Résultat pour: #Jeff Fillion

Jeff Fillion aimerait voir le passeport des journalistes qui critiquent les propos de Trump...
Publié il y a 9 jours

27729

«Pourquoi voulons-nous tous ces gens qui viennent de ces pays de merde? (traduction libre de ¨shithole countries¨) aurait déclaré le président américain cette semaine en réunion parlant entre autres d'Haïti et de pays du continent africain, demandant du même souffle pourquoi dans l'immigration américaine il n'y avait pas plus de personnes en provenance du Danemark?

Ces propos ont bien sur fait réagir l'Amérique entière jusqu'ici au Québec ou plusieurs journalistes et commentateurs ont dénoncé les propos du président Trump, criant au racisme. propos qui ont été rapportés et non enregistrés précisons-le. D'ailleurs le président dit ne jamais avoir tenu ces propos. Ou est la vérité?

Vendredi midi, dans son émission à CHOI Radio X à Québec, Jeff Fillion a commenté les propos controversés de Trump disant que c'était un langage que monsieur tout-le-monde utilisait souvent pour décrire certains pays, et que si on veut des politiciens qui n'ont pas la langue de bois, il faudra se faire è ce genre de paroles.

Voici 10 citations de Jeff Fillion les propos de Donald Trump:

1- «Dire ¨pays de cul¨ ou ¨pays sous-développé¨, c'est la même chose»

2- «On a comme maquillé quelque chose pour rendre ça pas pire à l'oreille»

3- «Les médias québécois font beaucoup de couverture sur Donald Trump, il doit avoir de quoi là-dedans qui les énervent...»

4- «J'ai l'impression que la go-gauche, en utilisant des termes plus propres, utilise ça pour se donner bonne conscience»

5- «Le jour ou on va être conscient qu'on est entouré de pays de merde, dans notre immigration on va en tenir compte»

6- «Le but premier dans l'immigration est que les gens viennent pour nous aider»

7- «Trump est pas contre l'immigration, il est contre l'immigration illégale»

8- «Si quelqu'un dit qu'il est pour l'immigration illégale, on ne peut pas manger ensemble...»

9- «Tous les journalistes qui braillent sur les propos de Trump, je peux-tu voir votre passeport pour savoir ou vous allez en vacances?»

10- «C'est vraiment le clivage entre l'establishment politique et médiatique qui forment maintenant qu'un seul groupe contre le peuple, c'est pour ça qu'ils ne veulent pas avoir de populiste qui gagne des élections»

Entendu à CHOI Radio X dans FILLION avec Jeff Fillion, Doom Dumas, Nick et Gerry le 12 janvier 2018. (COGECO)


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

24:20

446

Cartel du pain? Il y a aussi le cartel des pneus, du lait, des oeufs, du sirop d'érable. de l'essence + HQ et la SAQ
Publié il y a environ un mois

27695

Après que les compagnies Loblaw et George Weston aient admis leur implication dans un cartel du pain et d'offrir 25$ à leurs clients en guise de compensation (www.loblawcard.ca), Jeff Fillion et son équipe ont sorti une série d’autres produits qui en apparence laisse à penser que ce n’est pas que dans le pain que les prix sont fixés au Québec! L’animateur offre au citoyens de s’organiser pour dénoncer ces pratiques et va faire sa part pour promouvoir tout mouvement cherchant à mettre fin à ces systèmes de fixation de prix trop bien implantés.

La personnalité médiatique Jeff Fillion domine les ondes FM depuis les années 80, ce qui en a fait un des noms les plus connus au Québec. Directement de Chicoutimi Nord, il devient morning man à CFIX au Saguenay à la fin des années 80 où il s’établira rapidement en tant que numéro un. Il réapparait à la fin des années 90, à Québec, après s’être exilé en Floride durant plusieurs années. Il s’imposera outrageusement dans le marché au début 2000 sur les ondes de CHOI Radio X. Son discours dérange et le CRTC menace de faire fermer la station. La liberté d’expression est alors défendue par une marche de 50 000 citoyens dans les rues de Québec et une manifestation de 10 000 personnes devant le parlement d’Ottawa. CHOI sera sauvée, mais Jeff aura quitté la station entre temps. Fort de sa notoriété et d’auditeurs fidèles intéressés par ses opinions, il a bâti depuis plus de 10 ans sa propre plateforme, Radiopirate.com et Jefffillion.com, qui permet de l’écouter partout à travers le monde, on demand. Il y produit encore chaque jour du contenu audio original avec son équipe et ses collaborateurs. Aussi de retour sur les ondes de Radio X, il a repris son poste de leader dans le marché de Québec. L’animateur radio demeure à l’avant-garde des courants médiatiques et des sujets d’actualité.

