Résultat pour: #monde

Tuerie en Floride: «C'est devenu le pays le plus dangereux à vivre dans les sociétés civilisées occidentales» dit Michel Villeneuve
Publié il y a 5 mois

27858

La résidence en Floride du chroniqueur Michel Villeneuve est situé non loin de Parkland ou il y a eu la fusillade d'hier faisant 17 morts dans une école. Ce matin, à l'antenne du 106,9 FM en Mauricie, il a raconté comment il a vécu les horribles événements.

«C'est une ville dortoir cossue» a d'abord dit Villeneuve, avouant qu'aucune maison de cette banlieue de Pompano n'était en bas de 700 000 dollars. «On aurait dit qu'il y avait des mouches dans le ciel, mais c'était des hélicoptères qui arrivaient de partout...médias, polices etc...» Villeneuve a aussi dit que les gens sont tous allés se masser sous le viaduc du Sawgrass Expressway parce qu'ils ne pouvaient s'approcher de l'école: «Il y avait 4 à 5000 personnes» selon lui, beaucoup des parents d'élèves qui avaient eu ordre de n'utiliser que le texto pour rejoindre leurs enfants si jamais le meurtrier était encore en vie. «Tout le monde était affolé parce qu'on avait pas d'idée de l'ampleur du massacre, au début, on parlait d'une ou deux personnes» a dit le chroniqueur qui a vécu les événements de très près.

«Nous on a pas cette culture-là chez-nous, on a pas cette âme guerrière, c'est une bien drôle de nation, c'est une grande nation, mais ce sont des cowboys, ils sont belliqueux...quand tu arrives sur un coin de rue, puis il y a quelqu'un qui a oublié de mettre son clignotant, chez-nous au Québec on lui fait des gros yeux, mais là-bas là, regarde en avant, regarde pas sur le côté, tu sais jamais ce qui va se passer, mêle toi de tes affaires» a dit Villeneuve qui a conclut en disant des États-Unis: «C'est devenu le pays le plus dangereux à vivre dans les sociétés civilisées occidentales».

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 15 février 2018. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

07:21

132

«Je ne suis pas un anti-montréalais, je suis un anti-médias montréalais»  —Jeff Fillion
Publié il y a 5 mois

27852

Ça faisait un bout que Jeff Fillion n'était pas allé à Montréal. De retour à Québec, il a fait une réflexion sur sa visite de la fin-de-semaine au royaume de Valérie Plante.

«Une fois arrivé une l'île c'est honteux» a dit Fillion en décrivant le mauvais état des routes et du fait qu'une de ses filles avait le mal des transports. «À Montréal ça grouille» dit Jeff en disant que si quelqu'un avait une business à Québec, que son expansion passait par Montréal, il dira du même souffle qu'il a toujours aimé Montréal, mais que Montréal lui fait honte parce que c'est l'emblème de la prospérité économique du Québec.

«Quand on est ici à tous les jours [Québec], on vient à se faire endormir par les ¨chansons¨ qui nous sont racontées dans les médias d'ici, on pense que la terre roule alentour de Québec. Québec c'est un gros Trois-Rivières, c'est un gros Saguenay...On se fait beaucoup d'accroire» a dit l'animateur qui dit avoir toujours été «écoeuré» d'entendre que Jeff Fillion, et que la radio de Québec et que les gens de Québec avaient de la haine pour Montréal: «c'est peut-être relié à l'histoire des Nordiques, mas ça on peut en revenir, ils sont partis depuis 1995» a dit Fillion.

«On a besoin d'avoir un emblème économique puissant à montrer au reste du monde» a ajouté l'animateur: «Il faut passer le message qu'il se passe quelque chose de gros au Québec...puis ça peut pas venir de Sherbrooke, Trois-Rivières ou Québec».

«On va tous s'enrichir de voir Montréal rouler sur l'or. Il faut arrêter de faire des guerres de clocher» a conclut Fillion qui a dit que s'il va moins à Montréal, c'est que Montréal lui fait mal.

Entendu sur JeffFillion.com avec Jeff Fillion, Doom et Gerry le 13 février 2018.


RPRE RPRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

13:46

465

3eme LIEN: Véronyque Tremblay pas prête à mettre son siège en jeu si son parti recule
Publié il y a 5 mois

27834

En entrevue au FM93 ce matin avec Sylvain Bouchard, la députée de la circonscription de Chauveau a dit ne pas souhaitez mettre son siège en jeu si jamais son parti reculait dans le dossier du 3ème lien à Québec, un dossier comme on sait très chaud pour plusieurs citoyens de la capitale.

