Résultat pour: #amateurs

«Max Pacioretty ne signera pas une nouvelle entente à Montréal...»  —Ron Fournier
Publié il y a 19 jours

27802

À l'émission les Amateurs de sports cette semaine, Ron Fournier a tenu à vérifier par lui-même la rumeur qui amènerait Robert Thomas, un centre droiter de 6', 190 lbs, prospect des Blues contre le capitaine du CH Max Pacioretty, et la réponse de ses contacts à St-Louis fut sans équivoque.

«Juste pour vous dire, on va oublier ça, c'est tout. Parce que j'ai appelé à St-Louis pis je leur ai parlé, ils m'ont dit ¨es-tu malade, es-tu tombé sur la tête?¨ donc on comprend tout de suite que si on veut échanger Max Pacioretty pis que tu veux évidemment pas le donner right? Tu t'aperçois que un pour un Robert Thomas 18 ans pour Max Pacioretty les Blues disent ¨êtes-vous malade? Ron, t'es-tu tombé sur la christie de tête?¨» a dit le coloré animateur pour expliquer ou en est la valeur du capitaine du CH dans le marché actuel de la LNH.

Par la suite, Ron pense que quoiqu'il arrive, Pacioretty n'acceptera pas de re-signer à Montréal. «Selon moi, ce que je pense, Max ne signera jamais une nouvelle entente avec le Canadien. Max là, a trop vécu ici là. C'est un gars de famille, c'est un américain. Max je ne lui ai pas parlé, j'ai pas parlé au Canadien, j'ai pas parlé à personne, je le connais assez pour te dire que Max Pacioretty doit trouver ça énormément difficile de jouer ici, depuis qu'il porte le C, des rendez-vous quotidiens avec les journalistes, je pense que ce gars-là voudrait dans son dernier gros contrat, 7 ans ailleurs, je pense qu'il voudrait s'installer aux États quelque part, ou il est pas sous la sellette...l'impression que j'ai, Max Pacioretty ne signera pas une nouvelle entente à Montréal...» a conclut Ron.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal et le réseau des radios parlées de Cogeco à l'émission Les Amateurs de Sports avec Mario Langlois le 31 janvier 2018.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

06:37

611

La vraie raison de son départ? «Subban n'a jamais digéré le C sur le gilet de Pacioretty»
Publié il y a 28 jours

27765

Dans chaque sphère d'activité ou nous évoluons, il y a de la compétition. Pour ceux qui ont un niveau d'ambition élevé, perdre une promotion face à un collègue peut faire très mal à l'égo et même nuire éventuellement à notre rendement voir même quitter l'entreprise pour aller se faire valoir ailleurs, là ou on sera mieux valorisé, davantage reconnu à sa juste valeur.

Dans une équipe de hockey, la situation n'est pas différente. Mario Langlois du 98,5 a dévoilé une théorie intéressante hier dans sa chronique avec Paul Houde. Il a repris les propos de Daniel Brière, qui a vu de près la rivalité féroce entre Nathan McKinnon et Matt Duchene dans la course à qui sera la futur star de l'Avalanche du Colorado, la «face» de la franchise, le plus apprécié des fans etc...Donc le départ de Duchene a fait exploser McKinnon et l'Avalanche a très peu perdu de match depuis alors que les Sénateurs de Duchene... bien, c'est plutôt tranquille.

Puis Langlois a habillement appliqué la même situation au vestiaire du Canadien en 2015 alors que les joueurs s'étaient réunis pour choisir un Capitaine après le départ de Gionta. «Le parallèle est évident» a dit Langlois qui pense que Pacioretty et Subban s'étaient «battus» à ce moment pour devenir le visage du Canadien de Montréal. «Depuis la transaction le Canadien est une moins bonne équipe» a dit Paul Houde qui avait deviné ou s'en allait Langlois.

«Faut pas penser que les gars de l'intérieur du vestiaire sont insensible à ¨l'applaudissomètre¨ là, c'est qui le plus populaire, puis il y en a un qui était super sensible à ça et qui vivait très bien là-dedans» a dit l'animateur de Les amateurs de sports en parlant de Subban. «Quand tu fais une conférence pour annoncer un don comme comme il a fait la veille du camp d'entrainement quand on va annoncer le capitaine, y'a pas personne qui peut te dire que P.K. ne voulait pas être le capitaine de l'équipe. Max est devenu la seule alternative qui avait de l'allure et l'autre l'a jamais digéré» a analysé Langlois.

