femmes qui ont été des présumés victimes de Michel Venne mais qui ne désiraient pas parler: «parce qu'elles n‘étaient pas prêtes à le faire…»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 19 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since about 3 years

09:41

224

Geoff Molson sur la situation du retour des Nordiques vs la LNH
Published 4 months

27672

Le grand patron des Canadiens de Montréal Geoff Molson a donné une de ses rares entrevues hier avec Ron Fournier au 98,5 FM à Montréal. Invité au départ à parler de l'inauguration d'une autre patinoire Bleu blanc rouge cette fois au parc De Mésy d'Ahuntsic-Cartierville mercredi, la discussion a rapidement déviée vers la saison actuelle de l'équipe et sur quelques dossiers qui meublent les discussions dans la LNH présentement dont le retour éventuel des Nordiques dans le grand circuit.

Geoff , vous n’entrevoyez pas le retour des Nordiques dans un avenir rapproché, vous savez que je vous pose la question parce que c’est pas que vous ne voulez pas cela, c’est la ligue qui a décidé ça, ce sont les 10 propriétaires sur le comité exécutif…à la lumière des annonces que Monsieur Bettman a fait la semaine dernière là, effectivement ça ne regarde pas bien pour les gens de Québec. Pourquoi Seattle même Houston semble plus attrayant que Québec?

Je pense que Québec est encore dans les cartes, juste pas aujourd’hui. Je pense que l’année passée c’était Québec et Vegas, ils ont soumis leur candidature, et leur candidature est encore en place, mais là il y a Seattle qui lève la main et qui veut soumettre une candidature, alors ça c’est approuvé et accepté pour voir ce que Seattle veut faire en terme d’équipe dans la Ligue Nationale, puis après ça on verra. Honnêtement, c’est quelque chose qui est dans les mains de la ligue. Il y a pas de vote, y’a pas de discussion autour de la table pour tester si un marché est mieux que l’autre. C’est vraiment la ligue qui font leur devoir, leur recherche, puis ils vont vers tous les propriétaires pour faire des propositions.

Entendu Le 13 décembre 2017 dans Bonsoir les Sportifs avec Ron Fournier au 98,5 FM et le réseau des radios parlées de COGECO.


Le985RE Le985RE
Member since about 3 years

01:22

98

«Québec est encore dans les cartes...juste pas aujourd'hui»  —Geoff Molson
Published 4 months

27662

Le grand patron des Canadiens de Montréal Geoff Molson a donné une de ses rares entrevues hier avec Ron Fournier au 98,5 FM à Montréal. Invité au départ à parler de l'inauguration d'une autre patinoire Bleu blanc rouge cette fois au parc De Mésy d'Ahuntsic-Cartierville mercredi, la discussion a rapidement déviée vers la saison actuelle de l'équipe et sur quelques dossiers qui meublent les discussions dans la LNH présentement.

Voici en mode question/réponse, un résumé de la rencontre entre les deux individus: 

Question de Ron Fournier: Comment composer avec la critique?

Réponse de Geoff Molson: Il y a énormément de passion pour cette équipe au Québec puis à Montréal. Quand ça va bien, je comprend que la passion est bien élevée…quand ça va mal c’est complètement l’opposé et moi je comprend très bien ça…quand ça va mal, le monde veule en parler…l’ère moderne, 2017-2018, c’est facile pour nos partisans de nous rejoindre par les réseaux sociaux, on reçoit de leurs messages constamment. 

Y-a-t-il plus de pression de réussir ici à chaque saison qu'ailleurs dans la ligue?

Réponse de Geoff Molson: Avec notre histoire de 24 Coupes Stanley et beaucoup de succès dans les 100 dernières années, les attentes sont très élevées. À chaque année, on doit avoir une équipe qui est capable de gagner… 

Pourriez-vous envisager nommer un jour un président hockey à Montréal?

Le plus important c’est que je donne les moyens à Marc de bien s’entourer, c’est ça qu’il fait.

Jeff, vous n’entrevoyez pas le retour des Nordiques dans un avenir rapproché, vous savez que je vous pose la question parce que c’est pas que vous ne voulez pas cela, c’est la ligue qui a décidé ça, ce sont les 10 propriétaires sur le comité exécutif…à la lumière des annonces que Monsieur Bettman a fait la semaine dernière là, effectivement ça ne regarde pas bien pour les gens de Québec. Pourquoi Seattle même Houston semble plus attrayant que Québec?

