Result for: #cu

Autres cas d'harcèlement à «Juste pour Rire» on parle même de «culture d'entreprise»
Published 1 day

27747

«Une culture d'entreprise», voici comment est décrite la situation du harcèlement en général à l'intérieur des murs du groupe Juste pour rire.

Un reportage de Jessica Leblanc au 98,5 FM ce matin avec Paul Arcand a permis d'en apprendre plus sur une situation qui semble bien ancrée dans l'entreprise se spécialisant en humour. «Après le scandale sur Gilbert Rozon, il a des voix qui ont commencé à s'élever pour dénoncer une culture d'entreprise, un climat malsain, du harcèlement psychologique qui serait entretenu par des dirigeants qui sont toujours présents» a expliqué la journaliste qui a parlé avec une dizaine de personnes qui ont travaillé avec Juste pou rire à différentes époques et qui ont tous vécu ou été témoins d'harcèlement psychologique, d'épuisement professionnelle et de roulement de personnels constant.

Une ex-employée, Anne Gravel, s'est confiée à la journaliste sur la situation qui prévalait dans l'entreprise. L'ex-bras droit de Gilbert Rozon et PDG actuelle de Juste pour rire Guylaine Lalonde est visée dans son témoignage: «Ça a été je pense le pire cauchemar de ma vie professionnelle. Le traitement d'intimidation, de cruauté mentale, se faire crier des noms...Je vous dirais que la vice-présidente, c'était elle qui était la personne à fuir, à éviter et quand j'ai su qu'elle était devenu PDG les deux bras m'ont tombé» a dit celle qui avait 20 ans d'expérience quand elle a été embauchée à Juste pour rire à titre de directrice des ressources humaines.

L'ex-employée a aussi dit qu'au delà de son cas personnel, elle a été témoin d'au moins 10 cas similaires aux siens en moins de 1 an.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 19 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

05:36

129

La fin des bagarres au hockey?
Published 1 day

27746

Le chroniqueur Richard Labbé a expliqué ce matin comment la LNH a pris des mesures aux cours des dernières années dans le but d'éliminer les bagarres aux hockey sans vraiment le faire «officiellement».

«Pour la première fois, on risque d'arriver en bas de 20% du taux de bagarre par match cette année dans la Ligue Nationale de Hockey. Il y avait des années avec du 35% et 40% il y a 10-15 ans alors que nous sommes à 17% présentement» a expliqué Labbé.

Le chroniqueur de la Presse+ a parlé à John Scott, un ancien dur à cuire de la ligue, qui a dit que si il sortait des rangs juniors cette année, il n'aurait pas de carrière dans la LNH alors qu'il a commencé la sienne il y a à peine 10 ans!

Le joueur le plus punis l'an passé dans la ligue nationale fut Mark Borowiecki des Sénateurs d'Ottawa avec 150 minutes de punition. Dave Schultz en 1974 a réussi à passer 472 minutes au cachot, et pas seulement en compilant des 2 minutes pour accrochage,,,

«Gary Bettman ne va jamais nous dire ¨c'est fini les bagarres¨ ça ne se peut pas, sauf qu'on s'en va vers ce que je qualifierais d'abolition naturelle» a conclut Labbé.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 19 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since over 2 years

08:30

92

Jeff Fillion aimerait voir le passeport des journalistes qui critiquent les propos de Trump...
Published 6 days

27729

«Pourquoi voulons-nous tous ces gens qui viennent de ces pays de merde? (traduction libre de ¨shithole countries¨) aurait déclaré le président américain cette semaine en réunion parlant entre autres d'Haïti et de pays du continent africain, demandant du même souffle pourquoi dans l'immigration américaine il n'y avait pas plus de personnes en provenance du Danemark?

Ces propos ont bien sur fait réagir l'Amérique entière jusqu'ici au Québec ou plusieurs journalistes et commentateurs ont dénoncé les propos du président Trump, criant au racisme. propos qui ont été rapportés et non enregistrés précisons-le. D'ailleurs le président dit ne jamais avoir tenu ces propos. Ou est la vérité?

Vendredi midi, dans son émission à CHOI Radio X à Québec, Jeff Fillion a commenté les propos controversés de Trump disant que c'était un langage que monsieur tout-le-monde utilisait souvent pour décrire certains pays, et que si on veut des politiciens qui n'ont pas la langue de bois, il faudra se faire è ce genre de paroles.