Mario a aussi parlé des rumeurs d'échange de Pacioretty qui cours ces jours-ci et a conclu que s'il était échangé ce serait l'aveu que finalement on s'est trompé sur toute la ligne, autant sur pourquoi on a échangé un et et pourquoi on a nommé l'autre capitaine a-t-il expliqué. «Un constat d'échec sur toute la ligne par rapport au leadership de l'équipe» a dit l'animateur, dans une envolée critique évidente envers les décisions prises par la direction de l'équipe depuis quelques années.

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission Le Québec Maintenant avec Paul Houde le 23 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

05:50

822

«Pacioretty c'est pas sa game ça passer des pucks» dit Guy Lafleur
Publié il y a environ un mois

27737

Plusieurs personnalités du Canadiens, dont plusieurs ex-joueurs en plus de Geoff Molson, s'étaient donné rendez-vous hier à Trois-Rivières pour l'inauguration de la quatrième patinoire construite à l'extérieur de Montréal par la fondation mise en place par l'organisation.

Gagnant de 5 Coupes Stanley et auteur de 560 buts en carrière dans la LNH, Guy Lafleur, présent sur place fut évidemment questionné sur la saison actuelle du Canadien qui en déçoit plus d'un. Voici quelques-unes de ses réponses:

Les sacs de papier placés sur la tête des statues du Canadien:

«C'est pas grave ça, les partisans ont chacun leur façon de... peut-être qu'ils voulaient pas qu'on voit ce qui se passe?» a ironisé l'ex-numéro 10 du CH: «Une tuque ça aurait été mieux» a-t-il ajouté, pour détendre l'atmosphère.

Concernant la relève chez le tricolore:

«C'est en persévérant puis en donnant ton maximum que tu va t'améliorer d'année en année. On regarde certains joueurs qui ont été dans le club ferme et qui ont ont été échangés ailleurs, qui performent puis qui performeront pas ici... c'est une question de timing je pense» a dit Lafleur qui a toujours été reconnu pour son éthique de travail dans sa préparation.

Un coup de coeur dans l'édition actuelle du Canadien?

«Moi j'aime bien Galagher parce que depuis son arrivée avec le Canadien, il a toujours montré un leadership extraordinaire puis c'est un gars qui va les manger les bandes, tu sais, il veut gagner...peut-être que certains joueurs devraient le regarder puis essayer de l'imiter un petit peu côté jeu, côté vouloir vraiment gagner. Faut que tu sois passionné par le hockey, faut que tu veuilles vraiment gagner, tu as 20 joueurs dans une équipe puis les 20 joueurs faut qu'ils pensent de la même façon» a-t-il expliqué.

Des trucs à donner aux marqueurs qui ont de la difficulté chez le Canadien?

«Non j'ai pas de trucs, ils ont assez de personnel dans le département du hockey pour leur donner des trucs...j'ai pas de trucs à donner à part que de ne jamais lâcher... je veux dire, Pacioretty c'est à force de lancer puis lancer...si il passe son temps à passer des pucks, c'est pas sa game ça passer des pucks. Faire des passes quand t'as des opportunités de lancer... bien des joueurs ont souvent des opportunités de lancer, puis on va essayer de faire une passe, une passe de trop...alors ça met pas les chances de ton bord non plus» a dit celui que les fans du CH appelait le démon blond.

Il faut toujours lire entre les lignes concernant ce que dit Guy Lafleur qui réussit toujours à passer ses messages dans des propos en apparence anodins.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal et le réseau des radios parlées de Cogeco à l'émission Les Amateurs de Sports avec Mario Langlois le 17 janvier 2018.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

03:02

177

Voici assurément l'histoire le plus cochonne de l'année à la radio!
Publié il y a environ 2 mois

27697

Les fans de Marc Labrèche sauront que de temps en temps il fait de la radio avec sa complice Anne Dorval de façon sporadique dans une émission appelée «C’est le plus beau jour de ma vie» présentée le samedi de 11h à Midi (en rediffusion le dimanche à 16 h) à la radio de Radio-Canada. C’est très difficile à décrire comme format d'émission: Ils parlent de leurs expériences de vies, d’anecdotes vécues, ils leur arrivent de chanter et à chaque émission ils reçoivent un invité... ou deux.

