Résultat pour: #La Presse

Vers un UQAM non genré...
Publié il y a 1 jour

28090

Ça discute beaucoup autour d'un guide en circulation qui propose aux professeurs de l'UQAM de «dégenrer» leur discours avec des mots comme «contributeurice», «heureuxe» et «nombreuxes».

Judith Lussier de la Presse a tenté de comprendre la démarche du groupe d'étudiants de l'établissement.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 17 avril 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

03:59

55

Comparée à Bardot: «J'étais su'l'cul» dit Maripier Morin
Publié il y a 3 jours

28081

Maripier Morin, qui sera la vedette du nouveau film de Denys Arcand «La chute de l'empire américain», était l'invitée de Christiane Charette à l'émission Culture Club sur les ondes de la radio de Radio-Canada dimanche. Elle a raconté comment elle a réagi de se faire comparer à Brigitte Bardot alors qu'elle se prépare à faire sa grande rentrée au Cinéma.

Au départ, Maripier Morin croyait qu'Arcand voulait la rencontrer pour faire une entrevue, après qu'il lui ai offert de lire le scénario, et de lui offrir le rôle principale de son nouveau film.

C'est Dominique Besnehard (Dix pour cent), cet influent français qui a décrétée Morin comme la prochaine Brigitte Bardot après avoir vu un premier montage du film et déjeuné avec l'actrice: «Elle crève l’écran, cette fille, c’est une bombe! dit-il. Est-ce vrai qu’elle provient d’une téléréalité? En tout cas, moi, elle m’a soufflé. À mes yeux, c’est une nouvelle Bardot!» avait confié le réalisateur à Marc-André Lussier de La Presse.

«Moi j'étais su'l'cul!» a dit Maripier Morin en prenant connaissance des propos de Besnehard. «Je me suis dis mais mon dieu pourquoi il a dit ça?» a dit l'ex participante d'Occupation Double, mimant la panique, après avoir réalisé toute la portée de ses propos. «Oui ça rajoute une pression qui est gigantesque, parce que si, je ne suis pas à la hauteur des espérance des gens, j'ai l'impression que la chute peut faire mal...» a dit Morin, fort réaliste.

Rappelons que le film de Arcand sort en juin prochain et mettra en vedette en plus de Maripier Morin: Louis Morissette, Rémy Girard, Maxim Roy, Pierre Curzi et Mariana Mazza.

Entendu à «Culture Club» avec Christiane Charette le 15 avril 2018 à Ici Première, la radio de Radio-Canada.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

03:09

12318

Bossy raconte la chicane entre Pacioretty et Bergevin... dans l'avion.
Publié il y a 9 jours

28065

Il est beaucoup question d'attitude cette semaine à l'heure du bilan de la saison du Canadien. Marc Bergevin, le Directeur Général du tricolore, en a beaucoup parlé lors des différents points de presse et entrevues offerts aux médias dans les dernières heures.

Dans son émission d'aujourd'hui, Jean-Charles Lajoie, flanqué de Mike Bossy et de Yvon Pedneault, a tenté d'en savoir plus sur ce problème qui a plané au-dessus de l'équipe tout au long de cette saison misérable.

Mike Bossy est revenu sur une chicane qui serait survenu lors de l'élimination du Canadien par les Rangers au printemps 2017: «Dans l'avion, les deux russes Radulov, Markov, jouaient aux cartes, puis là, Bergevin l'a pas pris, puis c'est là que ça a pris la chicane entre Pacioretty puis Bergevin» a dit Bossy de sources sures.

Rappelons que Markov et Radulov ont quitté l'équipe des les semaines qui ont suivit... C'est peut=être juste du hasard.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal à l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 10 avril 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

08:22

29873

Le candidat le plus logique pour remplacer Marc Bergevin.
Publié il y a 10 jours

28060

Malgré l'une des pires saisons de l'histoire moderne du Canadien, il est peu probable que le Directeur Général Marc Bergevin perde son poste lors de la rencontre de presse prévu aujourd'hui par l'état major de l'équipe pour dresser le lourd bilan de la saison.

Invité de Paul Arcand ce matin, l'animateur de Bonsoir les sportifs au 98,5 FM Ron Fournier, pense que Bergevin aura un sursis qui se prolongera au minimum jusqu'en décembre prochain. «Une dernière chance, une troisième prise, appel ça comme tu voudras» a d'abord lancé Ron à Arcand. «L'important pour moi est que cette équipe là, au début de la saison prochaine soit 1-représentative mais aussi ait d'l'air d'une équipe, ait l'allure d'une équipe, ait l'atmosphère d'une équipe...cette équipe-là n'est pas une équipe et ce depuis longtemps» a dit Fournier qui en a vu d'autres. «Si Marc réussi à former une équipe comme ça et on connait du succès Marc va être encore là. Si c'est pas le cas, en décembre, Marc va être remplacé par Julien Brisebois» a dit Fournier, généralement assez bien informé.

