Résultat pour: #Train

QUI EST LE BOSS ???
Publié il y a 7 jours

27727

Night train pose LA question qui tue...le CH !


Radio B-52 Radio B-52
Membre depuis il y a plus d'un an

09:14

119

Doc Mailloux explique pourquoi il n'ira jamais en politique...
Publié il y a 8 jours

27720

Dans sa chronique au 107,7 FM à Sherbrooke, le Doc Mailloux a expliqué pourquoi il n'a pas accepté une invitation pour aller en politique fédéral il y a quelques années.

Alors que des rumeurs envoient Oprah Winfrey à la prochaine course à la présidence américaine, l'animateur a demandé au Doc si il avait déjà pensé se présenter en politique. Le psy lui a rappelé qu'il avait déjà reçu une invitation lors du tout premier mandat de Stephen Harper il y a quelques années, voici ce qu'il avait répondu à l'invitation des Conservateurs: «Si tu penses, ostie, que je vais me mettre une cravate pour entrer au parlement fédéral, c'est ben de valeur t'as le mauvais gars...alors que je vais croiser dans le corridor des députés avec des capines sur la tête, je peux t'assurer que je vais lui crisser une claque sur la capine pis la capine va partir...»

Le Doc admet que c'était pas beau comme intervention... «Je ne tolère pas qu'on m'attache par le cou avec une laisse...vous voulez trainer des hommes en laisse mesdames, prenez quelqu'un d'autres que Mailloux» a conclut le célèbre psychiatre.

En résumé, tant que les cravates seront obligatoire au parlement, le Doc n'y sera pas.

Entendu sur les ondes du 107,7 FM en Estrie dans l’émission «Que l'Estrie se lève» avec Steve Roy le 9 janvier 2018 (COGECO).


Le1077RE Le1077RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

02:54

168

Ron Fournier a appris que la direction avait rencontré Carey...
Publié il y a 27 jours

27694

En grande discussion avec l’humoriste Philippe Laprise pour parler évidemment de... hockey, le populaire animateur Ron Fournier, de l’émission Bonsoir les sportifs au 98,5 FM à Montréal, lui a fait une confidence sur quelque chose qu’il avait entendu la journée même sur la direction du Canadien versus un des joueurs de l'équipe… vous devinez bien lequel...

«J’ai appris que Carey là, y’a compris que dans les derniers temps, ces agissements, pis on comprend un petit peu pourquoi il agissait comme ça parce qu’il était en tabarslaque parce qu’il y avait des rumeurs à son égard, là il a compris lui là que il va être fin là, il va être fin avec les médias, puis il va être gentil avec les partisans aussi, j’ai hâte de voir si il va le lever le maudit bâton au centre de la glace à sa prochaine victoire au Centre Bell, on va attendre le 2 janvier là mais en tout cas…aujourd’hui ce qu’on m’a dit là, c’est que là on lui a parlé, on lui a fait comprendre, t’as des grandes responsabilités mon amour mais là tu peux pas, pas toé… t’as pas le droit de faire ça… t’es tu d’accord, t’es tu content d’apprendre ça…?» A demandé Ron à son invité dans son Language aussi coloré….

Laprise a alors suggéré d’échanger Price, ce qui a signifié la fin de la conversation… dans un mélange de fou rires et de malaises… «T’es-tu en train de me dire que le Canadien est blessé au bas du corps au grand complet?» A terminé l’humoriste, dans cette émission annonçant le grand congé des fêtes se voulant quand même assez légère mais dans laquelle l’animateur a quand même réussi à passer son message... pardon le message de la haute direction… Carey a été rencontré.

