Result for: #98,5

Le Bloc Québécois va-t-il passer la journée? Martine Ouellet en entrevue avec Paul Arcand
Published about 2 months

27920

Martine Ouellet était en entrevue avec Paul Arcand ce matin pour parler de la crise qui sévit au Bloc Québécois actuellement.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 28 février 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since about 3 years

07:33

2494

Plekanec passe aux Leafs en retour de...?
Published about 2 months

27905

Martin Mcguire explique la transaction qui a fait passer Tomas Plekanec aux Maple Leafs de Toronto contre le défenseur russe de 22 ans Rinat Valiev, (6'3" 215 lbs) et l'ex-premier choix des Blues Jackets de Columbus en 2013, l'ailier gauche de 23 ans Kerby Rychel (6'1" 213 lbs) plus un choix de 2ème ronde au prochain repêchage.

(L'ailier droit originaire de Toronto Kyle Baun accompagnera Plekanec dans la transaction).

Plekanec a passé les 13 premières années de sa carrière dans la LNH avec le Canadien qui l'avait repêché au 3ème ronde en 2001.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Week-end Extra» avec Mathieu Beaumont le 25 février 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since about 3 years

02:39

202

Jean-Charles Lajoie en entrevue à La Soirée est (encore) jeune
Published 2 months

27876

L'animateur du 91,9 SPORTS a fait un détour dans les studios de la radio de Radio-Canada en fin-de-semaine pour aller rencontrer le quatuor de La soirée est (encore) jeune.

Parmi les choses qu'on a appris de l'animateur du retour de la seule radio sportive francophone à Montréal, c'est qu'il écoute très peu de radio et de télé sportives en dehors de celle qu'il fait. «Il y a un potentiel aliénant de surconsommer de ce que l'on fait, moi j'essais de m'en détacher complètement, de changer le mal de place, de faire autre chose» a dit celui qui a avoué écouter la Première Chaine la fin-de-semaine du matin au soir.

Jean-Charles est aussi revenu sur son expérience avec Radio X Montréal, un format qui n'a pas fonctionné a dit Wauthier, «Comme si c'était pas écrit dans le ciel» a ajouté Lajoie «oui mais tout le monde le disait c'est assez drôle hein...» a continué Wauthier. Jean-Charles a expliqué qu'au moment ou il a rejoint Radio X Montréal que ça ne devait pas s'appeler ainsi, «Et là est débarqué Patrice Demers de nulle part dans le dossier, de Radio X Québec, je me suis dit mais dans quelle galère je me retrouve?» tout en ajoutant qu'il y avait un honnête homme nommé Raynald Brière qui lui a dit «calme toi, fait-moi confiance, on s'en v quelque part».

L'animateur sportif a expliqué que l'aventure Radio 9 qui est arrivé par la suite fut une erreur stratégique importante pour RNC Médias: «Comment penser t'attaquer au géant 98,5 alors que tu as une antenne de piment qui traverse à peine West Island».

Lajoie a aussi avoué avoir offert ses services à Marie-France Bazzo alors qu'elle pilotait l'émission du matin à la radio de Radio-Canada. Il l'a remercié d'avoir décliné l'offre... (sous les rires de l'équipe).

Entendu à «La soirée est (encore) jeune» avec Jean-Phillipe Wauthier, Fred Savard, Jean-Sébastien Girard et Olivier Niquet le 18 décembre 2017 à Ici Première, la radio de Radio-Canada.


IciRE IciRE
Member since over 2 years

15:53

247

Jocelyne Cazin prête à risquer une fusillade pour éviter l'hiver québécois!
Published 2 months

27873

Vous sentez-vous en sécurité quand vous allez aux États-Unis? Voilà la question débattue à l'émission d'Isabelle Maréchal vendredi dernier au 98,5 FM à Montréal. Pour l'occasion, Jocelyne Cazin, qui passe ses hivers en Floride, était l'une des invités. Ce sujet fut choisi suite à la fusillade de la semaine passée dans une école secondaire à Parkland, près de Fort Lauderdale en Floride, faisant 17 morts.

Au fil de la discussion, Maréchal a demandé à Cazin si elle se sentait en sécurité en Floride suite aux derniers événements. Cazin a dit se sentir en sécurité même si elle a dit qu'on était plus en sécurité nulle part et qu'elle craint qu'un fusillade puisse arriver près d'elle. «En même temps, pour vous dire la vérité, je préfère la peur d'une fusillade à la réalité d'un -20 degrés au Québec l'hiver» a avoué de façon surprenante l'ancienne animatrice à la télé québécoise, ce qui a semblé surprendre l'animatrice du 98,5.