Julien BriseBois, originaire de Greenfield Park dans la région de Montréal, a 41 ans. Gradué de l'Université de Montréal en droit, il a passé 9 saisons avec le Canadien ou il a eu l'occasion de gagner la Coupe Calder avec les Bullgods de Hamilton en 2007 comme DG de cette équipe. Il est maintenant le Directeur Général du club école du Lightning de Tampa Bay, le Crunch de Syracuse.

Parmi les joueurs qui ont passé par le développement de Brisebois avec le Crunch avant de connaitre du succès dans la LNH, notons Tyler Johnson, Ondrej Palat, Nikita Kucherov, Yanni Gourde, Brayden Point, Jake Dotchin, Vlad Namestnikov, Andrei Vasilevskiy et Alex Killorn, ainsi que l'entraineur actuel du Lightning Jon Cooper.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 9 avril 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

01:01

12018

Réjean a des nouvelles sur le retour des Nordiques...
Publié il y a 11 jours

28057

Réjean Tremblay, notre «l'influcenceur» favori de Montréal, qui clame son indépendance profonde envers l'organisation du Canadien, ce qui lui permet de les critiquer presqu'autant que leurs fans, passe du temps à Québec régulièrement. Que ce soit pour assister à un gala de boxe, ou à un match des Remparts, ça lui permet de rester connecter sur la Capitale, et de profiter de sa résidence secondaire du Lac Beauport.

En entrevue avec Dan Pou du FM93 cette semaine, il a encore été très critique envers le tricolore, disant même que l'organisation devra faire très attention à leur prochains «moves» si elle souhaite conserver la banque de partisans qu'ils ont cumulés au long des années.

«Sont chanceux de ne pas avoir un club à Québec»

Ces dernières paroles ont mené vers une rencontre que Réjean a eu avec Martin Tremblay sur la galerie de presse du Centre Vidéotron lors du match des Remparts de mardi dernier. Rappelons que M. Tremblay est Chef de l’exploitation du Groupe Sports et divertissement de Québecor depuis août 2017. «Québecor n'a pas changé sa politique. On a les moyens, puis on a pas changé d'objectif» aurait dit le haut placé de Québecor à Réjean.

Voici ce qui rassurera ceux qui pensent que Québecor semble se détacher du «rêve» que tant de fans de hockey de Québec possèdent encore. Avouons qu'avec la saison désastreuse du Canadien, une deuxième équipe de la LNH au Québec ne serait pas de trop, et sincèrement, qui de mieux pour donner un bon coup de pied au derrière bleu-blanc-rouge qu'un beau gros pied tout bleu?

Entendu au FM93 dans L’avant-match avec Dan Pou le 5 avril 2018. (COGECO MEDIA)


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

03:01

9601

Marissal se fait cuisiner par CBC radio à Montréal!
Publié il y a 13 jours

28051

Vincent Marissal va surement se rappeler longtemps de sa première semaine officiel en politique! Ayant donné une multitude d'entrevues, l'ex-journaliste de La Presse a du se défendre toute la semaine d'avoir flirter avec les fédéralistes libéraux d'Ottawa avant d'opter pour un parti prônant la souveraineté au Québec.

Son entrevue avec l'animateur de l'émission du matin à la version anglophone de la radio de Radio-Canada à Montréal n'a pas fait exception alors que l'animateur Mike Finnerty a tenté avec une série de questions de comprendre le cheminement spécial de qui a poussé Marissal à choisir sa famille politique.

Entendu à l'émission Daybreak Montreal with Mike Finnerty à la CBC, la version anglophone de la radio de Radio-Canada à Montréal le 4 avril 2018.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

11:48

25010

Elle se défend d'avoir comparé Duhaime à Hitler!
Publié il y a 16 jours

28044

Hier, dans La Presse, Léa Stréliski a écrit un texte dont un extrait a été qualifié par Éric Duhaime de «parallèle douteux et de mauvais goût»

«J’ai un ami humoriste qui rit de moi parce qu’il dit que si je rencontrais Hitler en vrai, je lui trouverais des qualités. Je ne suis pas débile non plus, mais je pense que notre désir de mettre les autres en boîte est favorisé par le virtuel. Alors qu’en réalité, quand tu rencontres les gens et que tu les regardes dans les yeux, tu les vois. Eux. Comme petit être humain. En chair et en os.

La preuve, j’ai déjà serré la main d’Éric Duhaime.»

Ce midi, la chroniqueuse s'est présenté au micro de Duhaime et Ségal au FM et a tenté tant bien que mal à se défendre.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Duhaime-Ségal le Midi le 3 avril 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

12:37

408

«Je suis beaucoup plus à gauche que ce que la majorité des gens peuvent penser de moi» —Vincent Marissal
Publié il y a 16 jours

28042

Le nouveau candidat et Québec Solidaire et ex-journaliste de La Presse Vincent Marissal était au micro d'Alain Gravel ce matin à la radio de Radio-Canada et il a répondu «presque» clairement à la question sur ou il se situait sur l'échiquier politique.

