Result for: #Cogeco

Couteau permis en avion: «Le monde sont pas fous à temps plein, ils savent bien qu'il y a un deal avec une communauté religieuse» —Régis Labeaume
Published about 2 months

27589

En visite à Montréal cette semaine, Régis Labeaume s’est arrêté au micro de l’émission de Paul Arcand pour parler de différents sujets qui ont marqué les dernières semaines dont sa ré-élection, les radios de Québec, le traffic grandissant dans sa ville, le retour des Nordiques, les couteaux dans les avions, Donald Trump etc…

Rappelons que Transports Canada a annoncé il y a deux semaines, qu’elle modifiait sa liste des articles interdits pour les passagers en avions (en vigueur le lundi 27 novembre). L’agence fédérale autorisera ainsi les petites lames de couteau de six centimètres ou moins pour les vols au Canada. Cela inclut les petits ciseaux et les petits couteaux suisses. Les lames de ce genre demeureront toutefois interdites pour les vols en direction des États-Unis.

Cette nouvelle n’a cessé depuis de créer des remous autant dans la population que dans le monde politique. Le maire de Québec, Régis Labeaume, a été amené à se prononcer sur le sujet lors d’un entretient avec Paul Arcand jeudi matin au 98,5 FM. Il n’a pas hésité du tout à donner une réponse qui laissait peu de place à l’interprétation: «Moi je pense que ça pas de bon sens...je veux bien respecter toutes les religions, mais je pense ça marche pas. :Le problème là-dedans, c’est quand les gouvernements posent des gestes comme ça, ils créent de la désaffection. Le niveau de confiance envers les gouvernements baissent à chaque fois, parce que le monde est pas fou, ils savent bien que ce qu’il y a en arrière de ça est un espèce de deal avec certaines communautés canadiennes, pis je respecte les communautés canadiennes qui demandent à ce qu’on respecte leurs religions, mais la religion peut pas l’emporter sur tout, parce qu’on a vu ça dans le passée quand la religion l’emportait sur des principes fondamentaux dans une communauté, dans une société, ce que ça donnait. Alors c’est juste que quand on fait ça, on diminue la confiance collective envers les gouvernements, et ça c’est mauvais, c’est extrêmement mauvais, pis après ça on se demande pourquoi les gens sont cynique t'sé…» a dit le maire qui a ensuite répété clairement ce qu’il pensait de la décision du ministre des Transports Marc Garneau: «Le monde est pas fou à temps plein, ils savent bien qu’il y a un deal avec une communauté religieuse, alors ça me désarme à chaque fois moi ces affaires-là…les politiciens sont de même, on dirait qu’ils ne veulent pas perdre un vote. Un moment donné il faut que tu acceptes dans la vie de perdre des votes, c’est de même, parce que tu as des principes fondamentaux, puis si ces principes fondamentaux là te font perdre des votes, ben c’est ça gouverner» a dit le maire, manifestement en total désaccord avec la décision du gouvernement fédéral.

Puis Labeaume a terminé avec un exemple très concret de la réalité que la population vivait en prenant un vol d’avion de nos jours: «Je peux pas être d’accord avec ça, moi quand je prend l’avion puis on me dit que mon tube de pâte à dents a plus que 100 millilitres puis que je le met dans la poubelle, je comprend, je suis les règles, je suis en maudit, faut que je m’achète de la pâte à dents en arrivant là-bas, tu sais. Mais là un couteau, je sais pas, je comprend pas là…»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 23 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

01:58

310

L'historique du Black Friday (Vendredi fou) avec Luc Dupont
Published about 2 months

27588

Luc Dupont, professeur de communication à l’Université d’Ottawa et spécialiste en marketing était en entrevue avec Ève-Marie Lortie au FM93 pour parler de l’origine du Black friday, cette immense fête du magasinage reliée aux congés du Thanksgiving (Action de grâce) aux États-Unis. Au Québec, on a récupéré cette fête du magasinage pour appeler ça le Vendredi fou. Malgré que ce ne soit pas un congé ferlé ici, on peut remarquer un traffic plus lourd lors de cette journée toujours dans le même but; envahir les magasins à la recherche de rabais annoncés à grands coups de publicités dans les journaux et sur le web pour inviter la population à économiser à l’unisson.

Voici 10 citations du passage de Luc Dupont au FM93 pour parler du «Black Friday» (Vendredi fou):

1- «Il n’y a personne qui appelle ça exactement de la même manière… j’ai entendu Vendredi fou, Vendredi noir puis Black Friday…ce que ça nous rappelle est qu'on est au début de quelque chose au Québec…C’est comme si on avait pas encore arrêté au fond l’expression officiel…ça nous rappelle que c’est pas une fête d’ici»

2- «C’est une fête qu’on a fini par incorporer…entre autre à cause de Amazon parce qu'avec Amazon il n’y a pas de frontière...»

