Result for: #Canadien

Qu’est-ce que le Canadien pourrait donner en retour de Karlsson?
Published about 1 month

27655

Avec 9 victoires en 29 matchs, rien ne va plus chez les Sénateurs d’Ottawa! En comparaison, la saison du Canadien avec 13 victoire en 31 matchs présentement est considérée comme catastrophique. Vous connaissez toutes les rumeurs qui émanent de Montréal suite à cette saison déjà considéré désastreuse? Imaginez maintenant celles qui se propagent à Ottawa ces jours-ci!

Marc Legault du 104,7 FM en Outaouais a parlé de la rumeur qui veut que Pierre Dorion, le directeur général des Sénateurs, avait demandé à tous les joueurs qui avaient une clause de non transaction à certaines formation de lui fournir la liste des équipes vers lesquelles ils ne voulaient pas être échangés. Parmi ces joueurs figurerait la défenseur étoile des Sénateurs, le défenseur de 27 ans Erik Karlsson, qui en ait à son avant dernière année de contrat (6.5 millions/année). Tous savent qu’il fera sauter la banque de l’équipe avec laquelle il signera son prochain contrat. Des rumeurs à Ottawa disent qu’en coulisse, Karlsson aurait dit aux dirigeants des Sénateurs «Oubliez moi, je vais terminer mon contrat à Ottawa, les chances que je re-signe ici sont très très minces». Si tout ça est vrai, les dirigeants seront poussés à prendre une décision. Il reste que tout ceci n’est que rumeurs, Karlsson aurait plaidé que ces propos ont été mal rapportés.

«Si tu l’échanges cette année, il sera plus payant pour toi en fait de retour parce que il reste encore une année de contrat donc il y a des clubs qui vont être intéressé à obtenir ses services. Mais je ne peux pas croire que les Sénateurs d’Ottawa vont se départir d’un des meilleurs joueurs de la Ligue Nationale de hockey» a dit le chroniqueur sport du 104,7 FM en Outaouais.

Une question pour vous: Qu’est-ce que le Canadien pourrait donner en retour de Karlsson et Pegeau? (On jase là...)

Entendu à l’émission Que l’Outaouais se lève avec Michel Lapointe au 104,7 FM en Outaouais le 12 décembre 2017 (COGECO).


Le1047RE Le1047RE
Member since almost 3 years

03:00

500

Markov vs Canadien: «Pas une question d'argent mais de respect» a dit l'ex #79 rencontré en Russie
Published about 1 month

27653

Jonathan Bernier du journal de Montréal est allé en Russie faire quelques reportages et y a rencontré l’ex-défenseur du Canadien Andreï Markov, qui a vu sa carrière avec le CH se terminer l’été dernier suite à une histoire de contrat. Le joueur Russe n’était qu’à 10 matchs de disputer son 1000e avec l’organisation montréalaise.

Le journaliste était au micro du 91,9 à Montréal ce matin avec Michel Langevin et Enrico Ciccone. Voici 5 citations de sa rencontre avec l'ex-défenseur du CH:

1- «Moi je pense qu’il y a beaucoup de déception et d’amertume et ces deux sentiments là amènent également de la colère».

2- «Quand j’ai prononcé le nom de Marc Bergevin, elle [l’épouse de Markov] est venue avec des fusils dans les yeux, elle m’a dit: ¨parle-moi pas, j’aime mieux pas parler, c’est un sujet délicat pour moi, je pourrais m’emporter puis dire des choses que je regretterais après…ce que je peux te dire c’est que le Canadien c’était sa famille et Montréal c’était sa maison¨.

3- «Je me serais attendu qu’en tant qu’athlète et en tant que joueur qui a joué pendant 16 ans pour cette équipe là, qu’on me respecte d’avantage» -Markov.

4- «Il a eu 10 ans le même salaire, peut-être que ses qualités de négociateur n'étaient pas très bonne».

5- Une autre équipe dans la LNH lui a offert un contrat de 2 ans similaire avec celui qu’il voulait avec le Canadien, il ne ferme pas la porte à un retour dans le circuit Bettman.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 12 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since over 2 years

11:10

165

«Le problème du Canadien c'est l'organisation!»  dit Jeff Fillion
Published about 1 month

27652

Le vrai problème du Canadien se cache derrière la façon dont l’organisation étouffe ses joueurs selon Jeff Fillion.