Pourtant, la député semblait assez certaine d'elle dans le cours de la conversation sur les décisions préliminaires sur le projet entre le parti Libéral qu'elle représente et le projet: «Heille, pensez-vous qu'on dépense 20.5 millions de dollars des sous des contribuables pour un projet qu'on ne veut pas faire?» a presque crié la députée. C'est à ce moment que le co-animateur de Bouchard, Jean-Simon Bui, lui a posé la question qui semblait plutôt logique dans les circonstances: «Êtes-vous prête à mettre votre siège en jeu Mme Tremblay?...Parce que M. Caire [député de la CAQ] a dit que si la CAQ reculait dans le cas d'un gouvernement caquiste, que lui mettait son siège en jeu, est-ce que vous êtes prête Madame Tremblay à mettre votre siège en jeu, le siège de Chauveau si jamais le gouvernement libéral recule dans le dossier du 3ème lien?»

La députée ne s'attendait peut-être pas à devoir répondre à cette question, si bien que sans trop d'hésitation elle a répondu dans la négative: «Moi je mettrai pas mon siège en jeu puis je vais vous expliquer pourquoi, parce que c'est pas un enjeu dans mon comté» a dit le plus sérieusement du monde celle qui a été élue le 8 juin 2015. «Ben non, Chauveau qui prend Henri IV, je reste dans ce coin là» a dit l'animateur Sylvain Bouchard. Puis la députée s'est reprise en disant que «oui c'était un enjeu pour Chauveau, mais pas l'enjeu principale».

«Moi je vais être honnête avec vous, moi quand je me promène dans le comté, je suis assez présente dans le comté, il y a pas une journée ou presque je ne le suis pas, ce n'est pas de ça dont les gens me parlent le plus...globalement, ce que les gens veulent, c'est que ça circule mieux à Québec, peut importe le moyen» a-t-elle avoué.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Élizabeth Crête le 7 février 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

02:21

119

Des abribus à 750 000 $ à Québec. «Y'a du monde qui nous crosse» dit Jeff Fillion
Publié il y a 5 mois

27831

«C'est pas pour rien que plus personne vous ¨trust¨... les gens ne vont plus voter, le monde a mal au coeur, c'est pour ça qu'on se garochent sur plein d'affaire pour ne pas vous voir, on est complètement découragé, vous nous crosser, vous n'avez même plus de retenu, vous n'avez même plus de raison à nous donner, vous n'avez plus d'explication à faire parce que vous êtes de connivence avec les médias qui tiennent le silence là-dessus, c'est dégueulasse» a dit Jeff Fillion, totalement désabusé par les politiciens suite à un scandale dévoilée par le parti de l'opposition à mairie de Québec via leur Chef qui a décrié le coût exorbitant de la construction d'un abribus en 2015.

«C’est épouvantable ce qu’il fait là», s’est emporté Régis Labeaume en accusant le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, de s’attaquer à la «crédibilité» des administrateurs du RT alors qu'en marge du conseil municipal, le parti d’opposition a convoqué les médias pour dénoncer la construction en 2015 d’un abribus au coût de 750 000 $ à l’intersection de la 41e Rue et de la 1ere Avenue.

Des travaux de 200 000 $ afin de rénover un local de service comprenant une toilette destinée aux employés sur la rue de Marly ont aussi été dénoncés.

Texte complet de Radio-Canada ici.

Entendu à CHOI Radio X dans FILLION avec Jeff Fillion, Nick et Gerry le 7 février 2018.


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

29:20

927

Audition pour Cheerleaders hommes avec les Alouettes: «On a pas besoin de ça» dit Michel Villeneuve
Publié il y a 5 mois

27829

Alors que les auditions 2018 pour faire partie de l'équipe de Cheerleaders des Alouettes de Montréal sont maintenant annoncés, la description du personnel recherché a fait sursauter le chroniqueur Michel Villeneuve lors de sa prestation quotidienne à l'émission de Catherine Gaudreault sur 106,9 FM en Mauricie.

