Résultat pour: #À la semaine prochaine

TAXES IMPORTATIONS D'ACIER: «C'est un belliqueux le Président Trump, il aime ça se chicaner» —Jean Charest
Publié il y a environ 2 mois

27938

À Kyk Radio X au Saguenay, l'invité était l'ex-premier ministre du Québec Jean Charest qui s'est exprimé sur la position de Donald Trump de suite à l'annonce que son gouvernement allaient imposer, dès la semaine prochaine, des droits de douane de 25 % sur les importations d’acier et de 10 % sur l’aluminium

Le Canada est le premier exportateur d'acier et d'aluminium aux États-Unis, il a exporté l'an dernier pour environ 9,3 milliards de dollars d'aluminium au sud de la frontière, et pour environ 5,5 milliards de dollars d'acier.

Entendu à Midi Pile à Kyk Radio X au Saguenay le 2 mars 2018 avec Simon Tremblay et Fred Gagné. (RNC MÉDIAS)


CKYK957RE CKYK957RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

11:53

123

«Ma barbe est un organe sexuel secondaire» déclare le Doc Mailloux
Publié il y a 3 mois

27813

Un des sujets de l'émission «Doc Mailloux et Josey» cette semaine fut sur l'apparence; le pourquoi des tatoos et des percings entre autres. Puis, avant de prendre les appels, Josey a parlé de la barbe du Doc, cet amas de poils imposants qui avouons-le fait partie de sa «légende». C'est alors que le psy a fait une révélation fracassante sur celle-ci. Écoutez-le:

«Un moment donné, je suis intervenu à l'Hôpital Ste-Marie auprès des secrétaires, parce qu'elles me touchaient la barbe, et ça faisait quelques fois que ça arrivait. Je leur ai dit Mesdames, sachez que vous touchez à un organe sexuel secondaire...y'en a pu une qui a osé y toucher» a dit le Doc mi-sérieux.

«La barbe chez l'homme est une caractéristique sexuelle secondaire» a répété le Doc à quelques reprises pour être certain que tout le monde avait bien entendu. «Vous êtes sérieux quand vous dites ça?» a demandé sa co-animatrice Josey Arsenault par certaine si le Doc rigolait ou pas. «Ben oui, c'est relié à la puberté, à la testostérone» a expliqué le Doc le plus sérieusement du monde «comme la ligne droite du poils pubiens chez les femmes» a dit le psy tout en ajoutant qu'il avait de la «peau de fesses» dans le visage, ce qui était une des raisons pourquoi il arborait une barbe.

Finalement, Josey a manifesté le désir ardent de lui toucher la prochaine fois qu'ils se voient en direct, car rappelons que les deux animateurs ne sont pas dans le même studio lorsqu'ils réalisent leur émission. L'animatrice est habituellement à Québec au FM93 et le Doc dans les studios de Cogeco à Trois-Rivières.

Entendu à l'émission Doc Mailloux et Josey le 1 février 2018 au FM93 et tout le réseau des radios parlées de COGECO avec Le Doc Pierre Mailloux et Josey Arsenault.


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

04:58

234

«Nono»: Le porte-parole de La Meute réplique à Justin Trudeau
Publié il y a 3 mois

27793

Un des porte-paroles de La Meute, celui qui se fait appeler «Maïkan»; Sylvain Brouillette, s'est exprimé sur les propos du Premier Ministre Justin Trudeau qui a traité les membres de son organisation de «nonos qui se promènent avec des pattes de chien sur le t-shirt» lundi dernier, lors du rassemblement publique commémorant le premier anniversaire de la tuerie à la Grande mosquée de Québec, faisant 6 morts et plusieurs blessés.

«On est tanné de se faire accuser de toute sorte de choses, c'est très bas de faire des amalgames, des associations avec qu'est-ce qui s'est passé à la mosquée de Québec, dans les circonstances, commémoration, c'était le temps de réunir les gens, et lui en profite pour faire de la basse politique d'associer La Meute à ce qui s'est passé là, moi je trouve que c'est inacceptable» a dit celui qui semble être redevenu le porte-parole officiel de l'organisation après avoir quitté.