Parlant de Maréchal, elle a aussi avoué avoir ses craintes alors qu'elle a dit avoir tenté de dissuadé sa propre fille d'aller étudier aux États-Unis dernièrement: «J'aimerais pas ça la savoir sur un campus américain, nonobstant le fait que c'est une fille puis qu'il y a beaucoup de harcèlements sexuels et d'agressions sexuelles sur les campus universitaires aux États-Unis là, c'est un vrai vrai vrai problème, en plus le problème des armes à feu, non, je serais inquiète moi» a-t-elle avoué.

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Isabelle» avec Isabelle Maréchal le 16 février 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since about 3 years

02:52

22027

Jeux Olympiques: Radio-Canada se fâche; Paul Arcand réplique!
Published 2 months

27850

Comme vous l'avez probablement remarqué en écoutant les Jeux Olympiques de PyeongChang, c'est Radio-Canada qui possède les droits officiels de diffusion. Et il semble que certaines entrevues réalisées par Paul Arcand du 98,5 FM avec l'entourage de Mikael Kingsbury ont mis le feu aux poudres à certains grand bonzes à la société d'état.

Paul Arcand a expliqué la situation ce matin: «Ça a donné lieu à un braillorama, puis le comité olympique canadien, puis des menaces, puis vous avez pas le droit de faire ça...là on décrit pas les Jeux là, je ne suis pas en train de vous décrire ce qui se passe dans les compétitions, on peux-tu donner les résultats? Je pense que oui» a dit Arcand, un peu confus de la situation. «Mais tu peux pas parler à sa mère [Kingsbury] quand elle est sur les sites de compétitions, au village Olympique, grosso modo on peut lui parler quand elle est à l'aéroport...Mais là tu dis c'est quoi leur problème? On a les droits du Canadien, ça empêches-tu Radio-Canada de parler à un joueur du Canadien?» a imagé Arcand.

Puis l'animateur a reproché a Radio-Canada un manque d'efficacité: «Ils sont des millions à couvrir ça, si ils sont pas assez vite pour faire les entrevues, c'est toujours bien pas de notre faute...nous autres on a le petit Philippe Bonnevile, vaillant, courageux, il est tout seul...» a-t-il expliqué.

Donc en plus de la compétition à PyeongChang, nous avons maintenant droit à la course à l'entrevue dans les médias. Qui sera le plus rapide? À suivre...

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 13 février 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since about 3 years

02:08

5510

«Je suis le seul homme de l'histoire de mon sport qui a tout gagné!» —Mikaël Kingsbury
Published 2 months

27846

Ce matin, tout de suite après avoir remporté sa médaille d'or aux bosses aux Jeux Olympiques de Pyeongchang, c'est un Mikaël Kingsbury débordant de confiance qui a parlé avec Paul Arcand au 98,5 FM!

«J'ai aucun mot d'avoir gagné ça devant mes parents qui étaient avec moi en Corée, puis de savoir que j'ai toute ma famille, mes amis au Mont St-Sauveur qui devaient être là pour me regarder aujourd'hui, c'est une chose que j'ai rêvé depuis que j'ai 9 ans quand j'ai regardé les Jeux Olympiques en 2002. J'ai rêvé à cette journée-là un million de fois dans ma vie, et c'est arrivé aujourd'hui» a dit le skieur originaire de Sainte-Agathe-des-Monts.

Alors que l'animateur lui a fait remarquer que cette médaille était la seule chose qui manquait à son palmarès, Kingsbury à eu la réponse parfaite: «En fait, présentement je suis le seul dans l'histoire de mon sport qui a tout gagné avec la médaille d'Or Olympique» a dit celui qui a avoué avoir été très nerveux puisque les Jeux d'hiver ne reviennent qu'au 4 ans, donc les occasions sont plutôt rares de pouvoir mettre la main sur une médaille Olympique.

Quand tu penses être le meilleur, que tu pratiques dans le but d'être meilleur et que tu es le meilleur lors des performances importantes, tu as parfaitement le droit de te vanter! Bravo Mikaël!

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 12 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since about 3 years

03:24

93

«Espèce de folie, d'hystérie médiatique» dit Rozon. Une journaliste remet les pendules à l'heure!
Published 2 months

27833

Monic Néron du 98,5 FM qui fut l'une des journalistes qui avait diffusé des entrevues avec des présumées victimes de Gilbert Rozon en octobre 2017, a rétabli les faits avec le présumée agresseur ce matin alors qu'hier lors d'un passage en cour, il a utilisé l'expression «d'exécution, d'espèce de folie, d'hystérie médiatique» pour décrire la situation dans laquelle il est plongé depuis l'automne dernier.

