Result for: #PET

Jeux Olympiques: Radio-Canada se fâche; Paul Arcand réplique!
Published 6 days

27850

Comme vous l'avez probablement remarqué en écoutant les Jeux Olympiques de PyeongChang, c'est Radio-Canada qui possède les droits officiels de diffusion. Et il semble que certaines entrevues réalisées par Paul Arcand du 98,5 FM avec l'entourage de Mikael Kingsbury ont mis le feu aux poudres à certains grand bonzes à la société d'état.

Paul Arcand a expliqué la situation ce matin: «Ça a donné lieu à un braillorama, puis le comité olympique canadien, puis des menaces, puis vous avez pas le droit de faire ça...là on décrit pas les Jeux là, je ne suis pas en train de vous décrire ce qui se passe dans les compétitions, on peux-tu donner les résultats? Je pense que oui» a dit Arcand, un peu confus de la situation. «Mais tu peux pas parler à sa mère [Kingsbury] quand elle est sur les sites de compétitions, au village Olympique, grosso modo on peut lui parler quand elle est à l'aéroport...Mais là tu dis c'est quoi leur problème? On a les droits du Canadien, ça empêches-tu Radio-Canada de parler à un joueur du Canadien?» a imagé Arcand.

Puis l'animateur a reproché a Radio-Canada un manque d'efficacité: «Ils sont des millions à couvrir ça, si ils sont pas assez vite pour faire les entrevues, c'est toujours bien pas de notre faute...nous autres on a le petit Philippe Bonnevile, vaillant, courageux, il est tout seul...» a-t-il expliqué.

Donc en plus de la compétition à PyeongChang, nous avons maintenant droit à la course à l'entrevue dans les médias. Qui sera le plus rapide? À suivre...

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 13 février 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

02:08

5433

«Espèce de folie, d'hystérie médiatique» dit Rozon. Une journaliste remet les pendules à l'heure!
Published 11 days

27833

Monic Néron du 98,5 FM qui fut l'une des journalistes qui avait diffusé des entrevues avec des présumées victimes de Gilbert Rozon en octobre 2017, a rétabli les faits avec le présumée agresseur ce matin alors qu'hier lors d'un passage en cour, il a utilisé l'expression «d'exécution, d'espèce de folie, d'hystérie médiatique» pour décrire la situation dans laquelle il est plongé depuis l'automne dernier.

«Le soir du 18 octobre, la veille de la diffusion des témoignages, on est ici au 98,5 dans un petit quartier général improvisé dans le bureau de la direction, et on appelle Monsieur Rozon à 5 numéros différents; cellulaire, Québec, France, résidence, Québec, France, parce qu'on savait qu'il était en Europe à ce moment-là et Juste pour rire, le relationniste, nous rappelle peut de temps après, et c'est là ou on a résumé ;es allégations. On a fait un petit ¨wrap-up¨ de ce que nous avions recueilli, et de ce que nous nous apprêtions à dévoiler le lendemain matin. Deux heures plus tard, il décide de démissionner de la chambre de commerce, de Juste pour rire, des fêtes du 375e avant même d'avoir entendu les témoignages, donc la folie médiatique, l'hystérie médiatique dont il parle, elle est venue après, parce que dans les faits, c'est basé sur ce que nous lui avons transmis via son relationniste, il savait que ça s'en venait, que ça allait sortir le lendemain et prend cette décision» a dit Néron qui était très au coeur de l'événement.

«Et il avait le choix de répondre, de répliquer, de donner sa version ce qu'il a refusé de faire» a dit l'animateur. «Ce qui nous permettait d'aller de l'avant de lendemain bien sur, tout ça a été fait dans les règles de l'art, donc je vous rappelle qu'il y a une enquête du SPVM toujours en cours. Il y a deux enquêteurs, une procureur qui sont assignés au dossier, et 23 plaignantes, et on devrait très certainement avoir les résultats de cette enquête-là au cours des prochains mois» a conclut la journaliste.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 19 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

02:12

1896

Lecavalier explique pourquoi il avait choisi les Flyers au lieu du Canadien en 2013
Published 12 days

27827

Le célèbre #4 du Lightning Vincent Lecavalier verra son chandail retiré par l'organisation samedi le 10 février au AMALIE Arena de Tampa. Ce sera le deuxième joueur à voir son chandail retiré par l'équipe de la Floride après Martin St-Louis.

