Résultat pour: #Montréal

Congédiement d'André Arthur: Jeff Fillion ridiculise Sophie Durocher
Publié il y a 22 jours

27806

L'émission de Sophie Durocher était juste avant celle d'André Arthur à BLVD.fm et des rumeurs affirment que l'animatrice refusait systématiquement de faire tout promotion de celui qui la suivait en ondes, avant même que tout éclate...

Dans la foulée de la controverse du «Boulevard Sida» qui a mené à la sortie définitive de Arthur des ondes de BLVD, Durocher s'était dite «profondément choquée» par les propos de son collègue. Elle avait même dit en ondes que si il n'avait pas été congédié, que c'est elle qui aurait probablement quitté.

Cette semaine, Jeff Fillion n'a pas manqué de ridiculiser les propos de celle qui a aussi une chronique dans le Journal de Montréal et de Québec: «Cette semaine elle a fait la leçon à André Arthur, y'a pas grand monde qui peut faire la leçon à André Arthur. Faut que tu aies montré certains succès pour faire la leçon à André Arthur» a dit l'animateur qui malgré dcertains différents avec le bourru animateur dans le passé n'a jamais mis en doute ses talents de communicateurs. Puis il s'est moqué de la position de Durocher en ondes quand elle a menacé de quitté si André Arthur n'avait pas été congédié: «Heille, si la direction n'avait pas agi c'est moi qui serait partit, ok so? Il serait arrivé quoi? La station aurait fermé si tu partais? Nah...» s'est moqué l'animateur sur sa plateforme jefffillion.com.

«Ses cotes d'écoute ont pas été très bonne à Madame Durocher» lui a fait remarquer son co-animateur. «Elle n'a pas de cotes d'écoute...pas une question de bon ou pas bon...¨PAS¨ de cotes d'écoute.» a dit Fillion.

Entendu sur JeffFillion.com avec Jeff Fillion et Gerry le 1 février 2018.


RPRE RPRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

00:57

823

Le joueur sera immortalisé au Centre Vidéotron: «C'est quelque chose de vraiment émouvant» —Peter Stastny
Publié il y a 23 jours

27804

Ce midi, Peter Stastny était en ondes pour parler du premier rang qu'il avait obtenu lors d'un sondage en ligne visant à déterminer le joueurs des Nordiques préféré des Québécois. Sur plus de 19 000 répondants, Peter a obtenu une récolte de 45 % des voix. Il a devancé dans l’ordre Michel Goulet (22 %), Alain Côté (19 %), Joe Sakic (8 %) et Dale Hunter (2 %).

«Je vais vous dire de quoi» a dit Éric Duhaime: «J'interview des premiers ministres, des ministres, des artistes de toutes sortes, mais pour moi, interviewer Peter Stastny, il y a eu quelque choses de différent aujourd'hui, parce que pour moi Peter Stastny, j'étais ti-cul pis je l'avais le maudit 26 sur le dos, et de pouvoir lui parler aujourd'hui... et c'était pas juste un joueur de hockey, c'est aussi tout le symbole anti-communiste, toute la symbolique de la liberté et le gentleman, le gars qui était impeccable, autant sur la glace que'à l'extérieur de la glace» a dit Duhaime avant d'ajouter: «Un joueur de hockey qui est venu chez-nous aussi, qui est partit de l'autre bout du monde, puis qui a appris notre langue. Y'en a combien aujourd'hui des joueurs de la Ligue Nationale qui joue à Montréal puis que c'est pas leur langue maternelle le français puis qui se forcent les fesses puis qu'après une couple d'années, il parle français...en connaissez-vous d'autres?» A demandé Duhaime après la fin de son entrevue avec le meilleur joueur de l'histoire des Nordiques dans la LNH avec 450 buts 789 passes et 1,239 points en 977 matchs dans la LNH dont 737 avec les Nordiques,

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Duhaime-Ségal le Midi le 2 février 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

13:44

145

«Max Pacioretty ne signera pas une nouvelle entente à Montréal...»  —Ron Fournier
Publié il y a 23 jours

27802

À l'émission les Amateurs de sports cette semaine, Ron Fournier a tenu à vérifier par lui-même la rumeur qui amènerait Robert Thomas, un centre droiter de 6', 190 lbs, prospect des Blues contre le capitaine du CH Max Pacioretty, et la réponse de ses contacts à St-Louis fut sans équivoque.

