Résultat pour: #Sénateurs

Repêchage: Voici une liste de joueurs qui sera disponibles pour le CH
Publié il y a environ un mois

28087

Ce matin, Enrico Ciccone du 91.9 SPORTS a débité une série de joueurs en provenance des listes nord-américaines et européennes qui pourraient être disponibles lorsque le Canadiens prendra le micro lors du prochain repêchage de la LNH qui aura lieu les 22 et 23 juin prochain à Dallas.

Rappelons que selon le classement, le Canadien aura 9,5 % des chances d’obtenir le 1er choix (4ème meilleur taux parmi les 15 équipes qui prendront part à la loterie le 28 avril à Toronto). Le CH se positionne derrière les Sabres (18,5 %), les Sénateurs (13,5 %) et les Coyotes (11,5 %).

La loterie comprendra trois tirages, un pour le premier choix, un pour le second et un pour le troisième. Les équipes qui ne feront pas partie du top trois obtiendront les sélections suivantes, selon leur rang au classement général.

Avec l'échange de Tomas Plekanec à Toronto, le Canadien se trouve avec 9 choix au prochain repêchage, et 4 d'entre eux sont des choix de 2e tour.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 17 avril 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

04:20

1793

«J'aurais aimé parlé plus souvent aux médias quand j'étais à Montréal» —Jacques Martin
Publié il y a environ 2 mois

28037

L'ex-coach du Canadien Jacques Martin, maintenant assistant entraineur des Penguins, a parlé sur les ondes du 91,9 SPORTS du départ de Donald Beauchamp cette semaine qui occupait le poste de vice-président principal des communications de l'équipe depuis 25 ans.

Questionné sur la latitude qu'il avait en tant que coach du CH pour parler aux médias en dehors des points de presse, Martin a affirmé que l'approche du Canadien était différente de cette des autres équipes auxquelles il a évolué comme les Sénateurs ou c'était l'opposé a-t-il dit en ajoutant «on devait vendre des billets à Ottawa, essayer de remplir le stade» a-t-il dit pour justifier sa présence plus régulière dans les médias à ce moment.

«C'est sur qu'à Montréal, j'aurais aimé personnellement parler plus souvent [dans les médias] ça aide à l'image de l'équipe, ça aide aux gens de pouvoir comprendre les personnes en poste qui ont souvent des décisions difficiles à prendre, de connaitre un autre côté de ton directeur général, de ton entraineur...» a dit Martin qui a expliqué qu'à Pittsburgh, les coachs faisaient régulièrement des interventions dans les médias.

Puis Enrico Ciccone a demandé à Martin de façon ironique si il y avait des gens qui l'avait empêcher de parler dans les médias alors qu'il était avec le Canadien. Martin a répondu avec toute sa sagesse et sa diplomatie en disant que malgré que personne l'empêchait de le faire, que les demandes étaient plutôt dirigées à l'organisation, donc une étage plus haut que lui à l'époque et qu'il respectait ces façons de faire en tant qu'employé du tricolore à ce moment.

En gros, Montréal n'avait pas à remplir l'aréna, et à aller chercher de nouveaux fans via les médias, contrairement à des marchés plus petits pour le hockey comme Ottawa ou Pittsburgh, et disons-le, la plupart des autres marchés de la LNH.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 30 mars 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

06:13

9808

Le propriétaire des Sénateurs va-t-il fuir vers Québec?
Publié il y a 2 mois

28003

Le relation entre les amateurs des Sénateurs d'Ottawa et le propriétaire de l'équipe Eugene Melnyk est passée à une autre étape ces jours-ci alors qu'un groupe de partisans ont décidé de diffuser des pancartes un peu partout dans la région pour inviter ce dernier à quitter. Un site web explique leur démarche. (melnykout.ca)

Dans son émission de lundi, Jean-Charles Lajoie, flanqué de Mike Bossy et de Yvon Pedneault ont analysé le phénomène et ont même sorti une rumeur qui dit que Melnyk, qui a déjà menacé les fans de déménager l'équipe en décembre dernier suite à des difficultés à la billetterie, pourrait prendre la route vers l'est et déménager son équipe à Québec qui a un aréna tout neuf et des partisans assoiffés.