Ce matin, Lecavalier a donné une entrevue à Michel Langevin au 91,9 SPORTS et il a parlé de la fois ou il du prendre la décision d'aller jouer pour une autre équipe que le Lightning alors qu'il avait le choix entre les Flyers, les Stars et le Canadien.

«Mon critère numéro 1 c'était l'entraineur, pas que j'aimais pas Michel Therrien c'est pas ce que je dis, mais j'ai vraiment aimé Peter Laviolette [coach des Flyers] dans mes meetings. Je me suis dit wow, je veux vraiment aller jouer pour lui» a expliqué Lecavalier qui a aussi dit qu'il voulait rester dans l'Est ce qui éliminait automatiquement les Stars de Dalas dans ses choix.

Les médias montréalais avait laisser rouler la rumeur que Lecavalier ne voulait pas à ce moment venir jouer pour le Canadien. «Y'avais plus que juste dire, je veux aller jouer à Montréal, y'avais beaucoup de choses avec ça...Peter Laviolette après trois matchs il était pu là...[rires] bon j'aurais du prendre une autre décision, c'était vraiment mes critères, je suis allé avec ce que je pensais...» a expliqué Lecavalier qui a dit avoir du prendre une décision rapide en 3-4 jours à ce moment.

Vincent Lecavalier fut le tout 1er choix de la LNH en 1998.

421 buts - 949 points

1 Coupe Stanley en 2004

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin le 7 février 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since over 2 years

04:37

614

ANDRÉ ARTHUR «Les meilleurs moments»: Épisode 1: Walter Sieber
Published 15 days

27814

RadioEGO rend hommage à l'homme de radio qu'est André Arthur en cinq segments audio marquants qui auront contribué à lui attribuer le titre de «Roi Arthur» pendant de nombreuses années sur les ondes radiophoniques d'une des villes en Amérique qui a fait de la radio son médium favori et ses animateurs, ses idoles!

Réduire une carrière de plus de 40 ans à la radio par quelques propos controversés comme bien des journalistes ont tenté de le faire depuis l'annonce de la fin du contrat de l'animateur de 74 ans à BLVD.fm récemment, c'est un peu facile et surtout non réaliste.

Chez RadioEGO, nous reconnaissons le grand communicateur qu'il a été, qu'il est encore. Nous soulignons qu'il a été numéro 1 à la radio de Québec sur une période s'étalonnant sur plus de 30 ans, un marché ou ce média est roi et ou la réussite n'est pas donnée, il faut plutôt aller la chercher en séduisant des auditeurs qui ont toujours eu beaucoup de choix dans la capital.

«Y'a-t-il quelqu'un qui connaît l'avenir dans tous ceux qui nous écoutent présentement? Personne» a résumé André Arthur en entrevue à Radio-Canada après qu'on lui ait demandé si il pensait faire un [autre] retour. Arthur a toujours prétendu, avec raison, être un polémiste: «Un polémiste est un écrivain ou un journaliste ridiculisant en principe avec panache et esprit.». Tu ne fais pas ce genre de radio sans nager si ce n'est qu'un peu dans la controverse. Comme tu ne fais pas d'omelettes sans... Vous connaissez la suite?

Épisode 1 : Walter Sieber

Cet extrait se situe en 1995. La ville de Québec, dirigée par le maire Jean-Paul Lallier, essaie très fort de faire rêver ses citoyens en posant sa candidature pour l'obtention des Jeux Olympiques de 2002. Les «influenceurs» se font aller dans les médias. Personne ne peut chiffrer les véritables coûts de l'opération, on mise plutôt sur le rêve de voir Québec rayonner. La radio est au centre du débat, mais une voix s'élève contre, celle d'André Arthur qui jour après jour essaiera d'avoir des réponses des autorités et remets en doute par le fait même les propos de plusieurs rêveurs. Arthur est au sommet de sont art et des cotes d'écoutes. La ville rêve mais si Arthur avait raison de s'opposer si fort au projet? Se demandent plusieurs citoyens à l'écoute, coincés entre le rêve confortable et la dure réalité.