Entendu sur JeffFillion.com avec Jeff Fillion, Doom Dumas, Nick et Gerry le 21 décembre 2017. (COGECO).


RPRE RPRE
Membre depuis il y a environ 2 ans

24:46

654

Critiques négatives sur Star Wars ou vouloir être à part à tout prix: «Moi ça je te le dis, j'suis plus capable» —Jeff Fillion
Publié il y a environ un mois

27687

Jeff et son équipe parlent des individus qui vont se tirer un rang sur quelque chose de populaire que la majorité des gens aiment: «Moi ça je te le dis, j'suis plus capable» a dit Fillion. Star Wars était au centre de cette discussion alors que les critiques justifiées ou non affluent suite à la sortie du plus récent épisode de la saga au cinéma.

La personnalité médiatique Jeff Fillion domine les ondes FM depuis les années 80, ce qui en a fait un des noms les plus connus au Québec. Directement de Chicoutimi Nord, il devient morning man à CFIX au Saguenay à la fin des années 80 où il s’établira rapidement en tant que numéro un. Il réapparait à la fin des années 90, à Québec, après s’être exilé en Floride durant plusieurs années. Il s’imposera outrageusement dans le marché au début 2000 sur les ondes de CHOI Radio X. Son discours dérange et le CRTC menace de faire fermer la station. La liberté d’expression est alors défendue par une marche de 50 000 citoyens dans les rues de Québec et une manifestation de 10 000 personnes devant le parlement d’Ottawa. CHOI sera sauvée, mais Jeff aura quitté la station entre temps. Fort de sa notoriété et d’auditeurs fidèles intéressés par ses opinions, il a bâti depuis plus de 10 ans sa propre plateforme, Radiopirate.com et Jefffillion.com, qui permet de l’écouter partout à travers le monde, on demand. Il y produit encore chaque jour du contenu audio original avec son équipe et ses collaborateurs. Aussi de retour sur les ondes de Radio X, il a repris son poste de leader dans le marché de Québec. L’animateur radio demeure à l’avant-garde des courants médiatiques et des sujets d’actualité.

Entendu sur JeffFillion.com avec Jeff Fillion, Doom Dumas, Nick et Gerry le 20 décembre 2017. (COGECO).


RPRE RPRE
Membre depuis il y a environ 2 ans

12:08

417

Aide de 10 M$ à Capitales Médias: «Ils sont récompensés pour leur échec» —Jeff Fillion
Publié il y a environ un mois

27664

On a appris cette semaine que le gouvernement du Québec allait donner un coup de main à l'entreprise Groupe Capitales Médias, qui est notamment propriétaire du quotidien Le Soleil à Québec, en lui attribuant via Investissement Québec un prêt de 10 millions $ dans le but de supporter leur virage numérique.

Rappelons que Groupe Capitales Médias possède les quotidiens Le Nouvelliste (Trois-Rivières), La Tribune (Sherbrooke), Le Droit (Gatineau-Ottawa), La Voix de l'Est (Granby) et Le Quotidien (Saguenay).

Cette nouvelle a soulevé plusieurs interrogations dans la population et chez les concurrents de l'organisation. Beaucoup se sont demandé si un groupe de presse qui est subventionné par un gouvernement peut conserver logiquement son esprit critique envers ce dernier.

Dans le segment radio conjoint hebdomadaire avec Dominic Maurais et Jeff Fillion à CHOI Radio X, ils ont parlé du sujet. Voici quelques points qui sont ressortis de leur discussion:

- «J’aurais aimé ça que Le Soleil me dise merci à matin» -Maurais

- «La réalité, et c’est pas de la faute de Capitale Médias…ils ont hérité d’une convention collective et d’une gang d’artisans qui ne sont plus sur la coche...» -Fillion

- [Le Soleil ]«C’est une journal Voir payant...le journal Voir gratis y’é mort» -Fillion