«On a appris plus sur Markov une fois qu’il est rendu chez-eux, dans le nord de je ne sais pas trop ou, que quant il était à côté de chez-nous à Montréal en 13 ans» a dit Fillion, qui a été sévère envers l’équipe dont il est pourtant un fan depuis toujours: «Le KGB du Canadien étouffe les gars, ils ne peuvent pas s’exprimer….Ça a rien à voir avec comment ils sont coachés, le système de jeu ou les journalistes, ça a voir avec l'organisation du Canadien qui leur enlève le goût de jouer et toute la passion qu’ils ont…on les éteint un après l’autre» a dit l’animateur sur sa plateforme Jefffillion.com le 11 décembre avec son co-animateur Gerry.

La personnalité médiatique Jeff Fillion domine les ondes FM depuis les années 80, ce qui en a fait un des noms les plus connus au Québec. Directement de Chicoutimi Nord, il devient morning man à CFIX au Saguenay à la fin des années 80 où il s’établira rapidement en tant que numéro un. Il réapparait à la fin des années 90, à Québec, après s’être exilé en Floride durant plusieurs années. Il s’imposera outrageusement dans le marché au début 2000 sur les ondes de CHOI Radio X. Son discours dérange et le CRTC menace de faire fermer la station. La liberté d’expression est alors défendue par une marche de 50 000 citoyens dans les rues de Québec et une manifestation de 10 000 personnes devant le parlement d’Ottawa. CHOI sera sauvée, mais Jeff aura quitté la station entre temps. Fort de sa notoriété et d’auditeurs fidèles intéressés par ses opinions, il a bâti depuis plus de 10 ans sa propre plateforme, Radiopirate.com et Jefffillion.com, qui permet de l’écouter partout à travers le monde, on demand. Il y produit encore chaque jour du contenu audio original avec son équipe et ses collaborateurs. Aussi de retour sur les ondes de Radio X, il a repris son poste de leader dans le marché de Québec. L’animateur radio demeure à l’avant-garde des courants médiatiques et des sujets d’actualité.


RPRE RPRE
Member since about 2 years

02:10

437

KHL à Québec: «Ce serait le plus beau pied de nez à la LNH»  —Vince Cauchon
Published about 1 month

27649

Avec la série de déceptions vécu par les partisans face à un retour de la LNH un jour à Québec qui se fait attendre, et surtout suite à l’indifférence du commissaire Gary Bettman qui semble donner peu d’importance à tout ce que Québecor et l’ancienne ville des Nordiques ont pu faire pour satisfaire les exigence de sa ligue, l’idée que Québec et l’autre grande ligue de Hockey surtout basé en Russie pourraient se faire de l’oeil a fait surface. Et ce n’est peut être pas si bête que ça.

Amené à se prononcer sur le sujet sur les ondes de CHOI Radio X ce matin, Vince Cauchon n’a pas trouvé l’idée si loufoque: «Ce serait le plus beau pied de nez à la Ligue Nationale de hockey de pouvoir installer la KHL en pleine Amérique du Nord dans une ville qui a un beau paysage communiste, soyons franc» a ironisé à peine le chroniqueur sportif, s’attirant les rires de l’équipe de Maurais Live, qui en a rajouté: «Les vieux coachs russes vont se prosterner devant l’édifice G» a dit Maurais prétextant sa ressemblance avec des édifices gris et ternes qu'on nous présentais de l’ex-URSS.

«Il y a beaucoup de joueurs canadiens/québécois qui vont avoir envie peut-être de faire un p’tit move pour revenir voir leur famille et revenir plus proche de chez-eux un peu» a pour sa part dit JC Ouellet, le co-animateur de Maurais. Vince Cauchon a alors impliqué Patrick Roy dans le portrait: «Tu sais nous autres Patrick Roy on l’aime là, mais ça se peut qu’il y ait bien du monde dans la Ligue Nationale qui ne l’aiment plus…en tout cas c’est ce qu’on me dit…ce serais-tu une belle porte d’entrée ça pour Patrick? Gérer le club à Québec»

Tout ceci n’est bien sur que supposition. Jusqu’à preuve du contraire, il n’y aurait eu aucun pourparler entre les deux parties, mais qui sait? À force d’indifférence et de se faire dire non, peut-être qu’un jour, Québec pourrait étancher sa soif de hockey professionnel pour croiser le fer avec le Dynamo de Moscou ou le SKA de St-Peterburgh en passant par le Red Star de Pékin!