Je pense que Québec est encore dans les cartes, juste pas aujourd’hui. Je pense que l’année passée c’était Québec et Vegas, ils ont soumis leur candidature, et leur candidature est encore en place, mais là il y a Seattle qui lève la main et qui veut soumettre une candidature, alors ça c’est approuvé et accepté pour voir ce que Seattle veut faire en terme d’équipe dans la Ligue Nationale, puis après ça on verra. Honnêtement, c’est quelque chose qui est dans les mains de la ligue. Il y a pas de vote, y’a pas de discussion autour de la table pour tester si un marché est mieux que l’autre. C’est vraiment la ligue qui font leur devoir, leur recherche, puis ils vont vers tous les propriétaires pour faire des propositions.

Avez-vous donné des directives à Marc Bergevin afin de «bouger» d'ici la fin de la saison avant qu’il ne soit trop tard?  

L’équipe veut toujours s’améliorer, et Marc va toujours continuer de l’améliorer, mais il ne fera pas un échange juste pour en faire une…il a un plan, et on le connait à l’interne et si on réussi à le réaliser, on pense qu’on va être dans une meilleur position...

Entendu Le 13 décembre 2017 dans Bonsoir les Sportifs avec Ron Fournier au 98,5 FM et le réseau des radios parlées de COGECO.


Le985RE Le985RE
Member since about 3 years

11:10

291

Chantiers près de mosquées vs Femmes: Une fake news signé TVA?
Published 4 months

27661

Les dirigeants des mosquées qui ont fait l’objet du reportage de TVA en début de semaine menacent de poursuivre le diffuseur et tous ceux qui pourraient avoir nui à leur réputation. Voici ce qu’on a appris dans un article du Devoir ce matin puisque suite à une nouvelle propagée par TVA, la Commission de la construction du Québec (CCQ) a commencé son analyse et n’a pas trouvé de clause qui traite des femmes sur le chantier de construction près de deux mosquées de Côte-des-Neiges, dans la région de Montréal.

L’histoire? Un entrepreneur aurait expliqué avoir subit des pressions du propriétaire d’une mosquée pour qu’il n’y ait aucune femme sur le chantier voisin du lieu de culte particulièrement le vendredi. Philippe Bonnevile et Patrick Lagacé ont tenté de cerner la problématique dans l’émission du retour de Paul Houde au 98,5 hier et leur conclusion n’est pas rose pour le réseau TVA qui est l'organe de presse qui a principalement propagé la nouvelle, alors que tout semble indiqué qu’il n’y aurait pas vraiment eu de plainte de déposé. Travail journalistique bâclé? Fake news? Pourquoi une nouvelle avec un sujet si sensible a pu être diffusée massivement sur un réseau national si elle ne repose sur rien?

«Les dirigeants de la mosquée niaient vigoureusement toute demande visant l’exclusion de femmes à proximité de ce chantier là» a dit Bonneville au micro du 98,5 mardi après-midi suite à des discussions avec eux. La seule demande des dirigeants de la mosquée aurait été qu’il y ait diminution du bruit pour le vendredi uniquement, jour de prière pour les musulmans, une demande accepté par les responsables du chantier. «On comprend maintenant que tout ça n’est pas fondé» a ajouté le journaliste précisant que du côté de la mosquée, les dirigeants ont embauché un avocat suite à des menaces importantes qu’ils ont reçu suite à la diffusion de la nouvelle, (menaces de mort et d'incendie), nouvelle considéré fausse largement propagée sur les réseaux sociaux.

Patrick Lagacé pour sa part, n’a pas été tendre envers le réseau TVA qui a diffusé en grande pompe la nouvelle: «En journalisme, on peut faire des erreurs. Le journalisme, c’est un processus, des fois tu te trompes, ce qui est important c’est de le corriger rapidement…j’aimerais voir TVA clarifier sa position là-dessus» a dit le chroniqueur de la Presse: «Ce qui est sortit aujourd’hui, ça contredit ce qui est sortit à TVA hier…je ne suis pas dans le TVA bashing…il n’y a personne qui veut sortir de la fausse information surtout quand ça touche, disons le franchement, les musulmans au Québec, c’est une question qui est explosive…mais si TVA a fait une erreur, c’est le temps de le dire pour désamorcer la situation…y’a des cabochons partout» a conclut Lagaçé dans sa chronique avec Paul Houde.

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Le Québec Maintenant» avec Paul Houde le 13 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since about 3 years

09:37

383

logo radioego

radioego.com