Walter Sieber, avec son accent exotique, était le vice-président des sports pour la candidature olympique de Québec 2002. Ce matin frisquet de février en 1995, il tentera d'expliquer à l'animateur en ondes à CHRC 80, la descente en ski, la discipline reine des Olympique d'Hiver, qui aurait lieu à la Petite-Rivière-St-François, dans Charlevoix. Cette entrevue sera par la suite reconnue comme celle qui aura possiblement mis fin au rêve Olympique québécois. Les citoyens se sont alors rendu compte du non sérieux de toute l'aventure. Quelques mois plus tard, la population, rassemblée en grand nombre à place d'Youville, attendra avec impatience le dévoilement des votes du CIO. Québec terminera 4ème avec 7 votes, 54 votes seront attribués à Salt Lake City, en pleine controverse de financements douteux (pots-de-vins) dévoilés au monde entier par la suite et remettant même en doute tous ceux qui gravitent mondialement autour du mirage Olympique.

(Ce segment est un montage, l'entrevue originale a possiblement duré près de 30 minutes. Si jamais vous l'avez en votre possession info@radioego.com)


Radio EGO Radio EGO
Member since over 9 years

04:27

594

Le joueur sera immortalisé au Centre Vidéotron: «C'est quelque chose de vraiment émouvant» —Peter Stastny
Published 17 days

27804

Ce midi, Peter Stastny était en ondes pour parler du premier rang qu'il avait obtenu lors d'un sondage en ligne visant à déterminer le joueurs des Nordiques préféré des Québécois. Sur plus de 19 000 répondants, Peter a obtenu une récolte de 45 % des voix. Il a devancé dans l’ordre Michel Goulet (22 %), Alain Côté (19 %), Joe Sakic (8 %) et Dale Hunter (2 %).

«Je vais vous dire de quoi» a dit Éric Duhaime: «J'interview des premiers ministres, des ministres, des artistes de toutes sortes, mais pour moi, interviewer Peter Stastny, il y a eu quelque choses de différent aujourd'hui, parce que pour moi Peter Stastny, j'étais ti-cul pis je l'avais le maudit 26 sur le dos, et de pouvoir lui parler aujourd'hui... et c'était pas juste un joueur de hockey, c'est aussi tout le symbole anti-communiste, toute la symbolique de la liberté et le gentleman, le gars qui était impeccable, autant sur la glace que'à l'extérieur de la glace» a dit Duhaime avant d'ajouter: «Un joueur de hockey qui est venu chez-nous aussi, qui est partit de l'autre bout du monde, puis qui a appris notre langue. Y'en a combien aujourd'hui des joueurs de la Ligue Nationale qui joue à Montréal puis que c'est pas leur langue maternelle le français puis qui se forcent les fesses puis qu'après une couple d'années, il parle français...en connaissez-vous d'autres?» A demandé Duhaime après la fin de son entrevue avec le meilleur joueur de l'histoire des Nordiques dans la LNH avec 450 buts 789 passes et 1,239 points en 977 matchs dans la LNH dont 737 avec les Nordiques,

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Duhaime-Ségal le Midi le 2 février 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since almost 3 years

13:44

145

Potins: Mais de qui parle donc Patrick Marsolais?
Published 18 days

27800

Ben oui, tout le monde aime bien les potins, et cette semaine dans le Clan McLeod présenté sur l'heure du retour à la maison à CKOI à Montréal, Patrick Marsolais a raconté une succulente anecdote sur une personnalité montréalaise sans bien sur la nommer. C'est une animatrice, qu'il connait depuis une vingtaine d'années, qui l'a totalement ignoré alors qu'elle était assise tout près de lui et de son amie Valérie Roberts qui l'accompagnait.

«Cette personne là était avec son nouveau copain. Un copain qui est associé à l'Intelligentsia un peu plus, un petit peu plus à gauche, et elle est la rangée devant nous, le banc devant moi, donc elle est à un pied de moi, elle lui parle sur sa gauche, ce qui veut dire que, elle regarde de côté, je suis dans son angle, il y a du monde qui arrive et qui nous salue à voix haute, c'est sur qu'elle sait pertinemment qu'on est là, on est arrivé une dizaine de minutes avant que le spectacle commence, les lumières sont allumées, mais jamais, jamais parce qu'elle était avec son chum, fort probablement parce qu'il est dans I'lntelligentsia, qu'hier, on était pas digne de lui dire bonjour...» a dit Marsolais appuyé par sa conjointe qui semblait telle aussi ne pas en revenir de ce comportement.