- «Ce que le gouvernement a fait, c’est qu’il vient d’aider une entreprise qui a pas fait sa job, et le signal qu’on envoie à tous ceux qui ont eu des business puis qui ont fait beaucoup, qui ont fait des sacrifices, qui l’ont échoué et qui ont été aidé par personne, c’est next time, vient nous voir» -Fillion

- «L’intégrité des journalistes est sacrifié, parce que dorénavant, on va lire le Soleil puis on va toujours se poser la question…» -Maurais

- «C’est pour ça d’ailleurs qu’ils [artisans] défendent la machine…C’est des gens qui ne veulent pas que ça changent…ils savent un moment donné que ce sera leur tour, ils savent un moment donné qu’ils auront accès à la jarre à biscuits, et qu’ils vont pouvoir se mettent les mains dedans» -Fillion

- «10 millions c’est 500 personne qui paie 20 000 $ d’impôt» -Fillion

Entendu à CHOI Radio X 98,1 (Québec) dans Maurais live le 14 décembre 2017 (RNC MEDIA)


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

07:59

160

#Nordiques: Le maire Labeaume a parlé à Québecor et rencontre les journalistes...
Publié il y a environ un mois

27659

Le maire de Québec s’est enfin exprimé suite aux dernières nouvelles émanant du dernier meeting des gouverneurs de la Ligue Nationale de hockey la semaine dernière. Une rencontre on a appris l’intérêt évident de la ligue pour le nouveau marché de Seattle qui a annoncé la rénovation d'un aréna existant au coût de 660 millions, et qui sera invité à appliquer pour la prochaine expansion. Puis la vente des Hurricanes qui a été conclut à un riche homme d'affaire du Texas ce qui a éliminé toutes chances pour le groupe de Québec de mettre la main sur cette équipe en difficulté.

Voici la discussion sur les Nordiques en point de presse avec le maire le 12 décembre 2017:

Journalistes: «Comment vous avez réagi quand vous avez découvert le niveau d’ouverture de la LNH envers Seattle par rapport à Québec?»

Labeaume: «Je veux pas intervenir là-dessus, je veux rien dire là-dessus, voilà.»

Journaliste: «Est-ce que Québecor a encore l’intérêt de ramener un club à Québec?»

Labeaume: «Je vais prendre une autre question je ne veux pas intervenir là-dessus…ah Québecor c’est sur qui veut, on s’est parlé faites-vous en pas...»

Journaliste: «Comprenez la déception des fans du retour des Nordiques…»

Labeaume: «Ben oui je comprend la déception des fans…»

Journaliste: «Est-ce qu’il y en encore un espoir que les Nordiques reviennent?»

Labeaume: «Ouais…moi j’ai… Toujours.»

Journaliste: «Dans un avenir raisonnable?»

Labeaume: «Je comprend la déception de tout le monde, moi je l’ai eu moi-même, mais j’ai eu des discussions la semaine passée avec qui de droit, mais ehhh… ça travaille fort.»

Journaliste: «Est-ce Québecor était dans la course pour acheter les Hurricanes? Est-ce qu’on vous a parlé de ça la semaine passée?»

Labeaume: «Je pense qu’on va arrêter ici…»

Journaliste: «Il y avait un groupe d’acheteur… il y avait plusieurs groupes d’acheteurs intéressés…si jamais la Ligue Nationale ne peut pas…»

Labeaume: «Chuuuuut…du calme du calme…»

Journaliste: «Ça intéresse les gens monsieur le maire…Si la ligue nationale ne peux pas revenir à Québec…est-ce que la ligue américaine…»

Labeaume: «Là t’es en train de t’enregistrer pour pouvoir passer ça à la radio…

Journaliste: «Je veux avoir votre opinion là-dessus, ça intéresse les gens monsieur le maire…vous le savez que ça intéresse les gens…»

Labeaume: Tu veux que je réagisse puis tu vas passer ça toute la journée en boule…en boucle…c’est tout ce que tu avais à dire? »

Journaliste: «Non mais j’ai une question pour vous…»

Labeaume: «C’est tout.»

Journaliste: «Vous vous en aller? Bon…»

Entendu dans FILLION avec Jeff Fillion à CHOI Radio X 98,1 à Québec. Le 12 décembre 2017. (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

14:25

723

«Le problème du Canadien c'est l'organisation!»  dit Jeff Fillion
Publié il y a environ un mois

27652

Le vrai problème du Canadien se cache derrière la façon dont l’organisation étouffe ses joueurs selon Jeff Fillion.

