Résultat pour: #Hockey

Jean-Charles Lajoie rencontre Guy Lafleur
Publié il y a 15 jours

28050

On sentait l'animateur du retour au 91,9 SPORTS fébrile ce mercredi 4 avril lors de sa rencontre avec la légende du Canadien Guy Lafleur. Voyez-vous, c'était la toute première fois que Jean-Charles Lajoie parlait en ondes avec son idole de jeunesse, et le moment fut magique.

Ils ont parlé beaucoup de hockey, évidemment, et la franchise de l'ex-numéro 10 du CH a encore été au rendez-vous, au grand plaisir des auditeurs. Guy a raconté ses années juniors victorieuses avec les Remparts de Québec puis de son arrivée timide avec le Canadien ou il n'a pas joué régulièrement durant les trois premières années avec cette équipe déjà bourrée de joueurs de talent.

Puis Lafleur a été questionné sur l'édition actuelle du tricolore. Celui qu'on appelait le démon blond a défendu le Capitaine Max Pacioretty clamant que ça prendrait des joueurs pour évoluer avec pour qu'il puisse continuer de s'inscrire régulièrement sur la feuille de pointage. Concernant Jonathan Drouin, joueur dans lequel les partisans avaient mis beaucoup d'espoir cette année, Lafleur a mis le blâme aussi sur le fait que Drouin serait plus productif à l'aile comme dans ses saisons à Tampa avec un bon joueur de centre pour l'alimenter.

Concernant le public montréalais qui encourage l'équipe, celui qui a gagné 5 Coupes Stanley avec le CH a défendu leur attitude cette année alors qu'ils n'ont pas été très choyés par les performances de l'équipe: «Le public ce qu'il veut, c'est une équipe qui performe sur la patinoire, il veut voir des joueurs qui donnent la maximum à chaque match, il veut voir des joueurs talentueux, et c'est à l'équipe d'aller chercher ce que le public veut, c'est lui qui paie» a dit très logiquement l'ex-ailier droit.

Lafleur s'est dit moyennement optimiste pour l'avenir de l'équipe, alors qu'il a constaté que l'équipe école à Laval n'avait rien à offrir au grand club à courts termes. Il a aussi admis en terminant qu'il n'avait pas écouté tous les matchs du tricolore cette année par manque d'intérêt et qu'il pensait ne pas être le seul...

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal à l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 4 avril 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

12:49

379

La fois ou les Sedin ont failli jouer à Montréal...
Publié il y a 17 jours

28043

Martin McGuire a expliqué comment les célèbres frères Sedin, alors en négociation serrée de contrat avec les Canucks il y a quelques années, avaient failli se retrouver avec le Canadien.

Dans sa chronique au 107,7 FM en Estrie ce matin, le descripteur des matchs du Canadien sur le réseau de COGECO a raconté cette anecdote datant du repêchage 2009 à Montréal qui aurait pu amener les jumeaux suédois avec le tricolore.

Quelqu'un s'était alors confié à McGuire lors d'un événement lui disant que si les négociations entre les Sedin et les Canucks n'aboutissaient pas, que les deux joueurs considèreraient très sérieusement de signer comme joueurs autonomes avec le Canadien qui faisait alors parti d'une très courte liste d'équipes soumis par les suédois à leur agent. Les dirigeants des Canucks avaient alors réagi rapidement en allant faire signer des contrats à long terme directement en Suède aux jumeaux, contrats qui avaient alors couvert les saisons 2009 à 2013 pour ainsi mettre fin aux rumeurs.

Entendu sur les ondes du 104,7 FM en Estrie dans l’émission «Que l'Estrie se lève» avec Steve Roy le 3 avril 2018 (COGECO).


Le1047RE Le1047RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

03:02

11918

«Pour travailler avec Marc Bergevin, il faut que tu sois un yes man» —Luc Gélinas
Publié il y a 21 jours

28040

Questionné sur les rumeurs qui planent sur l'arrivée possible de Patrick Roy dans un palier de direction chez le Canadien, Luc Gélinas de RDS a été assez clair pour dire qu'il ne pensait pas que ce serait possible, détectant une incompatibilité flagrante entre les deux hommes.

«C'est clair que les deux ne peuvent pas travailler ensemble» a d'abord laissé tomber Gélinas tout en ajoutant «pour moi c'est impossible que Patrick Roy et Marc Bergevin travaillent ensemble, à cause de Marc Bergevin«.

«Pour travailler avec Marc Bergevin, pour être un allier à Marc Bergevin, il faut que tu sois un yes man...ça c'est mon opinion» a conclu Gélinas, qui côtoie beaucoup de monde granvitant dans l'entourage du CH au cours d'une saison.

Entendu sur les ondes de CHOI Radtio X à Québec dans l'émission Maurais Live avec Dominic Maurais, Jean-Christophe «Jean-Clôde» Ouellet, Dan Gravel et Laurent Gaulin le 28 mars 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

00:58

14511

«J'aurais aimé parlé plus souvent aux médias quand j'étais à Montréal» —Jacques Martin
Publié il y a 21 jours

28037

L'ex-coach du Canadien Jacques Martin, maintenant assistant entraineur des Penguins, a parlé sur les ondes du 91,9 SPORTS du départ de Donald Beauchamp cette semaine qui occupait le poste de vice-président principal des communications de l'équipe depuis 25 ans.

