Result for: #Bergevin

«Si le gars sur la glace décide de ne pas se donner...pis de faire ce qu'il a à faire» dit Ciccone à propos de Drouin
Published 3 days

27740

«Que Julien et Bergevin fassent n'importe quoi, si le gars sur la glace décide pas de se donner...pis de faire ce qu'il a à faire...tu fais juste mettre ton boss dans le trouble» a dit Enrico Ciccone à l'émission matinale du 91.9 SPORTS alors qu'il analysait le jeu anémique de Jonathan Drouin hier soir dans une «autre» défaite du Canadien totalement déclassé contre les Bruins à Boston.

Dans son commentaire, Ciccone visait aussi d'autres joueurs du Tricolore dont Pacioretty et Galchenyuk. Difficile de lui donner tord.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 18 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since over 2 years

01:44

258

Une spécialiste du langage non verbal analyse Bergevin dans sa rencontre de presse...
Published 12 days

27717

Christine Gagnon, experte en communication non verbal, a bien voulu analysé le langage non-verbal de la dernière rencontre de presse de Marc Bergevin tenue dimanche pour faire le point sur la saison du Canadien jusqu'à maintenant.

Au micro de Jean-Charles Lajoie au 91,9 SPORT à Montréal, la synergologue a trouvé le Directeur Gérant du CH confiant mais très stressé. Ce qui est normal considérant la position dans laquelle son équipe se trouve présentement. Voici ce qu'elle a remarqué:

Corps hypertonique: Stress assez élevé. Coudes éloignés du corps, sourcils montés tout le long de l'entrevue.

Lunettes: Il a joué avec ses lunettes lorsque les questions étaient corsées, ce qui donnait des signes qu'il risquait de conserver de l'info pour lui avec une question en particulier et qu'il pourrait se faire questionner davantage sur le sujet.

Débit de la voix: Lorsque le débit de sa voix augmentait dans ses réponses, c'est que celles-ci étaient plus improvisées que dans un débit plus normal ou elles avaient été planifiées d'avance.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 8 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since over 2 years

04:40

167

Pacioretty et Bervevin auraient eu une discussion animée...
Published 17 days

27711

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie et Yvon Peneault le 4 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since over 2 years

02:03

1651

Ron Fournier a appris que la direction avait rencontré Carey...
Published 30 days

27694

En grande discussion avec l’humoriste Philippe Laprise pour parler évidemment de... hockey, le populaire animateur Ron Fournier, de l’émission Bonsoir les sportifs au 98,5 FM à Montréal, lui a fait une confidence sur quelque chose qu’il avait entendu la journée même sur la direction du Canadien versus un des joueurs de l'équipe… vous devinez bien lequel...

«J’ai appris que Carey là, y’a compris que dans les derniers temps, ces agissements, pis on comprend un petit peu pourquoi il agissait comme ça parce qu’il était en tabarslaque parce qu’il y avait des rumeurs à son égard, là il a compris lui là que il va être fin là, il va être fin avec les médias, puis il va être gentil avec les partisans aussi, j’ai hâte de voir si il va le lever le maudit bâton au centre de la glace à sa prochaine victoire au Centre Bell, on va attendre le 2 janvier là mais en tout cas…aujourd’hui ce qu’on m’a dit là, c’est que là on lui a parlé, on lui a fait comprendre, t’as des grandes responsabilités mon amour mais là tu peux pas, pas toé… t’as pas le droit de faire ça… t’es tu d’accord, t’es tu content d’apprendre ça…?» A demandé Ron à son invité dans son Language aussi coloré….

Laprise a alors suggéré d’échanger Price, ce qui a signifié la fin de la conversation… dans un mélange de fou rires et de malaises… «T’es-tu en train de me dire que le Canadien est blessé au bas du corps au grand complet?» A terminé l’humoriste, dans cette émission annonçant le grand congé des fêtes se voulant quand même assez légère mais dans laquelle l’animateur a quand même réussi à passer son message... pardon le message de la haute direction… Carey a été rencontré.