«On a appris plus sur Markov une fois qu’il est rendu chez-eux, dans le nord de je ne sais pas trop ou, que quant il était à côté de chez-nous à Montréal en 13 ans» a dit Fillion, qui a été sévère envers l’équipe dont il est pourtant un fan depuis toujours: «Le KGB du Canadien étouffe les gars, ils ne peuvent pas s’exprimer….Ça a rien à voir avec comment ils sont coachés, le système de jeu ou les journalistes, ça a voir avec l'organisation du Canadien qui leur enlève le goût de jouer et toute la passion qu’ils ont…on les éteint un après l’autre» a dit l’animateur sur sa plateforme Jefffillion.com le 11 décembre avec son co-animateur Gerry.

La personnalité médiatique Jeff Fillion domine les ondes FM depuis les années 80, ce qui en a fait un des noms les plus connus au Québec. Directement de Chicoutimi Nord, il devient morning man à CFIX au Saguenay à la fin des années 80 où il s’établira rapidement en tant que numéro un. Il réapparait à la fin des années 90, à Québec, après s’être exilé en Floride durant plusieurs années. Il s’imposera outrageusement dans le marché au début 2000 sur les ondes de CHOI Radio X. Son discours dérange et le CRTC menace de faire fermer la station. La liberté d’expression est alors défendue par une marche de 50 000 citoyens dans les rues de Québec et une manifestation de 10 000 personnes devant le parlement d’Ottawa. CHOI sera sauvée, mais Jeff aura quitté la station entre temps. Fort de sa notoriété et d’auditeurs fidèles intéressés par ses opinions, il a bâti depuis plus de 10 ans sa propre plateforme, Radiopirate.com et Jefffillion.com, qui permet de l’écouter partout à travers le monde, on demand. Il y produit encore chaque jour du contenu audio original avec son équipe et ses collaborateurs. Aussi de retour sur les ondes de Radio X, il a repris son poste de leader dans le marché de Québec. L’animateur radio demeure à l’avant-garde des courants médiatiques et des sujets d’actualité.


RPRE RPRE
Membre depuis il y a environ 2 ans

02:10

437

«C'est terminé Québecor pour le hockey à Québec»  —Jeff Fillion
Publié il y a environ un mois

27650

Dans son émission ce matin, Jeff Fillion s’est demandé pourquoi Québecor n’avait pas du tout réagi aux dernières nouvelles émanant de la réunion des gouverneurs de la Ligue Nationale de hockey la semaine passée. Une rencontre on a appris l’intérêt évident de la ligue pour le nouveau marché de Seattle qui a annoncé la rénovation d'un aréna existant au coût de 660 millions, et qui aura sa chance d’appliquer pour la prochaine expansion. Puis la vente des Hurricanes à un riche homme d'affaire du Texas qui a éliminé toutes les chances pour le groupe de Québec de mettre la main sur cette équipe en difficulté.

«Zéro, aucun communiqué, aucune conférence, rien, comme si il était rien arrivé. C’est terminé Québecor pour le hockey à Québec» a dit l’animateur en plus d'ajouter: «Le silence de Québecor cette semaine sur toute cette histoire là, mon feeling, c’est que ça me donne l’impression que Québecor est en train de faire ses boîtes du Centre Vidéotron et de larguer l’aréna» a dit celui qui se montre peu optimiste pour la suite des choses concernant le retour du hockey majeur à Québec via le géant médiatique québécois.

Entendu sur JeffFillion.com avec Jeff Fillion et Gerry le 11 décembre 2017.


RPRE RPRE
Membre depuis il y a environ 2 ans

01:10

655

Eugenie Bouchard revoit sa «date» du Surperbowl!
Publié il y a environ 2 mois

27635

«Regardez qui est venu me rendre visite», a écrit Eugenie Bouchard en diffusant une photo sur Instagram ou on la voit bien installée sur un divan, accompagné de John Goehrke, celui qui avait causé tout un émoi en lui offrant un challenge sur Twitter il y a un an qui était en fait une «date» en retour de la victoire des Pats au Superbowl, ce à quoi la tenniswoman montréalaise ne croyait pas. Elle avait alors accepté de rencontrer le parfait inconnu, puisque les Pats avaient gagné. La tenniswoman montréalaise avait été agréablement surpris de sa rencontre qui s'était déroulé dans un match de basketball, promettant même qu’il y aurait une deuxième fois. Eh bien, cette deuxième fois est finalement arrivé dans les derniers jours!