«Dans quel monde vivons-nous...un gars dans une équipe de Cheerleaders» a dit Villeneuve en débutant sa chronique. L'animatrice Catherine Gaudreault lui a tout de suite suggéré d'arriver en 2018. «Même si on est en 2018 et qu'on approche 2019, il y a des choses qui me semblent invraisemblables» a rajouté le chroniqueur. «Là on va se dire les vrais affaires, là je suis tanné, on est tous rendu dans la même mouvance, tout le monde faut être ¨politically correct¨, moi j'ai pas de trouble avec les changements et l'évolution de la société, il faut faire place à tous ces changements là, mais un moment donné là...honnêtement y'a-t-il quelqu'un qui va s'attarder sur un danseur de hip hop par exemple au sein de la troupe de Cheerleaders des Alouettes, franchement... ça amènes-tu quelque chose de plus?» a décrié Villeneuve devant une animatrice qui essayait de comprendre son point de vue. «C'est pareil comme les gars en nage synchronisée» a imagé le chroniqueur, souhaitant appuyer son propos.

«Dans le fond on a pas besoin de ça» a fini par dire le gars de sports sous les rires de Gaudreault.

Voici les critères établis par les Alouettes pour le recrutement de son équipe de cheerleaders pour la saison 2018.

- Vous devez être âgée d’au moins 18 ans le jour de l’audition, dimanche le 25 février 2018.

- Nous recherchons des filles et des garçons dynamiques avec beaucoup d’entregent

- Nous n’avons aucun critère physique toutefois nous exigeons une apparence soignée

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 7 février 2018. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

11:23

121

Pacioretty contre Ryan McDonagh? Martin Mcguire parle du «magasinage» récent du CH
Publié il y a 6 mois

27819

Sur les ondes de CKOI ce matin, Martin McGuire, descripteur des matchs du Canadien à la radio, a parlé de ce qu'il a vu et entendu en fin-de-semaine sur des joueurs qui pourraient changer d'équipes alors que des rumeurs d'échanges planent entre les murs du Centre Bell.

On sait que Marc Bergevin est activement à la recherche soit d'un joueur de centre ou encore d'un défenseur: «Il y a trois équipes qui ont envoyé chacun deux représentants pour les deux matchs de la fin-de-semaine...les Blue Jackets de Columbus, les Flames de Calgary et les Coyotes de l'Arizona» a avoué McGuire qui du haut de la galerie de Presse peut remarquer bien des vas et viens au Centre Bell. «Les Flames de Calgary est probablement l'équipe qui envoie le plus de monde aux matchs du Canadien...du côté des Blues Jackets on sait que le défenseur [Jack] Johnson est disponible...Dans le cas de l'Arizona, c'est Oliver Ekman-Larsson qui est le marché...ça pourrait être le défenseur gaucher pour jouer avec Shea Weber» a analysé McGuire.

Puis, le descripteur a aussi dévoilé qu'un ancien premier choix du CH en 2007 (12e au total) pourrait renouer avec l'équipe qui l'a repêché et des rumeurs disent que Max Pacioretty pourrait être séduisant en retour. «Les Rangers seraient disposés à écouter des offres pour Ryan McDonagh» a dit McGuire qui dit sentir que Marc Bergevin est en train de «faire bouger le marché».

Entendu à CKOI 96,9 FM dans Debout les comiques avec Martin Cloutier, Tammy Verge et Patrice Bélanger. (COGECO) le 5 février 2018.


CKOI969RE CKOI969RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

02:57

388

Normand Lester s'emporte sur Donald Trump!
Publié il y a 6 mois

27818

Invité à parler des démêlés du Président américain Donald Trump suite à son histoire de communications et/ou d'influence ou non avec des russes lors de son élection présidentielle de novembre 2016, le chroniqueur Normand Lester s'est lancé dans une envolée lyrique en partant de l'administration du président actuel et des grandes dictatures qui ont marqué l'histoire du monde.

«Peut importe les bêtises que cet homme-là fait, peut importe les insanités qu'il dit, il y a 35% des américains qui croient encore en lui...Regardez les grandes dictatures européennes au 20ème siècle, Mussolini, Hitler, Staline, encore aujourd'hui, il y a des russes qui disent ahhhh à l'époque de Staline c'était bien, [rires] il y en a qui disent ahhh Mussolini tsé, y'a même des allemands malheureusement qui croient en Hitler aussi c'est pour vous dire...ainsi est la nature et la stupidité humaine [rires]» a dit Lester qui effectue des chroniques politiques régulièrement avec Paul Houde sur les ondes des stations de radio parlées de Cogeco.

