Résultat pour: #Caisse

Retour des Nordiques: «Vient à point qui sait attendre» dit PKP
Publié il y a 2 mois

28154

Quand Québecor se retrouve dans les médias, Pierre-Karl Péladeau est toujours très sollicité par ceux-ci, et ce matin, il était au FM93 pour parler du rachat de l'ensemble du capital-actions de Québecor Média détenu par la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Évidemment, à chaque fois que PKP se retrouve en entrevue dans la région de Québec, la question du retour des Nordiques refait surface, et ce matin, l'homme d'affaire a répondu à la question de Syllain Bouchard du FM93 à savoir si il était déçu de Gary Bettman.

«Écoutez, moi je vous dirais la même chose que je vous ai déjà dite puis peut-être dans une formule différente. Vient à point qui sait attendre dans la mesure ou, on voit le succès des Jets à l'heure actuelle, ils ont attendu quand même de nombreuses années, ils avaient leur amphithéâtre, alors moi je pense qu'on doit rester patient, et faire en sorte justement de continuer à jouer les règles. On aimerait bien ça avoir des règles différentes, puis éventuellement refaire les règles, mais c'est pas nous qui les faisons les règles. Les règles, elles sont telles qu'elles sont, et il faut les respecter, et on a bien l'intention de le faire, et on considère encore une fois que c'est la meilleur façon de faire pour rencontrer l'objectif qui a toujours été le notre c'est-à-dire, de ramener une équipe de hockey professionnelle à Québec» a dit Pierre-Karl.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard le 9 mai 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

01:36

200

Téo Taxi: «Le mirage vert ne peut pas mourir»  —Jeff Fillion
Publié il y a 6 mois

27772

Un article du Prince Arthur Herald publié mercredi laissait sous-entendre qu'il y aurait des problèmes majeurs de financement chez Téo Taxi, une entreprise qui souhaitait pourtant atteindre la rentabilité en 2017. Téo Taxi a tenté sans succès d'attirer de nouveaux investisseurs européens et nord-américains pour l'aider à soutenir son modèle de transport urbain électrique a-t-on pu lire dans un autre article cette fois de La Presse.

Le fond de capital de risque d'Alexandre Taillefer, qui est derrière Taxelco, la société exploitante de Téo, a reçu une seule offre formelle de financement : celle d'un groupe formé de ses partenaires actuels, soit la Caisse de dépôt et placement du Québec, le Fonds de solidarité FTQ et Fondaction de la CSN. La clôture de cette opération de 17 millions est prévue la semaine prochaine, a-t-on pu apprendre dans ce même article de La Presse publié le 26 janvier.

Jeff Fillion a fait le tour de la question dans son émission ce midi à CHOI Radio X et a encensé l'article du Prince Arthur Herald: «Ça a pris ça pour réveiller les autres grands médias» a dit Fillion. «On ne vous en parlerait pas si c'était une compagnie privée, on aurait même de la peine...mais on a mis 25 millions de l'argent du monde là-dedans, dans une business qui a aucun sens... Le ¨mirage green¨ ne veut pas dire agir en imbécile avec l'argent du monde...on peut essayer le plus possible d'être green...Au lieu de donner notre argent à des gens dans le besoin, on la donne à des gens ben plein» a dit l'animateur qui a tenté tant bien que mal de comprendre la logique derrière le financement de l'entreprise montréalaise.

«C'est un modèle qui ne peut pas marcher, mais là on ne pouvait plus dire un mot...on était pris en otage, il y avait comme une nouvelle coqueluche, qu'on ne connaissait pas, et la nouvelle coqueluche était à fleur de peau. Si tu disais une affaire sur la nouvelle coqueluche, elle te menaçait de poursuite...je trouvais ça plate qu'on se soit retenu alors qu'on a 25 millions de notre argent au ¨bat¨. Il fallait faire attention parce que la coqueluche est fragile. Le mirage vert ne peux pas mourir.» a dit Fillion qui a ajouté que le gouvernement ne veut pas que ça meurt, soulignant l'échec d'une tentative de financement de la part de Téo Taxi lancée à 130 parties au Canada, aux États-Unis et en Europe dont 50 ont reçu la documentation.

