Résultat pour: #100

Sondage Automne 2017: (Marché central 12+) Les gagnants et les perdants
Publié il y a 11 jours

27612

Deux fois par année, les radios sont sondées par cahiers d’écoute à Québec ainsi que dans plusieurs régions du Québec. Et c’est aujourd’hui que Numéris a dévoilé les résultats des sondages radios qui ont été effectués du 4 septembre au 29 octobre 2017.

Dans ce tableau des résultats, on remarque la continuité de la domination du FM93 dans le sondage du marché central, qui est différent de celui appelé rayonnement total puisqu’il ne calcul que les auditeurs situés dans les limites de la région de Québec/Lévis. On remarque par contre une baisse dans toutes les stations sondées sauf trois. Rouge FM, CHOI Radio X et Pop 100.9 qui fait une belle percée et qui se rapproche du groupe tranquillement mais surement.

Grands gagnants:

1- Rouge FM avec un son plus jeune et l’arrivée d'Éric Salvail en ondes, qui a été présent pour une grande partie des sondages, ont su aller chercher 22 500 auditeurs de plus par rapport au printemps 2017. Belle réussite pour la station de Bell Média qui devra composer avec la perte de Salvail visé par des allégations d'inconduites sexuelles dans le milieu du parcours et qu'on a pas vu ni entendu depuis...

2- FM93 avec sa stabilité désarmante dans le marché central avec une avance de 23 200 auditeurs sur son plus proche concurrent! Wow!

3- Malgré qu’ils sont encore très loin des meneurs, impossible d’ignorer ce bond de 31 000 auditeurs de Pop 100.9 suite à son premier sondage au printemps dernier ou elle avait effectué des débuts plutôt modestes. Elle est passé de 44 500 auditeurs à 76 200 en 6 mois! Un bel exploit!

Grands perdants:

1- Énergie semble avoir de la difficulté à bien implanter ses têtes d'affiches en ondes dans la percée qu’il tente de faire depuis quelques années dans le créneau parlé. Mis à part Stéphan Dupont le matin qui a encore réussi à classer son émission dans le top 3 des plus écoutés, c’est plutôt difficile pour le reste de la grille, ou les émissions peinent à atteindre le top 5.

2- WKND était une station musicale qui nous avait habitué à de belles envolées depuis 2-3 sondages, particulièrement dans le central. Ils n’ont pas du tout su tirer profit de la disparition de ROCK 100.9 pour récupérer ces milliers d’auditeurs orphelins de musique plus «jeune». Grosse déception pour cette station de Leclerc communications qui devra se repenser à nouveau.

3- Dans la course féroce des radios qui parlent, BLVD se classe dernière. Avec la vedette de la station qui frôlent les 75 ans, la station devra recruter rapidement de nouveaux noms très solides si ils veulent un jour jouer dans la cour des grands. Beaucoup de changements à prévoir pour cette antenne, possiblement la récupération de plusieurs animateurs d’Énergie, si jamais cette dernière décide de plus allez de l’avant avec sa seule radio qui parle mais qu’on entend trop peu.

Ghislain Morency

RadioEGO.com


Radio EGO Radio EGO
Membre depuis il y a plus de 9 ans

00:03

148

Sondage Automne 2017: Jeff Fillion s'exprime sur les résultats: «l'antenne passe la gratte»
Publié il y a 11 jours

27608

Jeff Fillion s'est exprimé sur le résultat du sondage Numéris de la radio pour l'automne 2017 paru aujourd’hui dans le marché de Québec: «Stabilité dans le sens de stabilité dans le succès, pour Radio X. Tout à l’honneur de la direction qui a eu plusieurs tempêtes, du vent dans la face à l'occasion puis qui a pris certaines décisions difficiles, mais les décisions ont été les bonnes, parce que l’antenne passe la gratte…» a dit l’animateur qui trône au sommet des cotes d’écoute le midi autant dans le rayonnement total avec 32 100 auditeurs au quart d’heure que le marché central avec 22 100 auditeurs au quart d’heure.

Entendu dans FILLION avec Jeff Fillion à CHOI Radio X à Québec. Le 30 novembre 2017. (COGECO).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

08:23

413

Sondage Automne 2017: (Rayonnement total 12+) Les gagnants et les perdants
Publié il y a 12 jours

27606

Une, deux ou plusieurs fois par année selon les régions, les radios au Québec sont sondées, Et c’est aujourd’hui que Numéris a dévoilé le résultat des sondages radios qui ont été effectués du 4 septembre au 29 octobre 2017.

