Résultat pour: #Uber

Juste pour rire devrait-il être enquêté pour trouver qui savait quoi dans la boîte?
Publié il y a 2 mois

27648

Suite aux allégations d’inconduites sexuelles qui ont touché Gilbert Rozon, le grand patron du groupe Juste pour rire cette automne, la question se pose: Qui savait quoi dans l’organisation?

Avec un chiffre d’affaire de 124 millions et 110 employés permanents, il y a en effet surement de monde qui aurait pu être témoin et dénoncer quelque chose au cours de années. Patrick Lagacé, invité de Paul Arcand ce matin au 98,5 FM à Montréal, a fait un parallèle avec UBER aux États-Unis qui a fait face à une situation semblable. «Il y a eu des accusations contre la compagnie UBER, d’un climat qui facilitait le harcèlement sexuel, et aussi la discrimination envers les travailleuses femmes. Et quand le scandal a éclaté, on a mandaté l’ancien producteur de la justice chez Obama, Éric Holder, pour enquêter sur les pratiques à l’interne. Holder a interviewé 200 personnes chez UBER. Il a produit un rapport qui a mené entre autres à des suspensions, des congédiements et à l’exil du PDG de UBER…à quant l’équivalent pour Juste pour rire?» s’est demandé le chroniqueur de La Presse.

Arcand pour sa part a plutôt été d’accord avec l’approche de Lagacé: «C’est pas un dépanneur là Juste pour rire, normalement, une entreprise de cette taille qui se respecte a un conseil d’administration, a un service de ressources humaines et une politique» a dit l’animateur qui a posé une question très clair: «Les soeurs Rozon faisaient quoi quand leur frère tripatouillait des jeunes femmes? Puis tu vas me faire croire toi que personne était au courant dans la boîte?» A dit Arcand, faisant référence à Lucie et Luce Rozon, les deux soeurs jumelles de Gilbert qui gravitent dans les hautes sphères du groupe depuis de nombreuses années.

Alors, oui ou non à une enquête externe sur l'organisation pour enfin faire le ménage pour de bons?

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 11 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

05:19

240

Paul Arcand parle de UBER avec le nouveau ministre des transports
Publié il y a 4 mois

27298

Entrevue avec le nouveau ministre des Transports André Fortin. Entendu Le 13 octobre 2017 au 98,5 FM dans Puisqu'il Faut se Lever avec Paul Arcand (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

05:46

137

Taxi vs Uber: Le débat a repris dans Le Retour de Gilles Parent
Publié il y a 4 mois

27274

Entendu dans Le Retour de Gilles Parent avec Nico, Jeff Blanchet, Dan Pou le 10 octobre 2017 au FM93 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

16:29

318

«C’est pas à vous à décider si c’est nécessaire ou pas!» —Paul Arcand
Publié il y a 5 mois

27167

Dans Puisqu’il faut se lever, Paul Arcand s’entretient de manière franche avec Jean-Nicolas Guillemette, directeur générale de UBER Québec. Une série de questions à la Paul Arcand, incisives et pertinentes. Entendu au 98,5 FM, Puisqu’il faut se lever. COGECO MEDIA. 27 septembre 2017.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

09:24

818

«Je pense que ce ne serait vraiment pas un bon message à envoyer (à l’international)» —Guillaume Lavoie
Publié il y a 5 mois

27163

Dans Le retour de Gilles Parent, Gilles reçoit Guillaume Lavoie conseiller municipal à Montréal, à propos du départ éventuel de UBER de Montréal. Il juge que ça laisse un message très mauvais à l'international. Entendu au FM 93, Le retour de Gilles Parent. COGECO MEDIA. 26 septembre 2017.


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

07:27

89

«UBER a amené un service différent qui touche une clientèle jeune et technologique...je vous donne 10 étoiles» a dit Jeff Fillion au DG de UBER
Publié il y a 5 mois

27160

Suite à l'annonce du départ de UBER du Québec en octobre prochain, le directeur général de l'entreprise, Jean-Nicolas Guillemette était au micro de CHOI Radio X avec Jeff Fillion qui lui a dit qu'il était trop dur envers lui-même. Entendu le 26 septembre 2017.


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

12:22

224

Si UBER quitte, Vincent Gratton va s'ouvrir une bouteille de vin: «Pour moi c'est des barbares...des mercenaires»
Publié il y a 5 mois

27155

Entendu dans le segment quotidien de Vincent Graton et Marie Grégoire dans Gravel le Matin à Ici Première Montréal, la radio de Radio-Canada le 26 septembre 2016.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

01:50

385

UBER quitterait le Québec: «On ne peut pas avoir deux systèmes» dit Guy Chevrette
Publié il y a 5 mois

27154

En marge d'une conférence de presse attendue des dirigeants de UBER à Montréal, Guy Chevrette, porte-parole du Comité provincial de concertation et de développement de l'industrie du taxi, pense qu'il est difficile d'avoir deux système offrant le même service au Québec. Entendu dans Gravel le Matin à Ici Première Montréal, la radio de Radio-Canada le 26 septembre 2016.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

00:55

55

«L’espèce de "free for all" aujourd’hui qui est mis en place, ce n’est peut-être pas au bénéfice de la population» —Alexandre Taillefer
Publié il y a 5 mois

27150

Dans Puisqu’il faut se lever, Paul Arcand s’entretient avec Alexandre Taillefer à propos de la situation de UBER face aux nouvelles demandes de 35 heures de formation obligatoire pour les employés de l’entreprise, ce qui est hors du modèle d’affaires. On se demande si UBER ne décidera pas de quitter la ville de Montréal. Entendu au 98,5 FM, Puisqu’il faut se lever. COGECO MEDIA. 26 septembre 2017.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

07:08

230

Projet pilote: «C'est dérèglementer l'industrie du Taxi pas la porte d'en arrière» —Abdallah Homsy
Publié il y a 6 mois

26844

Sur les ondes de Ici Première (Québec) Abdallah Homsy, président de Taxis Coop Québec a discuté avec Catherine Lachaussée du projet pilote mis en place par Alexandre Taillefer et l’industrie du taxi qui s’unissent pour la première fois et suggèrent à Québec un système de location de permis de taxi pour tous, y compris les chauffeurs d’Uber. M. Homsy soulève beaucoup de réticences face au projet: «Amener des projets, des lois qu'on est pas capable de les appliquer c'est une façon de dérèglementer l'industrie du taxi par la porte d'en arrière et c'est ma crainte qui vient de la ville de Montréal... certain gens de Montréal ils ont baissé les bras et il faut pas...» a-t-il dit lors de l'entrevue. Entendu à Radio-Canada cet après-midi le 18 août 2017.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

10:06

55

logo radioego

radioego.com