Questionné sur la latitude qu'il avait en tant que coach du CH pour parler aux médias en dehors des points de presse, Martin a affirmé que l'approche du Canadien était différente de cette des autres équipes auxquelles il a évolué comme les Sénateurs ou c'était l'opposé a-t-il dit en ajoutant «on devait vendre des billets à Ottawa, essayer de remplir le stade» a-t-il dit pour justifier sa présence plus régulière dans les médias à ce moment.

«C'est sur qu'à Montréal, j'aurais aimé personnellement parler plus souvent [dans les médias] ça aide à l'image de l'équipe, ça aide aux gens de pouvoir comprendre les personnes en poste qui ont souvent des décisions difficiles à prendre, de connaitre un autre côté de ton directeur général, de ton entraineur...» a dit Martin qui a expliqué qu'à Pittsburgh, les coachs faisaient régulièrement des interventions dans les médias.

Puis Enrico Ciccone a demandé à Martin de façon ironique si il y avait des gens qui l'avait empêcher de parler dans les médias alors qu'il était avec le Canadien. Martin a répondu avec toute sa sagesse et sa diplomatie en disant que malgré que personne l'empêchait de le faire, que les demandes étaient plutôt dirigées à l'organisation, donc une étage plus haut que lui à l'époque et qu'il respectait ces façons de faire en tant qu'employé du tricolore à ce moment.

En gros, Montréal n'avait pas à remplir l'aréna, et à aller chercher de nouveaux fans via les médias, contrairement à des marchés plus petits pour le hockey comme Ottawa ou Pittsburgh, et disons-le, la plupart des autres marchés de la LNH.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 30 mars 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

06:13

9802

«Carey Price réagit en sans-dessein...je commence un ti-peu à avoir mon voyage» —Ron Fournier
Publié il y a 24 jours

28025

Le rituel du «salue à la foule» par les joueurs à la fin d'une victoire du Canadien au Centre Bell en levant leur bâton dans les airs est totalement ignoré par Carey Price depuis un certain temps. Hier après une rare victoire du CH cette saison, Ron Fournier a pété sa coche sur le #31 du CH en disant qu'il avait réagi «encore en sans dessein».

Le populaire animateur de fin-de-soirée sur le réseau des Canadiens souhaite maintenant avoir une réponse de Price. «Je pense qu'un moment donné, j'aimerais ça en tabarouette que quelqu'un avant la fin de la saison lui pose la question...». Fournier, alors accompagné des «voix» du Canadien à la radio, Martin McGuire et Dany Dubé, a jeté un froid dans la conversation en déclarant sa grande frustration envers l'attitude de Price.

Ron a même suggéré la question: «T'as pas gagné depuis le Superbowl chum, t'as pas une victoire depuis le 4 février dernier, ce soir ton équipe, toi, jouez bien, t'as pas d'étoile, pas grave, mais pourquoi t'agis ainsi? Pourquoi tu vas pas au centre? Parce que Ronald, et plusieurs autres amateurs, attendent que tu t'en ailles au centre, nous envoie un petit tata comme tous les autres». a dit calmement l'ancien arbitre de la LNH tout en avouant que la question était difficile à poser, mais pense que c'est nécessaire. «J'aimerais ça savoir» a dit Ron qui a interpellé la direction du CH, au nom des amateurs qui paient le gros prix pour assister aux matchs et qui restent jusqu'à la fin des matchs locaux pour avoir la chance d'acclamer les joueurs dont le gardien le mieux payé de la LNH dès l'année prochaine avec un contrat qui lui rapportera 10.5 millions par année jusqu'en 2025-2026.

Entendu le 26 mars 2018 dans Bonsoir les Sportifs avec Ron Fournier au 98,5 FM et le réseau des radios parlées de COGECO.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

06:19

11842

En plus de Patrick Roy, voici 2 personnes que Molson devrait rencontrer selon JC Lajoie.
Publié il y a 25 jours

28020

Une rumeur qui a fait beaucoup parlé en fin-de-semaine est celle lancé par Ian Halperin à CHOI Radio X qui a déclaré que le grand patron du Geoff Molson avait rencontré non pas une mais deux fois Patrick Roy dans les derniers mois. Alors qu'on connait tous la saison misérable du CH, les rumeurs se sont mises à circuler très rapidement sur les raison de ces rencontres. Écoutez l'audio ici.

Invité de CHOI Radio X ce matin, l'animateur du 91,9 SPORTS Jean-Charles Lajoie, tout en prenant cette rumeur avec un grain de sel, serait plutôt surpris que Molson n'est pas rencontré en plus de l'ex-#33 du tricolore, Julien Brisebois et Stéphane Quintal! «Geoff Molson doit vendre cette équipe, parce qu'il est un mauvais gestionnaire» a conclut Lajoie si le grand boss du CH n'avait pas daigné rencontrer ces trois personnalités hockey dans les derniers mois.