Mais de qui s'agit-il?

Entendu sur les ondes de CKOI 96,9 à Montréal dans l'émission «Le Clan McLeod» avec Peter Macleod, Patrick Marsolais et Valérie Roberts le 31 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKOI969RE CKOI969RE
Member since almost 3 years

04:37

469

Therrien et Subban au même micro: «Le festival de l'hypocrisie» dit Michel Villeneuve
Published 18 days

27798

Septembre 2016: Michel Villeneuve a dévoilé en ondes au 91,9 SPORTS, ou il est chroniqueur, que Michel Therrien aurait parlé de Max Pacioretty comme du «pire capitaine de l'histoire du Canadien» lors du tournoi de golf annuel de l'équipe. Ces propos créés une véritable bombe dans l'entourage de l'équipe, Therrien est obligé de niez publiquement des propos évidemment pas enregistrés. Villeneuve ne recule pas, et menace de faire d'autres révélations en ondes lors de son retour de vacances quelques jours plus tard. Refusant de dévoiler ses intentions et ses sources, Le 91.9 SPORTS décide alors de congédier le chroniqueur. (Article de La Presse ici.)

Villeneuve fait maintenant des chroniques quotidiennes au 106,9 FM en Mauricie et ce matin, il est revenu sur les événements suite au visionnement d'une entrevue amicale effectué par TVA Sports en marge du match des étoiles en fin-de-semaine à Tampa entre l'ex-coach du CH Michel Therrien et P.K. Subban, maintenant avec les Prédateurs de Nashville échangé alors que Therrien était coach du Tricolore.

«Lorsque j'ai vu Michel Therrien, quasiment se donner des petits becs dans le cou avec P.K. Subban, je me suis dit: ¨c'est tu le festival de l'hypocrisie?¨ parce que...c'est de notoriété publique que ça n'allait pas entre Michel Therrien et P.K. Subban, que lorsqu'est venu la décision d'échanger Subban c'est parce que, semble-t-il, il dérangeait dans l'entourage de l'équipe, et le premier à rendre des comptes c'est le coach avec le directeur général» a dit Villeneuve. «Et, lors de la fameuse journée de golf, que j'ai relaté sur les propos sur Max Pacioretty, Michel Therrien avait émis des propos également sur P.K. Subban, [rire), que je ne peux répéter au micro, et lorsque j'ai vu cette scène-là, je me suis dit ou bedon le temps efface bien des conflits, ou bedon c'était le festival de l'hypocrisie...» a dit le chroniqueur en pesant bien ses mots.

«Y'en a qui ont pas les couilles à la hauteur de leur égo» a conclut Villeneuve, visant sans doute l'immense omerta régnant dans l'environnement de l'organisation du Canadien et des médias partenaires qui couvent l'équipe.

Regardez le vidéo Therrien/Subban via TVASports.ca

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie le1 février 2018. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Member since almost 3 years

03:56

443

«Cette femme-là me fait peur, je ne voudrais pas qu'elle prenne soin de moi»  —Doc Mailloux
Published 19 days

27794

Peut-être avez vous suivit l'histoire d'Émilie Ricard qui, sur sa page Facebook, s'en ai pris via un long texte accompagné d'une photo d'elle-même en pleure, au Ministre de la santé Gaétan Barrette en décrivant des conditions de travail peu enviables en tant qu'infirmière à la suite de la déclaration suivante du Ministre: «La réforme du système de la santé est un succès».

La jeune femme, inconnue alors, a vu sa publication partagée à près de 50 000 reprises en moins de 3 jours et toute la population semblait sympathiser avec elle. Tous? Non, une voix fait office d'exception, celle du Doc Mailloux qui, dans sa chronique de ce matin au 106,9 FM en Mauricie, s'en ai pris à l'apparence de l'infirmière la traitant entre autre d'«arbre de Noël».

Voici 12 citations du Doc entendu ce matin sur Émilie Ricard:

- Cette femme-là me fait peur, et je ne voudrais pas qu'elle prenne soin de moi

- Heille, elle se permet de critiquer le Ministre Barrette, est-ce qu'on peut la critiquer un peu?

- Les cheveux roses, un anneau dans l'nez pis les deux babines percées, ayoye, tu sors d'ou toé?