Concernant l'agenda du groupe pour les prochaines semaines, Brouillette a déclaré que l'organisation allait sortir un manifeste la semaine prochaine, pour parler de ce qu'ils sont et pour dévoiler clairement leurs positions au niveau politique. Les médias seront invités pour l'occasion.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X à Québec dans l'émission Maurais Live avec Dominic Maurais et Jean-Christophe «Jean-Clôde» Ouellet et Dan Gravel le 31 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

13:57

646

Téo Taxi: «Le mirage vert ne peut pas mourir»  —Jeff Fillion
Publié il y a 3 mois

27772

Un article du Prince Arthur Herald publié mercredi laissait sous-entendre qu'il y aurait des problèmes majeurs de financement chez Téo Taxi, une entreprise qui souhaitait pourtant atteindre la rentabilité en 2017. Téo Taxi a tenté sans succès d'attirer de nouveaux investisseurs européens et nord-américains pour l'aider à soutenir son modèle de transport urbain électrique a-t-on pu lire dans un autre article cette fois de La Presse.

Le fond de capital de risque d'Alexandre Taillefer, qui est derrière Taxelco, la société exploitante de Téo, a reçu une seule offre formelle de financement : celle d'un groupe formé de ses partenaires actuels, soit la Caisse de dépôt et placement du Québec, le Fonds de solidarité FTQ et Fondaction de la CSN. La clôture de cette opération de 17 millions est prévue la semaine prochaine, a-t-on pu apprendre dans ce même article de La Presse publié le 26 janvier.

Jeff Fillion a fait le tour de la question dans son émission ce midi à CHOI Radio X et a encensé l'article du Prince Arthur Herald: «Ça a pris ça pour réveiller les autres grands médias» a dit Fillion. «On ne vous en parlerait pas si c'était une compagnie privée, on aurait même de la peine...mais on a mis 25 millions de l'argent du monde là-dedans, dans une business qui a aucun sens... Le ¨mirage green¨ ne veut pas dire agir en imbécile avec l'argent du monde...on peut essayer le plus possible d'être green...Au lieu de donner notre argent à des gens dans le besoin, on la donne à des gens ben plein» a dit l'animateur qui a tenté tant bien que mal de comprendre la logique derrière le financement de l'entreprise montréalaise.

«C'est un modèle qui ne peut pas marcher, mais là on ne pouvait plus dire un mot...on était pris en otage, il y avait comme une nouvelle coqueluche, qu'on ne connaissait pas, et la nouvelle coqueluche était à fleur de peau. Si tu disais une affaire sur la nouvelle coqueluche, elle te menaçait de poursuite...je trouvais ça plate qu'on se soit retenu alors qu'on a 25 millions de notre argent au ¨bat¨. Il fallait faire attention parce que la coqueluche est fragile. Le mirage vert ne peux pas mourir.» a dit Fillion qui a ajouté que le gouvernement ne veut pas que ça meurt, soulignant l'échec d'une tentative de financement de la part de Téo Taxi lancée à 130 parties au Canada, aux États-Unis et en Europe dont 50 ont reçu la documentation.

«Ça va arrêter quand?» a dit l'animateur de l'émission du midi à Radio X en parlant des 17 millions supplémentaires d'argent publique encore promis à l'entreprise de Taxis électriques. «Pour moi c'est pas légal de prendre notre argent puis de dire qu'il faut aider une entreprise d'un gars qui est supposément millionnaire...qu'il prenne son cash...ses propres millions» a suggéré Jeff Fillion.

Entendu à CHOI Radio X dans FILLION avec Jeff Fillion, Doom Dumas, Laurence, Nick et Gerry le 26 janvier 2018. (COGECO)


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

11:08

492

Le Canadien fait un changement au 2e étage
Publié il y a 3 mois

27725

Un cadre de la SAQ deviendrait un vice-président exécutif chez le Canadien de Montréal. Daniel Trottier vice-président, exploitation des réseaux de vente à la Société des alcools du Québec quitterait donc son poste à la fin janvier pour se joindre à la grande famille du CH succédant à un certain Alain Gauthier.

