Résultat pour: #crise

Le Bloc Québécois va-t-il passer la journée? Martine Ouellet en entrevue avec Paul Arcand
Publié il y a 8 mois

27920

Martine Ouellet était en entrevue avec Paul Arcand ce matin pour parler de la crise qui sévit au Bloc Québécois actuellement.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 28 février 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

07:33

2512

PKP en entrevue produit un très beau «blanc» suite à une question.
Publié il y a 8 mois

27902

Il s'est passé quelque chose de spécial hier (22 février) alors que Pierre-Karl Péladeau était invité à Kyk Radio X au Saguenay pour expliquer la décision de Québecor de se tourner vers la Cour supérieure pour faire annuler et invalider le décret du gouvernement suite à l'annonce d'une aide financière de 10 millions de $ accordée au Groupe Capitales Médias (GMC) pour les aider à traverser la crise dans la presse écrite.

À la fin de l'entrevue, l'animateur de Midi Pile, Simon Tremblay, lui a demandé si il pensait revenir en politique, en voyant entre autres Jean-Martin Aussant faire son retour au PQ cette semaine. PKP a alors patiné, en ré-affirmant qu'il était PDG de Québecor, qu'il avait beaucoup de plaisir à y consacrer du temps, etc... C'est alors que l'animateur lui a demandé: «Jusqu'à quand?». L'invité ne s'attendait pas vraiment à cette question. Ce qui fait qu'on a alors eu droit à ce qu'on appelle en radio «un blanc», c'est à dire un moment ou personne ne parle, un vide, qui la plupart du temps laisse place à beaucoup d'interprétation.

Ce qu'on peut en déduire? Bien, c'est que Pierre-Karl Péladeau ne rejette vraiment pas un retour éventuel, lui qui a été chef du PQ pas plus tard qu'il y a un an et demie à peine.

Entendu à Midi Pile à Kyk Radio X au Saguenay le 22 février 2018 avec Simon Tremblay et Fred Gagné. (RNC MÉDIAS)


CKYK957RE CKYK957RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

01:52

185

Arthur commente son congédiement de BLVD: «Pour eux la pression devient trop forte, et je respecte ça»
Publié il y a 9 mois

27784

Alain Saint-Ours de Radio-Canada a recueilli les propos d'André Arthur suite à son congédiement de BLVD.fm aujourd'hui. Le Roi des ondes ne s'est pas défilé et à même défendu les derniers propos qui lui avaient été reprochés la semaine dernière alors qu'il avait appelé la rue St-Jean à Québec: Le Boulevard Sida.

«Je leur ai fourni les cotes d'écoutes dont ils avaient besoin. Ils m'ont très bien traité» a d'abord dit celui qui occupait le créneau du midi à cette station, tout en ajoutant: «Et là pour eux la pression devient trop forte, et je respecte ça.»

«Le propos vous ne le regrettez pas, ¨boulevard sida¨ c'était peut-être un peu fort non?» lui a suggéré le journaliste: «Absolument pas, ça fait 20 ans que j'emploie cette expression là» s'est défendu l'animateur. «Rappelez-vous quand la crise du sida est arrivée à Québec, et que dans le quartier gai les gens mourraient sans pouvoir aller à l'hôpital parce que les hôpitaux de Québec refusaient de les soigner. Vous rappelez-vous de ce temps-là? Vous rappelez-vous qu'à ce moment-là, on était les seuls à parler de ça? Il y avait la communauté homosexuel et il y avait les hémophiles qui avaient été infectés par la Croix Rouge, et on en parlait...» s'est remémoré celui qui a toujours été reconnu pour avoir beaucoup de mémoire. «À Québec pendant des dizaines d'années, le sida, c'était un sujet tabou dont j'étais le seul à parler publiquement, et j'en suis encore très fier» a dit l'animateur qui n'a montré aucun signe de regret dans ce nouvel épisode de sa longue carrière qu'il a débuté en 1970 à CHRC AM.

Entendu à Radio-Canada cet après-midi à Ici Radio-Canada Première (Québec) avec Catherine Lachaussée le 29 janvier 2018.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a presque 3 ans

01:13

1005

«J'aime autant mes haters que ceux qui m'apprécient...en bout de ligne ils me donnent de l'exposure»  —Joanie de OD Bali
Publié il y a 10 mois

27656

La «méchante» de OD Bali, Joanie Perron, était en entrevue avec Sylvain Bouchard au FM93 ce mardi. Elle a réagi aux répercussions que son passage à la populaire émission a généré sur les réseaux sociaux, malgré qu’elle n’avait encore rien vu ou lu n’ayant pas encore accès à son téléphone…

Voici 10 citations tirées de son entrevue:

1- L’histoire du couteau: «J’étais en train de cuisiner puis j’ai juste pas déposer mon couteau avant d’aller leur parler…c’est stupide, rendu là, ça m’affecte parce que je la connais la vraie histoire…»

2- «J’ai pas de regret, j’ai été moi-même. Je ne peux pas regretter d’avoir été moi-même…»

3- «Back à back, ils vont mettre les crises, ils [les producteurs] mettent pas les bouts ou tu vas être plus calme parce que ça les intéressent pas…»

4- «Je suis honoré d’avoir fait le show et d’avoir eu beaucoup de place…»

5- «Je suis habitué depuis ma tendre enfance d’être tellement controversée...»