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X à Québec dans l'émission «Maurais Live» avec Dominic Maurais et Jean-Christophe «Jean-Clôde» Ouellet le 11 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since almost 3 years

05:15

242

Les joueurs du Canadien devraient-il faire comme ceux des Leafs et respirer de l'ammoniac pour se réveiller?
Published about 1 month

27647

On a tous vu ça un moment donné en écoutant un match de sport professionnel à la télé; des joueurs qui respirent sur le banc quelque chose qui semble sentir très fort et les font grimacer en se secouant la tête. Ce sont en fait des capsules d’ammoniac, c’est tout à fait légal et il parait que ce sont les Maple Leafs de Toronto qui abusent le plus de cette substance. Avec 20 victoire en 31 matchs, c'est tentant de suivre l'exemple de l’équipe du coach Mike Babcock, non?

Le Canadien devrait-il adopter cette stratégie?

Au point ou en est rendu l'équipe, dans le fond, pourquoi pas? «C’est comme ¨sniffer¨ du Windex super puissant» a dit Doug Richards,, un médecin de l’Université de Toronto, questionné sur le sujet par Sportsnet récemment. Michel Langevin et Enrico Ciccone en ont parlé dans l'émission du matin du 91,9 SPORTS: «Ça va dans les voies nasales, et puis ça irrite un peu, et ça fait en sorte que ton corps réagit à cette situation-là donc il envoie de l’adrénaline pour combattre ce phénomène là. Et là, peut-être quand ayant de l’adrénaline, ça allume les joueurs un peu plus» a expliqué Langevin qui citait ce matin des journalistes de Toronto qui se sont penchés sur le sujet dans les derniers jours. «C’est dangereux» a avertit pour sa part Ciccone: «Y’a déjà des gens qui sont morts parce qu’ils ont respirer de l’ammoniac trop longtemps à dit l’ex-joueurs de la LNH qui ne semble pas penser que c'est réaliste comme solution...

Alors, surveillons les prochains matchs du Canadien pour voir si le produit se propagera davantage sur le banc avant que les joueurs sautent sur la glace, si ça peut en réveiller quelques-uns...

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 11 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since over 2 years

02:11

115

«Québec doit se montrer encore plus vibrant comme marché»  —Ray Lalonde
Published about 1 month

27645

Il y a eu pas mal de nouvelles d’importances en provenance de la réunion des gouverneurs de la LNH qui a eu lieu à Palm Beach cette semaine. Des nouvelles qui ont et qui auront un impact direct à court et moyen terme sur la venue éventuelle d’une équipe professionnelle de la LNH à Québec.

  


En effet, on a appris lors de cette rencontre qu’un processus d’expansion sera mis en branle dans le but d’accommoder le marché de Seattle qui a annoncé plus tôt cette semaine la rénovation de leur KeyArena, datant de 1962, au coût de 660 millions de dollars. On a aussi appris que les Hurricanes avaient trouvé un acheteur, un milliardaire de Dallas du nom de Tom Dundon. qui dit vouloir garder l’équipe en Caroline pour au moins les 7 prochaines années. Donc, deux mauvaises nouvelles pour la renaissance des Nordiques. Les analystes et partisans sont en droit de se demander si ils auront un jour l’occasion d’aller encourager à nouveau une équipe de la LNH dans leur ville.

Ray Lalonde, l'ancien responsable du marketing du Canadien de Montréal et ex-président des Alouettes a bien voulu donner son avis à ce sujet à Alain Crête et Paul Arcand au 98,5 FM à Montréal vendredi.

Voici 7 citations provenant de son intervention en ondes. (Audio disponible).

  


1- «Québec est une excellente ville candidate, mais pas à la mesure de Seattle ou de Houston...».

2- «Faut pas perdre espoir pour Québec, faut simplement que Québec continue de démontrer l’enthousiasme, l’énergie, la volonté de se positionner.».

3- «Montre-moi que t’es une ville qui peut compétitionner contre Seattle et on va te considérer…».

4- «Je ne peux pas croire [Après Seattle et Houston] qu’il y a beaucoup d’autres marchés plus intéressants que Québec».

5- «C’est la job du groupe, de la ville, du maire, de la province, de Québecor, des dirigeants de continuer d’être planté au côté du bureau de Gary Bettman à chaque jour pour lui dire qu’on veut une équipe, voici les moyens, voici les preuves, voici notre équipe de direction, voici comment on va te générer des dollars, comme Seattle peut le faire».

6- [Sur le prix d’entrée à la hausse dans la LNH] «C’est le prix d’entrée dans une business qui en génère des dollars…faut pas penser que c’est autre chose que de l’argent, si il y avait des preuves qu’il y avait de l’argent, il serait au rendez-vous pour Québec. Ça a rien à voir avec la ville, avec le marché, avec la langue, avec la politique, ça a voir avec l’argent.».

7- [Sur la situation des Coyotes de Phoenix et des autres canards boiteux de la ligue] «Je ne veux pas non plus dire que Gary Bettman est constant dans tout ce qui dit, ça arrive qu’il y a des irrégularités...».