Entendu Le 21 décembre 2017 dans Bonsoir les Sportifs avec Ron Fournier au 98,5 FM et le réseau des radios parlées de COGECO.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

03:39

1110

#Nordiques: Le maire Labeaume a parlé à Québecor et rencontre les journalistes...
Publié il y a environ un mois

27659

Le maire de Québec s’est enfin exprimé suite aux dernières nouvelles émanant du dernier meeting des gouverneurs de la Ligue Nationale de hockey la semaine dernière. Une rencontre on a appris l’intérêt évident de la ligue pour le nouveau marché de Seattle qui a annoncé la rénovation d'un aréna existant au coût de 660 millions, et qui sera invité à appliquer pour la prochaine expansion. Puis la vente des Hurricanes qui a été conclut à un riche homme d'affaire du Texas ce qui a éliminé toutes chances pour le groupe de Québec de mettre la main sur cette équipe en difficulté.

Voici la discussion sur les Nordiques en point de presse avec le maire le 12 décembre 2017:

Journalistes: «Comment vous avez réagi quand vous avez découvert le niveau d’ouverture de la LNH envers Seattle par rapport à Québec?»

Labeaume: «Je veux pas intervenir là-dessus, je veux rien dire là-dessus, voilà.»

Journaliste: «Est-ce que Québecor a encore l’intérêt de ramener un club à Québec?»

Labeaume: «Je vais prendre une autre question je ne veux pas intervenir là-dessus…ah Québecor c’est sur qui veut, on s’est parlé faites-vous en pas...»

Journaliste: «Comprenez la déception des fans du retour des Nordiques…»

Labeaume: «Ben oui je comprend la déception des fans…»

Journaliste: «Est-ce qu’il y en encore un espoir que les Nordiques reviennent?»

Labeaume: «Ouais…moi j’ai… Toujours.»

Journaliste: «Dans un avenir raisonnable?»

Labeaume: «Je comprend la déception de tout le monde, moi je l’ai eu moi-même, mais j’ai eu des discussions la semaine passée avec qui de droit, mais ehhh… ça travaille fort.»

Journaliste: «Est-ce Québecor était dans la course pour acheter les Hurricanes? Est-ce qu’on vous a parlé de ça la semaine passée?»

Labeaume: «Je pense qu’on va arrêter ici…»

Journaliste: «Il y avait un groupe d’acheteur… il y avait plusieurs groupes d’acheteurs intéressés…si jamais la Ligue Nationale ne peut pas…»

Labeaume: «Chuuuuut…du calme du calme…»

Journaliste: «Ça intéresse les gens monsieur le maire…Si la ligue nationale ne peux pas revenir à Québec…est-ce que la ligue américaine…»

Labeaume: «Là t’es en train de t’enregistrer pour pouvoir passer ça à la radio…

Journaliste: «Je veux avoir votre opinion là-dessus, ça intéresse les gens monsieur le maire…vous le savez que ça intéresse les gens…»

Labeaume: Tu veux que je réagisse puis tu vas passer ça toute la journée en boule…en boucle…c’est tout ce que tu avais à dire? »

Journaliste: «Non mais j’ai une question pour vous…»

Labeaume: «C’est tout.»

Journaliste: «Vous vous en aller? Bon…»

Entendu dans FILLION avec Jeff Fillion à CHOI Radio X 98,1 à Québec. Le 12 décembre 2017. (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

14:25

723

«J'aime autant mes haters que ceux qui m'apprécient...en bout de ligne ils me donnent de l'exposure»  —Joanie de OD Bali
Publié il y a environ un mois

27656

La «méchante» de OD Bali, Joanie Perron, était en entrevue avec Sylvain Bouchard au FM93 ce mardi. Elle a réagi aux répercussions que son passage à la populaire émission a généré sur les réseaux sociaux, malgré qu’elle n’avait encore rien vu ou lu n’ayant pas encore accès à son téléphone…

Voici 10 citations tirées de son entrevue:

1- L’histoire du couteau: «J’étais en train de cuisiner puis j’ai juste pas déposer mon couteau avant d’aller leur parler…c’est stupide, rendu là, ça m’affecte parce que je la connais la vraie histoire…»

2- «J’ai pas de regret, j’ai été moi-même. Je ne peux pas regretter d’avoir été moi-même…»

3- «Back à back, ils vont mettre les crises, ils [les producteurs] mettent pas les bouts ou tu vas être plus calme parce que ça les intéressent pas…»

4- «Je suis honoré d’avoir fait le show et d’avoir eu beaucoup de place…»

5- «Je suis habitué depuis ma tendre enfance d’être tellement controversée...»

