Résultat pour: #Ici Première

SONDAGE PRINTEMPS 2018: «J'ai pris un petit verre...» —Claude Bernatchez
Publié il y a 28 jours

28187

Le grand gagnant des sondages Numéris du printemps 2018 dévoilé hier est sans aucun doute la radio de Radio-Canada. Ici Première 106,3 FM se classe en effet au sommet des stations les plus écoutée à Québec tous âges confondus.

L'émission du matin à Québec «Première Heure» se détache de tous ses concurrents dans le 12 ans et + avec presque 10 000 auditeurs de plus que son plus proche concurrent Bouchard en parle au FM93. Ce matin, Claude Bernatchez, entouré de son équipe, a avoué dans toute la retenue qu'on lui connait, avoir pris un petit verre hier pour fêter ça. Son équipe a bien sur essayé d'en savoir plus, en vain.

Entendu à Première Heure avec Claude Bernatchez à Ici Première (106,3 FM Québec) la radio de Radio-Canada le 25 mai 2018.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

10:50

133

SONDAGE PRINTEMPS 2018: «Les sondages, j'aime de moins en moins ça, c'est une loterie» —Dom Maurais
Publié il y a 28 jours

28186

L'animateur du matin de CHOI Radio X parle des résultats des sondages radio du printemps que Numéris a dévoilé hier alors que beaucoup d'émissions font collusion la matin à Québec dans le 12+. Dans le 25-54 ans, Maurais Live se classe par contre #1.

Émissions du matin les plus populaires (6h-9h) (12 ans +) 

Moyenne d’auditeurs au quart d’heure

1- Première heure – ICI Radio-Canada Première: 31 700

2- Bouchard en parle – FM93: 22 300

3- Dalair le matin - WKND: 20 100

4- Maurais Live – CHOI Radio X: 18 700

5- Dupont le matin – Énergie: 17 300

Entendu sur les ondes de CHOI Radtio X à Québec dans l'émission Maurais Live avec Dominic Maurais, Jean-Christophe «Jean-Clôde» Ouellet, Dan Gravel et Laurent Gaulin le 25 mai 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

21:53

6957

Rififi à Radio-Canada: Franco Nuovo traite Louis Morissette de menteur!
Publié il y a environ un mois

28163

Dans son émission matinale à Radio-Canada dimanche matin, Franco Nuovo a répliqué à Louis Morissette qui l'a traité sans retenu de «mangeux de marde» à l'émission La soirée est (encore) jeune sur la même antenne hier soir.

«Là monsieur Morissette s'est permis hier soir d'abord d'extrapoler complètement, j'irais même jusqu'à dire de mentir... Je veux bien me faire traiter, je veux bien me faire insulter, mais je veux pas me faire insulter en ondes à Radio-Canada devant mes collègues, avec mes collègues qui sont incapables de faire barrière à des insultes d'aussi bas étages...alors ça, je félicite pas Jean-Philippe Wauthier, je félicite pas cette gang-là, je trouve ça en-dessous de tout...quand à Louis Morissette, il devrait revoir l'histoire parce que... c'est pas tout à fait ce qu'il a raconté...» a dit Nuovo visiblement atteint pas la situation.

Cet audio a été entendu à Dessine-moi un dimanche sur les ondes de Ici Première, la radio parlée francophone de Radio-Canada le 12 mai 2018 avec Franco Nuovo.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

01:38

81903

Rififi à Radio-Canada: Louis Morissette détruit Franco Nuovo!
Publié il y a environ un mois

28162

À l'émission La Soirée est (encore) jeune hier, Louis Morissette, invité de l'émission, s'en ai pris violemment à un autre animateur de la radio de Radio-Canada (eh oui!) Franco Nuovo qui anime la matinale de fin-de-semaine à Ici Première.

Après que l'animateur Jean-Philippe Wauthier ait demandé à Louis Morissette si il vivait bien avec ses échecs passés, notamment le désastre d'une émission appelée VIP, qui n'aura été diffusée qu'en un seul épisode en 2004, Morissette s'est rappelé du lendemain de l'échec, et des textes de Nuovo, alors au Journal de Montréal. qui semble-t-il, n'avaient pas été tendre à son endroit.

