Résultat pour: #TRUMP

L'aide gouvernementale pour la survie des journaux. Jeff Fillion parle avec une porte-parole de la FNC-CSN.
Publié il y a 11 mois

27570

Des mesures d’urgence dont réclamées d'Ottawa pour sauver la presse écrite. «Il faut stopper l'hémorragie» clament la CSN et la Fédération nationale des communications (FNC-CSN) appuyées par un groupe de personnalités et d'organisations québécoises qui vont de Alexandre Taillefer au Conseil du patronat, en passant par l'économiste Jean-Martin Aussant, l'Union des artistes et le conteur Fred Pellerin.

Dans son émission ce midi, Jeff Fillion a accueilli Pascale St-Onge, présidente de la Fédération nationale des communications (FNC-CSN), pour parler de la situation. Les deux ont définitivement une vision pas mal opposée de la problématique, mais se rejoignent pour ce qui est de la réalité du changement profond que subissent les médias traditionnels face aux nouvelles réalités médiatiques d’aujourd’hui.

«Le Québec et le Canada, contrairement à la plupart des pays européens notamment, n’accordent présentement à peu près aucun soutien à la presse quotidienne et aux médias de la presse écrite, donc c’est pas comme si c’était une aberration dans une société démocratique de penser qu’on peut soutenir à partir de fonds publics des médias. Maintenant l’important est d’instaurer des façons de faire qui protègent cette indépendance journalistique là» à expliqué Mme St-Onge.

«Moi le bug c’est que le monde des médias dans lequel on est actuellement, le monde traditionnel, c’est un milieu de gauche qui nous offre à peu près toujours la même affaire. Il ‘y a pas de diversité d’opinion…même que vous perdez beaucoup de monde qui ne vous suivent plus, parce qu'on dirait que je sais pas, surtout depuis que Trump est arrivé, on dirait que le jupon dépassait un peu avant, mais là c’est clair qui est de tel côté, ça les gens commencent à avoir de la difficulté avec ça, et aider on le fait déjà avec Radio-Canada qui est déjà très à gauche. Aider des entreprises ou il n’y a pas de diversité d’opinion, c’est là ou il y a de la résistance, on est tanné de voir que les médias se ressemblent pas mal tous… » à répliqué Jeff Fillion.

Entendu dans FILLION avec Jeff Fillion à CHOI Radio X à Québec. Le 20 novembre 2017. (COGECO).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

17:56

201

Écoutez le maire le plus divertissant de tout le Québec!
Publié il y a 11 mois

27545

La plupart des gens reconnaissent que le maire de Québec Régis Labeaume est très coloré, que celui de Trois-Rivières Yves Lévesques serait très intéressant à pour parler avec autour d’une bière et que l’ex-maire de Montréal Denis Coderre est surement de bonne compagnie pour regarder un match de balle. Mais le maire à qui revient la palme du divertissement est surement le maire de Louiseville Yvon Deshaies. Il l’a encore démontré cette semaine alors qu’il était l’invité de Robert Pilotte à l’émission Midi Plus sur les ondes du 106,9 FM en Mauricie,

Ce maire, qui a obtenu l'appui de 65 % de ces citoyens lors de l’élection du 5 novembre dernier pour ainsi obtenir un deuxième mandat consécutif à la tête de Louiseville, est reconnu pour sa grande franchise. Appelé à parler en ondes de son nouveau conseil de ville qui l’a «invité à la prudence», faisant référence au fait qu’il aimait bien s’exprimer justement sur tous les sujets dans les médias et sur la place publique, le premier magistrat de la ville a plutôt expliqué sa philosophie en fait de communication: «J’ai dit à un conseiller, toi la, si jamais tu fais une sortie et que t’aimes ¨Chin One One¨, le président de la Corée du Nord, m’a te respecter, mais met moi pas dans le bateau. Pis si tu l’invites ici à Louiseville, moi je serai pas présent, c’est ça qu’on s’est dit» a déclaré le maire à l’animateur, qui avait du mal à contenir son sourire.

Dans un deuxième temps, Dehais est reconnu pour possiblement avoir été le seul maire québécois à avoir appuyé publiquement Donald Trump lors des élections présidentielles américaines de 2016. Il lui avait même écrit une lettre suite à sa victoire! «You are a winner» lui avait-il fait savoir dans une missive rédigée en anglais avec l'en-tête officiel de la ville. Il lui mentionne d'ailleurs «qu'il l'a défendu dans les médias locaux». (Source: Le Journal de Montréal 11 novembre 2016). Le maire a changé un peu son discours là-dessus: «encore dernièrement, on me dit Monsieur Le maire, Donald Trump vous as-tu écrit? Savez-vous ce que je leur réponds maintenant? Non, Donald Trump là, y’a pas à m’écrire, il faudrait qu’il atterrisse son Air Force One à Montréal, on va aller le chercher pis faut que j’y parle parce qu’y’est dans marde, c’est ça je dis….» A débité le coloré personnage au micro du 106,9 FM.