Dans le tableau des résultats ci contre, on peut remarquer que CHOI Radio X continu de dominer ce qu’on appelle le «gros chiffre» soit le nombre d’auditeurs rejoint dans le rayonnement total (jusqu’ou l’antenne peut se rendre), hommes et femmes 12 ans et plus.

Grands gagnants:

1- Avec une augmentation de plus de 15 000 auditeurs, la radio de Radio-Canada prouve que dans un style totalement différent des radios parlées à opinions, qu’elle peut se démarquer en gagnant une place sur l’automne 2016 très bien positionné au troisième rang.

2- CHOI Radio X, gagne la grande bataille des radios parlées, elle maintient le premier rang qu’elle avait repris l’an passé au mains du FM93.

3- En remplacement de ROCK 100.9, le nouveau format POP 100,9 aura su faire sa place en franchissant le cap des 100 000 auditeurs pour la première fois de l’histoire de l’antenne avec un 7 484 auditeurs de plus qu’il y a un an, la deuxième plus grosse augmentation du marché!

Grands perdants:

1- M FM, auparavant CFOM, a vu plus de 27 000 auditeurs quitter l’antenne depuis un an! Un changement de format plus jeune n’aura pas été très bénéfique pour la station musicale de COGECO.

2- Radio Énergie continue sa descente avec 18 000 auditeurs de moins. La station de Bell Média aura au final perdu plus de 50 000 auditeurs depuis 2 ans! C’est catastrophique, des changements sont à prévoir. L’antenne qui avait misé sur le format parlé, la seule sur le réseau Énergie au Québec, voit ce changement donner très peu de résultat. Ils sont rendu 6ème dans le marché de Québec!.

3- La belle lancée de BLVD suite au changement vers un format parlé stagne et prend même un recul important avec une perte de 17 000 auditeurs depuis 1 an dans le «full». La compétition vive dans la jungle des radios parlées ne fait pas que des gagnants. Vont-ils continuer à investir dans ce format? Ce sera à suivre…

Ghislain Morency

RadioEGO.com


Radio EGO Radio EGO
Membre depuis il y a plus de 9 ans

00:03

96

Dave Treg de Storm Alliance répond à Régis Labeaume qui se plaint du coût de la manifestation: «Y'a pas de misère à ramasser mes impôts par exemple»
Publié il y a 14 jours

27596

En point de presse aujourd'hui, Régis Labeaume, qui n’a pas manqué souligner le coût de la manifestation à Québec en fin-de-semaine, a vu Dave Treg, le leader d’un groupe de manifestants «Storm Alliance», lui répondre de façon plutôt cinglante alors que ce dernier était en entrevue avec Éric Duhaime et Myriam Ségal au FM93 au même moment.

Régis Labeaume a commencé son analyse de la fin-de-semaine par une boutade: «Ben je me demandais si il n'y avait pas plus de journalistes pis de techniciens que de manifestants? Je regardais ça sur Internet, pis on va relativiser; c’était 1000 personnes au total, on ne parlera pas d’une manifestation de masse, bon. Ça va nous coûter le double que ça nous a coûté la dernière fois, alors que c’était 75 000$. Là, c’est au minimum 150, on peut parler de entre 150 et 200. Alors on les remercie de venir s’amuser à Québec là, nous autres, ça nous coûte cher» a dit le maire qui s’est ensuite lancé dans la description des forces en présence lors de cette manifestation:

«On avait les vertueux d’un côté, qui euh, probablement des pacifistes, mais ils avaient des lances pierres pis quelques objets mais ça devait être des pacifistes» a ironisé le maire, parlant possiblement de ceux qui étaient dans la section des «antifas». Puis il a ensuite décrit ceux qui étaient de l’autre côté de la manifestation, (La Meute et Storm Alliance sans les nommer): «L’autre côté ben on avait la quasi milice là, qui visiblement fait dans l’enflure verbale. Ils ont décidé qu’ils allaient débarquer le gouvernement, pis débarquer d’autres partis politiques si il le fallait. M’as te dire un affaire, ils se prennent pas pour du 7up flat eux-autres. Ça parle beaucoup. Pour 1000 personnes, c’est beaucoup beaucoup de discours» a dit le maire, fidèle à son style habituel.