Entendu Le 21 décembre 2017 dans Bonsoir les Sportifs avec Ron Fournier au 98,5 FM et le réseau des radios parlées de COGECO.


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

03:39

1113

«Québec est encore dans les cartes...juste pas aujourd'hui»  —Geoff Molson
Published about 1 month

27662

Le grand patron des Canadiens de Montréal Geoff Molson a donné une de ses rares entrevues hier avec Ron Fournier au 98,5 FM à Montréal. Invité au départ à parler de l'inauguration d'une autre patinoire Bleu blanc rouge cette fois au parc De Mésy d'Ahuntsic-Cartierville mercredi, la discussion a rapidement déviée vers la saison actuelle de l'équipe et sur quelques dossiers qui meublent les discussions dans la LNH présentement.

Voici en mode question/réponse, un résumé de la rencontre entre les deux individus: 

Question de Ron Fournier: Comment composer avec la critique?

Réponse de Geoff Molson: Il y a énormément de passion pour cette équipe au Québec puis à Montréal. Quand ça va bien, je comprend que la passion est bien élevée…quand ça va mal c’est complètement l’opposé et moi je comprend très bien ça…quand ça va mal, le monde veule en parler…l’ère moderne, 2017-2018, c’est facile pour nos partisans de nous rejoindre par les réseaux sociaux, on reçoit de leurs messages constamment. 

Y-a-t-il plus de pression de réussir ici à chaque saison qu'ailleurs dans la ligue?

Réponse de Geoff Molson: Avec notre histoire de 24 Coupes Stanley et beaucoup de succès dans les 100 dernières années, les attentes sont très élevées. À chaque année, on doit avoir une équipe qui est capable de gagner… 

Pourriez-vous envisager nommer un jour un président hockey à Montréal?

Le plus important c’est que je donne les moyens à Marc de bien s’entourer, c’est ça qu’il fait.

Jeff, vous n’entrevoyez pas le retour des Nordiques dans un avenir rapproché, vous savez que je vous pose la question parce que c’est pas que vous ne voulez pas cela, c’est la ligue qui a décidé ça, ce sont les 10 propriétaires sur le comité exécutif…à la lumière des annonces que Monsieur Bettman a fait la semaine dernière là, effectivement ça ne regarde pas bien pour les gens de Québec. Pourquoi Seattle même Houston semble plus attrayant que Québec?

Je pense que Québec est encore dans les cartes, juste pas aujourd’hui. Je pense que l’année passée c’était Québec et Vegas, ils ont soumis leur candidature, et leur candidature est encore en place, mais là il y a Seattle qui lève la main et qui veut soumettre une candidature, alors ça c’est approuvé et accepté pour voir ce que Seattle veut faire en terme d’équipe dans la Ligue Nationale, puis après ça on verra. Honnêtement, c’est quelque chose qui est dans les mains de la ligue. Il y a pas de vote, y’a pas de discussion autour de la table pour tester si un marché est mieux que l’autre. C’est vraiment la ligue qui font leur devoir, leur recherche, puis ils vont vers tous les propriétaires pour faire des propositions.

Avez-vous donné des directives à Marc Bergevin afin de «bouger» d'ici la fin de la saison avant qu’il ne soit trop tard?  

L’équipe veut toujours s’améliorer, et Marc va toujours continuer de l’améliorer, mais il ne fera pas un échange juste pour en faire une…il a un plan, et on le connait à l’interne et si on réussi à le réaliser, on pense qu’on va être dans une meilleur position...

Entendu Le 13 décembre 2017 dans Bonsoir les Sportifs avec Ron Fournier au 98,5 FM et le réseau des radios parlées de COGECO.


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

11:10

290

Markov vs Canadien: «Pas une question d'argent mais de respect» a dit l'ex #79 rencontré en Russie
Published about 1 month

27653

Jonathan Bernier du journal de Montréal est allé en Russie faire quelques reportages et y a rencontré l’ex-défenseur du Canadien Andreï Markov, qui a vu sa carrière avec le CH se terminer l’été dernier suite à une histoire de contrat. Le joueur Russe n’était qu’à 10 matchs de disputer son 1000e avec l’organisation montréalaise.