L'information, dévoilée par Jean-Charles Lajoie au 91,9 SPORTS mercredi, a été confirmée par La Presse plus tard dans la même journée. L'histoire ne dit pas dans quel département oeuvrera Trottier, mais on sait que le Canadien a eu des ratés au niveau promotion et vente dans les dernières années, disons qu'il est un peu moins «sexy» d'aller voir le Canadien au Centre Bell comparativement à il y 3-4 ans. Il semble que des commanditaires importants auraient aussi quitté le navire depuis le début de l'année. Il faut dire que les piètres performances de l'équipe qui ont attiré de nombreuses critiques depuis le début de la présente saison doivent se faire questionner la direction qui aura surement des décisions importantes à prendre dans les prochaines semaines.

Pour ceux qui croient que Trottier amènera plus de transparence dans les bureaux du tricolore, disons que la dernière fois qu'on a entendu parlé de lui de façon publique, que ce n'était pas vraiment pour cette raison. Article ici.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 10 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

06:13

102

#Nordiques: Le maire Labeaume a parlé à Québecor et rencontre les journalistes...
Publié il y a 4 mois

27659

Le maire de Québec s’est enfin exprimé suite aux dernières nouvelles émanant du dernier meeting des gouverneurs de la Ligue Nationale de hockey la semaine dernière. Une rencontre on a appris l’intérêt évident de la ligue pour le nouveau marché de Seattle qui a annoncé la rénovation d'un aréna existant au coût de 660 millions, et qui sera invité à appliquer pour la prochaine expansion. Puis la vente des Hurricanes qui a été conclut à un riche homme d'affaire du Texas ce qui a éliminé toutes chances pour le groupe de Québec de mettre la main sur cette équipe en difficulté.

Voici la discussion sur les Nordiques en point de presse avec le maire le 12 décembre 2017:

Journalistes: «Comment vous avez réagi quand vous avez découvert le niveau d’ouverture de la LNH envers Seattle par rapport à Québec?»

Labeaume: «Je veux pas intervenir là-dessus, je veux rien dire là-dessus, voilà.»

Journaliste: «Est-ce que Québecor a encore l’intérêt de ramener un club à Québec?»

Labeaume: «Je vais prendre une autre question je ne veux pas intervenir là-dessus…ah Québecor c’est sur qui veut, on s’est parlé faites-vous en pas...»

Journaliste: «Comprenez la déception des fans du retour des Nordiques…»

Labeaume: «Ben oui je comprend la déception des fans…»

Journaliste: «Est-ce qu’il y en encore un espoir que les Nordiques reviennent?»

Labeaume: «Ouais…moi j’ai… Toujours.»

Journaliste: «Dans un avenir raisonnable?»

Labeaume: «Je comprend la déception de tout le monde, moi je l’ai eu moi-même, mais j’ai eu des discussions la semaine passée avec qui de droit, mais ehhh… ça travaille fort.»

Journaliste: «Est-ce Québecor était dans la course pour acheter les Hurricanes? Est-ce qu’on vous a parlé de ça la semaine passée?»

Labeaume: «Je pense qu’on va arrêter ici…»

Journaliste: «Il y avait un groupe d’acheteur… il y avait plusieurs groupes d’acheteurs intéressés…si jamais la Ligue Nationale ne peut pas…»

Labeaume: «Chuuuuut…du calme du calme…»

Journaliste: «Ça intéresse les gens monsieur le maire…Si la ligue nationale ne peux pas revenir à Québec…est-ce que la ligue américaine…»

Labeaume: «Là t’es en train de t’enregistrer pour pouvoir passer ça à la radio…

Journaliste: «Je veux avoir votre opinion là-dessus, ça intéresse les gens monsieur le maire…vous le savez que ça intéresse les gens…»

Labeaume: Tu veux que je réagisse puis tu vas passer ça toute la journée en boule…en boucle…c’est tout ce que tu avais à dire? »

Journaliste: «Non mais j’ai une question pour vous…»

Labeaume: «C’est tout.»