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 8 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

07:59

178

Pacioretty contre Ryan O'Reilly des Sabres, vous le feriez?
Published about 2 months

27637

Dans l'émission Laraque Gonzalez aujourd’hui au 91,9 SPORTS à Montréal, le capitaine du Canadien Max Pacioretty était au centre des discussions. Dans une portion de l’émission, les deux animateurs ont demandé aux auditeurs de s’exprimer sur la question d'un échange ou non pour le numéro 67 du CH.

C’est l’auditeur Francis qui semble avoir fait la meilleur offre pour Pacioretty dans le jeu des transactions: «Moi c’est sur que pour échanger Pacioretty j’irais selon les besoins du Canadien, puis comme tout le monde le sait encore une fois, Montréal n’a pas de centre naturel de premier plan, présentement sur le marché c’est sur qu’il y en a pas beaucoup, mais un qui serait intéressant c'est Ryan O’Reilly du côté des Sabres de Buffalo» a dit le gérant d’estrade.

Écoutez l’audio pour entendre le débat qui a suivi avec les deux animateurs suite à sa proposition. Disons qu’il a semé une idée qui en bout de ligne n’est peut être pas si irréaliste.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission Laraque-Gonzales le 7 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since over 2 years

03:25

428

«Si Québecor ne reçoit jamais d'équipe de hockey, c'est le média le plus cocu de l'histoire des médias» —Vince Cauchon
Published about 2 months

27633

Alors que le magazine Forbes a dévoilé sa liste annuelle des valeurs des équipes de la LNH, ou le Canadien arrive au 3ème rang à 1.25 milliard, derrière Toronto (1,4) et NY Rangers à (1,5), Vince Cauchon de CHOI Radio X pense que la vraie valeur des équipes est quand celles-ci se font acheter. Il a aussi fait une déclaration intéressante sur un éventuel retour d’une équipe à Québec.

«Je comprend que Forbes, c’est des gens plus intelligents que moi, mais ce tableau-là est risible à chaque année: Montre-moi le chèque du gars qui va payer ce prix-là pour la garder là, pis tu l’as ta vraie valeur, pour le reste, c’est juste des paroles en l’air» a dit le gars de sport de CHOI Radio X.

Concernant Québecor, le Centre Vidéotron et du retour éventuel des Nordiques, Vince a résumé la situation en une phrase: «Si Québec reçoit jamais d’équipe de hockey... il n'est pas question de d’autres groupes qu’eux-autres…si ils ramènent jamais une équipe ici, c’est le média le plus cocu de l’histoire des médias!»

Avouez que sa vision est très logique et réaliste, pensez-y: Après tous les efforts du géant médiatique québécois pour «contenter» la plus grosse ligue de hockey au monde: construction d’un aréna ultra moderne de 18 000 places, patience et discrétion, partenaire télé le plus important sur le territoire québécois avec TVA Sports, marché de hockey déjà voué à un succès, maire favorable, etc... si en effet après tout ça, il n’y a pas d‘équipe au bout qui se présente, via un expansion ou un déménagement, le mot «cocu» ne sera pas du tout exagéré!

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X à Québec dans l'émission «Maurais Live» avec Dominic Maurais et Jean-Christophe «Jean-Clôde» Ouellet le 6 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since almost 3 years

02:46

234

«Tesla c'est du rêve!» —Ian Sénéchal
Published about 2 months

27632

Pourquoi entendons-nous tant parler de cette entreprise qui a pourtant réalisé si peu à comparer à ses concurrents? Ian Sénéchal, actuaire et président de VotreConseiller.net, était au micro de jefffillion.com ce matin pour parler de la «saga» Tesla. Feu de paille ou réelle occasion d’affaire?

Ian a étudié les mouvements parfois difficile à comprendre des investisseurs que nous sommes: «Une compagnie qui fait des profits récurrents, qui augmente son dividendes depuis quelques années, qui est stable, qui est bien gérée: Booooring! Le monde veule pas investir là-dedans. Sérieusement. Tous les bons stocks solides, c’est pas là que l’argent va pantoute depuis 6-7 ans» a analysé froidement Sénéchal: «Tesla par exemple… whoooo…ça on investit dans Tesla; capitalisation boursière semblable à GM, pourtant GM c’est une compagnie qui a 9 fois les bénéfices. Compagnie qui a augmenté les dividendes depuis 2013, une dividende parce qu’ils font du profit. Comment ces deux compagnies là peuvent être à la même capitalisation boursière? Il n’y a aucune logique là-dedans…puis le monde continue à acheter Tesla» a dit celui qui a co-écrit récemment le livre «D’endetté à millionnaire« avec David Descoteaux.