6- «Cette aventure-là m’a fait grandir puis je me sens vraiment forte…»

7- «J’ai été intimidée au secondaire puis je pense que ça m’a forgé dans la vie très tôt...»

8- «J’aurais l’occasion de m’expliquer dans les talks shows et de me faire aimer de mes haters…»

9- La controverse: «Je pense que ma mère, elle le vit plus mal que moi je peux le vivre...»

10- Sur l’exposure: «Je peux utiliser ça pour passer de bons messages…c’est une fenêtre qui n'est pas négligeable…»

En prime, écoutez l’audio pour découvrir ou en ait sa situation avec Sansdrick.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Élizabeth Crête le 12 décembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

11:20

294

«C'est terminé Québecor pour le hockey à Québec»  —Jeff Fillion
Publié il y a environ un mois

27650

Dans son émission ce matin, Jeff Fillion s’est demandé pourquoi Québecor n’avait pas du tout réagi aux dernières nouvelles émanant de la réunion des gouverneurs de la Ligue Nationale de hockey la semaine passée. Une rencontre on a appris l’intérêt évident de la ligue pour le nouveau marché de Seattle qui a annoncé la rénovation d'un aréna existant au coût de 660 millions, et qui aura sa chance d’appliquer pour la prochaine expansion. Puis la vente des Hurricanes à un riche homme d'affaire du Texas qui a éliminé toutes les chances pour le groupe de Québec de mettre la main sur cette équipe en difficulté.

«Zéro, aucun communiqué, aucune conférence, rien, comme si il était rien arrivé. C’est terminé Québecor pour le hockey à Québec» a dit l’animateur en plus d'ajouter: «Le silence de Québecor cette semaine sur toute cette histoire là, mon feeling, c’est que ça me donne l’impression que Québecor est en train de faire ses boîtes du Centre Vidéotron et de larguer l’aréna» a dit celui qui se montre peu optimiste pour la suite des choses concernant le retour du hockey majeur à Québec via le géant médiatique québécois.

Entendu sur JeffFillion.com avec Jeff Fillion et Gerry le 11 décembre 2017.


RPRE RPRE
Membre depuis il y a environ 2 ans

01:10

654

Suite à de nombreuses plaintes, un des personnages des Simpsons pourrait disparaître!
Publié il y a environ un mois

27627

Dans l’émission du matin de Sylvain Bouchard au FM93, on a parlé du scandale qui plane présentement sur la populaire émission Les Simpsons qui divertit chaque semaine des millions d’auditeurs depuis 29 ans à la télévision partout à travers le monde.

Ce n'est pas la première polémique qui vise Les Simpson, mais celle-ci est en train de prendre de l'ampleur aux États-Unis. Elle vise un personnage historique de la série: Apu Nahasapeemapetilon, ou tout simplement «Apu», l'épicier indien propriétaire du Kwik-E-Mart, dont la première apparition dans les Simpson remonte à l'épisode 8 en 1990.

Beaucoup veulent voir changer et évoluer celui qu'ils considèrent comme une caricature raciste véhiculant les clichés sur les Indo-Américains. C'est ce qu'explique le documentaire The Problem Wiith Apu, sorti à la mi-novembre aux États-Unis qui continue de faire du bruit plusieurs semaines après sa sortie.