«Juste pour vous dire, on va oublier ça, c'est tout. Parce que j'ai appelé à St-Louis pis je leur ai parlé, ils m'ont dit ¨es-tu malade, es-tu tombé sur la tête?¨ donc on comprend tout de suite que si on veut échanger Max Pacioretty pis que tu veux évidemment pas le donner right? Tu t'aperçois que un pour un Robert Thomas 18 ans pour Max Pacioretty les Blues disent ¨êtes-vous malade? Ron, t'es-tu tombé sur la christie de tête?¨» a dit le coloré animateur pour expliquer ou en est la valeur du capitaine du CH dans le marché actuel de la LNH.

Par la suite, Ron pense que quoiqu'il arrive, Pacioretty n'acceptera pas de re-signer à Montréal. «Selon moi, ce que je pense, Max ne signera jamais une nouvelle entente avec le Canadien. Max là, a trop vécu ici là. C'est un gars de famille, c'est un américain. Max je ne lui ai pas parlé, j'ai pas parlé au Canadien, j'ai pas parlé à personne, je le connais assez pour te dire que Max Pacioretty doit trouver ça énormément difficile de jouer ici, depuis qu'il porte le C, des rendez-vous quotidiens avec les journalistes, je pense que ce gars-là voudrait dans son dernier gros contrat, 7 ans ailleurs, je pense qu'il voudrait s'installer aux États quelque part, ou il est pas sous la sellette...l'impression que j'ai, Max Pacioretty ne signera pas une nouvelle entente à Montréal...» a conclut Ron.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal et le réseau des radios parlées de Cogeco à l'émission Les Amateurs de Sports avec Mario Langlois le 31 janvier 2018.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

06:37

613

Cafouillage à Maniwaki: À qui la faute? Entrevue avec la mère du détenu.
Publié il y a 23 jours

27801

Cafouillage est un mot faible pour décrire ce qui est arrivé au Palais de justice de Maniwaki cette semaine. Difficile de se faire une idée sur comment une simple envie de fumée d'un détenu a pu mener à un coup de feu à la tête de la part d'un constable spécial qui aurait lui-même avant été atteint aussi à la tête par son propre bâton télescopique volé par le détenu.

Le cafouillage vient du fait qu'ils n'étaient pas les 2 seules personnes présentes sur la scène de l'événement; 4 ou 5 agents de sécurité plus la famille et l'entourage immédiat du détenu étaient aux alentours.

Donc aurait-on pu faire les choses autrement dans des circonstances semblables? Espérons que oui.

Au 98,5 FM hier, Paul Houde a parlé à la journaliste Karol-Ann Scott du 104,7 à Gatineau qui a recueilli les propos de la mère du détenu qui était sur place et qui a expliqué sa version des faits.

Résumé des événements survenues le 31 janvier 2018 au Palais de justice de Maniwaki:

- Vers 13h00, une altercation est survenue entre un constable spécial et un civil détenu. (Steven Bertrand, 18 ans).

- L’homme se serait emparé du bâton télescopique du constable spécial et lui en aurait asséné un coup sur la tête.

- Le constable spécial aurait alors saisi son arme à feu et aurait atteint le civil d’au moins une balle à la tête.

- Le constable spécial et le civil auraient été transportés à l’hôpital. 

- Le détenu serait «OK, mais il est encore dans le coma» selon sa mère.

- Le constable s'en tirerait avec des coupures à la tête

Vidéo de l'événement. (Attention, violence extrême!)