3- «On parle d’à peu près un million de personne qui vont se déplacer au moins dans les centres commerciaux aujourd’hui (vendredi) au Canada, c’est quand même pas si mal pour une fête qui vient tout juste d’arriver…»

4- «Dans le cas du Black friday, l’histoire n’est pas facile parce qu’il n’y a pas deux personnes qui ont la même version…la plus récente serait que le comptable anciennement tenait ses livres, tant qu’on était dans le déficit on écrivait en rouge, puis un moment donné on tombait dans le profit, et là tu changeais de crayon, tu allais chercher ton crayon noir...»

5- «Aux États-Unis hier (jeudi) il y a 50 millions de personnes qui se sont déplacées...»

6- «Au Québec… on a pas ce congé là officiel, nous il est plus tôt… parce qu’à l’origine l’Action de grâce, c’était pour fêter la fin des récoltes et aux États-Unis, ils sont plus au sud donc c’est un petit peu plus tard…Mais je soupçonne qu’un jour on essaiera de s’ajuster»

7- «Macy’s va faire la première parade de la Thanksgiving en 1923, et ce sera la première entreprise à inventer les prix fixes dans les magasins…avant tous les prix étaient négociés en fonction du salaire»

8- «Le marketing joue un rôle important pour ces journées. Est-ce qu’il y a autant de rabais qu’on le pense? La réponse courte se serait non. Est-ce qu’il y a des rabais importants? La réponse courte se serait oui!»

9- «Le Cyber monday a été inventé par Amazon pour répondre au phénomène naturel des consommateurs qui s’étaient découragés du trop grand achalandage du Black friday et qui ont fait leurs achats le lundi suivant en ligne…on a vendu pour plus de trois milliards de dollars de marchandises l’an passé lors de cette journée seulement sur Internet!»

10- «En marketing tu as toujours besoin d’un moment ou tu prends le sifflet et tu siffles de toutes tes forces et tu dis là, la course commence! Go!»

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Le Retour du FM93» avec Ève-Marie Lortie le 24 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since almost 3 years

17:48

147

Le silence de Carey suite à la sortie d'Angela inquiète Michel Villeneuve: «Ça veux-tu dire qu'il est pas d'accord?»
Published about 2 months

27580

Le chroniqueur sportif de COGECO Michel Villeneuve et l’animatrice Catherine Gaudreault trouvent le silence de Carey Price troublant ces jours-ci, surtout suite à la publication Instagram d'Angela, la femme du gardien de but, qui a fait taire les rumeurs de problèmes possibles entre elle et son mari après une rumeur dévoilée en ondes par Réjean Tremblay sur les ondes de CHOI Radio X cette semaine qui disait le contraire. Villeneuve explique mal la réaction du numéro 31 du Canadien.

«Dans une situation qui était comme celle-là, la différence avec P.K. Subban, c’est madame qui s’est lancée à sa rescousse. Carey, avec le statut qu’il a, y’avait juste à dire: ¨écoutez là, j’étais blessé, toutes les rumeurs à mon sujet sont fausses, j’aime mon épouse et mon épouse m’aime, on forme un bon couple et il n’est pas question qu’on quitte Montréal, et il est pas question qu’on divorce un point c’est tout!¨. Mais la, plutôt que de dire la vérité, si c’est la vérité entendons-nous, c’est madame qui fait la job» a ironisé Villeneuve, ce qui contribue à semer le doute sur la situation actuelle de Price avec l'équipe. Le gardien par ailleurs devrait faire un retour au jeu cette semaine, toujours selon des rumeurs...

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 22 novembre 2017. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Member since almost 3 years

01:24

787

Bettman s'adresse aux gens de Québec pour la première fois depuis très longtemps!
Published 2 months

27561

Le commissaire de la LNH est à Montréal ces jours-ci pour une réunion des 31 gouverneurs de sa ligue. Aujourd’hui, il était l'invité de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Questionné si il projetait une autre expansion bientôt, M. Bettman a répondu que la Ligue «digère toujours l'arrivée de sa 31e concession», en parlant de celle de Vegas, et ne compte pas y aller d'une nouvelle expansion par souci de symétrie entre ses deux associations. Rappelons que pour l'instant, l'Est compte 16 clubs comparativement à 15 dans l'Ouest.