L’intervention du maire a été entendu en direct par Dave Treg, le leader du groupe identitaire Storm Alliance, qui était alors en entrevue au FM93. Et Treg n’a pas mâché ses mots envers le premier magistrat de la ville: «C’est très très beau de voir le représentant du peuple parler comme ça, il n’a pas de misère à ramasser mes impôts pas exemple, mais je trouve ça…s’t’une vrai joke» a laissé tomber Kreg, qui et a tenu à rappeler au maire ceci: «C’est un droit de citoyens qu’on a de manifester en passant. Je pense qu’avant de venir parler des coûts, le mandat qu’on s’était donné c’est qu’il n’y avait pas de débordement de violence, ni de vandalisme, je pense qu’il n’y en a pratiquement pas eu à comparer du 20, mais je pense qu’avant de regarder ça, on peux-tu regarder l’argent qui est flambé à gauche et à droite du gouvernement et on parle de millions et de milliards ici là?» a débité Treg, clairement piqué au vif par Labeaume.

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Duhaime-Ségal le Midi» avec Éric Duhaime et Myriam Ségal le 27 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

01:45

350

Couteau permis en avion: «Le monde sont pas fous à temps plein, ils savent bien qu'il y a un deal avec une communauté religieuse» —Régis Labeaume
Publié il y a 16 jours

27589

En visite à Montréal cette semaine, Régis Labeaume s’est arrêté au micro de l’émission de Paul Arcand pour parler de différents sujets qui ont marqué les dernières semaines dont sa ré-élection, les radios de Québec, le traffic grandissant dans sa ville, le retour des Nordiques, les couteaux dans les avions, Donald Trump etc…

Rappelons que Transports Canada a annoncé il y a deux semaines, qu’elle modifiait sa liste des articles interdits pour les passagers en avions (en vigueur le lundi 27 novembre). L’agence fédérale autorisera ainsi les petites lames de couteau de six centimètres ou moins pour les vols au Canada. Cela inclut les petits ciseaux et les petits couteaux suisses. Les lames de ce genre demeureront toutefois interdites pour les vols en direction des États-Unis.

Cette nouvelle n’a cessé depuis de créer des remous autant dans la population que dans le monde politique. Le maire de Québec, Régis Labeaume, a été amené à se prononcer sur le sujet lors d’un entretient avec Paul Arcand jeudi matin au 98,5 FM. Il n’a pas hésité du tout à donner une réponse qui laissait peu de place à l’interprétation: «Moi je pense que ça pas de bon sens...je veux bien respecter toutes les religions, mais je pense ça marche pas. :Le problème là-dedans, c’est quand les gouvernements posent des gestes comme ça, ils créent de la désaffection. Le niveau de confiance envers les gouvernements baissent à chaque fois, parce que le monde est pas fou, ils savent bien que ce qu’il y a en arrière de ça est un espèce de deal avec certaines communautés canadiennes, pis je respecte les communautés canadiennes qui demandent à ce qu’on respecte leurs religions, mais la religion peut pas l’emporter sur tout, parce qu’on a vu ça dans le passée quand la religion l’emportait sur des principes fondamentaux dans une communauté, dans une société, ce que ça donnait. Alors c’est juste que quand on fait ça, on diminue la confiance collective envers les gouvernements, et ça c’est mauvais, c’est extrêmement mauvais, pis après ça on se demande pourquoi les gens sont cynique t'sé…» a dit le maire qui a ensuite répété clairement ce qu’il pensait de la décision du ministre des Transports Marc Garneau: «Le monde est pas fou à temps plein, ils savent bien qu’il y a un deal avec une communauté religieuse, alors ça me désarme à chaque fois moi ces affaires-là…les politiciens sont de même, on dirait qu’ils ne veulent pas perdre un vote. Un moment donné il faut que tu acceptes dans la vie de perdre des votes, c’est de même, parce que tu as des principes fondamentaux, puis si ces principes fondamentaux là te font perdre des votes, ben c’est ça gouverner» a dit le maire, manifestement en total désaccord avec la décision du gouvernement fédéral.