Journaliste: «Vous vous en aller? Bon…»

Entendu dans FILLION avec Jeff Fillion à CHOI Radio X 98,1 à Québec. Le 12 décembre 2017. (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

14:25

733

«C'est terminé Québecor pour le hockey à Québec»  —Jeff Fillion
Publié il y a 4 mois

27650

Dans son émission ce matin, Jeff Fillion s’est demandé pourquoi Québecor n’avait pas du tout réagi aux dernières nouvelles émanant de la réunion des gouverneurs de la Ligue Nationale de hockey la semaine passée. Une rencontre on a appris l’intérêt évident de la ligue pour le nouveau marché de Seattle qui a annoncé la rénovation d'un aréna existant au coût de 660 millions, et qui aura sa chance d’appliquer pour la prochaine expansion. Puis la vente des Hurricanes à un riche homme d'affaire du Texas qui a éliminé toutes les chances pour le groupe de Québec de mettre la main sur cette équipe en difficulté.

«Zéro, aucun communiqué, aucune conférence, rien, comme si il était rien arrivé. C’est terminé Québecor pour le hockey à Québec» a dit l’animateur en plus d'ajouter: «Le silence de Québecor cette semaine sur toute cette histoire là, mon feeling, c’est que ça me donne l’impression que Québecor est en train de faire ses boîtes du Centre Vidéotron et de larguer l’aréna» a dit celui qui se montre peu optimiste pour la suite des choses concernant le retour du hockey majeur à Québec via le géant médiatique québécois.

Entendu sur JeffFillion.com avec Jeff Fillion et Gerry le 11 décembre 2017.


RPRE RPRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

01:10

660

«Québec doit se montrer encore plus vibrant comme marché»  —Ray Lalonde
Publié il y a 4 mois

27645

Il y a eu pas mal de nouvelles d’importances en provenance de la réunion des gouverneurs de la LNH qui a eu lieu à Palm Beach cette semaine. Des nouvelles qui ont et qui auront un impact direct à court et moyen terme sur la venue éventuelle d’une équipe professionnelle de la LNH à Québec.

  


En effet, on a appris lors de cette rencontre qu’un processus d’expansion sera mis en branle dans le but d’accommoder le marché de Seattle qui a annoncé plus tôt cette semaine la rénovation de leur KeyArena, datant de 1962, au coût de 660 millions de dollars. On a aussi appris que les Hurricanes avaient trouvé un acheteur, un milliardaire de Dallas du nom de Tom Dundon. qui dit vouloir garder l’équipe en Caroline pour au moins les 7 prochaines années. Donc, deux mauvaises nouvelles pour la renaissance des Nordiques. Les analystes et partisans sont en droit de se demander si ils auront un jour l’occasion d’aller encourager à nouveau une équipe de la LNH dans leur ville.

Ray Lalonde, l'ancien responsable du marketing du Canadien de Montréal et ex-président des Alouettes a bien voulu donner son avis à ce sujet à Alain Crête et Paul Arcand au 98,5 FM à Montréal vendredi.

Voici 7 citations provenant de son intervention en ondes. (Audio disponible).

  


1- «Québec est une excellente ville candidate, mais pas à la mesure de Seattle ou de Houston...».

2- «Faut pas perdre espoir pour Québec, faut simplement que Québec continue de démontrer l’enthousiasme, l’énergie, la volonté de se positionner.».

3- «Montre-moi que t’es une ville qui peut compétitionner contre Seattle et on va te considérer…».

4- «Je ne peux pas croire [Après Seattle et Houston] qu’il y a beaucoup d’autres marchés plus intéressants que Québec».

5- «C’est la job du groupe, de la ville, du maire, de la province, de Québecor, des dirigeants de continuer d’être planté au côté du bureau de Gary Bettman à chaque jour pour lui dire qu’on veut une équipe, voici les moyens, voici les preuves, voici notre équipe de direction, voici comment on va te générer des dollars, comme Seattle peut le faire».

6- [Sur le prix d’entrée à la hausse dans la LNH] «C’est le prix d’entrée dans une business qui en génère des dollars…faut pas penser que c’est autre chose que de l’argent, si il y avait des preuves qu’il y avait de l’argent, il serait au rendez-vous pour Québec. Ça a rien à voir avec la ville, avec le marché, avec la langue, avec la politique, ça a voir avec l’argent.».