Voici 10 citations de Jeff Fillion les propos de Donald Trump:

1- «Dire ¨pays de cul¨ ou ¨pays sous-développé¨, c'est la même chose»

2- «On a comme maquillé quelque chose pour rendre ça pas pire à l'oreille»

3- «Les médias québécois font beaucoup de couverture sur Donald Trump, il doit avoir de quoi là-dedans qui les énervent...»

4- «J'ai l'impression que la go-gauche, en utilisant des termes plus propres, utilise ça pour se donner bonne conscience»

5- «Le jour ou on va être conscient qu'on est entouré de pays de merde, dans notre immigration on va en tenir compte»

6- «Le but premier dans l'immigration est que les gens viennent pour nous aider»

7- «Trump est pas contre l'immigration, il est contre l'immigration illégale»

8- «Si quelqu'un dit qu'il est pour l'immigration illégale, on ne peut pas manger ensemble...»

9- «Tous les journalistes qui braillent sur les propos de Trump, je peux-tu voir votre passeport pour savoir ou vous allez en vacances?»

10- «C'est vraiment le clivage entre l'establishment politique et médiatique qui forment maintenant qu'un seul groupe contre le peuple, c'est pour ça qu'ils ne veulent pas avoir de populiste qui gagne des élections»

Entendu à CHOI Radio X dans FILLION avec Jeff Fillion, Doom Dumas, Nick et Gerry le 12 janvier 2018. (COGECO)


CHOI981RE CHOI981RE
Member since almost 3 years

24:20

422

Le gouverne-maman de Valérie Plante
Published 13 days

27714

Dans l'épisode 66 du Crachoir, entre autres sujets, on se pose la question: "Mais jusqu'ou les instances gouvernementales vont-elles aller dans notre prise en charge ?"

Suite à l'annonce faite par la Ville de Montréal à l'effet qu'il ne sera bientôt plus possible d’acheter une boisson gazeuse dans un aréna puisque la Ville souhaite bannir la vente de boissons sucrées dans les différents bâtiments municipaux.

"Le gouvernement est là ! Le gouvernement va te protéger, contre ton gré, et t'empêcher de manger des choses qui ne sont pas bonnes pour toi, parce que moi je le sais ce qui est bon pour toi, Valérie Plante Verte elle elle le sait le sait ce qui est bon pour toi..."

En ondes depuis près de deux ans, Le Crachoir est un podcast ou se retrouvent actualités, opinions et éditoriaux. Découvrez l'inimitable style direct de Frank Paquette et l'humour, la fougue et la passion de Nini Tornade !

Disponible sur iTunes, Google Play et tout bon podcatcher Android.

Également en visitant: www.crachoir.com et www.radioh2o.ca


PRODUCTIONS PODCASSE PRODUCTIONS PODCASSE
Member since 23 days

17:34

113

Le travail de Derek Jeter comme gestionnaire des Marlins...
Published 22 days

27699

Dans ce 27ème épisode de Passion MLB, sous la formule "Débat 110%" les esprits s'échauffent !

Jeff, Le Tank et La Rouquine sont émotifs face au travail de Derek Jeter chez les Marlins. On parle de la culture gagnante à instaurer, l'impact de l'oublié et nouveau «capitaine» Starling Castro ainsi que du manque de tact de l'organisation. On explique aussi la théorie de la maison à reconstruire.

Passion MLB est un podcast sur le baseball où l'animateur Jeff Drouin et ses acolytes François «Le Tank» Doyon et Alexandra «La Rouquine» Philibert discutent des sujets chauds de la MLB et y vont d'analyses tant légères que profondes. Vous ne vous ennuierez pas une seule seconde avec ces joyeux lurons émotifs. Passion MLB, Le Podcast est produit par Productions Podcasse et est disponible sur: www.radioh2o.ca, www.passionmlb.com, www.podcasse.com/passionmlb, iTunes, Google Play et tout bon podcatcheur Android.


PRODUCTIONS PODCASSE PRODUCTIONS PODCASSE
Member since 23 days

07:34

18

Voici assurément l'histoire le plus cochonne de l'année à la radio!
Published 23 days

27697

Les fans de Marc Labrèche sauront que de temps en temps il fait de la radio avec sa complice Anne Dorval de façon sporadique dans une émission appelée «C’est le plus beau jour de ma vie» présentée le samedi de 11h à Midi (en rediffusion le dimanche à 16 h) à la radio de Radio-Canada. C’est très difficile à décrire comme format d'émission: Ils parlent de leurs expériences de vies, d’anecdotes vécues, ils leur arrivent de chanter et à chaque émission ils reçoivent un invité... ou deux.