Le journaliste était au micro du 91,9 à Montréal ce matin avec Michel Langevin et Enrico Ciccone. Voici 5 citations de sa rencontre avec l'ex-défenseur du CH:

1- «Moi je pense qu’il y a beaucoup de déception et d’amertume et ces deux sentiments là amènent également de la colère».

2- «Quand j’ai prononcé le nom de Marc Bergevin, elle [l’épouse de Markov] est venue avec des fusils dans les yeux, elle m’a dit: ¨parle-moi pas, j’aime mieux pas parler, c’est un sujet délicat pour moi, je pourrais m’emporter puis dire des choses que je regretterais après…ce que je peux te dire c’est que le Canadien c’était sa famille et Montréal c’était sa maison¨.

3- «Je me serais attendu qu’en tant qu’athlète et en tant que joueur qui a joué pendant 16 ans pour cette équipe là, qu’on me respecte d’avantage» -Markov.

4- «Il a eu 10 ans le même salaire, peut-être que ses qualités de négociateur n'étaient pas très bonne».

5- Une autre équipe dans la LNH lui a offert un contrat de 2 ans similaire avec celui qu’il voulait avec le Canadien, il ne ferme pas la porte à un retour dans le circuit Bettman.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 12 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since over 2 years

11:10

164

JC Lajoie analyse Max Pacioretty: «Il joue comme un gars qui veut sortir d'ici»
Published about 2 months

27628

L’animateur vedette du 91.9 SPORTS à Montréal Jean-Charles Lajoie était sur les ondes de CHOI Radio X à Québec pour parler de l’actualisé sportive. Amené à parler du jeu du capitaine des Canadiens Max Pacioretty, Lajoie ne s’est pas montré très positif envers le numéro 67 du Tricolore.

«Il joue comme un gars qui veut sortir d’ici les gars» a laissé tombé Lajoie, avec un ton peu encourageant: «J’ai rarement vu le capitaine aussi inanimé, aussi inerte, c’est un joueur de périphérie c’est vrai, mais quelque flash ça et là, quelques débordements d’agressivité qu’on lui connait pas, peu ou mal, sans plus. Et pas de production soutenu, rien de significatif, pas de graine de leader, du tout, du tout, du tout, du tout, du tout. On sent pas qu’il mène la baraque, on le sent tendu, anxieux, inquiet, de la tournure des événements et des circonstances.» A dit l’animateur qui ne semble vraiment pas nager dans une mer d’optimisme face à l’avenir du joueur américain à Montréal.

Puis Lajoie a parlé de la valeur du Capitaine sur le marché. «Max Pacioretty actuellement là, c’est un des blockbusters de Marc Bergevin. Quand il a signé ce gars-lia pour 27 millions pour 6 ans, 4.5 millions par année, c’est une aubaine extraordinaire, ça fait qu’actuellement, on cash 150 cents dans passes depuis 4 ans avec Pacioretty» a ironisé Jean-Charles: «ça va faire en sorte que lui va vouloir casher 150 cents dans piasse dans le prochain contrat…les négociations ouvrent le 1er juillet 2018, est-ce que tu peux prendre le risque de le perdre pour rien le 1er juillet 2019 après avoir cashé 150 cents dans la piasse? Je ne pense pas qu’on puisse prendre un tel risque à Montréal» a prédit Jean-Charles ouvrant la porte toute grande à un changement d'adresse probable pour le joueur d'avant.

Le Canadien tentera-t-il d’améliorer son alignement en se débarrassant d’un joueur qui a une forte valeur sur le marché mais qui semble moins cadrer dans le succès de l’équipe présentement? Quel type de joueur(s) Marc Bervegin pourrait-il avoir en retour de son capitaine? Ou; qu’est-ce qu’il manque au CH pour devenir une équipe aspirant au plus grands des honneurs?