6- «Cette aventure-là m’a fait grandir puis je me sens vraiment forte…»

7- «J’ai été intimidée au secondaire puis je pense que ça m’a forgé dans la vie très tôt...»

8- «J’aurais l’occasion de m’expliquer dans les talks shows et de me faire aimer de mes haters…»

9- La controverse: «Je pense que ma mère, elle le vit plus mal que moi je peux le vivre...»

10- Sur l’exposure: «Je peux utiliser ça pour passer de bons messages…c’est une fenêtre qui n'est pas négligeable…»

En prime, écoutez l’audio pour découvrir ou en ait sa situation avec Sansdrick.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Élizabeth Crête le 12 décembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

11:20

314

«L'enragée» du web, Josée Rivard, s'est exprimée à la radio ce midi...et on a pas été déçu!
Publié il y a 11 mois

27595

Josée Rivard, bien connu des réseaux sociaux pour ses prises de positions très tranchées et/ou patriotiques concernant plusieurs dossiers politiques et sociaux au Québec et au Canada, était l’invitée de Robert Pilotte au 106,9 FM en Mauricie ce midi. Comme il fallait s’y attendre, ça ne s’est pas déroulé comme une «ballade dans le parc» pour l’animateur et son journaliste Marc-Antoine Nunes. Le chaos était au rendez-vous, et le divertissement aussi!

Voici l’entrevue avec Josée Rivard en 15 citations:

1- «Je vais me battre pour ma patrie, je suis une vraie patriote, mais il faut me connaitre aussi…»

2- «Je veux que les gens se reprennent en main, pis ça marche, c'est tu plate mais ça marche!»

4- «Je pense que mon combat est rendu sur ¨l’écoeurantite¨ aiguë…des médias qui ne partagent pas bien les nouvelles, des libéraux qui ne paient pas la note quand ils devraient la payer…la on va légaliser le pot, c’est quoi c’te niaiserie là quand il y a nos ainés qui mangent pas bien?»

5- «Là il faut brasser la cage des gens qui veulent plus aller voter…»

6- «Y’a des gens qui sont pas scolarisés, qu’est-ce tu veux c’est de même, arrêter de vous juger entre vous autres. C’est peut-être lui le gars qui ramasse tes vidanges qui va t’aider un jour si t’as une crise cardiaque»

7- «C’est ça qui fait que j’ai de la misère à parler avec vous autres les journalistes, arrêtez de dire que vous connaissez rien, vous en savez pas mal plus long…»

8- «C’est préférable de me niaiser pour me faire passer pour une ridicule là…»

9- «Il va falloir que vous remettiez vos culottes les journalistes, pis nous dire la vérité, les gens ont le droit à la vérité…

10- «J’en ai connu trop de gens qui souffrent parce qu’ils ont dénoncé. Trop de morts sociales parce qu’ils ont dénoncé. »

11- «Tu veux pas entendre la vérité?»

12- «Moi je secoue les consciences, Moi mon but là, c’est de faire le petit son de cloche…je ne veux pas influencer les gens, je veux les sonner, les réveiller, les secouer, ensuite c’est les gens qui doivent s’informer…»

13- «On sait très bien qu’on peut pu se fier sur nos médias, ils sont tous rachetés, manipulés.»

14- «Quand vous aurez rencontré la douleur là des gens là directement là, vous allez comprendre.»

15- «Vous avez pas finit d’entendre parler de moé. Moi je suis prête à laisser ma vie pour ma patrie»

Entendu dans «Midi Plus» avec Robert Pilotte au 106,9 FM en Mauricie le 27 novembre 2017. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

11:20

1795

Guillaume Wagner ridiculise celui qu'il appelle «l'humoriste de droite»
Publié il y a 11 mois

27583

Dans son billet d’humeur hebdomadaire avec Alain Gravel, l’humoriste d’opinion Guillaume Wagner s’est attaqué sans le nommer à un autre humoriste, celui qui a fait beaucoup la manchette depuis quelques semaines et qui était le premier invité de «Tout le monde en parle» dimanche dernier. L’humoriste dont il parle a aussi été la cible de menaces de mort suite aux premières représentations de son nouveau spectacle «Nos droits et libertés». Et comme Wagner, cet humoriste souffre de profonde calvitie. Quoi, vous ne savez toujours pas de qui on parle?