Les deux comédiens avaient produit quelques émissions cet été, et les revoici pour la période des fêtes au grand plaisir des amateurs de leur style d'humour. Le 23 décembre, leur invitée était Sophie qui a expliqué qu'elle a un jour occupée un emploi de «récolteuse de semence de porc», autrement dit, une «crosseuse de cochon» comme dira Anne Dorval dés le début de l'entrevue. Elle expliquera tout le processus de cette job un peu particulière de façon très explicite (quasiment trop) et les commentaires de Labrèche et Dorval à la fois pertinent et loufoques vous mettrons assurément un sourire aux lèvres. (En tout cas moi je me suis roulé par terre). Oui c’est un sujet qu’on peut entendre ailleurs à la radio de nos jours, mais traité de cette façon, c’est assez unique.

«Ceci n'est pas une émission de radio» peut-on lire dans le description sur le site de Ici Radio-Canada Première de qui explique plutôt le spectacle radiophonique comme ceci: «C’est le plus beau jour de ma vie est un moment volé à l'univers fantaisiste de ces comédiens et amis dans la vie. C'est une heure hors du temps, où l'on mise avant tout sur le plaisir, la saine curiosité et la surprise heureuse. Anne Dorval et Marc Labrèche s’éclatent en présentant différentes vignettes hétéroclites qui peuvent tour à tour faire rire ou émouvoir.». Bon bien tout est dit, maintenant pesez sur «play».

Entendu sur les ondes de Ici Première, la radio parlée de Radio-Canada (Montréal) le 23 décembre 2017.


IciRE IciRE
Member since about 2 years

12:54

363

«Je me suis même demandée si elle [Lise Payette] n’était pas sénile» Léa Clermont-Dion donne sa première entrevue depuis sa dénonciation publique
Published about 1 month

27685

Léa Clermont-Dion a accordé sa première entrevue depuis qu'elle a dénoncé sur sa page Facebook en octobre dernier avoir été agressée sexuellement en 2008 par l'écrivain, journaliste et personnalité du journal Le Devoir Michel Venne. Il est également directeur-fondateur de l'Institut du Nouveau Monde.

«Moi ça fait 10 ans que je vivais dans la honte, et j’ai décidé de cesser d’avoir honte et le jour ou j’ai fait ma déclaration je me suis sentit libéré» a dit l’auteure et animatrice au micro de Paul Arcand au 98,5 à Montréal. Sa dénonciation à l’automne 2017 a fait partit d'une vague énorme de dénonciations de comportements inappropriés, particulièrement dans le milieu artistique. Le SPVM avait d'ailleurs ouvert une ligne téléphonique spéciale pour répondre à la demande. Léa Clermont-Dion était loin de se douter qu'un tel mouvement allait prendre place au Québec à ce moment: «Je pense que c'est la preuve que les femmes n'ont pas confiance au système judiciaire. Pourquoi parler publiquement comme ça? C'est peut-être à cause des propos du juge Robin Camp qui demande aux présumées victimes pourquoi elles n'ont pas serré les genoux davantage. C'est toute une culture», a-t-elle dit en entrevue.

Parlant de son agresseur à Paul Arcand elle dira: «C’était mon idole de jeunesse, je l’admirais, je l’aimais. C’était quelqu’un que je respectais énormément, que ma famille respectait…et l’autre idole qui m’a profondément déçu c’était Lise Payette, vous savez, la première déclaration publique que j’ai fait à 14 ans au téléjournal, j’ai reçu un livre d’une femme et c’était celui de Lise Payette… c’était mes deux idoles» a dit celle qui en avait long à dire sur Payette qui lui conseillera de ne pas parler.

Lise Payette

La victime est revenue sur sa rencontre avec Lise Payette: «Je veux juste rectifier les faits monsieur Arcand parce que madame Payette a dit publiquement que j’étais allée la voir ce qui est complètement faux. Elle m’a appelé pour que j’aille la rencontrer. Je ne lui ai jamais demandé conseil. Comment ça s’est déroulé en fait, c’est que, elle m’a parlé pendant deux heures de temps de tout et de rien, de la vie, de la condition féminine, moi j’étais complètement admirative devant elle, elle m’a dit que j’étais sa petite fille, littéralement, qu’elle pouvait me faire confiance sur tout donc, vous imaginez c’était mon idole de jeunesse alors moi je suis complètement ébahie, puis après deux heures de discussion elle m’a dit; tu as fais du tord à mon ami, et là, tu pourrais être poursuivie, donc je t’invite fortement a signer une lettre. Elle m’encourageait finalement à nier la réalité…» a dit la jeune femme manifestement déçu: «Pour moi c’est tout à fait irrationnel de la part de Lise Payette, je me suis même demandé si elle n’était pas sénile, j’ai eu de la compassion pour elle avec du recule. Pourquoi elle a fait ça? C’est détruire son lègue, son oeuvre complètement, mais j’ai l'impression que c’est symptomatique d’une culture…pendant tellement d’années ou de siècles on a étouffé les agressions sexuelles…»