Jeremy FIlosa de Cogeco était sur place et a ramené des réponses que Gary Bettman lui a donné suite à la question suivante qu'il lui a posé: «Mr. Bettman, avant la construction du Centre Vidéotron, vous avez répété à plusieurs reprises aux amateurs de hockey de Québec que ça prenait un building, (répété trois fois), vous l’avez dit à plusieurs reprises, et là, les contribuables, qui sont des gens qui aiment le hockey, ont payé pour cet édifice là parce qu’ils avaient l’espoir que le hockey allait revenir. La, il y a un édifice en place qui n’est pas rentable, parce qu’il y a pas d’équipe dedans, pis vous semblez pas vous en inquiéter, qu’est-ce que vous pensez de cela?». Le commissaire de la ligue a donné sa réponse, évidemment un peu évasive comme toujours, mais la voici quand même: «Nous n’avons jamais dit qu’ils avaient besoin d’un édifice (répété trois fois), c’était après qu’ils soient partis, et nous expliquions pourquoi l’équipe était partis! Une fois que l’équipe est partie, la ville et la province ont choisi de construire un édifice, et nous leur avons dit à toutes les étapes que nous ne vous promettions pas une équipe. Si vous construisez un édifice, vous avez besoin de le construire avec la compréhension que vous pourriez jamais ne ravoir d’équipe… ça ne veut pas dire que vous n’aurez jamais d’équipe, ça veut dire que nous ne nous sommes aucunement engagés, et je suis extrêmement confortable avec ce que j’ai dit, on la répété très souvent…» a dit le commissaire toujours très sur de lui.

En ondes avec Ève-Marie Lortie du FM93, FIlosa a été critique envers la réponse de Bettman: «moi ce qui me dérange là-dedans est qu’il dit ¨ah on a pas fait de promesse¨, c’est pas une question de promesse, quant du utilises l’argent des contribuables, soit clair net et concis, dis-leur pas: ¨ah peut-être peut-être pas, on verra¨. Si ça t’intéresse pas le marché de Québec là, dis-le clairement» a dit Filosa, visiblement agacé par les façons de faire de Bettman.

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Le Retour du FM93» avec Ève-Marie Lortie le 17 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since almost 3 years

02:53

278

Formule E déplacée sur le circuit Gilles Villeneuve: «Impossible» dit Jacques Villeneuve
Published 2 months

27530

Alors que la nouvelle mairesse Valérie Plante a été catégorique sur le fait que si la course Formule E était de retour à Montréal l’an prochain, ce ne serait pas au centre-ville. L’idée d’amener la compétition au circuit Gilles Villeneuve sur le site de l’île Notre-Dame avait été mentionnée. Questionné à ce sujet, Jacques Villeneuve a été catégorique: «impossible» a-t-il dit.

«Ce ne sont pas des voitures qui peuvent évoluer sur de longues lignes droites, c’est pas possible, les batteries surchauffent et l’énergie se gaspille à une vitesse incroyable» a expliqué l’ancien champion du monde. «De toute façon, ça fait partie des normes de la Formule électrique, c’est fait pour rouler en ville», a expliqué celui qui couvre le Formule 1 pour les radios de Cogeco.

«Si on le faisait, qu’est-ce que ça donnerait tu penses comme résultat?» a demandé l’animateur Mario Langlois: «Ce serait plate à mourir à regarder» a répondu Villeneuve «ça stagnerait à 200 km/heure en bout de ligne droite et de toute façon, les batteries surchaufferaient sur un tour de qualification» a ajouté le pilote expérimenté. Il pense toutefois que le retour de la Formule E à Montréal demeure un dilemme: «il y a un contrat en place, ça couterait combien de le casser ce contrat-là? Faut regarder ça aussi» a conclut le fils de Gilles, très réaliste dans son approche.

Entendu dans Les Amateurs de Sports avec Mario Langlois au 98,5 FM le 10 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

02:12

219

Georges St-Pierre s'exprime sur sa blessure et la suite de sa carrière
Published 2 months

27525

Richard Châteauvert, correspondant de COGECO à New York, a parlé avec Georges St-Pierre à la suite de son éclatante victoire contre Michael Bisping le 4 novembre dernier devenant ainsi le quatrième combattant de l’histoire à devenir champion dans deux catégories de poids différentes (mi-moyens et moyens) après Conor McGregor, B.J. Penn et Randy Couture.

Pour l’occasion, St-Pierre visitait la bourse de New York et il s’est adressé aux journalistes présents. Il a d’entrée de jeu parlé de la blessure qu’il a subie lors de ce combat; une frappe derrière le cou qui a touché sa moelle épinière qui lui a laissé le cou paralysé pour le reste du combat. Georges a aussi expliqué pourquoi il était revenu: «je voulais vivre ma vie pleinement et ne pas avoir de regret». Questionné sur combien de combats il pense faire encore dans sa carrière de MMA, il a dit qu’il ne voulait pas prendre sa retraite trop tard sans nommer le nombre de combats qu’il souhaitait encore livrer.