Les deux comédiens avaient produit quelques émissions cet été, et les revoici pour la période des fêtes au grand plaisir des amateurs de leur style d'humour. Le 23 décembre, leur invitée était Sophie qui a expliqué qu'elle a un jour occupée un emploi de «récolteuse de semence de porc», autrement dit, une «crosseuse de cochon» comme dira Anne Dorval dés le début de l'entrevue. Elle expliquera tout le processus de cette job un peu particulière de façon très explicite (quasiment trop) et les commentaires de Labrèche et Dorval à la fois pertinent et loufoques vous mettrons assurément un sourire aux lèvres. (En tout cas moi je me suis roulé par terre). Oui c’est un sujet qu’on peut entendre ailleurs à la radio de nos jours, mais traité de cette façon, c’est assez unique.

«Ceci n'est pas une émission de radio» peut-on lire dans le description sur le site de Ici Radio-Canada Première de qui explique plutôt le spectacle radiophonique comme ceci: «C’est le plus beau jour de ma vie est un moment volé à l'univers fantaisiste de ces comédiens et amis dans la vie. C'est une heure hors du temps, où l'on mise avant tout sur le plaisir, la saine curiosité et la surprise heureuse. Anne Dorval et Marc Labrèche s’éclatent en présentant différentes vignettes hétéroclites qui peuvent tour à tour faire rire ou émouvoir.». Bon bien tout est dit, maintenant pesez sur «play».

Entendu sur les ondes de Ici Première, la radio parlée de Radio-Canada (Montréal) le 23 décembre 2017.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

12:54

375

Eugenie Bouchard revoit sa «date» du Surperbowl!
Publié il y a 3 mois

27635

«Regardez qui est venu me rendre visite», a écrit Eugenie Bouchard en diffusant une photo sur Instagram ou on la voit bien installée sur un divan, accompagné de John Goehrke, celui qui avait causé tout un émoi en lui offrant un challenge sur Twitter il y a un an qui était en fait une «date» en retour de la victoire des Pats au Superbowl, ce à quoi la tenniswoman montréalaise ne croyait pas. Elle avait alors accepté de rencontrer le parfait inconnu, puisque les Pats avaient gagné. La tenniswoman montréalaise avait été agréablement surpris de sa rencontre qui s'était déroulé dans un match de basketball, promettant même qu’il y aurait une deuxième fois. Eh bien, cette deuxième fois est finalement arrivé dans les derniers jours!

Laurence Gagnon, qui est en ondes tous les jours avec Jeff Fillion à CHOI Radio X, a raconté l’histoire ce midi: «Je suis tombé dans mon actualité sur le profil du gars…zéro connu… il a posté il y a deux jours, des photos de son séjour à Albany, Bahamas, et dans les photos de son séjour, il y a des photos de lui et Genie dans un lit» a dit l’animatrice, qui, comme bien d'autre amateurs de potins, suis l'évolution de cette histoire à la fois romantique et croustillante.

Entendu dans FILLION avec Jeff Fillion à CHOI Radio X 98,1 à Québec. Le 7 décembre 2017. (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

03:01

152

CH en déroute: «Faut être jugé sur les gestes qu’on pose et sur les résultats de l’équipe» —Serge Savard
Publié il y a 3 mois

27572

Un des plus grand défenseur de l’histoire du Canadien et le dernier directeur général de l'équipe a avoir remporté une Coupe Stanley; Serge Savard, était l’invité de Mario Langlois hier à l’émission Les Amateurs de Sports au 98,5 FM. Il a parlé très ouvertement de la situation actuelle du tricolore, une situation qui inquiète beaucoup ceux qui suivent les activités de l'équipe depuis le début de la saison.