7- [Sur la situation des Coyotes de Phoenix et des autres canards boiteux de la ligue] «Je ne veux pas non plus dire que Gary Bettman est constant dans tout ce qui dit, ça arrive qu’il y a des irrégularités...».

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 8 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

07:59

178

LNH «Le marché des gardiens de but a explosé...» Bergevin pourrait avoir quelque chose en retour d'Antti Niemi selon Renaud Lavoie
Publié il y a 5 mois

27616

Renaud Lavoie de TVA Sports a confié à Michel Langevin et Enrico Ciccone à la radio au 91.9 SPORTS que des directeurs généraux dans la LNH lui avaient dit que «le marché des gardiens de buts à explosé depuis trois jours». Il a ajouté que des équipes telles que les Penguins, les Flames et les Oilers et d’autres étaient à la recherche de profondeur dans les buts.

Qui dit profondeur dans les buts dit Canadiens de Montréal! Avec la renaissance de Carey Price, la retour de blessure bientôt de Montoya, et Fucale qui progresse au club école à Laval, l’équipe aura peut-être un surplus de cerbères dans les prochaines semaines. Et selon Lavoie, Niemi, qui n'a rien couté, pourrait devenir attrayant pour d’autres équipes. «Mais si éventuellement, Antti Niemi est à échanger, doit quitter l’organisation, je pense que Marc Bergevin va recevoir quelque chose en retour» a spéculé Lavoie.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 1 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

01:13

171

Guillaume Wagner ridiculise celui qu'il appelle «l'humoriste de droite»
Publié il y a 5 mois

27583

Dans son billet d’humeur hebdomadaire avec Alain Gravel, l’humoriste d’opinion Guillaume Wagner s’est attaqué sans le nommer à un autre humoriste, celui qui a fait beaucoup la manchette depuis quelques semaines et qui était le premier invité de «Tout le monde en parle» dimanche dernier. L’humoriste dont il parle a aussi été la cible de menaces de mort suite aux premières représentations de son nouveau spectacle «Nos droits et libertés». Et comme Wagner, cet humoriste souffre de profonde calvitie. Quoi, vous ne savez toujours pas de qui on parle?

Wagner est tellement en mission pour pousser ses propres valeurs qui sont, évidemment, les bonnes! Il libère cet envie profonde de s’en prendre à des individus qui sont à l'opposé de sa vision post-apocalyptique idéale d’un monde ou tous seraient égaux et habillés en rouge tant qu’à y être? Dans son segment cette semaine, il s’en prend à ceux qui insultent la gauche, détruisant tous leurs arguments point par point, et finit pas avouer qu’il souhaite devenir un humoriste de droite, possiblement outré que tout le spotlight ait été sur la tête de quelqu’un qui fait le même métier que lui, encore une fois, déclenchant chez lui une crise de jalousie qu'il déclare sur les ondes d'Ici Première chaque semaine.

«J’y ai pensé et je pense que je veux être un humoriste de droite finalement. Personne les traitent de moralisateurs ou de bien pensant. Au niveau intellectuel, c’est les vacances! Tu peux renforcer les stéréotypes, pis passer pour un avant-gardiste!» a-t-il dit tout en rajoutant: «Je veux être l’humoriste qui dit tout haut ce que les gens pensent tout haut. L’humoriste censuré qui est sur toutes les tribunes, défendre ma liberté d’expression en chialant sur celle des autres. Pas être sensible à une victime qui n’a pas envie de recevoir de la haine, tout en me victimisant de la haine que je reçois. Un génie. Un Yvon Deschamps version Journal de Montréal, le rêve» a-t-il terminé, visiblement soulager de pouvoir enfin dire ce qu’il pensait de celui avec qui il ne partira surement pas en tournée prochainement.

Entendu dans Gravel le matin avec Alain Gravel sur les ondes de Ici Première, la radio parlée de Radio-Canada (Montréal). Le 23 novembre 2017. (COGECO).


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

05:07

854

logo radioego

radioego.com