Puis Labeaume a terminé avec un exemple très concret de la réalité que la population vivait en prenant un vol d’avion de nos jours: «Je peux pas être d’accord avec ça, moi quand je prend l’avion puis on me dit que mon tube de pâte à dents a plus que 100 millilitres puis que je le met dans la poubelle, je comprend, je suis les règles, je suis en maudit, faut que je m’achète de la pâte à dents en arrivant là-bas, tu sais. Mais là un couteau, je sais pas, je comprend pas là…»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 23 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

01:58

308

Le Doc va payer + de 60 000 d'impôt cette année! «L'impôt sur le revenu est d'abord et avant tout un vol qui a été légalisé»
Publié il y a 19 jours

27579

Appelé à offrir un commentaire sur la mise à jour économique du gouvernement libéral de Philippe Couillard, livrée hier par le ministre des finances Carlos Leitao, le Doc Mailloux s’est légèrement emporté sur le sujet de l’impôt sur le revenu.

«L’impôt sur le revenu, si on fait son historique, ça a toujours été un vol de la part d’un dominant, d’un conquérant sur un conquis» a déclaré calmement le célèbre psychiatre. «Alors ce vol là a été légalisé un moment donné par plusieurs pays.» A-t-il expliqué, résigné.

Puis, alors que l’animatrice se préparait à aller vers un autre sujet, le Doc a tenu à rajouter quelque chose d’important: «Parlant de vol là, heu cette année, 2017, je suis rendu, mes voleurs, mes deux voleurs; provinciaux et fédéraux, m’ont soutiré, m’ont extorqué à la base 58 000 dollars. Alors j’essais de me refaire moi-là parce que j’ai été presque ruiné par le syndic» a admis le médecin en ondes, rappelant les cas de différentes poursuites ou il a assumé sa défense. L’animatrice Catherine Gaudreault, bien qu'elle a admis que c’était énormément d’argent, lui a aussi rappelé qu’il en faisait aussi «un peu», ce à quoi le Doc a répliqué: «Ben là, sais-tu qu’il en reste pas gros… 149 - 58» a-t-il dit dévoilant par le fait même son salaire à la radio.

Pour clore le sujet, le chroniqueur Raphaël Pépin lui a rappelé que le ministre des finances avait promis un retour de 100$ à tous les contribuables, le Doc a simplement répondu: «100 piasses? Qu’il entretienne son orifice anal avec ça…»

Avouez qu'il est unique cet animateur psychiatre!

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 22 novembre 2017. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

02:34

498

Bettman s'adresse aux gens de Québec pour la première fois depuis très longtemps!
Publié il y a 24 jours

27561

Le commissaire de la LNH est à Montréal ces jours-ci pour une réunion des 31 gouverneurs de sa ligue. Aujourd’hui, il était l'invité de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Questionné si il projetait une autre expansion bientôt, M. Bettman a répondu que la Ligue «digère toujours l'arrivée de sa 31e concession», en parlant de celle de Vegas, et ne compte pas y aller d'une nouvelle expansion par souci de symétrie entre ses deux associations. Rappelons que pour l'instant, l'Est compte 16 clubs comparativement à 15 dans l'Ouest.

Jeremy FIlosa de Cogeco était sur place et a ramené des réponses que Gary Bettman lui a donné suite à la question suivante qu'il lui a posé: «Mr. Bettman, avant la construction du Centre Vidéotron, vous avez répété à plusieurs reprises aux amateurs de hockey de Québec que ça prenait un building, (répété trois fois), vous l’avez dit à plusieurs reprises, et là, les contribuables, qui sont des gens qui aiment le hockey, ont payé pour cet édifice là parce qu’ils avaient l’espoir que le hockey allait revenir. La, il y a un édifice en place qui n’est pas rentable, parce qu’il y a pas d’équipe dedans, pis vous semblez pas vous en inquiéter, qu’est-ce que vous pensez de cela?». Le commissaire de la ligue a donné sa réponse, évidemment un peu évasive comme toujours, mais la voici quand même: «Nous n’avons jamais dit qu’ils avaient besoin d’un édifice (répété trois fois), c’était après qu’ils soient partis, et nous expliquions pourquoi l’équipe était partis! Une fois que l’équipe est partie, la ville et la province ont choisi de construire un édifice, et nous leur avons dit à toutes les étapes que nous ne vous promettions pas une équipe. Si vous construisez un édifice, vous avez besoin de le construire avec la compréhension que vous pourriez jamais ne ravoir d’équipe… ça ne veut pas dire que vous n’aurez jamais d’équipe, ça veut dire que nous ne nous sommes aucunement engagés, et je suis extrêmement confortable avec ce que j’ai dit, on la répété très souvent…» a dit le commissaire toujours très sur de lui.

