Résultat pour: #FM93

Yves Landry est revenu sur ce qui l'a poussé en dehors de la radio...
Publié il y a 3 mois

27619

Longtemps le personnage atypique d’une radio qui roulait déjà pas mal hors sentier, Yves Landry a fait des séjours assez fructueux sur des antennes très importantes dans la région de Québec ayant fait parti de l’équipe du matin de CHOI et du FM93, en plus de participer à l’évolution de la radio web de Jeff Fillion: radiopirate.com. Alors, que s’est-il passé pour qu’il ne soit plus du tout en ondes alors qu’il n’y a jamais eu autant de radio qui «parlent» à Québec? Écoutez-le donner ses explications.

C’est à une radio communautaire de Lévis, CJMD 96,9 FM, avec l’animateur Max Doré que Landry a bien voulu donner les raisons de son absence des ondes. Il a aussi expliqué comment il percevait ce média aujourd'hui.

Voici 10 réflexions de Yves Landry sur son absence et sur la radio en général:

1- «Je redonne beaucoup à Jeff…même si on est des individus qui ne se ressemblent pas…»

2- «Denis y’avait un front de boeuf, il arrivait d’un petit coin, il aurait pu vendre des caisses de confiance…il ne doutait pas de lui, il était drôle...»

3- «Il est arrivé le phénomène Chiasson qui était une méga joke, duquel je n’ai rien appris…tout ça a provoqué la séparation du groupe qui s’était bâti mais qui était en train de pourrir tranquillement pas vite…»

4- «Jeff a pris une direction différente, il s’est mis à faire ses affaires et à devenir très politique...»

5- «Denis Gravel et Dominic Maurais avaient une autre vision. Ils ont voulu travailler de façon carriériste dans patente pis ¨faire de la radio¨…pis pour eux autres, ce qu’on faisait avant, c’était plus vraiment de la radio...»

6- «J’étais convaincu qu’à la dissolution quand Jeff est partit pour radiopirate que mon avenir était avec Jeff puis je suis allé le rejoindre et il m’a accueilli les bras ouverts…»

7- «Je ne changerais jamais de ce que j’ai fais hier et de ce que je suis aujourd’hui, je vais le demeurer, même si tout ça me met ¨get out the radio¨ »

8- «Tu parlais des derniers balbutiements qui sont arrivés accidentels ou j’étais arrivé à CHOI puis on s’est vu, on devait se reparler (Jeff et lui), se laisser avec une rancune, se laisser avec un goût aigre, après avoir partager tant de temps…on devait se jaser»

9- «Moi par contre je peux te dire personnellement que, je suis encore capable d’en donner, je pourrais encore en donner, à faire ce que je faisais il y a 20 ans, je suis convaincu que j’aurais autant de plaisir à le faire… je le ferais de la même façon… et j’ai autant d’énergie que j’en avais…»

10- «Là présentement c’est la talk radio…ça parle, ça parle, ça parle, ça parle, ça parle, ça parle…scuse je suis en train de m’endormir, ça parle, ça parle, ça parle, ça parle…alors ça me dit rien»

Entendu à l’émission «Tailgate en attendant Ti-Guy» avec Max Doré sur les ondes de CJMD 96,9 FM à Lévis le 28 novembre 2017.


cjmd969 cjmd969
Membre depuis il y a plus de 8 ans

15:58

1038

Sondage Automne 2017: Même numéro 1 Sylvain Bouchard est «pas content». Écoutez ces explications:
Publié il y a 3 mois

27615

Sylvain Bouchard de «Bouchard en parle» au FM93 a parlé des résultats de sondages Numéris pour l’automne 2017 malgré qu’on sentait dans son ton de voix que ce n’est pas ce qu’il préfère le mieux discuter en ondes: «On est numéro 1 dans le central à Québec mais on est aussi numéro 1 dans le full...alors j’ai pas d’autres chiffres à vous donner que ça» a tenté d’expliquer Bouchard en constatant que la bataille se faisait à plusieurs le matin.