Avant de terminer son entrevue, et sans qu’on lui demande, Deshais a voulu s’exprimer sur le cas de cette jeune mère témoin de Jéhovah décédée après avoir refusé une transfusion sanguine à l’Hôtel-Dieu de Lévis dans les derniers jours. Il était décontenancé de la situation, et a donné un exemple pour appuyer ses dires: «je suis après pensé si je me partirais pas une nouvelle religion, ça s’appellerait Hola Bella, pis dans ma religion je dirais, aussitôt qu’on est ben malade qu’on veut mourir, piquez-moi, c’est dans ma religion, tsé» a-t-il imagé. Souhaitant démontrer l’absurdité, selon lui, de la situation de la jeune fille qui en pleine santé ne pouvait recevoir de transfusion sanguine due à ses croyances religieuses. «On est rendu dans un monde de fou là» a conclut Deshais qui, faisant abstraction des conseils de son entourage, ne s’est nullement assagit et s’exprime toujours avec la plus grande des libertés.

Entendu dans Midi Plus avec Robert Pilotte au 106,9 FM en Mauricie le 15 novembre 2017. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

05:49

306

«Je pense qu’on devrait être fiers d’être capable de regarder aux États-Unis et dire, hey, ce n’est vraiment pas nous...et de saisir l'opportunité»
Publié il y a 12 mois

27332

Dans Puisqu’il faut se lever, Paul Arcand discute avec Mitch Garber, président du Cirque du Soleil, de l’économie américaine et de la situation des Américains sous l’ère Trump versus les Canadiens. Entendu au 98,5 FM, Puisqu’il faut se lever. COGECO MEDIA. 18 octobre 2017.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

03:49

70

«C't'une vraie honte de vouloir aller là-bas, d'aller prendre une photo avec Trump, qui va être là, pis qui va rire...» —Georges Laraque
Publié il y a environ un an

27159

Dans Laraque-Gonzalez, Georges Laraque fait une montée de lait contre les Penguins de Pittsburgh qui ont décidé de se présenter à la Maison-Blanche avec la coupe Stanley. Entendu au 91,9 Sports FM, Laraque-Gonzalez. RNC MEDIA. 26 septembre 2017.


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a environ 3 ans

06:58

246

«72% de la clientèle ne veut rien savoir du braillage des mégastars de la NFL» —Jeff Fillion
Publié il y a environ un an

27141

Jeff Fillion a décidé de ne pas écouter le football de la NFL en fin-de-semaine, il explique pourquoi. Entendu dans FILLION à CHOI Radio X 98,1 Québec le 25 septembre 2017.


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

02:16

541

«La politique a plus besoin du football que l'inverse» —Vince Cauchon
Publié il y a environ un an

27140

Vince Cauchon et Dominic Maurais étaient plus ou moins d'accord ce matin en discutant du conflit qui émerge entre les joueurs de la NFL et le Président Donald Trump. Entendu dans Maurais Live le 25 septembre 2017 à CHOI Radio X (RNC MÉDIAS)


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

07:58

288

«Mais Réjean, c'est quand même assez fort, un peu, d'aller comparer 1935 avec Adolph Hitler et notre liberté d'expression ici» —Enrico Ciccone
Publié il y a environ un an

27139

À Du sport le matin, Enrico Ciccone pense que Réjean Tremblay va trop loin en comparant le président Donald J. Trump à l'émergence d'Adolph Hitler en 1935. Enrico Ciccone pense qu'il va trop loin dans ces comparaisons avec la situation de liberté d'expression. Entendu au 91,9 Sports FM, Du sport le matin. RNC MEDIA. 25 septembre 2017.


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a environ 3 ans

06:09

349

Joueurs de la NFL vs Trump: Un point tournant pour le Président selon cet analyste.
Publié il y a environ un an

27138

Le spécialiste de la politique américaine Donald Cuccioletta était l'invité d'Alain Gravel à Gravel le Matin et il a offert une analyse intéressante sur le conflit que se livre actuellement le Président des États-Unis Donald Trump et des joueurs de NFL qui s'agenouillent durant l'hymne national. Entendu le 25 septembre 2017 à Gravel le Matin à Ici Première, la radio de Radio-Canada.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a presque 3 ans

07:40

170

«Le hockey est un sport blanc à 99% (...) ces gars-là vivent dans une bulle, ils sont complètement déconnectés du reste de la société» —Martin Leclerc
Publié il y a environ un an

27137

À Du sport le matin, Martin Leclerc revient sur l'attaque de Donald J. Trump contre la NFL. Le président américain a traité les joueurs de «son of a bitch» et a invité au boycottage des matchs. Entendu au 91,9 Sports FM, Du sport le matin. RNC MEDIA. 25 septembre 2017.


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a environ 3 ans

10:36

302

logo radioego

radioego.com