Result for: #étudiant

Le Maire de Louiseville ramène le crucifix et la prière à l'hôtel de ville!
Published 8 months

28086

Le Maire «à chapeau» Yvon Deshaies, qui n'en ait pas à sa première sortie publique, a déclaré cette semaine, en réaction au débat du port de signes religieux dans les services de police qui a fait beaucoup de bruit à Montréal dans les derniers jours, qu'il souhaitait ramener la prière et le crucifix à l'hôtel de ville de Louiseville.

«J'en ai assez, c'est pas l'histoire d'être fou ou quoique ce soit, oui c'est un peu le ridicule ce qu'on vit actuellement» a dit le très articulé maire. «On s'en va ou au Québec et là ça déborde tranquillement chez-nous...» a ajouté M. Deshaies, faisant référence à la sortie médiatique de Sondos Lamrhari, première étudiante en techniques policières à porter le voile au Québec et aussi aux Sikhs qui portent en permanence leurs signes religieux comme le turban et la kirpan.

Le maire est prêt à se faire arrêter alors qu'il réinstallera le crucifix et la prière à son hôtel de ville dès le mois de juin prochain alors que la cour suprême a déjà statué sur l'interdiction de réciter des prières dans les mairies considérées comme laïc.

«Vous savez madame, quand on fait un petit trou, quand l'eau rentre à quelque part là, ça finit plus si on bouche pas le trou, ça grossit grossit...c'est pour ça que je dis non à ça, moi je veux arrêter la goutte d'eau qui tombe» a imagé le maire Deshaies.

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 17 avril 2018. (COGECO).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since almost 4 years

07:51

110

Gilbert Sicotte atterré et confus au micro de Paul Arcand.
Published 10 months

27923

Le Conservatoire d’art dramatique de Montréal a décidé de se dissocier totalement de Gilbert Sicotte. L’établissement dit avoir mené sa propre enquête à propos d’allégations de harcèlement psychologique pour au final mettre fin à son contrat de travail.

Professeur au Conservatoire depuis 1987, Gilbert Sicotte avait été suspendu en novembre dernier après que Radio-Canada eut diffusé un reportage de 8 minutes au Téléjournal dans lequel 20 anciens étudiants en art dramatique accusaient le comédien de 70 ans de dénigrement, de violence verbale, de harcèlement psychologique et d’abus de pouvoir. (Source Journal de Québec)

Ce matin, c'est un homme déboussolé qui s'est présenté au micro de Paul Arcand. Confus de ne pas comprendre ce qui s'était passé. Déçus d'avoir été placé dans le même giron que les allégations de nature sexuelle de d'autres individus comme Éric Salvail et Gilbert Rozon. Choqué du dénouement alors qu'il se demande encore ce qu'il a fait de mal. Triste de constater qu'après 30 ans d'enseignement c'est comme ça que ça se termine.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 28 février 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 4 years

14:15

6511

Radio-Canada devrait-il s'excuser auprès de Gilbert Sicotte?
Published about 1 year

27636

Abus de pouvoir, harcèlement psychologique, violence verbale: pendant 25 ans, le célèbre comédien et professeur au Conservatoire d'art dramatique de Montréal Gilbert Sicotte aurait lancé des cris et des insultes à des étudiants. Voilà ce qu’on a pu apprendre sur toutes les plateformes de Radio-Canada à la mi-novembre, poussant la direction du Conservatoire à suspendre le comédien. Mais depuis, plus rien.

Dans un article de la Presse + il y à quelques jours, Lysianne Gagnon titrait ceci: «À quand les excuses?» Faisant référence à la suite de ce qu’on peut appeler «l’affaire Gilbert Sicotte». La chroniqueuse de La Presse débute son article ainsi: «Dix jours ont passé depuis le lynchage de Gilbert Sicotte sur les ondes de Radio-Canada. Dix jours que l’on se demande quand la Société Radio-Canada et le Conservatoire d’art dramatique s’excuseront pour l’injustice commise à l’encontre de l’un de nos plus grands comédiens.»

«Hélas, rien ne se passe. Ni à Radio-Canada, qui s’entête à justifier un reportage injustifiable, ni au Conservatoire, qui a ¨suspendu¨ M. Sicotte dans la précipitation – le jour même de la diffusion! –, manifestement sous l’impulsion de la peur du ¨scandale¨ qui agite tant d’administrateurs sans courage». A continué Gagnon.