«Tu sais très bien qu'il y a des gens qui l'ont rencontré M. Melnyk... des gens qui avaient un intérêt vers Québec» a dit Pedneault

«Absolument, lui et des gens qui feraient bien l'affaire de la ligue nationale de hockey...autrement dit, si ces gens-là déposaient une offre d'achat, et que c'était conditionnel à l'approbation du bureau des gouverneurs, je peux vous dire un affaire il y a pas grand monde qui s'objecterait» a ajouté Jean-Charles Lajoie.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal à l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 21 mars 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

16:30

155

Derick Brassard parle de son échange vers Pittsburgh
Publié il y a 3 mois

27907

Un échange complexe à trois équipes entrer les Sénateurs, les Golden Knights et les Penguins de Pittsburgh a permis à ces derniers de mettre la main sur Derick Brassard.

Le joueur de 30 ans a parlé avec Michel Langevin au 91.9 SPORTS ce matin pour décrire son état d'esprit face à cet autres changement d'équipe pour lui. Originaire de Hull (Gatineau), Brassard en ait à sa quatrième équipe dans la ligue après les Blue Jackets, les Rangers et les Sénateurs. Il a compté 27 buts avec New-York en 2015-2016, un sommet pour lui en 10 saisons dans la LNH.

Un moment particulier dans l'entrevue est survenu alors que l'animateur Michel Langevin lui a dit que Jacques Martin, entraineur adjoint chez les Penguins, leur avait déjà dévoilé en ondes que l'équipe avait déjà prévu former un duo avec lui et Phil Kessel dans l'alignement des Pens. «Je me plaindrais pas» a alors dit Brassard, souriant.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin le 26 février 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

08:31

7315

La vraie raison de son départ? «Subban n'a jamais digéré le C sur le gilet de Pacioretty»
Publié il y a 4 mois

27765

Dans chaque sphère d'activité ou nous évoluons, il y a de la compétition. Pour ceux qui ont un niveau d'ambition élevé, perdre une promotion face à un collègue peut faire très mal à l'égo et même nuire éventuellement à notre rendement voir même quitter l'entreprise pour aller se faire valoir ailleurs, là ou on sera mieux valorisé, davantage reconnu à sa juste valeur.

Dans une équipe de hockey, la situation n'est pas différente. Mario Langlois du 98,5 a dévoilé une théorie intéressante hier dans sa chronique avec Paul Houde. Il a repris les propos de Daniel Brière, qui a vu de près la rivalité féroce entre Nathan McKinnon et Matt Duchene dans la course à qui sera la futur star de l'Avalanche du Colorado, la «face» de la franchise, le plus apprécié des fans etc...Donc le départ de Duchene a fait exploser McKinnon et l'Avalanche a très peu perdu de match depuis alors que les Sénateurs de Duchene... bien, c'est plutôt tranquille.

Puis Langlois a habillement appliqué la même situation au vestiaire du Canadien en 2015 alors que les joueurs s'étaient réunis pour choisir un Capitaine après le départ de Gionta. «Le parallèle est évident» a dit Langlois qui pense que Pacioretty et Subban s'étaient «battus» à ce moment pour devenir le visage du Canadien de Montréal. «Depuis la transaction le Canadien est une moins bonne équipe» a dit Paul Houde qui avait deviné ou s'en allait Langlois.

«Faut pas penser que les gars de l'intérieur du vestiaire sont insensible à ¨l'applaudissomètre¨ là, c'est qui le plus populaire, puis il y en a un qui était super sensible à ça et qui vivait très bien là-dedans» a dit l'animateur de Les amateurs de sports en parlant de Subban. «Quand tu fais une conférence pour annoncer un don comme comme il a fait la veille du camp d'entrainement quand on va annoncer le capitaine, y'a pas personne qui peut te dire que P.K. ne voulait pas être le capitaine de l'équipe. Max est devenu la seule alternative qui avait de l'allure et l'autre l'a jamais digéré» a analysé Langlois.