«Plutôt que de perdre mon énergie à tenter de faire disparaître Apu des écrans, je préfère choisir d'écrire et créer un personnage pluridimensionnel qui reflète notre éducation, nos familles, nos vies» a précisé le réalisateur du documentaire Hari Kondabolu au Huff Post. Pas question donc de faire disparaître Apu. Mais plutôt de le faire devenir un Indo-Américain plus moderne, sans accent forcé, qui ne véhicule pas de clichés, plus intégré à la société américaine. Ce qui serait une vraie (r)évolution dans les Simpson.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Élizabeth Crête le 5 décembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

14:22

195

Yves Landry est revenu sur ce qui l'a poussé en dehors de la radio...
Publié il y a environ 2 mois

27619

Longtemps le personnage atypique d’une radio qui roulait déjà pas mal hors sentier, Yves Landry a fait des séjours assez fructueux sur des antennes très importantes dans la région de Québec ayant fait parti de l’équipe du matin de CHOI et du FM93, en plus de participer à l’évolution de la radio web de Jeff Fillion: radiopirate.com. Alors, que s’est-il passé pour qu’il ne soit plus du tout en ondes alors qu’il n’y a jamais eu autant de radio qui «parlent» à Québec? Écoutez-le donner ses explications.

C’est à une radio communautaire de Lévis, CJMD 96,9 FM, avec l’animateur Max Doré que Landry a bien voulu donner les raisons de son absence des ondes. Il a aussi expliqué comment il percevait ce média aujourd'hui.

Voici 10 réflexions de Yves Landry sur son absence et sur la radio en général:

1- «Je redonne beaucoup à Jeff…même si on est des individus qui ne se ressemblent pas…»

2- «Denis y’avait un front de boeuf, il arrivait d’un petit coin, il aurait pu vendre des caisses de confiance…il ne doutait pas de lui, il était drôle...»

3- «Il est arrivé le phénomène Chiasson qui était une méga joke, duquel je n’ai rien appris…tout ça a provoqué la séparation du groupe qui s’était bâti mais qui était en train de pourrir tranquillement pas vite…»

4- «Jeff a pris une direction différente, il s’est mis à faire ses affaires et à devenir très politique...»

5- «Denis Gravel et Dominic Maurais avaient une autre vision. Ils ont voulu travailler de façon carriériste dans patente pis ¨faire de la radio¨…pis pour eux autres, ce qu’on faisait avant, c’était plus vraiment de la radio...»

6- «J’étais convaincu qu’à la dissolution quand Jeff est partit pour radiopirate que mon avenir était avec Jeff puis je suis allé le rejoindre et il m’a accueilli les bras ouverts…»

7- «Je ne changerais jamais de ce que j’ai fais hier et de ce que je suis aujourd’hui, je vais le demeurer, même si tout ça me met ¨get out the radio¨ »

8- «Tu parlais des derniers balbutiements qui sont arrivés accidentels ou j’étais arrivé à CHOI puis on s’est vu, on devait se reparler (Jeff et lui), se laisser avec une rancune, se laisser avec un goût aigre, après avoir partager tant de temps…on devait se jaser»

9- «Moi par contre je peux te dire personnellement que, je suis encore capable d’en donner, je pourrais encore en donner, à faire ce que je faisais il y a 20 ans, je suis convaincu que j’aurais autant de plaisir à le faire… je le ferais de la même façon… et j’ai autant d’énergie que j’en avais…»

10- «Là présentement c’est la talk radio…ça parle, ça parle, ça parle, ça parle, ça parle, ça parle…scuse je suis en train de m’endormir, ça parle, ça parle, ça parle, ça parle…alors ça me dit rien»

Entendu à l’émission «Tailgate en attendant Ti-Guy» avec Max Doré sur les ondes de CJMD 96,9 FM à Lévis le 28 novembre 2017.


cjmd969 cjmd969
Membre depuis il y a plus de 8 ans

15:58

1023

Le père d'un jeune de 15 ans qui s'est enlevé la vie pour cause d'intimidation en entrevue au FM93
Publié il y a environ 2 mois

27593

Martin Dufour, père du jeune Simon, 15 ans, qui a mis fin à ses jours pour cause d’intimidation en se jetant devant un train jeudi dernier, a donné une entrevue touchante ce matin à la radio.

Voici l’entrevue en 12 citations:

1- «Simon était victime d’intimidation depuis qu’il était au primaire, on a travaillé d’un commun accord avec l’école…Je sais que l’école a un protocole d’intimidation de deux pages qui étaient écrit…Si il y a eu des sanctions, jamais nous en tant que parent on a eu un suivit de ça..»