Pour terminer l’entretien, l’auteur et animatrice a dit qu’elle avait eu d’autres témoignages de femmes qui ont été des présumés victimes de Michel Venne mais qui ne désiraient pas parler: «parce qu'elles n‘étaient pas prêtes à le faire…»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 19 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

09:41

211

Chantiers près de mosquées vs Femmes: Une fake news signé TVA?
Published about 1 month

27661

Les dirigeants des mosquées qui ont fait l’objet du reportage de TVA en début de semaine menacent de poursuivre le diffuseur et tous ceux qui pourraient avoir nui à leur réputation. Voici ce qu’on a appris dans un article du Devoir ce matin puisque suite à une nouvelle propagée par TVA, la Commission de la construction du Québec (CCQ) a commencé son analyse et n’a pas trouvé de clause qui traite des femmes sur le chantier de construction près de deux mosquées de Côte-des-Neiges, dans la région de Montréal.

L’histoire? Un entrepreneur aurait expliqué avoir subit des pressions du propriétaire d’une mosquée pour qu’il n’y ait aucune femme sur le chantier voisin du lieu de culte particulièrement le vendredi. Philippe Bonnevile et Patrick Lagacé ont tenté de cerner la problématique dans l’émission du retour de Paul Houde au 98,5 hier et leur conclusion n’est pas rose pour le réseau TVA qui est l'organe de presse qui a principalement propagé la nouvelle, alors que tout semble indiqué qu’il n’y aurait pas vraiment eu de plainte de déposé. Travail journalistique bâclé? Fake news? Pourquoi une nouvelle avec un sujet si sensible a pu être diffusée massivement sur un réseau national si elle ne repose sur rien?

«Les dirigeants de la mosquée niaient vigoureusement toute demande visant l’exclusion de femmes à proximité de ce chantier là» a dit Bonneville au micro du 98,5 mardi après-midi suite à des discussions avec eux. La seule demande des dirigeants de la mosquée aurait été qu’il y ait diminution du bruit pour le vendredi uniquement, jour de prière pour les musulmans, une demande accepté par les responsables du chantier. «On comprend maintenant que tout ça n’est pas fondé» a ajouté le journaliste précisant que du côté de la mosquée, les dirigeants ont embauché un avocat suite à des menaces importantes qu’ils ont reçu suite à la diffusion de la nouvelle, (menaces de mort et d'incendie), nouvelle considéré fausse largement propagée sur les réseaux sociaux.

Patrick Lagacé pour sa part, n’a pas été tendre envers le réseau TVA qui a diffusé en grande pompe la nouvelle: «En journalisme, on peut faire des erreurs. Le journalisme, c’est un processus, des fois tu te trompes, ce qui est important c’est de le corriger rapidement…j’aimerais voir TVA clarifier sa position là-dessus» a dit le chroniqueur de la Presse: «Ce qui est sortit aujourd’hui, ça contredit ce qui est sortit à TVA hier…je ne suis pas dans le TVA bashing…il n’y a personne qui veut sortir de la fausse information surtout quand ça touche, disons le franchement, les musulmans au Québec, c’est une question qui est explosive…mais si TVA a fait une erreur, c’est le temps de le dire pour désamorcer la situation…y’a des cabochons partout» a conclut Lagaçé dans sa chronique avec Paul Houde.

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Le Québec Maintenant» avec Paul Houde le 13 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

09:37

377

«J'aime autant mes haters que ceux qui m'apprécient...en bout de ligne ils me donnent de l'exposure»  —Joanie de OD Bali
Published about 1 month

27656

La «méchante» de OD Bali, Joanie Perron, était en entrevue avec Sylvain Bouchard au FM93 ce mardi. Elle a réagi aux répercussions que son passage à la populaire émission a généré sur les réseaux sociaux, malgré qu’elle n’avait encore rien vu ou lu n’ayant pas encore accès à son téléphone…

Voici 10 citations tirées de son entrevue:

1- L’histoire du couteau: «J’étais en train de cuisiner puis j’ai juste pas déposer mon couteau avant d’aller leur parler…c’est stupide, rendu là, ça m’affecte parce que je la connais la vraie histoire…»

2- «J’ai pas de regret, j’ai été moi-même. Je ne peux pas regretter d’avoir été moi-même…»

3- «Back à back, ils vont mettre les crises, ils [les producteurs] mettent pas les bouts ou tu vas être plus calme parce que ça les intéressent pas…»

4- «Je suis honoré d’avoir fait le show et d’avoir eu beaucoup de place…»

5- «Je suis habitué depuis ma tendre enfance d’être tellement controversée...»