Marissal a dit que ça faisait longtemps qu'il savait qu'un jour il ferait de la politique. Il a aussi admis avoir été sollicité par l'équipe de Valérie Plante au niveau municipal. L'ex-journaliste dit avoir été motivé par son envie de contribuer. «J'y crois au service publique, je crois qu'on peut changer des choses, je crois qu'il faut porter un message aussi» a dit Marissal qui a ajouté «en ce moment ça tangue pas mal à droite» en parlant de l'état actuel de la politique.

Le nouveau candidat a aussi avoué que c'était lui avait approché Québec Solidaire, mais le PQ l'avait approché récemment après qu'il ait entendu la rumeur de ses discussions avec Québec Solidaire.

Marissal se dit souverainiste mais s'est dit étonné de la surprise de certaines personnes concernant sa position politique malgré qu'il ait oeuvré à La Presse. »Une salle de rédaction, c'est comme une société, il y a de tout là-dedans» a-t-il dit. Concernant son orientation politique: «Je suis beaucoup plus à gauche que ce que la majorité des gens peuvent penser de moi» a dit Marissal qui a ajouté avoir rejeté le PQ suite à certaines positions et propos exprimés par Jean-François Lisée notamment sur l'immigration.

Puis, celui qui se présentera pour QS a dit que Justin Trudeau lui avait demandé de se présenter pour les Libéraux lorsqu'il avait été élu à la tête du parti Libéral du Canada en 2013, Marissal aurait été tenté «à l'idée de mettre Stephen Harper dehors» mais qu'il n'y était pas allé.

Entendu dans Gravel le matin avec Alain Gravel sur les ondes de Ici Première, la radio parlée de Radio-Canada (Montréal). Le 3 avril 2018.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

13:27

271

«J'aurais aimé parlé plus souvent aux médias quand j'étais à Montréal» —Jacques Martin
Publié il y a 20 jours

28037

L'ex-coach du Canadien Jacques Martin, maintenant assistant entraineur des Penguins, a parlé sur les ondes du 91,9 SPORTS du départ de Donald Beauchamp cette semaine qui occupait le poste de vice-président principal des communications de l'équipe depuis 25 ans.

Questionné sur la latitude qu'il avait en tant que coach du CH pour parler aux médias en dehors des points de presse, Martin a affirmé que l'approche du Canadien était différente de cette des autres équipes auxquelles il a évolué comme les Sénateurs ou c'était l'opposé a-t-il dit en ajoutant «on devait vendre des billets à Ottawa, essayer de remplir le stade» a-t-il dit pour justifier sa présence plus régulière dans les médias à ce moment.

«C'est sur qu'à Montréal, j'aurais aimé personnellement parler plus souvent [dans les médias] ça aide à l'image de l'équipe, ça aide aux gens de pouvoir comprendre les personnes en poste qui ont souvent des décisions difficiles à prendre, de connaitre un autre côté de ton directeur général, de ton entraineur...» a dit Martin qui a expliqué qu'à Pittsburgh, les coachs faisaient régulièrement des interventions dans les médias.

Puis Enrico Ciccone a demandé à Martin de façon ironique si il y avait des gens qui l'avait empêcher de parler dans les médias alors qu'il était avec le Canadien. Martin a répondu avec toute sa sagesse et sa diplomatie en disant que malgré que personne l'empêchait de le faire, que les demandes étaient plutôt dirigées à l'organisation, donc une étage plus haut que lui à l'époque et qu'il respectait ces façons de faire en tant qu'employé du tricolore à ce moment.

En gros, Montréal n'avait pas à remplir l'aréna, et à aller chercher de nouveaux fans via les médias, contrairement à des marchés plus petits pour le hockey comme Ottawa ou Pittsburgh, et disons-le, la plupart des autres marchés de la LNH.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 30 mars 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

06:13

9802

Patrick Lagacé surpris de voir Marissal faire le saut en politique... surtout avec QS
Publié il y a 21 jours

28035

En entrevue avec Paul Arcand ce matin au 98,5 FM à Montréal, Patrick Lagacé, ancien voisin de bureau de Vincent Marissal à La Presse, s'est dit extrêmement surpris de voir son ex-collègue faire le saut en politique, particulièrement avec Québec Solidaire.

«Mon ancien voisin de bureau, Vincent était assis en face de moi à la Presse, et je dois te dire j'ai été extrêmement surpris de le voir faire le saut en politique d'abord, et ensuite, avec Québec Solidaire parce que Québec Solidaire, j'ai peut-être un petit préjugé là, comme dirait Yves Boisvert, c'est les militants de la militance; tu viens des milieux communautaires, tu viens des milieux plus féministes disons, mais, ancien chroniqueur dans un grand journal, généralement, c'est pas le genre de candidat qu'ils sont capables d'attraper» a dit Lagacé.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 29 mars 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

04:41

314

logo radioego

radioego.com