Ce matin, Martin Cloutier et son équipe de Debout les Comiques à CKOI ont abondé dans ce sens, et en ont même rajouté: «Radio-Canada a donc, a l’aide parfois de témoignages fait sous l’anonymat, salit sa réputation sans même consulter par exemple les étudiants des cohortes actuelles qui sont au conservatoire donc qui reçoivent des enseignements de Gilbert Sicotte qui eux, ont réagit avec une lettre unanime ou ils reconnaissent la compétence de Gilbert Sicotte comme professeur, Donc c’était pas complet le reportage de Radio-Canada. Il manquait certains éléments qui faisait que c’était peut-être plus nuancé, aussi catégorique que ça nous ait apparu dans notre TV» a dit Tammy Verge, outrée par le manque d’action de la société d’état dans le dossier. «La direction du conservatoire a pas pris la peine d’interroger les élèves actuels» a ajouté Patrice Bélanger. »

Radio-Canada aurait reçu une centaine de plaintes qui ont remis en doute leur façon de faire dans le traitement de ce dossier. La suite se fait toujours attendre.

Entendu à CKOI 96,9 FM dans Debout les comiques avec Martin Cloutier, Tammy Verge et Patrice Bélanger. (COGECO) le 7 décembre 2017.


CKOI969RE CKOI969RE
Member since almost 4 years

06:39

125

Le père d'un jeune de 15 ans qui s'est enlevé la vie pour cause d'intimidation en entrevue au FM93
Published about 1 year

27593

Martin Dufour, père du jeune Simon, 15 ans, qui a mis fin à ses jours pour cause d’intimidation en se jetant devant un train jeudi dernier, a donné une entrevue touchante ce matin à la radio.

Voici l’entrevue en 12 citations:

1- «Simon était victime d’intimidation depuis qu’il était au primaire, on a travaillé d’un commun accord avec l’école…Je sais que l’école a un protocole d’intimidation de deux pages qui étaient écrit…Si il y a eu des sanctions, jamais nous en tant que parent on a eu un suivit de ça..»

2- «Simon les derniers mois il était correct, il était enjoué, il allait bien…plein de choses qu’on planifiait à faire… en tant que parent, j’ai absolument rien vu, puis je m’en veut tellement là…c’est très difficile.»

3- «Au primaire c’était ¨Simon la peste¨…c’était l'école au complet, si tu touchais à Simon, si tu parlais à Simon, ben t’avais la peste…»

4- «Il était mis de côté de l’école au complet parce qu’il était différent, parce qu’il avait les cheveux roux, parce qu’il avait des lunettes épaisses…»

5- «Quand tu te fais dire 200, 300 fois par jour que t’es niaiseux, t’es con, tes lunettes sont épaisses, on veut pas te parler, regarde, un moment donné, ça rentre dans n’importe quelle personne.»

6- Il avait dit à l’école: «Écoutez, je veux le nom des élèves, je veux pas rien faire aux élèves, si ça fonctionne pas je veux aller parler aux parents en personne, pis leur dire regarde là, ton enfant ce qu'il fait c’est pas correct…peut-être que t’as même pas écho parce que ce qui se passe, c’était juste à l’école là… »

7- «J’ai jamais eu aucun, aucun feedback des écoles…le seul suivit que j’ai eu c’est de mon garçon, c’est l’année passée, c’est un étudiant qui a fallu qui s’excuse parce qu’il avait dit des gros mots…»

8- «Le plan appliqué par l’école n'a pas donné de résultat parce que Simon était juste pu capable ça a l’air...»

9- «Je faisais confiance à mon garçon qu’il puisse me parler, je suis un père très ouvert, tu peux me parler de n’importe quoi, puis, je ne sais pas pourquoi il m’en a pas parlé…si il l’avait dit, j’aurais fait quelque chose…»

10- Depuis l’événement: «J’ai eu aucun appel de la commission scolaire, de l’école, des directeurs, rien de ça…»

11- «J’aimerais qu’il y ait un plan Québécois, canadien, à la limite mondial que toutes les écoles devraient appliquées, que si les écoles ne l’appliquent pas, qu’il y ait des conséquences, des répercussions…»

12- «Il voulait devenir professeur de musique de Jazz…»

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Bouchard en parle avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Élisabeth Crête le 27 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since almost 4 years

14:56

139

Allégations d'inconduite: Au tour de Gilbert Sicotte: «Je vais laisser la place aux jeunes»
Published about 1 year

27548

Dans un reportage diffusé sur les ondes de la radio de Radio-Canada, on a appris que l’acteur Gilbert Sicotte était visé par des allégations de harcèlement psychologique alors qu’il était professeur au Conservatoire d’art dramatique de Montréal. Il a été suspendu suite à ces allégations.