Mario a aussi parlé des rumeurs d'échange de Pacioretty qui cours ces jours-ci et a conclu que s'il était échangé ce serait l'aveu que finalement on s'est trompé sur toute la ligne, autant sur pourquoi on a échangé un et et pourquoi on a nommé l'autre capitaine a-t-il expliqué. «Un constat d'échec sur toute la ligne par rapport au leadership de l'équipe» a dit l'animateur, dans une envolée critique évidente envers les décisions prises par la direction de l'équipe depuis quelques années.

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission Le Québec Maintenant avec Paul Houde le 23 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

05:50

844

La fin des bagarres au hockey?
Publié il y a 4 mois

27746

Le chroniqueur Richard Labbé a expliqué ce matin comment la LNH a pris des mesures aux cours des dernières années dans le but d'éliminer les bagarres aux hockey sans vraiment le faire «officiellement».

«Pour la première fois, on risque d'arriver en bas de 20% du taux de bagarre par match cette année dans la Ligue Nationale de Hockey. Il y avait des années avec du 35% et 40% il y a 10-15 ans alors que nous sommes à 17% présentement» a expliqué Labbé.

Le chroniqueur de la Presse+ a parlé à John Scott, un ancien dur à cuire de la ligue, qui a dit que si il sortait des rangs juniors cette année, il n'aurait pas de carrière dans la LNH alors qu'il a commencé la sienne il y a à peine 10 ans!

Le joueur le plus punis l'an passé dans la ligue nationale fut Mark Borowiecki des Sénateurs d'Ottawa avec 150 minutes de punition. Dave Schultz en 1974 a réussi à passer 472 minutes au cachot, et pas seulement en compilant des 2 minutes pour accrochage,,,

«Gary Bettman ne va jamais nous dire ¨c'est fini les bagarres¨ ça ne se peut pas, sauf qu'on s'en va vers ce que je qualifierais d'abolition naturelle» a conclut Labbé.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 19 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

08:30

143

Price à Montréal: «Je pense qu'il y a quelque chose qui a été brisé...» —Enrico Ciccone
Publié il y a 5 mois

27681

La dernière rencontre de Carey Price avec les journalistes samedi soir après une défaite gênante devant les pauvres Sénateurs d’Ottawa 3-0 laisse encore des traces dans l’analyse des journalistes et commentateurs. .

Ce matin, alors que Richard Labbé était l’invité au 91,9 SPORTS à Montréal, un possible échange impliquant celui qui sera dès l’an prochain le gardien le mieux payé de l’histoire de la LNH a été abordé avec les animateurs Michel Langevin et Enrico Ciccone. Ce dernier croit fermement que quelque chose a été brisé entre Price, les journalistes et les partisans… aussi la direction ajoutera pour sa part Labbé.

«Honnêtement c'est difficile de se présenter sur la glace puis performer pis jouer vraiment avec ton coeur puis l'amour pour ta ville, puis ton organisation...Ça prend l'extra là, pour en donner un petit plus, souvent t'as besoin de ça, puis moi je pense que ça il l'a plus...» a dit Ciccone.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 19 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

02:44

516

LNH : Laraque explique pourquoi Karlsson sera échangé...
Publié il y a 5 mois

27668

On dirait que c’est une année un peu spéciale pour les Sénateurs d’Ottawa. En plus de n’avoir que 10 victoires en 30 matchs, les fans ne se présentent plus en masse au Centre Canadian Tire de Kanata qui ne semble plus du tout faire l'unanimité, considéré comme trop éloigné du Centre Ville (60 minutes sans trafic).

On entend beaucoup de rumeurs autour de l’organisation ces jours-ci. L’omniprésence du propriétaire Eugene Melnyk qui semble tomber sur les nerfs de plusieurs et des rumeurs de déménagement commencent à planer, sans parler de la possible liquidation de joueurs vedettes dont une méga transaction qui pourrait mettre en cause leur super défenseur toute étoile Erik Karlsson.

L’ancien joueur de la LNH, Georges Laraque, qui a son émission de radio quotidienne au 91,9 SPORTS à Montréal, était de passage à CHOI Radio X ce matin et a expliqué pourquoi une transaction impliquant Karlsson avant la fin de la saison n’était pas aussi loufoque qu’on pourrait le penser.