Wagner est tellement en mission pour pousser ses propres valeurs qui sont, évidemment, les bonnes! Il libère cet envie profonde de s’en prendre à des individus qui sont à l'opposé de sa vision post-apocalyptique idéale d’un monde ou tous seraient égaux et habillés en rouge tant qu’à y être? Dans son segment cette semaine, il s’en prend à ceux qui insultent la gauche, détruisant tous leurs arguments point par point, et finit pas avouer qu’il souhaite devenir un humoriste de droite, possiblement outré que tout le spotlight ait été sur la tête de quelqu’un qui fait le même métier que lui, encore une fois, déclenchant chez lui une crise de jalousie qu'il déclare sur les ondes d'Ici Première chaque semaine.

«J’y ai pensé et je pense que je veux être un humoriste de droite finalement. Personne les traitent de moralisateurs ou de bien pensant. Au niveau intellectuel, c’est les vacances! Tu peux renforcer les stéréotypes, pis passer pour un avant-gardiste!» a-t-il dit tout en rajoutant: «Je veux être l’humoriste qui dit tout haut ce que les gens pensent tout haut. L’humoriste censuré qui est sur toutes les tribunes, défendre ma liberté d’expression en chialant sur celle des autres. Pas être sensible à une victime qui n’a pas envie de recevoir de la haine, tout en me victimisant de la haine que je reçois. Un génie. Un Yvon Deschamps version Journal de Montréal, le rêve» a-t-il terminé, visiblement soulager de pouvoir enfin dire ce qu’il pensait de celui avec qui il ne partira surement pas en tournée prochainement.

Entendu dans Gravel le matin avec Alain Gravel sur les ondes de Ici Première, la radio parlée de Radio-Canada (Montréal). Le 23 novembre 2017. (COGECO).


IciRE IciRE
Membre depuis il y a presque 3 ans

05:07

856

Bordel Comédie Club: «80% des femmes qui étaient dans la salle avaient subit soit agression, soit viol, soit avaient été harcelées» J.-M. Anctil
Publié il y a 12 mois

27432

Jean-Michel Anctil était l'invité de La Soirée est (encore) jeune et est revenu sur la soirée qui s'est tenue au Bordel Comedie Club ou 70 humoristes se sont réunis pour parler de la crise actuelle de Juste pour Rire suite aux allégations d'inconduites sexuelles du grand patron Gilbert Rozon. Entendu à La soirée est (encore) jeune avec Jean-Phillipe WauthierFred SavardJean-Sébastien Girard et Olivier Niquet (28 octobre 2017) Ici Radio-Canada Première


IciRE IciRE
Membre depuis il y a presque 3 ans

07:45

317

«Le lendemain de l’anniversaire de la crise d’Oka (...) les tradionnalistes ils veulent pas l’argent, ils veulent leurs terres» —Pascal Quevillon
Publié il y a environ un an

27030

Dans Puisqu’il faut se lever, Paul Arcand discute avec le maire de OKA M. Pascal Quevillon à propos de manifestations et des scènes d’intimidation commise sur son territoire par les Mohawks avec à leur tête une actrice de la «Crise d’OKA» Mme Gabriel. Entendu au 98.5 FM, Puisqu’il faut se lever. COGECO MEDIA. 14 septembre 2017.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

09:20

77

«Clairement à Québec, ce sont les casseurs de gauche qui ont pris les projectiles et les ont lancés aux policiers...» —Paul Arcand
Publié il y a environ un an

26868

Dans Puisqu'il faut se lever, Paul Arcand revient sur le dossier de l’immigration illégale et sur la manifestation de Québec perturbée par des casseurs de la gauche. Il donne son avis très tranchant et allumé sur la crise qui risque de s’amplifier au cours de l’automne. Sans prendre parti, il remet en perspective un message faux véhiculé sur la région de Québec et ses radios. Entendu au 98,5 FM, Puisqu’il faut se lever. COGECO MEDIA. 23 août 2017.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

05:40

973

«La crise a été créée de toute pièce, en grande partie, par le parti Libéral» —Gerard Deltell
Publié il y a environ un an

26854

Dans Puisqu'il faut se lever, Paul Arcand et Gérard Deltell discutent de la Meute, des migrants illégaux et de l’approche de Justin Trudeau face à l’accueil hors de contrôle des migrants. Paul tente de comprendre l’approche du parti Conservateur face à ces dossiers chauds. M. Deltell se défend d’être membre d’un parti raciste, il dit que son parti est pour l’immigration, mais légale. Entendu au 98,5 FM, Puisqu’il faut se lever. COGECO MEDIA. 21 août 2017.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

12:45

399

logo radioego

radioego.com