«Tesla c’est du rêve, c’est pas de profit, c’est des pertes, ils brulent du cash…une compagnie d’artisanat ne peut pas valoir 60 milliards en bourse» a ajouté le conseiller financier qu’on soupçonne ne pas détenir de titre de l’entreprise automobile dirigée par le canadien d’origine sud-africaine Elon Musk.

Entendu sur JeffFillion.com le 6 décembre 2017.


RPRE RPRE
Member since about 2 years

02:44

330

Le Canadien vaut 1.25 milliard selon Forbes. Bon ou mauvais pour Québec?
Published about 2 months

27631

«On va connaitre la valeur du Canadien le jour de la vente, avant ça, se sont des fabulations» a dit le comptable, chroniqueur et auteur Pierre-Yves McSween en analysant les chiffres dévoilés par Forbes dansÈ «The List», leur classement annuel des valeurs des équipes de la LNH. On remarque dans cette liste que 5 équipes de l’Original 6 se retrouvent en tête du classement alors que les Panthers de la Floride ferment la marche avec un faible 305 millions en valeur «Forbes».

#1 New York Rangers $1.5 MILLIARD

#2 Toronto Maple Leafs $1.4 MILLIARD

#3 Montreal Canadiens $1.25 MILLIARD

#4 Chicago Blackhawks $1 MILLIARD

#5 Boston Bruins $890 MILLIONS

#6 Los Angeles Kings $750 MILLIONS

#7 Philadelphia Flyers $740 MILLIONS

#8 Vancouver Canucks $730 MILLIONS

#9 Detroit Red Wings $700 MILLIONS

#10 Pittsburgh Penguins $650 MILLIONS

#11 Washington Capitals $625 MILLIONS

#12 Edmonton Oilers $520 MILLIONS

#13 Dallas Stars $515 MILLIONS

#14 Vegas Golden Knights $500 MILLIONS

#15 San Jose Sharks $490 MILLIONS

#16 Anaheim Ducks $460 MILLIONS

#17 St Louis Blues $450 MILLIONS

#18 Minnesota Wild $440 MILLIONS

#19 Calgary Flames $430 MILLIONS

#20 Ottawa Senators $420 MILLIONS

#21 New Jersey Devils $400 MILLIONS

#22 New York Islanders $395 MILLIONS

#23 Tampa Bay Lightning $390 MILLIONS

#24 Colorado Avalanche $385 MILLIONS

#25 Nashville Predators $380 MILLIONS

#26 Winnipeg Jets $375 MILLIONS

#27 Carolina Hurricanes $370 MILLIONS

#28 Buffalo Sabres $350 MILLIONS

#29 Columbus Blue Jackets $315 MILLIONS

#30 Florida Panthers $305 MILLIONS

#31 Arizona Coyotes $300 M

«Le nouveau modèle de la Ligue Nationale va plus loin…les gens se promènent avec des chandails de hockey, donc deviennent des hommes et des femmes sandwish, donc on paie pour faire de la pub à des compagnies, après ça tu paies ta bière 12-13 dollars. Sur les baies vitrées c’est rendu qu’il y a de la pub, même sur la baie vitrée à la télévision elle est ajouté électroniquement, il y a de la pub partout il y a des concours etc… Regarde une entreprise, [équipe de la LNH], on en parle à la radio, on en parle à la télé, on en parle dans les journaux, on en parle partout. Nommez-moi une entreprise à qui on consacre 6 à 7 pages quotidiennement dans nos journaux pour faire sa promotion? T’imagines-tu 6 pages dans le journal de Québec sur Bouchard en parle tous les jours? C’est ça le Canadien, c’est du sport mais c’est de la business» a dit McSween dans son approche très cartésienne.

Le chroniqueur a expliqué aussi pourquoi une équipe de l’expansion coûte plus cher que la valeur de certaines équipes existantes. Dans le cas de Québec, la question de la ligue est la suivante: Est-ce qu’on va générer des revenus de télévision supplémentaires? Est-ce qu’il y aura des fans de plus que ce que le Canadien génère déjà pour la LNH? C’est ce qui fait mal à Québec selon le chroniqueur: «Tu es dans le même environnement socio économique que le Canadien». Est-ce qu’on va aller chercher de l' argent supplémentaire malgré tout ça? C’est ce que la ligue se pose comme question selon lui avant de penser revenir dans la vieille capitale. La suite des événements nous donnera une réponse.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard le 6 décembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since almost 3 years

13:09

99

logo radioego

radioego.com