10 phrases marquantes de la rencontre entre Serge Savard et Mario Langlois:

1- «J’ai toujours dis que les Nordiques nous ont rendu meilleurs comme organisation parce qu’ils nous ont fait travailler deux fois plus fort»

2- «J’ai gagné deux Coupes Stanley comme gérant générale et je me suis fait congédier après 4 matchs en début de saison»

3- «Carey Price, pendant des années, l’organisation s’est pourfendu à dire qu’il était le meilleur gardien de la planète, pis on l’a payé 10 millions par année, pis aujourd’hui, ben, c’est comme si on savait rien, tu sais, je commence à être tanné, bas du corps, haut du corps, on est pas au courant de rien, je pense que le monde mérite d’être informé…»

4- «En 1986… je me suis aperçu qu’il y avait une rébellion à l’intérieur du club, tout le monde voulait la tête de Jean Perron, je me suis assis avec 8 ou 9 de mes vétérans… pis je leur ai dit qu’ils étaient pas question de mettre Jean Perron à la porte pis que c’était à eux autres de décider si ils voulaient jouer ou pas jouer ou qu’ils s’en aillent chez-eux…plus tard on a gagné la Coupe Stanley»

5- «Il se passe des choses…il faut identifier le problème et après ça, il faut le régler!»

6- «Cette année, on avait deux gars là, nos deux meilleurs joueurs de l’équipe l’an passée, y’en a un qui s’appelait Markov, pis l’autre Radulov, ces deux-là voulaient jouer à Montréal pis on a réussi à les faire signer ailleurs…»

7- «Un moment donnée, tu peux pas reconstruire une défensive en une fin-de-semaine là…»

8- «Le monde ont le droit de huer…c’est eux autres qui paient pour entrer pis qui reçoivent une augmentation sur leurs billets de saison»

9- Concernant la direction: «Ils ont tous des contrats jusqu’en 2022, c’est fatiguant la…»

10- «Quand on a envoyé Subban qu’est-ce qu’on a dit? ¨On a besoin de leadership y’a pas de leader sur cette équipe là¨. Moi je me rappelle que Subban avait battu les Bruins de Boston presqu’à lui seul dans une série, mais on a été chercher Weber, j’ai rien contre Weber, on était sensé faire un pas en avant, pis d’être de beaucoup supérieur, pis d’aller chercher un leadership qu’on avait pas, ben ça s’est pas matérialisé là…Weber, Canadien est pris avec un contrat de 16-17 millions par année»

11- «Ce que j’ai pas aimé… quand un recruteur dit, c’était pas mon choix parce que ça s’est avéré un mauvais choix, je trouve ça cheap shot un peu»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission Les Amateurs de Sports avec Mario Langlois le 20 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

23:03

659

Bettman s'adresse aux gens de Québec pour la première fois depuis très longtemps!
Publié il y a 3 mois

27561

Le commissaire de la LNH est à Montréal ces jours-ci pour une réunion des 31 gouverneurs de sa ligue. Aujourd’hui, il était l'invité de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Questionné si il projetait une autre expansion bientôt, M. Bettman a répondu que la Ligue «digère toujours l'arrivée de sa 31e concession», en parlant de celle de Vegas, et ne compte pas y aller d'une nouvelle expansion par souci de symétrie entre ses deux associations. Rappelons que pour l'instant, l'Est compte 16 clubs comparativement à 15 dans l'Ouest.

Jeremy FIlosa de Cogeco était sur place et a ramené des réponses que Gary Bettman lui a donné suite à la question suivante qu'il lui a posé: «Mr. Bettman, avant la construction du Centre Vidéotron, vous avez répété à plusieurs reprises aux amateurs de hockey de Québec que ça prenait un building, (répété trois fois), vous l’avez dit à plusieurs reprises, et là, les contribuables, qui sont des gens qui aiment le hockey, ont payé pour cet édifice là parce qu’ils avaient l’espoir que le hockey allait revenir. La, il y a un édifice en place qui n’est pas rentable, parce qu’il y a pas d’équipe dedans, pis vous semblez pas vous en inquiéter, qu’est-ce que vous pensez de cela?». Le commissaire de la ligue a donné sa réponse, évidemment un peu évasive comme toujours, mais la voici quand même: «Nous n’avons jamais dit qu’ils avaient besoin d’un édifice (répété trois fois), c’était après qu’ils soient partis, et nous expliquions pourquoi l’équipe était partis! Une fois que l’équipe est partie, la ville et la province ont choisi de construire un édifice, et nous leur avons dit à toutes les étapes que nous ne vous promettions pas une équipe. Si vous construisez un édifice, vous avez besoin de le construire avec la compréhension que vous pourriez jamais ne ravoir d’équipe… ça ne veut pas dire que vous n’aurez jamais d’équipe, ça veut dire que nous ne nous sommes aucunement engagés, et je suis extrêmement confortable avec ce que j’ai dit, on la répété très souvent…» a dit le commissaire toujours très sur de lui.