Audio entendu sur les ondes de CHOI Radio X à Québec dans l'émission «Maurais Live» avec Dominic Maurais et Jean-Christophe «Jean-Clôde» Ouellet le 5 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since almost 3 years

02:29

219

LNH «Le marché des gardiens de but a explosé...» Bergevin pourrait avoir quelque chose en retour d'Antti Niemi selon Renaud Lavoie
Published about 2 months

27616

Renaud Lavoie de TVA Sports a confié à Michel Langevin et Enrico Ciccone à la radio au 91.9 SPORTS que des directeurs généraux dans la LNH lui avaient dit que «le marché des gardiens de buts à explosé depuis trois jours». Il a ajouté que des équipes telles que les Penguins, les Flames et les Oilers et d’autres étaient à la recherche de profondeur dans les buts.

Qui dit profondeur dans les buts dit Canadiens de Montréal! Avec la renaissance de Carey Price, la retour de blessure bientôt de Montoya, et Fucale qui progresse au club école à Laval, l’équipe aura peut-être un surplus de cerbères dans les prochaines semaines. Et selon Lavoie, Niemi, qui n'a rien couté, pourrait devenir attrayant pour d’autres équipes. «Mais si éventuellement, Antti Niemi est à échanger, doit quitter l’organisation, je pense que Marc Bergevin va recevoir quelque chose en retour» a spéculé Lavoie.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 1 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since over 2 years

01:13

169

Patrick Roy de retour avec le CH: «Je suis sur que c'est dans sa tête, je crois qu'il ferait une job incroyable avec le CH»  —Jonathan Roy
Published about 2 months

27591

Avec le début de saison décevant que le Canadien de Montréal connait, (9 victoires en 24 matchs), bien des spéculations se propagent sur les réseaux sociaux sur des changements que l’organisation devraient effectuer pour améliorer le sort de l'équipe, et ça va bien au-delà des changements sur la glace! La haute direction reçoit son lot de critique depuis quelques temps, et malgré que l’entraineur Claude Julien soit plutôt épargné par les fans et analystes, le directeur général Marc Bergevin et le très grand patron Geoff Molson sont constamment pointés du doigt sur la situation actuelle du CH, de son rendement et surtout des projections d’avenir qui ne sont pas vraiment encourageantes.

Ce n’est pas un secret que le nom de Patrick Roy a souvent été mentionné comme un potentiel dirigeant de l’équipe pour faire suite à ceux en place si la situation ne s'améliore pas rapidement. Le Canadien a souvent eu du succès avec à sa tête des personnes qui ont été «élevés» dans l’organisation. L’ex #33 du tricolore deviendrait dont un candidat de choix pour revenir à un modèle de gestion qui a souri à l’organisation dans le passée. Il a gagné partout ou il est passé, incluant avec le tricolore, et pourrait amener cette attitude de gagnant qui semble avoir quitté l'organisation Montréalaise depuis... son départ.

L'un des deux fils de Patrick, Jonathan, était l’invité du «Boost», émission animée par Philo Lirette sur les ondes d’Énergie 94,3 à Montréal vendredi dernier. Dans le segment audio, repris par l’équipe du matin de fin-de-semaine à CHOI Radio X, celui qui est maintenant chanteur fut questionné au sujet de l’intérêt de son père de joindre l’organisation du Canadien si jamais il recevait un appel. Sa réponse fut très honnête et sans hésitation, la voici: «Je crois vraiment que oui, mon père aimerait faire ça, j'en suis persuadé… On parle pas de ça à la maison, mais je suis sur que c’est dans sa tête puis je pense qu’il ferait une job incroyable pour les Canadiens de Montréal. Il a le CH tatoué sur le corps (coeur)», a dit celui qui a joué longtemps comme gardien de but avec l’équipe que son père dirigeait, les Remparts de Québec dans la LHJMQ. Pour conclure sa réponse, Jonathan Roy a ajouté une chose très intéressante: «Moi je le dis depuis le début; ¨St-Patrick’s curse¨, depuis ’95 ou on l’a échangé, je crois qu’elle va se terminer quand il va revenir…» Faisant référence au mauvais sort qui s’acharne sur l’équipe depuis que Roy a été limogé suite à une controverse avec l'entraineur du moment, Mario Tremblay. Le Canadien n'a pas remporté de Coupe Stanley depuis 1993, alors que le gardien était dans les buts, puis Patrick Roy a ensuite remporté deux autres Coupe Stanley avec l’Avalanche du Colorado, les anciens Nordiques de Québec, qui ont déménagé tristement à Denver en 1995 justement la même année que Roy a quitté Montréal.