«Ça va arrêter quand?» a dit l'animateur de l'émission du midi à Radio X en parlant des 17 millions supplémentaires d'argent publique encore promis à l'entreprise de Taxis électriques. «Pour moi c'est pas légal de prendre notre argent puis de dire qu'il faut aider une entreprise d'un gars qui est supposément millionnaire...qu'il prenne son cash...ses propres millions» a suggéré Jeff Fillion.

Entendu à CHOI Radio X dans FILLION avec Jeff Fillion, Doom Dumas, Laurence, Nick et Gerry le 26 janvier 2018. (COGECO)


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

11:08

505

Yves Landry est revenu sur ce qui l'a poussé en dehors de la radio...
Publié il y a 8 mois

27619

Longtemps le personnage atypique d’une radio qui roulait déjà pas mal hors sentier, Yves Landry a fait des séjours assez fructueux sur des antennes très importantes dans la région de Québec ayant fait parti de l’équipe du matin de CHOI et du FM93, en plus de participer à l’évolution de la radio web de Jeff Fillion: radiopirate.com. Alors, que s’est-il passé pour qu’il ne soit plus du tout en ondes alors qu’il n’y a jamais eu autant de radio qui «parlent» à Québec? Écoutez-le donner ses explications.

C’est à une radio communautaire de Lévis, CJMD 96,9 FM, avec l’animateur Max Doré que Landry a bien voulu donner les raisons de son absence des ondes. Il a aussi expliqué comment il percevait ce média aujourd'hui.

Voici 10 réflexions de Yves Landry sur son absence et sur la radio en général:

1- «Je redonne beaucoup à Jeff…même si on est des individus qui ne se ressemblent pas…»

2- «Denis y’avait un front de boeuf, il arrivait d’un petit coin, il aurait pu vendre des caisses de confiance…il ne doutait pas de lui, il était drôle...»

3- «Il est arrivé le phénomène Chiasson qui était une méga joke, duquel je n’ai rien appris…tout ça a provoqué la séparation du groupe qui s’était bâti mais qui était en train de pourrir tranquillement pas vite…»

4- «Jeff a pris une direction différente, il s’est mis à faire ses affaires et à devenir très politique...»

5- «Denis Gravel et Dominic Maurais avaient une autre vision. Ils ont voulu travailler de façon carriériste dans patente pis ¨faire de la radio¨…pis pour eux autres, ce qu’on faisait avant, c’était plus vraiment de la radio...»

6- «J’étais convaincu qu’à la dissolution quand Jeff est partit pour radiopirate que mon avenir était avec Jeff puis je suis allé le rejoindre et il m’a accueilli les bras ouverts…»

7- «Je ne changerais jamais de ce que j’ai fais hier et de ce que je suis aujourd’hui, je vais le demeurer, même si tout ça me met ¨get out the radio¨ »

8- «Tu parlais des derniers balbutiements qui sont arrivés accidentels ou j’étais arrivé à CHOI puis on s’est vu, on devait se reparler (Jeff et lui), se laisser avec une rancune, se laisser avec un goût aigre, après avoir partager tant de temps…on devait se jaser»

9- «Moi par contre je peux te dire personnellement que, je suis encore capable d’en donner, je pourrais encore en donner, à faire ce que je faisais il y a 20 ans, je suis convaincu que j’aurais autant de plaisir à le faire… je le ferais de la même façon… et j’ai autant d’énergie que j’en avais…»

10- «Là présentement c’est la talk radio…ça parle, ça parle, ça parle, ça parle, ça parle, ça parle…scuse je suis en train de m’endormir, ça parle, ça parle, ça parle, ça parle…alors ça me dit rien»

Entendu à l’émission «Tailgate en attendant Ti-Guy» avec Max Doré sur les ondes de CJMD 96,9 FM à Lévis le 28 novembre 2017.


cjmd969 cjmd969
Membre depuis il y a presque 9 ans

15:58

1127

EDDNP.NET - Bombardier a du plomb dans l'aile selon Michel Morin
Publié il y a environ un an