Georges a entre autres parler du fait qu’on a su publiquement que Karlsson, comme bien d’autres joueurs de l’équipe, a soumis une liste de 10 équipes ou il ne souhaitait pas être échangé. L’ex-joueur du CH pense que tu ne fait pas ça à ton joueur de concession si ton but est de le garder. Puis Laraque est revenu sur les déclarations récentes de Melnyk, qui commencerait à parler publiquement de tout l’argent qu’il a placé dans son équipe de hockey qui n’attire plus personne et qui ne gagne plus et qui commence à lui couter cher.

Quand on se compare, on se console, doivent se dirent les fans du CH en lisant tout ce qui se passe à Ottawa.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 Québec dans Le show du matin week-end avec Alex Leblond le 16 décembre 2017 (COGECO).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

08:12

334

Boucher sécurisé par Dorion à Ottawa.
Publié il y a 5 mois

27660

Si ça brasse à Montréal avec le Canadien cette année vu leur saison chaotique, ça brasse autant à Ottawa alors qu'ils ont trois victoires de moins (10) que le CH!

Beaucoup pense que des changements sont inévitables avec le rendement de l’équipe et à chaque fois que le Directeur Général prend le micro, on se demande toujours si il va annoncer une transaction ou un congédiement. Car en plus des joueurs qui ne donnent pas le rendement escompté, beaucoup se demande si ce n’est pas l’entraineur, Guy Boucher, qui finira par écoper.

En conférence de presse, le DG Pierre Dorion a plutôt donné un vote de confiance à son entraineur hier avant le match: «Guy est un très bon entraineur. Lui et tout son groupe d’entraineur ont fait un excellent travail l’année passée, donc c’est pas dans cette voie-là qu’on va aller. En même temps, on cherche la solution à l’interne, mais en même temps faut regarder le mixte de joueur qu’on a» a dit Dorion qui est en poste depuis avril 2016 avec les Sénateurs.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 14 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

01:47

23

Qu’est-ce que le Canadien pourrait donner en retour de Karlsson?
Publié il y a 5 mois

27655

Avec 9 victoires en 29 matchs, rien ne va plus chez les Sénateurs d’Ottawa! En comparaison, la saison du Canadien avec 13 victoire en 31 matchs présentement est considérée comme catastrophique. Vous connaissez toutes les rumeurs qui émanent de Montréal suite à cette saison déjà considéré désastreuse? Imaginez maintenant celles qui se propagent à Ottawa ces jours-ci!

Marc Legault du 104,7 FM en Outaouais a parlé de la rumeur qui veut que Pierre Dorion, le directeur général des Sénateurs, avait demandé à tous les joueurs qui avaient une clause de non transaction à certaines formation de lui fournir la liste des équipes vers lesquelles ils ne voulaient pas être échangés. Parmi ces joueurs figurerait la défenseur étoile des Sénateurs, le défenseur de 27 ans Erik Karlsson, qui en ait à son avant dernière année de contrat (6.5 millions/année). Tous savent qu’il fera sauter la banque de l’équipe avec laquelle il signera son prochain contrat. Des rumeurs à Ottawa disent qu’en coulisse, Karlsson aurait dit aux dirigeants des Sénateurs «Oubliez moi, je vais terminer mon contrat à Ottawa, les chances que je re-signe ici sont très très minces». Si tout ça est vrai, les dirigeants seront poussés à prendre une décision. Il reste que tout ceci n’est que rumeurs, Karlsson aurait plaidé que ces propos ont été mal rapportés.

«Si tu l’échanges cette année, il sera plus payant pour toi en fait de retour parce que il reste encore une année de contrat donc il y a des clubs qui vont être intéressé à obtenir ses services. Mais je ne peux pas croire que les Sénateurs d’Ottawa vont se départir d’un des meilleurs joueurs de la Ligue Nationale de hockey» a dit le chroniqueur sport du 104,7 FM en Outaouais.

Une question pour vous: Qu’est-ce que le Canadien pourrait donner en retour de Karlsson et Pegeau? (On jase là...)

Entendu à l’émission Que l’Outaouais se lève avec Michel Lapointe au 104,7 FM en Outaouais le 12 décembre 2017 (COGECO).


Le1047RE Le1047RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

03:00

502

logo radioego

radioego.com