Des présumées victimes, des anciens étudiants, ont témoigné pour dénoncer avoir subit de la violence verbale, de l’abus de pouvoir, tellement qu’il semble que certains d’entre eux ont du avoir recours è des soins psychologiques «approfondis» suite à leur passage au Conservatoire.

«Je ne crois pas que j’ai jamais dépassé de limites» a dit Sicotte. «Mon but n’a jamais été de vouloir humilier quelqu’un, de vouloir tasser quelqu’un, absolument pas» a dit l’enseignant qui a ajouté: «C’est possible que des fois je puisse m’enflammer si on ne travaille pas, si on n'apprend pas les textes, c’est sur que le m’enflamme, mais je suis désolé…si ça leur a fait ce mal-là…mais en même temps je me dis, ce que j’ai fait, en général pour les étudiants c’était toujours pour leur bien, si il y a une autre perception, je suis vraiment désolé…mais en même temps, je comprends pas tout ça là» a dit l'acteur bien connu des Québécois qui ne semblait pas tout comprendre ce qu’on lui reprochait exactement.

Entendu sur les ondes du Ici Radio-Canada Première dans le bulletin de nouvelles du 15 novembre 2017


IciRE IciRE
Member since about 3 years

03:34

234

«T'as pas de chiffres, mais t'entends dire!» —Leopold Lauzon sur la plupart des danseuses qui seraient des étudiantes
Published over 1 year

26962

Dans DH en 90 minutes, Léopold Lauzon et Dany Houle s'obstinent sur les danseuses et le mythe comme quoi la plupart font ce métier pour payer leurs études. Entendu à CHOI Radio X 98,1 FM, DH en 90 minutes. RNC MEDIA. 8 septembre 2017.


CHOI981RE CHOI981RE
Member since almost 4 years

08:26

443

«Je les comprends les syndicats d’avoir leurs frustrations» —Ricardo Larrivée
Published over 1 year

25936

À Puisqu’il faut se lever, Paul Arcand discute avec Ricardo Larrivée de la controverse de l’heure à propos du projet d’éducation à l’alimentation et à faire bouger les jeunes, en collaboration avec Pierre Lavoie et Pierre Thibault. Un projet pour améliorer l’environnement des étudiants et optimiser leurs conditions d’étude. Entendu au 98,5 FM, Puisqu’il faut se lever. COGECO MEDIA. 31 mars 2017.


Le985RE Le985RE
Member since almost 4 years

11:05

461

«C’est possible de faire à croire à peu près n’importe quoi à certaines personnes» —Sylvain Bouchard
Published almost 2 years

25804

Dans Bouchard en parle, Etienne Cournoyer a fait un vox-pop avec des étudiants pour prouver que les fake news peuvent être crues par bien des gens, même si c’est parfois absurde. L’équipe discute ensuite de la situation parfois loufoque des réponses. Entendu au FM93, Bouchard en parle. COGECO MEDIA. 8 mars 2017.


CJMF933RE CJMF933RE
Member since almost 4 years

18:35

313

Pesée des étudiants: Le Doc incite les adolescentes à la désobéissance civile!
Published almost 2 years

25436

Doc Mailloux et Josey au FM93 et le réseau COGECO le 23 janvier 2017


CJMF933RE CJMF933RE
Member since almost 4 years

09:17

295

Voxpop sur la culture générale des Cégépiens : Est-ce que les filles se débrouillent mieux que les garçons?
Published about 2 years

24642

À Bouchard en parle au fm 93 le 2016/11/02, Sylvain Bouchard et son équipe testent les étudiants sur leur culture générale pour voir si les filles se débrouillent véritablement mieux que les garçons à l'école. Le résultat est lamentable. Photo: cegeprdl.ca


CJMF933RE CJMF933RE
Member since almost 4 years

10:39

98

logo radioego

radioego.com