Entendu sur les ondes de CHOI Radtio X à Québec dans l'émission Maurais Live avec Dominic Maurais, Jean-Christophe «Jean-Clôde» Ouellet, Dan Gravel et Laurent Gaulin le 28 mars 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

01:10

2416

HOCKEY: Interférences sur les gardiens de buts. La LNH tranche!
Publié il y a 30 jours

28007

La décision finale dans les cas de contestations associées à l’obstruction sur les gardiens reviendra à un arbitre installé dans la salle de contrôle de la LNH à Toronto et non sur la patinoire. C'est le compromis auquel sont arrivés les 31 équipes et les dirigeants de la LNH en réunion à Boca Raton ces jours-ci dans un effort pour éliminer les zones grises suite à de nombreuses décisions controversées dans les dernières semaines.

«Les décisions finales dans les cas les plus compliqués seront toujours contestées par les équipes qui perdront leur contestation et par leurs partisans. Et c’est normal. Mais nous croyons vraiment qu’en faisant appel à un ancien arbitre pour appuyer nos responsables à la salle de contrôle nous réduirons au minimum les risques de controverse», a indiqué le commissaire Gary Bettman.

Stéphane Quinta, présent à la rencontre, a expliqué à Jean-Charles Lajoie comment la LNH en est arrivé à cette décision.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal à l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 21 mars 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

10:04

67

Le propriétaire des Sénateurs va-t-il fuir vers Québec?
Publié il y a environ un mois

28003

Le relation entre les amateurs des Sénateurs d'Ottawa et le propriétaire de l'équipe Eugene Melnyk est passée à une autre étape ces jours-ci alors qu'un groupe de partisans ont décidé de diffuser des pancartes un peu partout dans la région pour inviter ce dernier à quitter. Un site web explique leur démarche. (melnykout.ca)

Dans son émission de lundi, Jean-Charles Lajoie, flanqué de Mike Bossy et de Yvon Pedneault ont analysé le phénomène et ont même sorti une rumeur qui dit que Melnyk, qui a déjà menacé les fans de déménager l'équipe en décembre dernier suite à des difficultés à la billetterie, pourrait prendre la route vers l'est et déménager son équipe à Québec qui a un aréna tout neuf et des partisans assoiffés.

«Tu sais très bien qu'il y a des gens qui l'ont rencontré M. Melnyk... des gens qui avaient un intérêt vers Québec» a dit Pedneault

«Absolument, lui et des gens qui feraient bien l'affaire de la ligue nationale de hockey...autrement dit, si ces gens-là déposaient une offre d'achat, et que c'était conditionnel à l'approbation du bureau des gouverneurs, je peux vous dire un affaire il y a pas grand monde qui s'objecterait» a ajouté Jean-Charles Lajoie.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal à l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 21 mars 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

16:30

155

Molson vs Bergevin: «Ils ne sont plus main dans la main comme avant» pense cet analyste.
Publié il y a environ un mois

28001

Suite au point de presse de Geoff Molson la semaine passée qui a re-confirmé Marc Bergevin (pour l'instant) comme son homme de confiance, le journaliste de TVA SPORTS, Louis Jean, avait un tout autre son de cloche pour la suite.

«Ils ne sont plus main dans la main comme avant...il achète pas tout ce que l'autre lui dit, il a une commande très particulière, très précise...je présume que c'est: joueur de centre numéro 1, puis si tu vas pas me chercher John Tavares, t'es mieux de me faire un miracle, parce que là je t'évalue à chaque heure, pas à chaque journée, pas à chaque mois, là je t'évalue, puis aussitôt que je vois que t'es pas l'homme de la situation, tu débarques...» a imaginé le journaliste qui a ajouté que Bergevin savait qu'il jouait présentement son travail.

Entendu le 19 mars 2018 dans L'Avant-Match avec Dan Pou au FM93 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

02:09

15905

Les meilleurs pour juger du talent de Price sont peut-être les joueurs qui l'affronte?
Publié il y a environ un mois

27979

On peut sortir un gars de la radio mais sortir la radio d'un gars...

Mario Hudon, le «Gérant d'estrade», n'a pu se retenir plus longtemps et le voici de retour pour parler de sport ici même sur radioego.com.

Cette semaine, Mario parle du fait que Carey Price est sortit en tête d'un sondage anonyme auprès des joueurs de la LNH comme meilleur gardien de la ligue. Puis, le Gérant d'estrade a parlé des équipes canadiennes qui risquent d'être dans les séries éliminatoires dans la présente saison de la LNH. Mario a aussi critiqué l'approche du spécialiste en marketing sportif André Richelieu, qui a décrit la ville de Québec comme un marché peu viable pour la LNH. Le projet J'ai ma place a plutôt démontré un intérêt de la part des amateurs de hockey de ville de Québec selon notre Gérant d'estrade.

Merci à l’École nationale de radio, le CRTQ (Le Collège radio télévision de Québec) et à Alain Dufresne pour avoir rendu possible la réalisation de cet enregistrement. Réalisé le 12 mars 2018.


Gérant D'estrade Gérant D'estrade
Membre depuis il y a 3 mois

18:25

349

logo radioego

radioego.com