26355

Sur En Direct De Nulle Part Michel Morin parles des déboires de Bombardier. Après l’allemand Siemens qui pourrait acquérir la division ferroviaire de Bombardier ce sont maintenant les Chinois qui selon l’édition du Financial Times de Londres d’hier, pourrait acquérir, investir, dans la division aéronautique de Bombardier. Dans le transport ferroviaire Bombardier ne fait plus le poids. Chicago, Boston et Philadelphie et maintenant Montréal, Bombardier a été battu a plate couture par des marges de 30 à 40%. Imaginez : même avec l’AMT qui y trouve son compte malgré un contenu canadien de plus de 60% en faveur de Bombardier. Déclassé Bombardier perdra sans doute le contrôle de sa division ferroviaire aux mains de Siemens qui tentera de concurrence les Chinois sur le marché américain…..avec des usines qui risquent d’être américaines. Qu’arrivera-t-il de l’usine de La Pocatière qui pourrait être sacrifiée pour une usine de New-York. Du côté aéronautique, les Chinois ont déjà leur avion avec plus 400 commandes en carnet. Leur technologie n’est peut être pas au point mais ils disposent de moyens financiers considérables pour s’attaquer au marché mondial. Tout est sur la table semble-t-il, toutes les options sont ouvertes si l’on s’en tient à l’article du Financial Times d’hier. Une des options de Bombardier qui a tenté d’approcher Airbus mais sans succès, serait peut-être de fusionner ses activités avec celles du brésilien Ambraer pour faire face à la concurrence des Chinois. Mais on peut déjà voir que pour l’ensemble du volume tout risque d’être manufacturé en Chine plutôt qu’à Montréal. Donc un autre fleuron, après Maax, l’Alcan, Rona, Canam-Manac qui quitte le Québec. Que nous restera-t-il? Des PME et des grandes entreprises dans l’exploitation des ressources naturelles.


eddnp radio eddnp radio
Membre depuis il y a presque 2 ans

16:09

137

«Pour qui voter ? Sûrement pas pour la trahison de François Legault. Pensez-y avant de diviser le vote.» JC Pomerleau #partielles #QC2018 #SIQ #CDPQ
Publié il y a plus d'un an

24979

Extrait du journal du Soir du 29-11-2016, avec François St-Louis et Céline Lebel sur radioinfocite.com


Celine Lebel Celine Lebel
Membre depuis il y a presque 2 ans

33:16

57

Pour un flirt avec toi, Monique Jérôme Forget, en 2011, on ne croit plus en François Legault pour défendre nos intérêts au QC #siq #CDPQ #partiellles
Publié il y a plus d'un an

24963

Extrait du Journal du Soir du 28 novembre 2016, avec François St-Louis et Céline Lebel, sur radioinfocite.com


Celine Lebel Celine Lebel
Membre depuis il y a presque 2 ans

33:59

58

#SIQ La suite ...Extrait de Point de Bascule du 23.11.2016
Publié il y a plus d'un an

La Caisse de dépôt finance les prédateurs du bien public
Publié il y a plus d'un an

EDDNP.NET - Michel Morin : L'arnaque financière du train SLR et de la Caisse de Dépots
Publié il y a presque 2 ans

24230

Michel Morin sur En Direct De Nulle Part explique les détails de son mémoire déposé la semaine passée devant le BAPE sur le troublant montage financier du projets de train SLR dans la région de Montréal. Le projet coutera aux contribuable $5.5 Milliards et plus de la moitié est financée au gouvernement par la Caisse de Dépots du Québec au coût faramineux de 11% d'intérêt plutôt que du taux de 3% dont jouit habituellement le gouvernement pour ce type de projet. Que cache cette manipulation financière on ne peut plus louche? Est-ce une manœuvre des élu pour taxer davantage les contribuables en transférant le coût d'emprunt aux usagers? Dans quel but? Le journaliste d'enquête Morin est sur le dossier!


eddnp radio eddnp radio
Membre depuis il y a presque 2 ans

32:43

101

EDDNP-Michel Morin Protectionnisme & Caisse Dépôt
Publié il y a presque 2 ans

Michel Morin fait sa chronique hebdo sur EDDNP et parles du discours de plus en plus radicalisé de Hillary Clinton sur le protectionnisme copié sur Trump. La Caisse de Dépôt fait 2% de rendement et investit dans le projet pollueur de ciment à Port-Daniel


Daniel Mazzcotti Daniel Mazzcotti
Membre depuis il y a presque 2 ans

35:42

279

logo radioego

radioego.com