En effet, puisque les émissions ne débutent pas toutes à la même heure, il est normal que certaines soient numéro 1 dans leurs heures de diffusion exemple de 6h à 9h, et que d'autres soit numéro 1 de 5h30 à 9h30 dans le même créneau. soit le matin. «Moi quand on est deux, quand on est trois, je vous le dis tout le temps, je sais que mes collègues me trouves un peu… non je suis pas content» a dit l’animateur qui a vu la station ou il travail dominer les cotes d’écoute du marché central haut la main dans ce sondage d'automne.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard le 1 décembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

12:45

343

Sondage Automne 2017: (Marché central 12+) Les gagnants et les perdants
Publié il y a 3 mois

27612

Deux fois par année, les radios sont sondées par cahiers d’écoute à Québec ainsi que dans plusieurs régions du Québec. Et c’est aujourd’hui que Numéris a dévoilé les résultats des sondages radios qui ont été effectués du 4 septembre au 29 octobre 2017.

Dans ce tableau des résultats, on remarque la continuité de la domination du FM93 dans le sondage du marché central, qui est différent de celui appelé rayonnement total puisqu’il ne calcul que les auditeurs situés dans les limites de la région de Québec/Lévis. On remarque par contre une baisse dans toutes les stations sondées sauf trois. Rouge FM, CHOI Radio X et Pop 100.9 qui fait une belle percée et qui se rapproche du groupe tranquillement mais surement.

Grands gagnants:

1- Rouge FM avec un son plus jeune et l’arrivée d'Éric Salvail en ondes, qui a été présent pour une grande partie des sondages, ont su aller chercher 22 500 auditeurs de plus par rapport au printemps 2017. Belle réussite pour la station de Bell Média qui devra composer avec la perte de Salvail visé par des allégations d'inconduites sexuelles dans le milieu du parcours et qu'on a pas vu ni entendu depuis...

2- FM93 avec sa stabilité désarmante dans le marché central avec une avance de 23 200 auditeurs sur son plus proche concurrent! Wow!

3- Malgré qu’ils sont encore très loin des meneurs, impossible d’ignorer ce bond de 31 000 auditeurs de Pop 100.9 suite à son premier sondage au printemps dernier ou elle avait effectué des débuts plutôt modestes. Elle est passé de 44 500 auditeurs à 76 200 en 6 mois! Un bel exploit!

Grands perdants:

1- Énergie semble avoir de la difficulté à bien implanter ses têtes d'affiches en ondes dans la percée qu’il tente de faire depuis quelques années dans le créneau parlé. Mis à part Stéphan Dupont le matin qui a encore réussi à classer son émission dans le top 3 des plus écoutés, c’est plutôt difficile pour le reste de la grille, ou les émissions peinent à atteindre le top 5.

2- WKND était une station musicale qui nous avait habitué à de belles envolées depuis 2-3 sondages, particulièrement dans le central. Ils n’ont pas du tout su tirer profit de la disparition de ROCK 100.9 pour récupérer ces milliers d’auditeurs orphelins de musique plus «jeune». Grosse déception pour cette station de Leclerc communications qui devra se repenser à nouveau.

3- Dans la course féroce des radios qui parlent, BLVD se classe dernière. Avec la vedette de la station qui frôlent les 75 ans, la station devra recruter rapidement de nouveaux noms très solides si ils veulent un jour jouer dans la cour des grands. Beaucoup de changements à prévoir pour cette antenne, possiblement la récupération de plusieurs animateurs d’Énergie, si jamais cette dernière décide de plus allez de l’avant avec sa seule radio qui parle mais qu’on entend trop peu.

