Résultat pour: #Lyme, Simon Martin,Pascal Poudrier,CJMS,CPAM,Maladie,Québec,politique

Partie 1: Maladie de Lyme les grands oubliés
Publié il y a 4 mois

27870

Entrevue partie 1: Billet De Retour sur CJMS RADIO - CPAM RADIO - CPAM TV avec Pascal Poudrier. 14 février 2018

Simon Martin est un père de famille de 40 ans avec 4 enfants. Depuis 13 ans, Simon vit avec la maladie de Lyme. Après une partie de chasse en 2004, Simon a découvert une rougeur au niveau de son genou, sans en faire de cas. La maladie de Lyme n'était pas encore connue à l'époque, encore moins médiatisée. S'en suit des épisodes de fatigue extrême, Simon s'endort partout, lors de conversation et même lors d'un traitement de canal chez le dentiste. Les symptômes s'accumulent, passant des "jambes sans repos", aux jambes lourdes, aux engourdissements, aux douleurs aux articulations et aux pertes de concentration inexpliquées. Nous sommes en 2018, Simon doit encore se battre pour recevoir de l'aide et la reconnaissance de la maladie. Homme de coeur il le fait pour lui mais aussi pour ceux qui comme lui lancent des cris du coeur pour qu'enfin nos décideurs et décideuses politiques et médicaux comprennent leurs cruelles réalités.


Pascal Poudrier Pascal Poudrier
Membre depuis il y a 5 mois

07:13

22

La maladie de Lyme, la maladie des grands oubliés
Publié il y a 4 mois

27868

Entrevue: Billet De Retour sur CJMS RADIO - CPAM RADIO - CPAM TV avec Pascal Poudrier. 14 février 2018

Simon Martin est un père de famille de 40 ans avec 4 enfants. Depuis 13 ans, Simon vit avec la maladie de Lyme. Après une partie de chasse en 2004, Simon a découvert une rougeur au niveau de son genou, sans en faire de cas. La maladie de Lyme n'était pas encore connue à l'époque, encore moins médiatisée. S'en suit des épisodes de fatigue extrême, Simon s'endort partout, lors de conversation et même lors d'un traitement de canal chez le dentiste. Les symptômes s'accumulent, passant des "jambes sans repos", aux jambes lourdes, aux engourdissements, aux douleurs aux articulations et aux pertes de concentration inexpliquées. Nous sommes en 2018, Simon doit encore se battre pour recevoir de l'aide et la reconnaissance de la maladie. Homme de coeur il le fait pour lui mais aussi pour ceux qui comme lui lancent des cris du coeur pour qu'enfin nos décideurs et décideuses politiques et médicaux comprennent leurs cruelles réalités.


Pascal Poudrier Pascal Poudrier
Membre depuis il y a 5 mois

15:20

40

logo radioego

radioego.com