En ondes avec Ève-Marie Lortie du FM93, FIlosa a été critique envers la réponse de Bettman: «moi ce qui me dérange là-dedans est qu’il dit ¨ah on a pas fait de promesse¨, c’est pas une question de promesse, quant du utilises l’argent des contribuables, soit clair net et concis, dis-leur pas: ¨ah peut-être peut-être pas, on verra¨. Si ça t’intéresse pas le marché de Québec là, dis-le clairement» a dit Filosa, visiblement agacé par les façons de faire de Bettman.

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Le Retour du FM93» avec Ève-Marie Lortie le 17 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

02:53

278

Formule E déplacée sur le circuit Gilles Villeneuve: «Impossible» dit Jacques Villeneuve
Publié il y a 3 mois

27530

Alors que la nouvelle mairesse Valérie Plante a été catégorique sur le fait que si la course Formule E était de retour à Montréal l’an prochain, ce ne serait pas au centre-ville. L’idée d’amener la compétition au circuit Gilles Villeneuve sur le site de l’île Notre-Dame avait été mentionnée. Questionné à ce sujet, Jacques Villeneuve a été catégorique: «impossible» a-t-il dit.

«Ce ne sont pas des voitures qui peuvent évoluer sur de longues lignes droites, c’est pas possible, les batteries surchauffent et l’énergie se gaspille à une vitesse incroyable» a expliqué l’ancien champion du monde. «De toute façon, ça fait partie des normes de la Formule électrique, c’est fait pour rouler en ville», a expliqué celui qui couvre le Formule 1 pour les radios de Cogeco.

«Si on le faisait, qu’est-ce que ça donnerait tu penses comme résultat?» a demandé l’animateur Mario Langlois: «Ce serait plate à mourir à regarder» a répondu Villeneuve «ça stagnerait à 200 km/heure en bout de ligne droite et de toute façon, les batteries surchaufferaient sur un tour de qualification» a ajouté le pilote expérimenté. Il pense toutefois que le retour de la Formule E à Montréal demeure un dilemme: «il y a un contrat en place, ça couterait combien de le casser ce contrat-là? Faut regarder ça aussi» a conclut le fils de Gilles, très réaliste dans son approche.

Entendu dans Les Amateurs de Sports avec Mario Langlois au 98,5 FM le 10 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

02:12

220

«Le club du Canadien c'est pas une garderie [...] si j'ai vu jouer Galchenyuk deux bons matchs, c'est beau!» —Mario Tremblay
Publié il y a 4 mois

27394

Dans Les amateurs de sportsMario Tremblay est cinglant envers Alex Galchenyuk. Entendu au 98,5 FM, les Amateurs de sport. COGECO MEDIA. 23 octobre 2017.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

01:35

142

«On veut tous les humoristes que le message soit fort […] on avait une confiance absolue en ce gars-là» —Martin Petit
Publié il y a 4 mois

27393

Dans Puisqu’il faut se lever, Paul Arcand discute avec Martin Petit au sujet de la rencontre de plus de 70 humoristes dans la foulée du scandale impliquant Gilbert Rozon. Les humoristes ont-ils décidé de fermer les yeux volontairement? Quelles sont les conclusions de cette rencontre? Entendu au 98,5 FM, les Amateurs de sport. COGECO MEDIA. 24 octobre 2017.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

09:11

193

logo radioego

radioego.com