Ghislain Morency

RadioEGO.com


Radio EGO Radio EGO
Membre depuis il y a plus de 9 ans

00:03

152

Sondage Automne 2017: L'équipe du retour parle des résultats!
Publié il y a 3 mois

27610

Gilles Parent profite de loin des résultats Numéris du sondage de l’automne 2017 dévoilé aujourd’hui alors que le show qu’il pilotait est arrivé au premier rang des émissions les plus écoutées autant à Québec (central) que dans la région élargie (rayonnement total) avec la plus grosse moyenne au quart d’heure dans sa plage horaire du 14-18h. Rappelons que Gilles avait quitté son émission dans la dernière des huit semaines de sondage dû à des allégations d'inconduites sexuelles.

Il est vrai que bien des auditeurs et des compétiteurs attendaient avec impatience le moment ou Gilles allait disséquer les résultats de sondage dévoilés par Numéris deux fois par année dans la région de Québec. Nicolas Lacroix, l’un de collaborateurs de Parent pendant des années à l’antenne en a parlé aujourd’hui en début d’émission avec Ève-Marie Lortie: «Il y a des journées ou on s’ennuie particulièrement de Gilles, aujourd’hui ça va en être une c’est sur sur…Peut importe ce que les gens pensaient de Gilles, même dans la compétition, tout le monde écoutait l’analyse de Gilles parce que c’était possiblement le plus honnête dans la gang…». Des propos corroborés par l’animatrice.

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Le Retour du FM93» avec Ève-Marie Lortie. Nico, Dan Pou le 30 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

13:25

171

Sondage Automne 2017: FM93: 1er dans le central. «Domination totale» dit Pierre Martineau, DP.
Publié il y a 3 mois

27607

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Duhaime-Ségal le Midi avec Pierre Martineau, directeur de la programmation le 30 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

07:02

105

Sondage Automne 2017: (Rayonnement total 12+) Les gagnants et les perdants
Publié il y a 3 mois

27606

Une, deux ou plusieurs fois par année selon les régions, les radios au Québec sont sondées, Et c’est aujourd’hui que Numéris a dévoilé le résultat des sondages radios qui ont été effectués du 4 septembre au 29 octobre 2017.

Dans le tableau des résultats ci contre, on peut remarquer que CHOI Radio X continu de dominer ce qu’on appelle le «gros chiffre» soit le nombre d’auditeurs rejoint dans le rayonnement total (jusqu’ou l’antenne peut se rendre), hommes et femmes 12 ans et plus.

Grands gagnants:

1- Avec une augmentation de plus de 15 000 auditeurs, la radio de Radio-Canada prouve que dans un style totalement différent des radios parlées à opinions, qu’elle peut se démarquer en gagnant une place sur l’automne 2016 très bien positionné au troisième rang.

2- CHOI Radio X, gagne la grande bataille des radios parlées, elle maintient le premier rang qu’elle avait repris l’an passé au mains du FM93.

3- En remplacement de ROCK 100.9, le nouveau format POP 100,9 aura su faire sa place en franchissant le cap des 100 000 auditeurs pour la première fois de l’histoire de l’antenne avec un 7 484 auditeurs de plus qu’il y a un an, la deuxième plus grosse augmentation du marché!

Grands perdants:

1- M FM, auparavant CFOM, a vu plus de 27 000 auditeurs quitter l’antenne depuis un an! Un changement de format plus jeune n’aura pas été très bénéfique pour la station musicale de COGECO.

2- Radio Énergie continue sa descente avec 18 000 auditeurs de moins. La station de Bell Média aura au final perdu plus de 50 000 auditeurs depuis 2 ans! C’est catastrophique, des changements sont à prévoir. L’antenne qui avait misé sur le format parlé, la seule sur le réseau Énergie au Québec, voit ce changement donner très peu de résultat. Ils sont rendu 6ème dans le marché de Québec!.