Rappelons que Donald Trump a nié à plusieurs reprises qu’il y ait eu collusion entre lui et son équipe de campagne d’un côté, et la Russie de l’autre.

Le président a autorisé, vendredi 2 février, la publication d’une note confidentielle de cette commission sur la manière dont le FBI a demandé à la justice la mise sur écoute, en pleine campagne présidentielle, d’un membre de son équipe, accusé d’accointance avec Moscou.

En conséquence, la commission du renseignement de la Chambre se réunit lundi en fin d’après-midi pour décider de publier ou pas un document démocrate en forme de réfutation de la note républicaine publiée vendredi. (Source: Le Monde)

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Le Québec Maintenant» avec Paul Houde le 1 février 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

01:31

288

ANDRÉ ARTHUR «Les meilleurs moments»: Épisode 1: Walter Sieber
Publié il y a 6 mois

27814

RadioEGO rend hommage à l'homme de radio qu'est André Arthur en cinq segments audio marquants qui auront contribué à lui attribuer le titre de «Roi Arthur» pendant de nombreuses années sur les ondes radiophoniques d'une des villes en Amérique qui a fait de la radio son médium favori et ses animateurs, ses idoles!

Réduire une carrière de plus de 40 ans à la radio par quelques propos controversés comme bien des journalistes ont tenté de le faire depuis l'annonce de la fin du contrat de l'animateur de 74 ans à BLVD.fm récemment, c'est un peu facile et surtout non réaliste.

Chez RadioEGO, nous reconnaissons le grand communicateur qu'il a été, qu'il est encore. Nous soulignons qu'il a été numéro 1 à la radio de Québec sur une période s'étalonnant sur plus de 30 ans, un marché ou ce média est roi et ou la réussite n'est pas donnée, il faut plutôt aller la chercher en séduisant des auditeurs qui ont toujours eu beaucoup de choix dans la capital.

«Y'a-t-il quelqu'un qui connaît l'avenir dans tous ceux qui nous écoutent présentement? Personne» a résumé André Arthur en entrevue à Radio-Canada après qu'on lui ait demandé si il pensait faire un [autre] retour. Arthur a toujours prétendu, avec raison, être un polémiste: «Un polémiste est un écrivain ou un journaliste ridiculisant en principe avec panache et esprit.». Tu ne fais pas ce genre de radio sans nager si ce n'est qu'un peu dans la controverse. Comme tu ne fais pas d'omelettes sans... Vous connaissez la suite?

Épisode 1 : Walter Sieber

Cet extrait se situe en 1995. La ville de Québec, dirigée par le maire Jean-Paul Lallier, essaie très fort de faire rêver ses citoyens en posant sa candidature pour l'obtention des Jeux Olympiques de 2002. Les «influenceurs» se font aller dans les médias. Personne ne peut chiffrer les véritables coûts de l'opération, on mise plutôt sur le rêve de voir Québec rayonner. La radio est au centre du débat, mais une voix s'élève contre, celle d'André Arthur qui jour après jour essaiera d'avoir des réponses des autorités et remets en doute par le fait même les propos de plusieurs rêveurs. Arthur est au sommet de sont art et des cotes d'écoutes. La ville rêve mais si Arthur avait raison de s'opposer si fort au projet? Se demandent plusieurs citoyens à l'écoute, coincés entre le rêve confortable et la dure réalité.

Walter Sieber, avec son accent exotique, était le vice-président des sports pour la candidature olympique de Québec 2002. Ce matin frisquet de février en 1995, il tentera d'expliquer à l'animateur en ondes à CHRC 80, la descente en ski, la discipline reine des Olympique d'Hiver, qui aurait lieu à la Petite-Rivière-St-François, dans Charlevoix. Cette entrevue sera par la suite reconnue comme celle qui aura possiblement mis fin au rêve Olympique québécois. Les citoyens se sont alors rendu compte du non sérieux de toute l'aventure. Quelques mois plus tard, la population, rassemblée en grand nombre à place d'Youville, attendra avec impatience le dévoilement des votes du CIO. Québec terminera 4ème avec 7 votes, 54 votes seront attribués à Salt Lake City, en pleine controverse de financements douteux (pots-de-vins) dévoilés au monde entier par la suite et remettant même en doute tous ceux qui gravitent mondialement autour du mirage Olympique.