6- «Cette aventure-là m’a fait grandir puis je me sens vraiment forte…»

7- «J’ai été intimidée au secondaire puis je pense que ça m’a forgé dans la vie très tôt...»

8- «J’aurais l’occasion de m’expliquer dans les talks shows et de me faire aimer de mes haters…»

9- La controverse: «Je pense que ma mère, elle le vit plus mal que moi je peux le vivre...»

10- Sur l’exposure: «Je peux utiliser ça pour passer de bons messages…c’est une fenêtre qui n'est pas négligeable…»

En prime, écoutez l’audio pour découvrir ou en ait sa situation avec Sansdrick.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Élizabeth Crête le 12 décembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since almost 3 years

11:20

296

Dutrizac fait un retour à la radio en sautant une coche sur le DJ du CH et certains joueurs anglophones de l'équipe!
Published about 2 months

27624

Alors que son «purgatoire contractuel» avec son ex-employeur COGECO a pris fin officiellement samedi le 2 décembre, Benoït Dutrizac n’a pas perdu de temps pour se retrouver un micro, à tout le moins l’espace d’une émission, alors qu’il a co-animé avec son ancien collègue et ami Jean-Charles Lajoie lundi après-midi dans l’émission de ce dernier au 91,9 SPORTS à Montréal.

«Depuis le temps que tu m’en parles que tu veux passer aux sports» lui a lancé JC, déclenchant les rires de Dutrizac qui lui a aussitôt répondu: «Je ne connais pas ça les sports, je suis un ¨taouain¨ qui peut poser des questions à quelqu’un qui connait les sports, pour qu’il l’explique à un ¨taouain¨ comme moi qui connait pas les sports».

Celui qui est aussi animateur des francs-tireurs à télé-Québec est allé voir le Canadien samedi dans leur éclatante victoire de 10-1 face aux Red Wings, et il a remarqué certaines choses qu'il a fait part lors de son micro d’introduction avec Lajoie. Il s’en ai pris dès le départ au DJ du Centre Bell pour son choix musical: «On peux-tu avoir un peu de fierté? On peux-tu demander à ce qu’on respecte notre culture? Tu sais, on est là, on paye, c’est nous autres. Y’as-tu quelque chose qui représente plus le peuple québécois, parce que y’a pas de Nordiques là, que le Canadien de Montréal? Pis t’arrives au Centre Bell, pis ils te martèlent des platitudes; disco, rococo, là tu dis tant qu‘à mettre des platitudes américaines, peux-tu choisir un peu de québécois? Pis là, écoute sur Twitter on est rendu à nous même nous dénigrer, pis à dire ¨y’a pas de musique québécoise qui vaille la peine, heille moi j’ai mon sacramouille de voyage¨ a dit Dutrizac, qui semblait s’être ennuyé de ses grandes envolées oratoires qui ont fait sa marque de commerce à l’antenne pendant des années.

Puis l'invité de Jean-Charles a terminé le premier segment de son rendez-vous en ondes en s’en prenant à des joueurs unilingues anglophones du Canadien qui n’ont pas encore appris assez de mots de français à son goût malgré qu’ils évoluent avec l’équipe depuis un certain temps: «Je le sais que j’suis mouche à marde avec ça là, mais j’aimerais ça que Carey Price soit capable de dire bonjour et merci. J’aimerais ça que Pacioretty, Plékanec là, ça fait 62 ans qu’il est à Montréal là, y’es-tu capable de dire bonjour et merci? Je le sais que je suis tannant avec ça…» a dit l’animateur qui avait l’air à prendre un malin plaisir à parler dans un micro de radio pour la première fois depuis très longtemps, depuis trop longtemps…

Est-ce que Dutrizac sera un invité régulier à cette antenne? Est-ce que RCN Médias nous réservent une surprise en lui offrant un micro régulier avec sa propre émission en janvier? Tout peut arriver à partir de maintenant.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 4 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since over 2 years

12:45

507

logo radioego

radioego.com