3- La belle lancée de BLVD suite au changement vers un format parlé stagne et prend même un recul important avec une perte de 17 000 auditeurs depuis 1 an dans le «full». La compétition vive dans la jungle des radios parlées ne fait pas que des gagnants. Vont-ils continuer à investir dans ce format? Ce sera à suivre…

Ghislain Morency

RadioEGO.com


Radio EGO Radio EGO
Membre depuis il y a plus de 9 ans

00:03

98

Sondages Automne 2017: «Globalement, je peux vous dire qu'on a un excellent sondage» —Pierre Martineau
Publié il y a 3 mois

27605

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Bouchard en parle avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Élisabeth Crête le 27 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

04:10

100

Québec solidaire raye de son programme le mot «patrimoine» jugé trop masculin. La radio de Québec s'amuse!
Publié il y a 3 mois

27601

«Si le parti Québec Solidaire n’existait pas, un humoriste l’inventerait.» a écrit Mathieu Bock-Côté au début de son texte de ce matin dans le journal de Montréal. Le chroniqueur n’a pas été tendre envers le parti d’extrême gauche qui veut faire un débat autour du mot patrimoine qu’il aimerait éliminer jugé trop masculin pour eux: «C’est un mot qui dans sa racine réfère à une forme de présence et de domination du masculin. L’héritage culturel, c’est autant les hommes que les femmes qui nous l'ont laissé» a dit Manon Massé, une des porte-parole du parti.

Les radios de Québec se sont amusées beaucoup avec la nouvelle depuis le début de la semaine. Nous avons fait une compilation des différentes choses qui se sont dites sur le sujet à CHOI Radio X et au FM93. Vous allez entendre Duhaime, Gravel, Bouchard, Martineau, Ségal, et leurs acolytes traiter de la nouvelle avec beaucoup d’amusement. En espérant que Gabriel Nadeau-Dubois, Amir Khadir et Manon Massé entendent à rire…

Entendu sur les ondes du FM93 et de CHOI Radio X à Québec dans les émissions «Duhaime-Ségal le Midi», «Gravel dans le Retour», «Bouchard en Parle» et «Martineau-Trudeau» le 28 novembre 2017 (COGECO + RNC MÉDIAS).


Radio EGO Radio EGO
Membre depuis il y a plus de 9 ans

12:49

483

Le Doc Mailloux a une solution pour que les «canadiens français» fassent plus d'enfants
Publié il y a 3 mois

27597

Dans l’émission «Doc Mailloux & Josey» sur le réseau des radios parlées de COGECO lundi matin, le Doc Mailloux a présenté sa solution qui permettrait au «canadiens-français» de procréer davantage. il a ainsi donné suite à une proposition de la CAQ qui affirme que la protection de l’identité québécoise et la croissance économique passent par une hausse des naissances au Québec.

Ce n’est pas la première fois que le Doc parle de cette théorie, il explique: «Il y a vingt ans, j’ai eu cette idée, après avoir été scandalisé par Pauline Marois, qui, travailleuse sociale de profession, constatant la dénatalité au Québec, c’est-à-dire; taux d’enfants trop bas, avais suggéré que nous puisions dans l’immigration, sachant très bien que la plupart des immigrants des pays catholiques, la plupart des immigrants sont à peu près tous contre la contraception, n’est-ce pas? Est-ce qu’on est d’accord là-dessus ou si on va m’accuser de racisme encore une fois? Alors tous ceux qui viennent des pays catholiques, pays musulmans ils sont tous contre la contraception, presque sans exception, remarque bien, ils jouent avec les pilules, en cachette, mais… Alors, j’avais été scandalisé par Pauline Marois qui avait dit, elle voulait qu’on fasse un pays, qu’on soit un pays en dénatalité et au lieu de s’occuper de se remplacer comme nation canadienne française on augmenterait le nombre d’immigrants, j’avais été scandalisé que ça vienne; un d’une femme, deuxièmement d’une travailleuse sociale, et troisièmement d’une péquiste. J’avais été scandalisé, d’ou est née mon idée farfelue, 1-2-3, terminé plus d’impôt!»