Quelle saga encore une fois entourant l’une des équipes de sports qui fait le plus parler sur la planète, principalement parce que le hockey est beaucoup plus qu’un sport à Montréal, c’est un mode de vie pour bien des fans qui n’acceptent simplement pas que le CH perde, et qui sont prêts à tout pour changer les choses, incluant influencer les prochaines décisions comme ils le peuvent pour améliorer l’équipe.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l'émission «Le Show du Matin Week-end» avec Alex Leblond le 26 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since almost 3 years

03:39

394

Claude Legault s'en prend à Geoff Molson: «Va gérer ta bière pis tes immeubles, criss, c'est pas tes affaires le hockey, ça parait là»
Published about 2 months

27590

L’acteur bien connu des québécois et grand fan du Canadien depuis toujours; Claude Legault, a effectué une attaque en règle contre la haute direction du tricolore alors qu’il était questionné sur l’état actuel de son équipe favorite par Catherine Beauchamp, en plein tapis rouge de la première du film «Junior majeur», film qui traite justement de hockey. Il a offert une réponse franche, inattendue, et surtout non censurée, tellement que la chroniqueuse culturelle et l’animateur de l’émission matinale de fin-de-semaine au 98,5 FM ont du avertir les auditeurs du contenu cru qu’ils s’apprêtaient à leur faire entendre en ce samedi matin habituellement un peu tôt pour ce genre de propos.

Au départ, Legault s’en ai pris au directeur général Marc Bergevin: «J’avais confiance en ce gars-là un moment donné, mais depuis les ¨moves¨ qu’il a fait depuis une année et demie, il a perdu cinq presque six défenseurs de son alignement régulier. Y’a pas signé Markov, un gars qui a passé toute sa vie ici…il l’a laissé partir comme un malpropre. Radulov; on l’avait le gars qui marquait des buts, il l’a laissé partir aussi, pis y’a tout mis son argent sur une ¨christie¨ de paire de pads…» a dit l’acteur faisant référence au contrat de 10 ans de Carey Price signé cet été. «On est foutu pour, je te dirais, au-dessus de dix ans avec ça!» A dit Legault visiblement amer.

Mais l’acteur n’avait pas terminé son analyse. Visiblement désabusé de la performance de son équipe et surtout du mouvement de personnel effectué depuis quelques années. Il s'est alors attaqué à celui qui occupe le poste le plus élevé chez le Canadien: «Le ménage, c’est au deuxième qu’il faut le faire» a-t-il dit: «Puis Molson, avant y’avait un président, il s’est nommé président. Il devrait lâcher ça, parce que je pense qu’il connait rien là dedans. Il devrait mettre un vrai président, avec son directeur gérant, pis s’enlever de d’là.« Puis il a offert un message très direct au au président et chef de la direction du club de hockey des Canadiens de Montréal: Va gérer ta bière pis tes immeubles que t’achète partout là, criss, c’est pas tes affaires le hockey, ça parait là…tout le monde est en tabarnak…on le voyait au début de l’été, on disait ¨quessé¨ qui va arriver avec cette équipe là, ça va être pourrie, et c’est pourrie!» A dit Legault, manifestement en colère!

Wow! On a pas fini d'entendre parler de cette sortie spectaculaire et d'en mesurer les répercussions dans l'imaginaire collectif des nombreux fans du CH qui se reconnaitront possiblement en masse dans la montée verbale de cet acteur très respectée des québécois qui a peut-être seulement dit tout haut ce beaucoup de partisans pensent, tout bas.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Week-end Extra» avec Mathieu Beaumont le 25 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since almost 3 years

02:28

12994

logo radioego

radioego.com