Paul Houde a souligné que Georges ne pouvait pas bien boxer dans cette catégorie de poids puisque ce n’étaitpas son poids naturel. Le combattant a d’ailleurs expliqué que la journée du combat, il s’est tellement forcé à manger pour maintenir son poids de combat qu’il a vomi son petit déjeuner. Il a aussi reconnu qu’à 185-190 lbs, c’était trop haut pour lui, mais Dana White, le grand patron de l’UFC, aimerait bien que son champion effectue quelques autres combats dans cette catégorie. À suivre.

Entendu dans «Le Québec maintenant» le 9 novembre 2017 avec Paul Houde au 98,5 FM, une station COGECO.


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

04:58

300

«Si on prend pour acquis que tout le dossier de retour des Expos reposait sur un seul homme, je pense que le projet était mal barrée»—Philippe Cantin
Published 2 months

27501

Invité dans le retour du 98,5 FM à Montréal, le journaliste sportif de la Presse Philippe Cantin n'a pas été catastrophé par l'élection de Valérie Plante à la mairie en remplacement de Denis Coderre pour ce qui est de la suite du dossier d'un retour éventuel des Expos de Montréal. «On peut se poser la question quel sera l'attitude de Valérie Plante dans le dossier, moi j'ai eu l'occasion de lui parler la semaine dernière quelques jours avant l'élection, et quand je lui ai posé la question elle a dit: Écoutez, il est pas question que je laisse mourir ce dossier-là...» Entendu dans Québec Maintenant avec Paul Houde au 98,5 FM (COGECO) 6 novembre 2017.


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

02:20

56

«En regardant le taux de participation et le % de votes gagnants, Il y a ce matin à Québec 3 électeurs sur 4 qui n'ont pas voté Labeaume» —S. Bouchard
Published 3 months

27497

«C'est une victoire qui ne m'étonne pas du tout. Je pensais qu'il allait avoir un petit plus d'opposition que ça» a avoué Sylvain Bouchard ce matin en ouverture d'émission au lendemain de la victoire de Régis Labeaume élu pour un quatrième mandat d'affilée à la mairie de Québec. «Dans certains quartiers, la division de l'opposition a aidé équipe Labeaume» a-t-il analysé en tentant d'expliquer que cette victoire était moins éclatante que la réalité le laisse paraître pour celui qui est à la tête de la capitale depuis 2007. Entendu au FM93 dans Bouchard en parle avec Jean-Simon Bui et Élizabeth Crête (COGECO MEDIA) le 6 novembre 2017. 


CJMF933RE CJMF933RE
Member since almost 3 years

07:51

63

«Les allégations me dérangent vraiment parce que j'ai l'impression de devoir me défendre d'un truc que j'ai pas fait» —Giovanni Apollo
Published 3 months

27496

Giovanni Apollo, visé pour des allégations d'inconduite sexuelle, était l'invité de Paul Arcand vendredi. Il a réfuté toutes les allégations qu'on lui a reproché via un reportage de la part de Pascal Robidas de Radio-Canada. Le chef et animateur n'a pas du tout nié avoir déjà crié après des employés. «j'ai été habitué comme ça, j'ai été élevé comme ça». Apollo a ajouté qu'il n'a jamais nié faire des «jokes de cul», dans ce cas-là on va parler de Francis Reddy et la palourde royal, d'Anne-Marie Losique, de France Castel a-t-il dit pour démontrer que c'était monnaie courante d'entendre cette sorte de langage dans les médias. En entendant de la bouche de Arcand les paroles qu'on lui reprochait d'avoir tenu envers les présumés victimes, Giovanni a semblé décontenancé: «Ce qui est très drôle, c'est que je me demande si on est dans un état de droit, ou dans un procès sur des allégations, y'a pas d'accusation...» a-t-il ajouté. Entendu le 6 novembre 2017 à Paul Arcand sur les ondes du 98,5 à Montréal dans l'émission Puisqu'il Faut se Lever. (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

10:11

222

«Gilles, chaque fois tu plantais un collègue en ondes, penses-tu que tu faisais pas peur au monde?» —Sylvain Bouchard
Published 3 months

27491

Sylvain Bouchard a pour la première fois parlé du départ de Gilles Parent suite à l'annonce de Cogeco Média de mettre fin au contrat de l’animateur et producteur le 3 novembre dernier suite à des allégations d’inconduite sexuelle dévoilé quelques jours plus tôt. Bouchard a analysé la lettre que l'animateur a écrit suite à son départ. Il s'est montré plus ou moins d'accord avec la formulation de certaines phrases de son texte et a expliqué pourquoi. L'animateur du matin au FM93 a parlé du fait que l'ex-animateur du retour «plantait» parfois des collègues en ondes, et que ça pouvait faire peur ou agacer certains d'entre eux. Entendu au FM93 dans Bouchard en parle (COGECO MEDIA) le 6 novembre 2017. 


CJMF933RE CJMF933RE
Member since almost 3 years

13:15

1030

logo radioego

radioego.com