«Franco Nuovo avait écrit trois chroniques sur mon cas le mangeux de marde, lui c'est un plein de marde... lui il savait toute l'histoire, parce qu'a l'époque, je lui parlais, c'est la dernière fois que je lui ai parlé de ma vie... Il avait eu une page pleine cette journée-là comme par accident le plein de marde...j'ai vraiment fait comme: ok je ne m'en sortirai pas...» a dit Morissette dont les propos n'ont pas été amenuisés par les quatre animateurs qui l'entourait, trop occupés à rire avec la foule réunis pour écouter l'émission en direct dans un bar.

Entendu à «La soirée est (encore) jeune» avec Jean-Phillipe Wauthier, Fred Savard, Jean-Sébastien Girard et Olivier Niquet le 12 mai 2017 à Ici Première, la radio de Radio-Canada.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

05:28

85727

La FTQ a rencontré Couillard et...Legault.
Publié il y a environ 2 mois

28134

En entrevue avec Michel C. Auger sur l'heure du midi à la radio de Radio-Canada le 27 avril dernier, le président et chef de la direction de la FTQ; Daniel Boyer, a fait des révélations intéressantes sur la vision de son organisation face au prochaines élections provinciales à venir à l'automne prochain.

Malgré qu'il ne dira pas à ses membres pour qui voter, il va toutefois les inciter à aller exercer leur droit de vote. «Je vous dis ça puis en même temps si il y a un parti qui vient nous dire qu'on va ratatiner la taille de l'état à l'extrême puis qu'on va être dans des mesures d'austérité, qu'on va couper à gauche puis à droite, puis on va bafouer les droits des travailleurs et des travailleuses, vous allez peut-être nous voir arriver là...» a dit Boyer.

«La FTQ est jamais muette en période électorale» a assuré le président tout en avouant que le Chef de la CAQ François Legault était passé voir son organisation en fin-de-semaine: «Il nous a dit que ce qu'il y avait sur sa plateforme électorale de la dernière élection en 2014 c'est-à-dire la renonciation...le fait de... le vote obligatoire, et les états financiers publiés des syndicats, ce sera pas là, les grands amendements au code du travail, semble-t-il que la CAQ en parlera pas en période électorale, on a hâte de voir là... mais c'est sur que si on nous reparle de ça, on sera pas content...» a dit le président de l'organisation syndicale.

Entendu à Midi info le 27 avril 2018 (Émission présentée en semaine de 11h30 à 13h avec Michel C. Auger sur les ondes de Ici Première la radio parlée de Radio-Canada).


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

07:17

57

«Il a un peu massacré la défensive...tout part de la»  —Chantal Machabée
Publié il y a 2 mois

28104

En entrevue à La Soirée est (encore) jeune pour le lancement de son livre soulignant sa carrière comme journaliste sportif à RDS depuis une trentaine d'année, Chantal Machabée a bien voulu réagir aux propos des dirigeants du Canadien qui ont dénoté un problème d'attitude pour expliquer la saison désastreuse de leur équipe cette année.

«Moi je pense qu'il était trop gêné de dire qu'il y avait un manque de talent» dira Machabée lorsqu'on lui a demandé si elle croyait Marc Bergevin qui avait souligné le problème d'attitude lors du bilan de fin-de-saison. «C'était pas son intention mais il a un peu massacré la défensive, et tout part de là. On dit toujours qu'on construit une équipe de hockey par en arrière, gardien et défenseurs, et une des raisons pour laquelle les attaquants du canadien n'ont pas produit cette saison, c'est que, tout simplement, la rondelle ne sortait pas de la zone» a ajouté celle qui a vu de très près les 30 dernières saisons du CH.

Machabée a aussi souligné au passage que Markov était le meilleur défenseur du Canadien dans les jeux de transition l'an passée, mais qu'il n'avait pas été remplacé. Elle a ajouté que Shea Weber, malgré qu'il est un bon défenseur, n'était pas le plus habile pour sortir la rondelle de sa zone.