(Ce segment est un montage, l'entrevue originale a possiblement duré près de 30 minutes. Si jamais vous l'avez en votre possession info@radioego.com)


Radio EGO Radio EGO
Membre depuis il y a environ 10 ans

04:27

757

«Ma barbe est un organe sexuel secondaire» déclare le Doc Mailloux
Publié il y a 6 mois

27813

Un des sujets de l'émission «Doc Mailloux et Josey» cette semaine fut sur l'apparence; le pourquoi des tatoos et des percings entre autres. Puis, avant de prendre les appels, Josey a parlé de la barbe du Doc, cet amas de poils imposants qui avouons-le fait partie de sa «légende». C'est alors que le psy a fait une révélation fracassante sur celle-ci. Écoutez-le:

«Un moment donné, je suis intervenu à l'Hôpital Ste-Marie auprès des secrétaires, parce qu'elles me touchaient la barbe, et ça faisait quelques fois que ça arrivait. Je leur ai dit Mesdames, sachez que vous touchez à un organe sexuel secondaire...y'en a pu une qui a osé y toucher» a dit le Doc mi-sérieux.

«La barbe chez l'homme est une caractéristique sexuelle secondaire» a répété le Doc à quelques reprises pour être certain que tout le monde avait bien entendu. «Vous êtes sérieux quand vous dites ça?» a demandé sa co-animatrice Josey Arsenault par certaine si le Doc rigolait ou pas. «Ben oui, c'est relié à la puberté, à la testostérone» a expliqué le Doc le plus sérieusement du monde «comme la ligne droite du poils pubiens chez les femmes» a dit le psy tout en ajoutant qu'il avait de la «peau de fesses» dans le visage, ce qui était une des raisons pourquoi il arborait une barbe.

Finalement, Josey a manifesté le désir ardent de lui toucher la prochaine fois qu'ils se voient en direct, car rappelons que les deux animateurs ne sont pas dans le même studio lorsqu'ils réalisent leur émission. L'animatrice est habituellement à Québec au FM93 et le Doc dans les studios de Cogeco à Trois-Rivières.

Entendu à l'émission Doc Mailloux et Josey le 1 février 2018 au FM93 et tout le réseau des radios parlées de COGECO avec Le Doc Pierre Mailloux et Josey Arsenault.


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

04:58

242

Congédiement d'André Arthur: Jeff Fillion ridiculise Sophie Durocher
Publié il y a 6 mois

27806

L'émission de Sophie Durocher était juste avant celle d'André Arthur à BLVD.fm et des rumeurs affirment que l'animatrice refusait systématiquement de faire tout promotion de celui qui la suivait en ondes, avant même que tout éclate...

Dans la foulée de la controverse du «Boulevard Sida» qui a mené à la sortie définitive de Arthur des ondes de BLVD, Durocher s'était dite «profondément choquée» par les propos de son collègue. Elle avait même dit en ondes que si il n'avait pas été congédié, que c'est elle qui aurait probablement quitté.

Cette semaine, Jeff Fillion n'a pas manqué de ridiculiser les propos de celle qui a aussi une chronique dans le Journal de Montréal et de Québec: «Cette semaine elle a fait la leçon à André Arthur, y'a pas grand monde qui peut faire la leçon à André Arthur. Faut que tu aies montré certains succès pour faire la leçon à André Arthur» a dit l'animateur qui malgré dcertains différents avec le bourru animateur dans le passé n'a jamais mis en doute ses talents de communicateurs. Puis il s'est moqué de la position de Durocher en ondes quand elle a menacé de quitté si André Arthur n'avait pas été congédié: «Heille, si la direction n'avait pas agi c'est moi qui serait partit, ok so? Il serait arrivé quoi? La station aurait fermé si tu partais? Nah...» s'est moqué l'animateur sur sa plateforme jefffillion.com.

«Ses cotes d'écoute ont pas été très bonne à Madame Durocher» lui a fait remarquer son co-animateur. «Elle n'a pas de cotes d'écoute...pas une question de bon ou pas bon...¨PAS¨ de cotes d'écoute.» a dit Fillion.

Entendu sur JeffFillion.com avec Jeff Fillion et Gerry le 1 février 2018.


RPRE RPRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

00:57

922

logo radioego

radioego.com