«Le soir du 18 octobre, la veille de la diffusion des témoignages, on est ici au 98,5 dans un petit quartier général improvisé dans le bureau de la direction, et on appelle Monsieur Rozon à 5 numéros différents; cellulaire, Québec, France, résidence, Québec, France, parce qu'on savait qu'il était en Europe à ce moment-là et Juste pour rire, le relationniste, nous rappelle peut de temps après, et c'est là ou on a résumé ;es allégations. On a fait un petit ¨wrap-up¨ de ce que nous avions recueilli, et de ce que nous nous apprêtions à dévoiler le lendemain matin. Deux heures plus tard, il décide de démissionner de la chambre de commerce, de Juste pour rire, des fêtes du 375e avant même d'avoir entendu les témoignages, donc la folie médiatique, l'hystérie médiatique dont il parle, elle est venue après, parce que dans les faits, c'est basé sur ce que nous lui avons transmis via son relationniste, il savait que ça s'en venait, que ça allait sortir le lendemain et prend cette décision» a dit Néron qui était très au coeur de l'événement.

«Et il avait le choix de répondre, de répliquer, de donner sa version ce qu'il a refusé de faire» a dit l'animateur. «Ce qui nous permettait d'aller de l'avant de lendemain bien sur, tout ça a été fait dans les règles de l'art, donc je vous rappelle qu'il y a une enquête du SPVM toujours en cours. Il y a deux enquêteurs, une procureur qui sont assignés au dossier, et 23 plaignantes, et on devrait très certainement avoir les résultats de cette enquête-là au cours des prochains mois» a conclut la journaliste.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 19 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since about 3 years

02:12

1936

La future plate forme économique et techno mondiale !
Published 2 months

27832

Un pays supplante tous les autres et investit massivement des centaines de milliards dans ce qui sera le nouveau modèle d'échanges économiques et financiers...aussi bien s'y faire et en être pour en bénéficier !


Radio B-52 Radio B-52
Member since over 1 year

09:52

62

Normand Lester s'emporte sur Donald Trump!
Published 3 months

27818

Invité à parler des démêlés du Président américain Donald Trump suite à son histoire de communications et/ou d'influence ou non avec des russes lors de son élection présidentielle de novembre 2016, le chroniqueur Normand Lester s'est lancé dans une envolée lyrique en partant de l'administration du président actuel et des grandes dictatures qui ont marqué l'histoire du monde.

«Peut importe les bêtises que cet homme-là fait, peut importe les insanités qu'il dit, il y a 35% des américains qui croient encore en lui...Regardez les grandes dictatures européennes au 20ème siècle, Mussolini, Hitler, Staline, encore aujourd'hui, il y a des russes qui disent ahhhh à l'époque de Staline c'était bien, [rires] il y en a qui disent ahhh Mussolini tsé, y'a même des allemands malheureusement qui croient en Hitler aussi c'est pour vous dire...ainsi est la nature et la stupidité humaine [rires]» a dit Lester qui effectue des chroniques politiques régulièrement avec Paul Houde sur les ondes des stations de radio parlées de Cogeco.

Rappelons que Donald Trump a nié à plusieurs reprises qu’il y ait eu collusion entre lui et son équipe de campagne d’un côté, et la Russie de l’autre.

Le président a autorisé, vendredi 2 février, la publication d’une note confidentielle de cette commission sur la manière dont le FBI a demandé à la justice la mise sur écoute, en pleine campagne présidentielle, d’un membre de son équipe, accusé d’accointance avec Moscou.

En conséquence, la commission du renseignement de la Chambre se réunit lundi en fin d’après-midi pour décider de publier ou pas un document démocrate en forme de réfutation de la note républicaine publiée vendredi. (Source: Le Monde)

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Le Québec Maintenant» avec Paul Houde le 1 février 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since about 3 years

01:31

276

Mourir à 17 ans d'une appendice à l'hôpital en 2018 au Québec, c'est possible!
Published 3 months

27812

Incroyable mais vrai. Mais comment des situations semblables peuvent-elles encore arriver de nos jours dans notre société se disant moderne?

«Ça n’a juste pas de bon sens qu’en 2018 des choses comme ça arrivent encore», s’indigne le père, Ghislain Durocher, dans une entrevue donné à Paul Houde au 98,5 FM à Montréal vendredi ou il a raconté le fil des événements.

Une dose de morphine douteuse? Des machines défectueuses? Un changement de chiffres confus? La famille veut des réponses quitte à se rendre devant les tribunaux. On les comprend.

C'est au Centre hospitalier de Lanaudière (CHDL), à Joliette le 13 janvier que ta malheureuse situation serait survenue. Une radioscopie et un scan avait alors confirmé que Jimmy-Lee Durocher, 17 ans, souffrait d’une appendicite, explique son père. L’opération nécessaire dans ce cas-ci, une appendicectomie, est très courante. Elle a été prodiguée près de 9500 fois dans le réseau de la santé québécois en 2016-2017. Ce n'est que plus tard dans la nuit lors du réveil de l'adolescent que les soins administrés auraient fait défaut.

Texte complet de l'histoire disponible dans le Journal de Montréal ici.

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Le Québec Maintenant» avec Paul Houde le 2 février 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since about 3 years

10:11

140

logo radioego

radioego.com