Entendu à «La soirée est (encore) jeune» avec Jean-Phillipe Wauthier, Fred Savard, Jean-Sébastien Girard et Olivier Niquet le 21 avril 2017 à Ici Première, la radio de Radio-Canada.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

02:03

12614

Comparée à Bardot: «J'étais su'l'cul» dit Maripier Morin
Publié il y a 2 mois

28081

Maripier Morin, qui sera la vedette du nouveau film de Denys Arcand «La chute de l'empire américain», était l'invitée de Christiane Charette à l'émission Culture Club sur les ondes de la radio de Radio-Canada dimanche. Elle a raconté comment elle a réagi de se faire comparer à Brigitte Bardot alors qu'elle se prépare à faire sa grande rentrée au Cinéma.

Au départ, Maripier Morin croyait qu'Arcand voulait la rencontrer pour faire une entrevue, après qu'il lui ai offert de lire le scénario, et de lui offrir le rôle principale de son nouveau film.

C'est Dominique Besnehard (Dix pour cent), cet influent français qui a décrétée Morin comme la prochaine Brigitte Bardot après avoir vu un premier montage du film et déjeuné avec l'actrice: «Elle crève l’écran, cette fille, c’est une bombe! dit-il. Est-ce vrai qu’elle provient d’une téléréalité? En tout cas, moi, elle m’a soufflé. À mes yeux, c’est une nouvelle Bardot!» avait confié le réalisateur à Marc-André Lussier de La Presse.

«Moi j'étais su'l'cul!» a dit Maripier Morin en prenant connaissance des propos de Besnehard. «Je me suis dis mais mon dieu pourquoi il a dit ça?» a dit l'ex participante d'Occupation Double, mimant la panique, après avoir réalisé toute la portée de ses propos. «Oui ça rajoute une pression qui est gigantesque, parce que si, je ne suis pas à la hauteur des espérance des gens, j'ai l'impression que la chute peut faire mal...» a dit Morin, fort réaliste.

Rappelons que le film de Arcand sort en juin prochain et mettra en vedette en plus de Maripier Morin: Louis Morissette, Rémy Girard, Maxim Roy, Pierre Curzi et Mariana Mazza.

Entendu à «Culture Club» avec Christiane Charette le 15 avril 2018 à Ici Première, la radio de Radio-Canada.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

03:09

13734

Brathwaite dévoile la personne qui «a fait le plus chier» l'équipe de Belle & Bum
Publié il y a 2 mois

28058

Invité à «La Soirée est (encore) jeune» samedi, Normand Brathwaite a été invité à dévoiler les pires invités qui sont venus à son émission Belle & Bum dans les 15 années en continue à l'antenne de Télé-Québec. Brathwaite a d'abord dit que c'est arrivé très rarement, mais qu'il se rappelait d'une fois ou l'invité avait été particulièrement désagréable.

«Il est venu nous voir à la fin du show et il a dit, la répétition c'était d'la marde, puis le show c'était encore plus d'la marde!» a dit celui qui tient la barre de Belle & Bum depuis 2003. «Quel merveilleux trou de cul» a dit l'animateur qui semblait se rappeler de bien mauvais souvenirs en parlant de l'ex-chanteur du groupe Styx, Dennis DeYoung.

Entendu à «La soirée est (encore) jeune» avec Jean-Phillipe Wauthier, Fred Savard, Jean-Sébastien Girard et Olivier Niquet le 9 avril 2017 à Ici Première, la radio de Radio-Canada.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

02:33

121031

«Je suis beaucoup plus à gauche que ce que la majorité des gens peuvent penser de moi» —Vincent Marissal
Publié il y a 3 mois

28042

Le nouveau candidat et Québec Solidaire et ex-journaliste de La Presse Vincent Marissal était au micro d'Alain Gravel ce matin à la radio de Radio-Canada et il a répondu «presque» clairement à la question sur ou il se situait sur l'échiquier politique.