Laurence Gagnon, qui est en ondes tous les jours avec Jeff Fillion à CHOI Radio X, a raconté l’histoire ce midi: «Je suis tombé dans mon actualité sur le profil du gars…zéro connu… il a posté il y a deux jours, des photos de son séjour à Albany, Bahamas, et dans les photos de son séjour, il y a des photos de lui et Genie dans un lit» a dit l’animatrice, qui, comme bien d'autre amateurs de potins, suis l'évolution de cette histoire à la fois romantique et croustillante.

Entendu dans FILLION avec Jeff Fillion à CHOI Radio X 98,1 à Québec. Le 7 décembre 2017. (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

03:01

148

«Tesla c'est du rêve!» —Ian Sénéchal
Publié il y a environ 2 mois

27632

Pourquoi entendons-nous tant parler de cette entreprise qui a pourtant réalisé si peu à comparer à ses concurrents? Ian Sénéchal, actuaire et président de VotreConseiller.net, était au micro de jefffillion.com ce matin pour parler de la «saga» Tesla. Feu de paille ou réelle occasion d’affaire?

Ian a étudié les mouvements parfois difficile à comprendre des investisseurs que nous sommes: «Une compagnie qui fait des profits récurrents, qui augmente son dividendes depuis quelques années, qui est stable, qui est bien gérée: Booooring! Le monde veule pas investir là-dedans. Sérieusement. Tous les bons stocks solides, c’est pas là que l’argent va pantoute depuis 6-7 ans» a analysé froidement Sénéchal: «Tesla par exemple… whoooo…ça on investit dans Tesla; capitalisation boursière semblable à GM, pourtant GM c’est une compagnie qui a 9 fois les bénéfices. Compagnie qui a augmenté les dividendes depuis 2013, une dividende parce qu’ils font du profit. Comment ces deux compagnies là peuvent être à la même capitalisation boursière? Il n’y a aucune logique là-dedans…puis le monde continue à acheter Tesla» a dit celui qui a co-écrit récemment le livre «D’endetté à millionnaire« avec David Descoteaux.

«Tesla c’est du rêve, c’est pas de profit, c’est des pertes, ils brulent du cash…une compagnie d’artisanat ne peut pas valoir 60 milliards en bourse» a ajouté le conseiller financier qu’on soupçonne ne pas détenir de titre de l’entreprise automobile dirigée par le canadien d’origine sud-africaine Elon Musk.

Entendu sur JeffFillion.com le 6 décembre 2017.


RPRE RPRE
Membre depuis il y a environ 2 ans

02:44

330

Aide financière aux médias: Jeff Fillion salue la position de PKP qui prône l'indépendance médiatique.
Publié il y a environ 2 mois

27626

Pierre-Karl Péladeau plaide pour l’indépendance des médias. Il a pris cette position le jour même où le gouvernement québécois dévoilait un plan d’aide aux médias écrits.

Ce matin, sur sa plateforme numérique, Jeff Fillion a salué la position du président et chef de la direction de Québecor, qui a refusé d’être dans un groupe médiatique qui a reçu une aide de 36.4 millions sur 5 ans de la part du gouvernement les soutenir dans leurs virages numériques.

Pierre Karl Péladeau ne pense pas qu’il soit possible de créer des «murs de Chine» et de conserver l’indépendance des médias s’ils acceptent l’argent du gouvernement. «C’est pas toujours mon homme PKP, et loin de là… mais sur ce point-là, il est right on Target, direct direct direct dessus là…» a dit Fillion.

L’animateur de l’émission du midi à CHOI s’est aussi offusqué qu’un Tout.tv version anglophone, qui diffusera majoritaire du contenu en provenance de la CBC, (radio-canada anglophone), chargera 4.99$ par mois, alors que l’entreprise est subventionné à la hauteur de 1.2 milliard par année: «joual vert c’est le boutte de la marde» a-t-il laissé tomber.

Entendu sur jefffillion.com avec Jeff Fillion et Nick le 5 décembre 2017.


RPRE RPRE
Membre depuis il y a environ 2 ans

05:48

211

logo radioego

radioego.com