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Le Québec Maintenant» avec Paul Houde le 1 février 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

06:24

310

Potins: Mais de qui parle donc Patrick Marsolais?
Publié il y a 23 jours

27800

Ben oui, tout le monde aime bien les potins, et cette semaine dans le Clan McLeod présenté sur l'heure du retour à la maison à CKOI à Montréal, Patrick Marsolais a raconté une succulente anecdote sur une personnalité montréalaise sans bien sur la nommer. C'est une animatrice, qu'il connait depuis une vingtaine d'années, qui l'a totalement ignoré alors qu'elle était assise tout près de lui et de son amie Valérie Roberts qui l'accompagnait.

«Cette personne là était avec son nouveau copain. Un copain qui est associé à l'Intelligentsia un peu plus, un petit peu plus à gauche, et elle est la rangée devant nous, le banc devant moi, donc elle est à un pied de moi, elle lui parle sur sa gauche, ce qui veut dire que, elle regarde de côté, je suis dans son angle, il y a du monde qui arrive et qui nous salue à voix haute, c'est sur qu'elle sait pertinemment qu'on est là, on est arrivé une dizaine de minutes avant que le spectacle commence, les lumières sont allumées, mais jamais, jamais parce qu'elle était avec son chum, fort probablement parce qu'il est dans I'lntelligentsia, qu'hier, on était pas digne de lui dire bonjour...» a dit Marsolais appuyé par sa conjointe qui semblait telle aussi ne pas en revenir de ce comportement.

Mais de qui s'agit-il?

Entendu sur les ondes de CKOI 96,9 à Montréal dans l'émission «Le Clan McLeod» avec Peter Macleod, Patrick Marsolais et Valérie Roberts le 31 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKOI969RE CKOI969RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

04:37

469

Ciccone charge Julien: «Le gars est en train de se faire tuer, puis toé tu me parles de ton jeu de puissance?»
Publié il y a 24 jours

27797

En soulignant la passivité de Tomas Plekanec pour aller défendre Paul Byron, à la suite d'un double-échec dans le dos de la part du défenseur des Blues de Saint Louis Colton Parayko cette semaine, Enrico Ciccone a pété les plombs sur l'entraineur Claude Julien qui, en point de presse, à plutôt expliqué qu'à ce moment du match, il était plus important de conserver un avantage numérique.

«Le gars est en train de se faire tuer, puis toé tu me parles de ton jeu de puissance?» a crié Enrico Ciccone, un ancien dur à cuire de la LNH et maintenant co-animateur à l'émission du matin au 91.9 SPORTS à Montréal qui a fait un reality check au coach du Canadien. «Heille Claude, t'es 28e, t'as pu de chance de faire les séries, pis t'as peur de perdre un jeu de puissance...t'es-tu sérieux là?...Il défend le joueur qui a pas défendu l'autre qui s'est fait planter dans bande...Coudonc sur quelle planète qu'il vit Claude Julien à matin?». a vociféré Ciccone avec qui il est difficile d'être en désaccord sur ce point.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone.

Le 1 février 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

04:15

1543

Guillaume Ouimet raconte comment il a pratiqué par hasard avec Sydney Crosby
Publié il y a 25 jours

27795

9 janvier 2017, 9 AM, -15 degrés C. Guillaume Ouimet, 19 ans, cégépien et joueur de niveau junior AA à Tremblant, s'entraine seul comme il le fait souvent: «J'aime y aller le matin parce qu'il n'y a personne et que les gars de l'aréna font une super job le soir d'avant, la glace est très belle le matin», explique-t-il à Mathias Brunet dans un article publié dans La Presse +.

Ce matin-là fut spécial puisque sans avertir, quelqu'un est venu le rejoindre sur la glace. Cette personne c'est Sydney Crosby, le meilleur joueur de hockey au monde qui, de passage dans la région, se cherchait un endroit tranquille pour s'amuser et s'entraîner un peu alors que son équipe, les Penguins de Pittsburgh, avaient donné quelques jours de congés à leurs joueurs dans le milieu de cette longue saison.