En ondes avec Ève-Marie Lortie du FM93, FIlosa a été critique envers la réponse de Bettman: «moi ce qui me dérange là-dedans est qu’il dit ¨ah on a pas fait de promesse¨, c’est pas une question de promesse, quant du utilises l’argent des contribuables, soit clair net et concis, dis-leur pas: ¨ah peut-être peut-être pas, on verra¨. Si ça t’intéresse pas le marché de Québec là, dis-le clairement» a dit Filosa, visiblement agacé par les façons de faire de Bettman.

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Le Retour du FM93» avec Ève-Marie Lortie le 17 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

02:53

278

Carey Price: «Ça me fait rappeler un peu ce qui s’est passé avec moi à Vancouver» —Roberto Luongo
Publié il y a 28 jours

27537

Le gardien Roberto Luongo des Panthers de la Floride était en entrevue avec Jean-Charles Lajoie à l’antenne du 91,9 SPORTS le lundi 13 novembre dernier. Questionné sur la situation actuelle de Carey Price avec le Canadien, Luongo a fait un parallèle avec ces années passées à Vancouver, ou chacun de ses gestes et chacune de ses réactions étaient analysés par la faune médiatique d’une ville ou le hockey a beaucoup d’importance, comme à Montréal. 

«Ça me fait rappeler un peu qu’est-ce qui s’est passé avec moi à Vancouver» a-t-il commencé par dire: «Je pense que Carey c’est l’un des meilleurs gardiens du monde, sinon le meilleur, écoute, quand tu es un gardien de but, tu peux pas être à la hauteur du jeu 100% du temps…au bout de la ligne, si tu regardes les statistiques à la fin de la saison, elles vont être là» a expliqué Luongo, pour minimiser les contre-performances du numéro 31 du Canadien depuis le début de la saison avant cette blessure nébuleuse dont nul ne peut vraiment dire la gravité.

«Trouves-tu que le public et les médias sont trop durs à l’endroit des joueurs vedettes du Canadien, particulièrement un gardien de but comme ça?» A demandé JC Lajoie: «C’est la nature du marché, c’est quelque chose qu’il faut accepter. Je pense que pour moi, dans ma situation, j’avais de la misère à l’accepter quand j’étais là, pis vers la fin de mon séjour à Vancouver, j’ai commencé à comprendre comment ça marchait, puis j’ai accepté le fait que quand ça va pas bien, ça va être de même, c’est la nature du business, c’est de même ça marche dans tous les sports, quand ça va pas bien, tu vas recevoir des critiques, c’est de la manière que tu réagis et que tu acceptes ça qui va déterminer comment tu peux agir dans le futur» a dit celui qui aura passé près de 8 ans avec le Canucks, dont 6 avec 30 victoires et plus. Son séjour fut teinté de lourdes critiques par la presse et les partisans alors qu’il n’aura jamais réussi à offrir une Coupe Stanley aux fans d’une équipe bâtie un peu autour de lui.

 

Le gardien n’a pas voulu élaborer lorsque l’animateur lui a demandé si Carey Price pourrait demander de sortir de Montréal éventuellement: «Je ne peux pas faire de prédictions de cette nature là» a-t-il répondu, avec un sourire dans la voix.

 

Entendu dans Jean-Charles en liberté avec Jean-Charles Lajoie au 91.9 SPORTS le 13 novembre 2017. (RNC MÉDIAS)


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

03:58

240

«J'avais Howie Morenz beaucoup plus haut sur ma liste» —Marc Defoy
Publié il y a environ un mois

27441

Le journaliste du journal de Montréal Marc Defoy qui a participé au livre des 100 meilleurs joueurs du Canadien explique la façon qu'on fait le classement sur les ondes de Danradiosport.com


Dany Veilleux Dany Veilleux
Membre depuis il y a plus de 6 ans

19:26

23

«On n’a jamais été capable de prouver que tout appareil quel qu’il soit électronique, est 100% fiable»
Publié il y a 3 mois

27101

Dans Isabelle, Isabelle Maréchal reçoit Benoit Charette et Philippe Lagüe pour discuter des voitures autonomes suite au décès d’un utilisateur de l’Autopilot de Tesla, écrasé sous un 10 roues. Entendu au 98,5 FM, Isabelle. COGECO MEDIA. 20 septembre 2017.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

09:25

103

logo radioego

radioego.com