2- «Simon les derniers mois il était correct, il était enjoué, il allait bien…plein de choses qu’on planifiait à faire… en tant que parent, j’ai absolument rien vu, puis je m’en veut tellement là…c’est très difficile.»

3- «Au primaire c’était ¨Simon la peste¨…c’était l'école au complet, si tu touchais à Simon, si tu parlais à Simon, ben t’avais la peste…»

4- «Il était mis de côté de l’école au complet parce qu’il était différent, parce qu’il avait les cheveux roux, parce qu’il avait des lunettes épaisses…»

5- «Quand tu te fais dire 200, 300 fois par jour que t’es niaiseux, t’es con, tes lunettes sont épaisses, on veut pas te parler, regarde, un moment donné, ça rentre dans n’importe quelle personne.»

6- Il avait dit à l’école: «Écoutez, je veux le nom des élèves, je veux pas rien faire aux élèves, si ça fonctionne pas je veux aller parler aux parents en personne, pis leur dire regarde là, ton enfant ce qu'il fait c’est pas correct…peut-être que t’as même pas écho parce que ce qui se passe, c’était juste à l’école là… »

7- «J’ai jamais eu aucun, aucun feedback des écoles…le seul suivit que j’ai eu c’est de mon garçon, c’est l’année passée, c’est un étudiant qui a fallu qui s’excuse parce qu’il avait dit des gros mots…»

8- «Le plan appliqué par l’école n'a pas donné de résultat parce que Simon était juste pu capable ça a l’air...»

9- «Je faisais confiance à mon garçon qu’il puisse me parler, je suis un père très ouvert, tu peux me parler de n’importe quoi, puis, je ne sais pas pourquoi il m’en a pas parlé…si il l’avait dit, j’aurais fait quelque chose…»

10- Depuis l’événement: «J’ai eu aucun appel de la commission scolaire, de l’école, des directeurs, rien de ça…»

11- «J’aimerais qu’il y ait un plan Québécois, canadien, à la limite mondial que toutes les écoles devraient appliquées, que si les écoles ne l’appliquent pas, qu’il y ait des conséquences, des répercussions…»

12- «Il voulait devenir professeur de musique de Jazz…»

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Bouchard en parle avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Élisabeth Crête le 27 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

14:56

135

Notre ministre astronaute repart en orbite: Il compare un couteau sur un avion à un oreiller!
Publié il y a environ 2 mois

27585

Suite à l’annonce de Transports Canada d’autoriser dorénavant les petites lames de couteau de six centimètres et moins sur les vols d’avions, le ministre Marc Garneau avait déclaré en début de semaine: «Beaucoup de personnes aimeraient avoir un petit couteau, une lame, pour se faire les ongles, ou pour différentes raisons…», ce qui avait soulevé les critiques et les railleries de plusieurs personnes dans les médias et les réseaux sociaux. Mais voici qu’hier, notre ministre y est allé d’une autre déclaration fracassante, toujours sur le même sujet:

«Si je peux vous donnez un exemple extrême; si quelqu’un veut étouffer son voisin, il peut utiliser un oreiller. On interdit pas les oreillers sur les avions» a dit Garneau, certain que son exemple avait du sens, au micro de Paul Arcand jeudi matin lors d’un entrevue ou il a aussi avoué ne pas avoir été influencé par un lobby sikh dans sa décision.

Vu que le Doc Mailloux avait déclaré que notre ministre des transports était un peu «space» suite ses propos sur le couteau et le nettoyage d’ongles cette semaine, cette nouvelle déclaration l’a aussitôt fait réagir jeudi matin sur les ondes du 106,9 Mauricie: «Il devient gênant. Là vous êtes en train de justifier ma déclaration…Mais y’est vraiment space! Mais là, arrêter de me confirmer là…lâcher-moi» a dit le Doc sous les rires de l’animatrice Catherine Gaudreault.

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 21 novembre 2017. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

02:17

244

logo radioego

radioego.com