Ouimet a bien voulu raconté son expérience, photo à l'appui, à Paul Arcand sur les ondes du 98,5 FM à Montréal ce matin à l'émission «Puisqu’il faut se lever».

(COGECO) 31 janvier 2018.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

05:41

614

«La personne est encore meilleur que le joueur de hockey Sidney Crosby»  —Martin Leclerc
Publié il y a 25 jours

27792

Ce matin, Michel Langevin et Enrico Ciccone ont raconté en compagnie du journaliste Martin Leclerc l'histoire magique de Guillaume Ouimet qui a vu débarqué le matin du 9 janvier dernier à Mont-Tremblant, le meilleur joueur de hockey au monde Sidney Crosby, qui se cherchait juste une patinoire pour s'amuser, alors que son équipe de la NHL, les Penguins, avaient quelques jours de congé.

(Voici quelques extraits du texte de La Presse +)

« J'aime y aller le matin parce qu'il n'y a personne et que les gars de l'aréna font une super job le soir d'avant, la glace est très belle le matin, explique le jeune homme de 19 ans, cégépien et joueur de niveau junior AA à Tremblant. J'aime ça patiner le matin, c'est tranquille, ça me permet de déconnecter de tout. » a dit Ouimet, 19 ans.

« À cette heure-là, la cabane est encore fermée. Je connais les gars et je savais qu'ils allaient se faire un plaisir de l'accueillir. Il faisait quand même froid, au moins - 15. Mais il a insisté pour mettre ses patins dans un banc de neige à côté de la patinoire, comme un enfant de 10 ans l'aurait fait. »

Les deux sont ensuite allés visiter le vestiaire des Diables de Mont-Tremblant, l'équipe dont Ouimet porte les couleurs. « Il s'est assis sur un banc dans la chambre sans rien dire pendant quelques minutes. Sa blonde m'a dit qu'il était nostalgique. Tu voyais que plein de souvenirs se bousculaient dans son esprit. C'était impressionnant. »

Article complet de Mathias Brunet de La Presse + ici.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 31 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

08:00

468

Pacioretty et Plekanec ne finiront pas l'année à Montréal selon Pierre Houde
Publié il y a 26 jours

27788

En pleine discussion sur l'avenir immédiat du Canadien de Montréal tout en mesurant la saison désastreuse qu'ils connaissent, Michel Langevin, Enrico Ciccone et leur invité Pierre Houde au 91,9 SPORTS sont arrivés à un consensus: «Marc Bergevin ne peut pas se faire congédier l'automne prochain parce qu'il n'aura rien fait». Sur ses paroles sages, le descripteur des matchs du Tricolore à RDS avait sa théorie, et celle-ci implique deux vétérans de l'équipe qui selon lui ne seront plus dans l'équipe avant la fin de l'année.

«Tomas Plakanec dans ma tête c'est fait, c'est réglé, il l'a dit, il s'en va jouer ailleurs d'ici la fin de la saison et je pense que petit à petit, le capitaine commence à réaliser aussi que ça ressemble à ça et je ne dit pas que c'est sa volonté. Moi on me raconte que son plus vieux parle couramment le français maintenant, ils sont bien intégrés dans la vie à Montréal, je pense qu'il est globalement très heureux à Montréal, mais je pense qu'il est très conscient aussi de la réalité business du hockey et de sa valeur sur le marché» a dit le descripteur des matchs à la télé depuis de nombreuses années qui possède surement d'excellentes source pour avancer des propos qui laissent présager un virage jeunesse d'ici quelques semaine chez le CH.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 30 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

09:22

403

Ahhh ce subtile Réjean...
Publié il y a 26 jours

27781

Voici une remarque des plus subtiles de Réjean Tremblay alors qu'il analysait avec Jean-Charles Lajoie l'entrevue que ce dernier venait de faire avec Angela Price la semaine passée.

On se demande bien ce qu'il a voulu dire...

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal à l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 25 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

00:30

753

logo radioego

radioego.com