Marissal a dit que ça faisait longtemps qu'il savait qu'un jour il ferait de la politique. Il a aussi admis avoir été sollicité par l'équipe de Valérie Plante au niveau municipal. L'ex-journaliste dit avoir été motivé par son envie de contribuer. «J'y crois au service publique, je crois qu'on peut changer des choses, je crois qu'il faut porter un message aussi» a dit Marissal qui a ajouté «en ce moment ça tangue pas mal à droite» en parlant de l'état actuel de la politique.

Le nouveau candidat a aussi avoué que c'était lui avait approché Québec Solidaire, mais le PQ l'avait approché récemment après qu'il ait entendu la rumeur de ses discussions avec Québec Solidaire.

Marissal se dit souverainiste mais s'est dit étonné de la surprise de certaines personnes concernant sa position politique malgré qu'il ait oeuvré à La Presse. »Une salle de rédaction, c'est comme une société, il y a de tout là-dedans» a-t-il dit. Concernant son orientation politique: «Je suis beaucoup plus à gauche que ce que la majorité des gens peuvent penser de moi» a dit Marissal qui a ajouté avoir rejeté le PQ suite à certaines positions et propos exprimés par Jean-François Lisée notamment sur l'immigration.

Puis, celui qui se présentera pour QS a dit que Justin Trudeau lui avait demandé de se présenter pour les Libéraux lorsqu'il avait été élu à la tête du parti Libéral du Canada en 2013, Marissal aurait été tenté «à l'idée de mettre Stephen Harper dehors» mais qu'il n'y était pas allé.

Entendu dans Gravel le matin avec Alain Gravel sur les ondes de Ici Première, la radio parlée de Radio-Canada (Montréal). Le 3 avril 2018.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

13:27

276

Bissonnette plaide coupable: «Inattendu mais extrêmement espéré» —Imam Hassan Guillet
Publié il y a 3 mois

28029

Suite au fait qu'Alexandre Bissonnette ait plaidé coupable aux six chefs d’accusation de meurtre prémédité et aux six chefs de tentative de meurtre qui pesaient contre lui en lien avec la tuerie survenue à la mosquée de Québec en janvier 2017, l'imam québécois Hassan Guillet, qui avait fait le tour du monde suite aux attentats de par son discours rassembleur, s'est entretenu avec Catherine Perrin ce matin sur les ondes de la radio de Radio-Canada et il s'est dit soulagé que Bissonnette ait plaidé coupable.

«Il faut qu'on s'entende, le sors d'Alexandre Bissonnette ne va pas retourner un orphelin à son père ou une veuve à son mari, par contre, ça va aider à commencer à panser les blessures, à vivre son deuil en sérénité» a dit l'imam qui a dévoilé avoir été un peu découragé en début de semaine lorsque Bissonnette avait plaidé non coupable.

Voici la lettre qu'Alexandre Bissonnette a lue aux familles des victimes, mercredi matin après avoir plaidé coupable:

Monsieur le juge, en cet instant que je suis libre de vider mon cœur et mon esprit, j’aimerais vous dire à vous et à tous qu’à chaque minute de mon existence, je regrette amèrement ce que j’ai fait.. les vies que j’ai détruites.

«J’ai honte de ce que j’ai fait. Je ne sais pas pourquoi j’ai posé un geste insensé comme ça et encore aujourd’hui, j’ai de la misère à y croire.

Sachez toutefois que contrairement à ce qui a été dit, je ne suis ni un terroriste ni un islamophobe.

J’avais depuis longtemps des pensées et des idées suicidaires et une obsession avec la mort. C’est comme si je me battais avec un démon qui a fini par m’avoir et gagner contre moi.

J’aimerais tant pouvoir revenir dans le temps et changer les choses.

Parfois j’ai l’impression que tout ça n’est qu’un affreux rêve... un long cauchemar.

J’aimerais pouvoir vous demander pardon, mais je sais que mon geste est impardonnable.

Si en plaidant coupable, je peux faire un peu de bien, alors, ce sera déjà ça de fait.»

Entendu à l'émission Médium large avec Catherine Perrin sur Ici que Première la radio de Radio-Canada le 28 mars 2018.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

05:21

35

logo radioego

radioego.com