- Les squeegees qui deviennent infirmières moi ça m'inquiète.

- Est-ce qu'il y a quelqu'un qui peut lui dire «tu fais peur au monde»?

- Moi j'ai déjà été dans le coma, et avoir vu un arbre de Noël comme ça en me réveillant, j'aurais eu peur.

- Ayez l'air d'un être humain SVP.

- Est-ce que j'aurais le droit de dire non, toi tu me touches pas?

- Comment avec un anneau dans le nez et les babines percées, tu peux donner confiance au niveau de ton hygiène aux patients?

- On mettait un anneau dans le nez des boeufs pour pouvoir les trimbaler sécuritairement, là on est rendu qu'il y a des femmes qui se mettent un anneau dans le nez!

- Est-ce qu'à une délégation étrangère, on la présenterait tel qu'elle apparait sur la photo?

- Qu'elle aille les mamelons percés je m'en fou, pis son clitoris là percé, puis les petites lèvres les grandes lèvres, mais une infirmière qui se promène avec un anneau dans le nez...A-YOYE!

L'animatrice a ouvert les lignes pour demander l'opinion des auditeurs, et les avis étaient partagés.

Le Doc Mailloux effectue une chronique à chaque matin en semaine sur les différentes station du réseau des radios parlées de Cogeco partout au Québec.

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 31 janvier 2018. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Member since almost 3 years

17:49

3644

Pacioretty et Plekanec ne finiront pas l'année à Montréal selon Pierre Houde
Published 20 days

27788

En pleine discussion sur l'avenir immédiat du Canadien de Montréal tout en mesurant la saison désastreuse qu'ils connaissent, Michel Langevin, Enrico Ciccone et leur invité Pierre Houde au 91,9 SPORTS sont arrivés à un consensus: «Marc Bergevin ne peut pas se faire congédier l'automne prochain parce qu'il n'aura rien fait». Sur ses paroles sages, le descripteur des matchs du Tricolore à RDS avait sa théorie, et celle-ci implique deux vétérans de l'équipe qui selon lui ne seront plus dans l'équipe avant la fin de l'année.

«Tomas Plakanec dans ma tête c'est fait, c'est réglé, il l'a dit, il s'en va jouer ailleurs d'ici la fin de la saison et je pense que petit à petit, le capitaine commence à réaliser aussi que ça ressemble à ça et je ne dit pas que c'est sa volonté. Moi on me raconte que son plus vieux parle couramment le français maintenant, ils sont bien intégrés dans la vie à Montréal, je pense qu'il est globalement très heureux à Montréal, mais je pense qu'il est très conscient aussi de la réalité business du hockey et de sa valeur sur le marché» a dit le descripteur des matchs à la télé depuis de nombreuses années qui possède surement d'excellentes source pour avancer des propos qui laissent présager un virage jeunesse d'ici quelques semaine chez le CH.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 30 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since over 2 years

09:22

402

André Arthur remercié de BLVD: Denis Gravel critique la direction.
Published 21 days

27782

«DERNIÈRE HEURE l Leclerc communication annonce qu'elle a mis fin au contrat de l'animateur André Arthur. La décision est effective immédiatement. Aucun commentaire ne sera fait par l'entreprise.» Voilà le communiqué qu'a diffusé BLVD.fm cet après-midi.

Denis Gravel a commenté la décision de l'entreprise à CHOI Radio X: «Dans le cas d'André Arthur, j'ai vraiment de la misère à comprendre comment quelqu'un de son niveau et de son expérience, peine encore à distinguer ce qu'il peut faire de ce qu'il peut pas faire...Mais je peux pas croire que 8 personnes, c'est un chiffre que je lance au hasard...sont-tu 8 sont-tu 2, mais il y a beaucoup de monde qui passait le contenu de cette émission là et ça, ça a passé le filtre (voir sujet Boulevard Sida)» pouquoi?» s'est demandé l'animateur du retour à CHOI Radio X. «On as-tu laisser passer le commentaire parce qu'on ne voulait pas renouveler le contrat?» a dit Gravel, rappelant qu'il avait en lui un petit côté conspirationniste.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec à l’émission «Gravel dans le retour» avec Denis Gravel. Véronique Bergeron, Vince Cauchon et Jean-Francis Blais le 29 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since almost 3 years

15:52

1039

logo radioego

radioego.com