Voici en détail l’idée du Doc:

DM: Doc Mailloux

J: Josey

DM: «Alors, pour favoriser l’économie québécoise, et favoriser le poids démographique, c’est-à-dire le nombre de canadien-français au Québec, j’ai fait une suggestion, un incitatif financier….Alors l'idée est très simple; les familles qui travaillent, un enfant, exemption d’impôt du tiers, sur le revenu familial. Deux enfants, deux tiers d’impôt qui saute sur le revenu familiale. Trois enfants, pu d’impôt! »

J: «Ok… Pour les deux? »

DM: «Oui, oui… revenu familial »

J: «Ok, c'est qui qui va payer les impôts? »

DM: «Ah? Ça… nous verrons… »

J: «rires»

DM: «Non mais… c’est une solution efficace aux problèmes économiques et au problème identitaire.»

Entendu à l'émission Doc Mailloux et Josey le 27 novembre 2017 au FM93 et tout le réseau des radios parlées de COGECO avec Doc Mailloux et Josey Arsenault.


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

09:43

368

Dave Treg de Storm Alliance répond à Régis Labeaume qui se plaint du coût de la manifestation: «Y'a pas de misère à ramasser mes impôts par exemple»
Publié il y a 3 mois

27596

En point de presse aujourd'hui, Régis Labeaume, qui n’a pas manqué souligner le coût de la manifestation à Québec en fin-de-semaine, a vu Dave Treg, le leader d’un groupe de manifestants «Storm Alliance», lui répondre de façon plutôt cinglante alors que ce dernier était en entrevue avec Éric Duhaime et Myriam Ségal au FM93 au même moment.

Régis Labeaume a commencé son analyse de la fin-de-semaine par une boutade: «Ben je me demandais si il n'y avait pas plus de journalistes pis de techniciens que de manifestants? Je regardais ça sur Internet, pis on va relativiser; c’était 1000 personnes au total, on ne parlera pas d’une manifestation de masse, bon. Ça va nous coûter le double que ça nous a coûté la dernière fois, alors que c’était 75 000$. Là, c’est au minimum 150, on peut parler de entre 150 et 200. Alors on les remercie de venir s’amuser à Québec là, nous autres, ça nous coûte cher» a dit le maire qui s’est ensuite lancé dans la description des forces en présence lors de cette manifestation:

«On avait les vertueux d’un côté, qui euh, probablement des pacifistes, mais ils avaient des lances pierres pis quelques objets mais ça devait être des pacifistes» a ironisé le maire, parlant possiblement de ceux qui étaient dans la section des «antifas». Puis il a ensuite décrit ceux qui étaient de l’autre côté de la manifestation, (La Meute et Storm Alliance sans les nommer): «L’autre côté ben on avait la quasi milice là, qui visiblement fait dans l’enflure verbale. Ils ont décidé qu’ils allaient débarquer le gouvernement, pis débarquer d’autres partis politiques si il le fallait. M’as te dire un affaire, ils se prennent pas pour du 7up flat eux-autres. Ça parle beaucoup. Pour 1000 personnes, c’est beaucoup beaucoup de discours» a dit le maire, fidèle à son style habituel.

L’intervention du maire a été entendu en direct par Dave Treg, le leader du groupe identitaire Storm Alliance, qui était alors en entrevue au FM93. Et Treg n’a pas mâché ses mots envers le premier magistrat de la ville: «C’est très très beau de voir le représentant du peuple parler comme ça, il n’a pas de misère à ramasser mes impôts pas exemple, mais je trouve ça…s’t’une vrai joke» a laissé tomber Kreg, qui et a tenu à rappeler au maire ceci: «C’est un droit de citoyens qu’on a de manifester en passant. Je pense qu’avant de venir parler des coûts, le mandat qu’on s’était donné c’est qu’il n’y avait pas de débordement de violence, ni de vandalisme, je pense qu’il n’y en a pratiquement pas eu à comparer du 20, mais je pense qu’avant de regarder ça, on peux-tu regarder l’argent qui est flambé à gauche et à droite du gouvernement et on parle de millions et de milliards ici là?» a débité Treg, clairement piqué au vif par Labeaume.

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Duhaime-Ségal le Midi» avec Éric Duhaime et Myriam Ségal le 27 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

01:45

361

logo radioego

radioego.com